POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 1 février 2021

Joseph Lambert lance son dialogue pour tenter de trouver une solution à la crise

Publié le 2021-01-31 | Le Nouvelliste
Le sénateur Joseph Lambert, président du dernier tiers du Sénat, lance un « grand dialogue national ». Ce, pour tenter de trouver une issue à la crise que traverse le pays, mais aussi pour revendiquer l’existence d’un contre-pouvoir à Jovenel Moïse alors que le Parlement est devenu caduc avec le départ de la Chambre des députés et des 2 tiers du Sénat.
« Après deux semaines de rencontres préparatoires avec les différents secteurs vitaux de la vie nationale et certains partenaires internationaux, le Président du Sénat de la République, Joseph Lambert, lance officiellement « Le grand dialogue national », peut-on lire dans une note de presse du Sénat
Selon la note, ce dialogue va se réaliser sous les auspices du Sénat de la République et se tiendront les 3 et 4 février 2021 Tara's La Sapinière. Toujours selon le document, la discussion va se réaliser entre les protagonistes de la crise politique actuelle. « À l'issue des échanges, un accord global sera signé pour juguler le chaos imminent et stabiliser le pays », précise la note.
Plus loin, poursuit la note, après les judicieuses observations de la société civile, le pouvoir et l'opposition exprimeront tour à tour leur position sur l'état de la constitution, la nécessité du retour à l'ordre constitutionnel par des élections et les mécanismes à mettre en œuvre pour une meilleure gouvernance dans un climat politique apaisé. « Convaincu de la capacité des acteurs de la vie nationale à trouver un accord sur leurs désaccords pour le bien des générations présentes et futures, le Sénat de la République invite toutes les Haïtiennes et tous les Haïtiens à un dépassement de soi pour sauver Haïti, le seul bien commun que nos aïeux nous ont légué », conclut la note.
Le nouveau président du Sénat a publié sa note dans un contexte politique tendu. En effet, l’opposition appelle au départ de Jovenel Moïse d’ici le 7 février, estimant que le mandat du président arrive à terme à cette date. Pour sa part, le président Jovenel Moïse s’accroche à son quinquennat, arguant que son mandat de 5 ans arrivera à terme le 7 février 2022.
Entre-temps, des centaines de manifestants ont foulé le macadam la semaine écoulée et ce dimanche 31 janvier pour exiger le départ du président Jovenel Moïse.
Source : https://lenouvelliste.com/article/225878/joseph-lambert-lance-son-dialogue-pour-tenter-de-trouver-une-solution-a-la-crise
Auteur : Jean Daniel Sénat

Aucun commentaire: