POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 25 février 2010

Haiti : Tremblements de terre, nouvelles prévisions

Aujourd'hui l'U.S. Geological Survey (USGS) a fourni de nouvelles prévisions pour les tremblements de terre à venir. La probabilité d'avoir un tremblement de terre d'une magnitude supérieur ou égal à 5 est de 55% dans les 30 prochains jours, 80% dans les 90 prochains jours et 95% sur une période d'un an.
La probabilité d'avoir un tremblement de terre d'une magnitude supérieur ou égal à 6 est de 7% dans les 30 prochains jours, 15% dans les 90 prochains jours et 25% sur une période d'un an.
La probabilité d'avoir un tremblement de terre d'une magnitude supérieur ou égal à 7 est de 1% dans les 30 prochains jours, 2% dans les 90 prochains jours et 3% sur une période d'un an.
Précautions : Toute réplique de magnitude supérieure à 5.0 sera largement ressenti et a le potentiel de causer des dommages supplémentaires, en particulier aux personnes vulnérables et aux structures déjà endommagées.
Tout le monde à Port-au-Prince doit rester vigilant à l'égard de leur sécurité personnelle face aux tremblements de terre. Les individus devraient toujours avoir à l'esprit les mesures à prendre si le sol commence à trembler. Les espaces libres sont généralement sûrs. A l'intérieur, abritez-vous sous un bureau ou une table solide, et attendre que les tremblements s'arrêtent. Ne pas s'aventurer à l'extérieur avant la fin des secousses.






Seuls les ingénieurs qualifiés peuvent déterminer si un bâtiment endommagé est sans danger pour la réoccupation. La règle générale à suivre avant la visite d'un expert est la suivante: "Si une structure ne semble pas sécuritaire, elle n'est probablement pas sans danger". L'entrée ou la réoccupation des structures visiblement endommagés doivent être évités. L'USGS recommande fortement que les reconstructions et les nouvelles construction soient faites suivant des normes parasismique.






Préoccupations à long terme : L'USGS a estimé les probabilités d'un grand tremblement de terre à venir sur la faille Enriquillo. Ces estimations sont basées sur des techniques développées pour les évaluations des aléas sismiques aux États-Unis. Les estimations de l'USGS indiquent une fourchette de probabilité de 5 à 15%, moins d'une chance sur six qu'il y est un séisme de magnitude 7 sur la faille Enriquillo près de Port-au-Prince au cours des 50 prochaines années. La gamme des probabilités est dû aux incertitudes de notre compréhension actuelle de la sismicité et la tectonique de la région. Une étude plus approfondie de la sismicité historique et les caractéristiques géologiques de la zone de faille Enriquillo aidera à réduire l'incertitude.






http://www.usgs.gov/newsroom/article.asp?ID=2413






N/ Radio Métropole Haïti / USGS

L'Association Initiative Sénégal-Haïti, va organiser une journée de collecte de fonds pour Haïti

Sous la houlette de l'association Initiative Sénégal-Haïti, une journée consacrée aux victimes du séisme du 12 janvier sera organisée le 28 février prochain à Dakar, la capitale sénégalaise. Cette activité baptisée « Haïti day' » sera une occasion pour cette organisation de récolter des fonds pour venir en aide aux rescapés de la catastrophe. De nombreuses activités seront organisées lors de cette journée, comme: une conférence débat qui sera animée par l'historien Amadou Makhtar Mbow sur le thème ‘Haïti, un défi au monde esclavagiste', une exposition consacrée à l'île et un plateau musical.
Selon Bamba Mbow , secrétaire général de Initiative Sénégal-Haïti, « Haiti Day » est donc ‘un moyen d'unir le Sénégal et Haïti et de mieux connaître la culture haïtienne'. En plus de la journée, un concert se tiendra le 6 mars à l'Institut français Léopold Sédar Senghor et sera animé entre autres par Didier Awadi, Duggy Tee, Jac et le Takeïfa, Fallou Dieng, Vieux Mac Faye et Souleymane Faye.
Rappelons que le Président du Sénégal, Abdoulaye Wade avait offert une bonne partie de son territoire aux haïtiens désirant retourner en Afrique, une proposition qui a suscité beaucoup de polémiques au sein de la société sénégalaise.
EJ
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17060

Haiti : La moitié de l'économie haïtienne détruite

Ce jeudi, René Préval a déclaré que le séisme a détruit la moitié de l'économie d'Haïti, il en a profité pour répéter son estimation de 200.000 à 300.000 morts. La catastrophe a réduit en cendres jusqu'à la moitié du produit intérieur brut (PIB) haïtien, a déclaré M. Préval, qui recevait son homologue brésilien Luiz Inacio Lula da Silva à Port-au-Prince. Le Brésil et Haïti ont signé un accord prévoyant d'apporter une aide aux paysans et aux écoles haïtiennes.
Lula a déclaré : "Dans ce moment de douleur, dans ce moment de désespoir, nous devons relever la tête" et a également appelé la communauté internationale à annuler la dette d'Haïti.
N/ Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17061

Haiti : Les catholiques américains donnent 30 millions de dollars

Nous venons d'apprendre que les diocèses américains ont déjà récolté près de 30 million de dollars pour Haïti. C'est un effort sans précédent que les catholiques américains ont fait pour Haïti. Les quêtes spéciales impétrées par les évêques américains dans toutes les paroisses catholiques ont déjà rapporté 30 millions de dollars selon les chiffres compilés à partir des sommes collectées dans 110 diocèses. Ce chiffre devrait monter car les collectes se poursuivent. Conférence épiscopale a constitué une sous-commission spéciale pour surveiller l'affectation de ces fonds, commission qui est présidée par l'archevêque de San Antonio au Texas, José Gomez et par l'évêque auxiliaire de Brooklyn Mgr. Guy Sansaricq qui est d'origine haïtienne.
La sous-commission devrait se rendre à Haïti du 1er au 3 mars pour évaluer sur place les besoins et notamment ceux de l'Église.
N/ Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17059

Haiti : Stabilité financière et reprise du crédit

Vers le maintien de la stabilité financière et la reprise du crédit en Haïti, les institutions financière internationale: Banque Mondiale (BM), Banque Interaméricaine de Développement (BID) et Fonds Monétaire International (FMI) ont décidés d'appuyer l'initiative des autorités haïtienne de mettre en place un fond de garantie partiel du crédit.
Ce fond qui selon un communiqué conjoint BRH-Ministère des Finances pourrait bénéficier de l'apport d'autres entités multilatérales et bilatérales.
Une des mesures envisagées par les autorités haïtienne, permettra au secteur privé de jouer pleinement son rôle dans la reprise économique et la création d'emploi.
Le communiqué précise que des discussions ont eu lieu à Washington entre les responsables haïtiens et les représentants d'institutions financières internationales autour d'un document cadre, préparé en ce sens par Haïti.
N/ Radio Métropole Haït ihttp://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17058

Le Président Lula est attendu ce jeudi à Port-au-Prince