POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 8 septembre 2011

Des étudiants haïtiens au Havre

SOLIDARITE. Quatre étudiants sont arrivés hier pour effectuer une année d'étude à l'Université du Havre.
Anciens et nouveaux Haïtiens réunis hier à la gare du Havre
Anciens et nouveaux Haïtiens réunis hier à la gare du Havre
Dhaiti Erassaint, Alphonse Rodrigue, Anelle Blain et Gregori Calix sont arrivés Hier midi à la gare du Havre pour effectuer leur Master 2 à l'Université du Havre. C'est en présence de Camille Galap, directeur de l'université du Havre, de Eliane Talbot, vice-présidente du CEVU (conseil des études et de la vie étudiante) et de quatre des « anciens » Haïtiens, que la seconde vague d'étudiants haïtiens a été accueillie.
Aider Haïti par le biais de l'enseignement
Suite au Séisme qui a détruit Haïti, le 12 janvier 2010, Le comité Franco-Haïtien, dont fait partie Camille Galap, s'est réuni afin de trouver une solution pour venir en aide à Haïti, par le biais de l'enseignement : « Notre objectif est de créer un corps professoral pour reconstruire Haïti », confie Camille Galap. L'université du Havre et d'autres en France manifestent une solidarité auprès des étudiants Haïtiens qui ne peuvent plus étudier. « Ces universités solidaires, font partie de l'asso- ciation des Universités et établissements français de la reconstruction d'Haïti, dont je suis le président » explique Camille Galap.
Une Démarche d'urgence a donc été mise en place. « L'année dernière la ville du Havre et la Codah ont participé au financement des études des Haïtiens. S'ils ne les avaient pas aidés, les étudiants ne seraient venus que pour six mois ». Mais ce projet n'aurait pas abouti sans l'aide de l'Etat. « Le Ministère des Affaires étrangères finance en grande partie leurs études. Ils sont donc boursiers du gouvernement », rajoute Camille Galap.
Actuellement, ce sont 30 universités françaises, dont l'université Antille-Gyanne, qui permettent à une soixantaine d'étudiants haïtiens d'effectuer leur Master 2 en France.

Mettre en pratique les enseignements
« Après cette formation, je souhaite mettre en pratique ce que j'aurais appris tout au long de l'année pour aider dans l'avancement de mon Pays » explique Alphonse Rodrigue, étudiant en Master 2 Management International. Du même Master, Dhaiti Erassaint espère « trouver un travail en rapport avec le management international ».
Arnelle Blain, étudiante en économie appliquée et analyse de projet constate « qu'Haïti a certaines carences et le savoir français me permettra d'apporter ma contribution à la vague de reconstruction qui surgit en Haïti. Ce serait très intéressant de participer à la reconstruction de mon Pays ». Gregori Calix, en Master 2 d'informatique, compte « profiter de ce que je vais apprendre pour innover dans le domaine de l'informatique.
Informatiser les Institutions, l'Etat et les aider à fonctionner ».
Mi-septembre, une manifestation réunissant ces étudiants devrait avoir lieu au Havre.
http://www.paris-normandie.fr/article/autres-actus/des-etudiants-haitiens-au-havre

Aucun commentaire: