POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 1 février 2010

Haïti : 25 kilos de riz à 1500 familles

Aujourd'hui le PAM (Programme Alimentaire Mondial) a commencé la distribution d'aide alimentaire selon son "système structuré". En quoi consiste ce "système structuré" ? Le système devrait compter 16 sites permanents à Port-au-Prince et permettre de répondre aux besoins de plus de deux millions de personnes dans les deux prochaines semaines. Seules les femmes seront habilitées à venir chercher l'aide alimentaire dans ces centres, avec une priorité aux femmes âgées, malades ou enceintes. L'aide est donnée en échange d'un coupon, une famille pourra ainsi recevoir 25 kilos de riz chaque deux semaines.
Josette Sheeran, directrice générale du PAM indique que "Ce système de distribution ne va pas seulement nous permettre de toucher plus de gens, il va également constituer un progrès qualitatif dont nous avons besoin pour faciliter la distribution de toutes sortes d'aide humanitaire dans les semaines et mois à venir"
Aujourd'hui dimanche sur les 16 centres prévus seul 9 étaient opérationnels, en fin de journée 1500 familles devraient avoir reçu un sac de 25 kilos de riz.
Chaque jour pendant les deux prochaines semaines auront lieu des distributions de ce type puis la seconde phase de ce "système structuré" commencera.
Radio Métropole
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16786

Haïti : Possible trafic d'enfants, la PNH arrête 10 américains

La PNH (Police Nationale d'Haïti) a arrêtée hier à la frontière de Malpasse dix américains, cinq hommes et cinq femmes membres de la paroisse Central Valley Baptist Church de la ville de Meridian dans l'Idaho, ils ont été pris en flagrant délit en train d'évacuer du pays 33 enfants dans le cadre d'un programme d'adoption illégal. 
Ce groupe d'américains "pensaient" détenir les papiers nécessaires pour faire sortir les enfants du pays, mais étaient en possession d'aucuns documents officiels. Ils sont actuellement en détention provisoire à la direction centrale de la police judiciaire de Port-au-Prince et devraient être présentés lundi à un juge. Ils ne seraient pas les seuls impliqués dans ce possible enlèvement d'enfants. Ils auraient été aidés par deux pasteurs, l'un en Haïti et l'autre à Atlanta. 
A bord du bus il y avait 33 enfants âgés de 2 mois à 12 ans, ils devaient être transportés en République Dominicaine, dans un orphelinat improvisé dans l'enceinte d'un hôtel. 
Roberto, le chauffeur du bus a déclaré : 
"J'ai vu des proches des enfants les leur confier parce que leurs parents sont morts et les autres membres de la famille ne peuvent pas les prendre en charge. Ils voulaient qu'on prenne soin d'eux." 
Le ministre des Affaires sociales et du Travail, Yves Christallin affirme tant qu'à lui: 
"C'est un vol, ce n'est pas une adoption" "Pour quitter Haïti un enfant a besoin d'une autorisation de l'Institut du bien-être social qui s'occupe des cas d'adoption" 
Laura Silsby, une des personnes soupçonnées a déclaré sur CNN : 
Nous sommes venus à Haïti pour aider ceux qui n'ont aucune ressource (...). Nous sommes certains que la vérité va éclater. Nous prions pour cela". 
Une enquête a été ouverte pour déterminer dans quelles circonstances ils sont entrés en possession des enfants. Le groupe d'enfants à été lui transféré dans un hébergement à Croix-des-Bouquets. 
Radio Métropole

Haiti : Retour à l'école dès lundi... pour certains enfants...

René Préval dit vouloir procéder à la réouverture de tous les établissements scolaires d'ici le mois de mars. Mais dès lundi certains enfants vont déjà reprendre le chemin de l'école. Françoise Vanni chef des communications pour l'Unicef souligne que le retour en classe fait parti du processus de reconstruction, que les enfants retrouveront une routine et un sentiment de normalité et qu'après trois semaines la vie doit suivre son cours. 
"L'effort de reconstruction va prendre encore beaucoup de temps. Nous espérons que l'attention sur les enfants d'Haïti continuera encore dans les prochains mois parce que nous aurons besoin de toute l'aide de la communauté internationale", a exprimé Madame Vanni. 
Dans un premier lieu seule les écoles n'ayant pas été affectées par le séisme du 12 janvier ouvriront, les autres seront soumissent à une évaluation technique. 
Actuellement la situation des enfants en Haïti est très variable, solitude, vulnérabilité et peur font partis de leurs quotidiens, avec l'ouverture des écoles ils retrouveront une forme d'encadrement et auront des gens à qui parler. 
Radio Métropole

Les États-Unis suspendent l'évacuation des blessés du séisme

Les États-Unis ont suspendu depuis mercredi l'évacuation des blessés du séisme du 12 janvier vers des hôpitaux américains. Le capitaine Kevin Aandahl, porte-parole du commandement de Transport chargé de gérer les vols médicaux d'urgence a expliqué que la suspension des évacuations est due à des raisons financières.
Les vols pour évacuer les blessés de la colonne vertébrale, les grands brûlés et d'autres ont été interrompus après que le gouverneur de Floride (sud) Charlie Crist eut demandé officiellement au gouvernement fédéral de prendre en charge une partie du coût des soins des blessés. Les hôpitaux de Floride ont traité plus de 500 victimes du séisme.
Ce week end un porte-parole du gouverneur de Floride Charlie Crist a reconnu, dans la dernière édition du New York Times, que la demande d'aide adressée au gouvernement fédéral a pu provoquer une certaine « confusion ». Selon le quotidien new-yorkais, la facture pour la Floride pourrait s'élever à des millions de dollars.
LLM