POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 4 mars 2021

Fusillade, kidnapping, colère...

Publié le 2021-03-03 | Le Nouvelliste
En plein jour, à la place des Artistes, au Champ de Mars, deux individus à moto ont ouvert le feu et tué deux jeunes hommes présentés comme des laveurs de voitures, mercredi 3 mars 2021, a appris le journal Le Nouvelliste.
Pour le moment, le mobile de ce double homicide est inconnu. Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent une femme ensenglantée, touchée à l’abdomen.
Elle a été évacuée de la place des Artistes, un lieu de rencontres, de restauration situé à un jet de crachat du commissariat de Port-au-Prince, de l’ambassade de France et une centaine de pas du Palais national.
La veille, à Pernier, une infirmière, Édline Mentor, a été tuée par balle en sortant de la banque. Kidnappings et coup de gueule
Mardi, les kidnappeurs ont écumé les rues. Au moins cinq enlèvements ont été recensés à Pacot et ses environs.
Ce mercredi, en réaction à l’enlèvement de Jean Marc Condestin ce week-end, des habitants de Mariani, à l’entrée sud de Port-au-Prince ont obstrué la voie publique avec des véhicules de fort tonnage. 275 stations d'essence de l’ANAPROSS sont restées fermées pour exiger la libération de M Condestin, propriétaire d’une station-service.
Á Delmas 33, zone Gérald Bataille, des protestations ont été signalées pour exiger la libération de Venel Ilée, un conducteur.
Des médecins de l'hôpital La Paix ont marché à Delmas pour dénoncer l'assassinat de Dr Ernst Pady.
Le directeur général a.i de la PNH, Léon Charles, a annoncé le lancement ce vendredi, du 122, un numéro de téléphone pour contacter a PNH en cas d'enlèvement.
Il a souligné que le kidnapping n'est pas uniquement le problème de la PNH. C'est un problème de société, a-t-il confié au moment d'annoncer des fouilles de véhicules.
Sur la route de Ganthier, ce mercredi, un autobus qui se rendait en République dominicaine a été carnardé par des bandits de 400 Mawozo, ont rapporté des témoins. Il y a plusieurs blessés dont deux gravement touchés.
Dans l'Artibonite, une ambulance de la CAN immatriculée SE-05014 a essuyé des tirs dans la localité dénommée Doda, à Verrettes. L'ambulance transportait un malade au moment des faits, a appris le journal.
Port-au-Prince et ses environs continuent de glisser dans la peur. Ces temps-ci, des gestes simples du quotidien sont pratiqués avec la boule au ventre.
Roberson Alphonse
Source: https://lenouvelliste.com/article/226938/fusillade-kidnapping-colere

Aucun commentaire: