POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 23 novembre 2012

Inauguration de l'orphelinat Serge Marcil en Haïti


L'orphelinat Saint-François d'Assise, en Haïti, a été inauguré et rebaptisé Orphelinat Serge-Marcil, en hommage à l'ancien ministre québécois, décédé lors du tremblement de terre en Haïti.
L'inauguration a eu lieu le 12 octobre dernier dans le village d'Étang-Rey, à 100 kilomètres de Port-au-Prince.
L'ancien ministre québécois Serge Marcil était parmi les victimes du tremblement de terre en Haïti en janvier 2010. Près de 3 ans plus tard, c'est grâce aux fonds recueillis par sa fondation que l'orphelinat a pu être entièrement reconstruit. La veuve de Serge Marcil, Christiane Pelchat, dit que l'inauguration du nouvel orphelinat a été très émouvante, avec le témoignage notamment d'une jeune orpheline.
« Elle nous a raconté lorsque l'orphelinat s'est effondré et les six mois qui ont suivi, ça a été l'horreur, parce qu'il y avait des couleuvres qui entraient dans les tentes, de l'eau, etc. Donc ça a été très émouvant, très touchant. C'est une belle façon d'honorer la mémoire de mon mari. » — Christiane Pelchat, veuve de Serge Marcil
La Maison d'Haïti aurait aimé qu'on souligne davantage ce symbole de solidarité québéco-haïtienne
Pour Marjorie Villefranche, directrice générale de la Maison d'Haïti à Montréal, la reconstruction de l'orphelinat est importante, et elle aurait dû bénéficier d'une plus grande reconnaissance publique.
« C'est important parce que je crois que c'est parmi les plus grands signes de solidarité qu'on ait pu avoir, cet orphelinat-là, et moi je trouve que c'est comme si la nouvelle n'avait pas été relayée et n'avait pas eu l'importance qu'elle méritait d'avoir, voilà. » — Marjorie Villefranche, directrice générale de la Maison d'Haïti, à Montréal
La reconstruction a coûté 265 000 $. Elle a été rendue possible grâce aux oeuvres du Père Lionel Dehoux en Haïti, qui dirige l'orphelinat et une communauté religieuse. La Fondation Serge-Marcil y a investi 72 000 $, et la Fondation Lino Saputo, 50 000 $.
Grâce à ces dons ainsi qu'à d'autres, au Québec et dans la communauté haïtienne, 42 orphelins ont maintenant un toit.
D'après un reportage de Caroline Jarry
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/11/21/003-orphelinat-serge-marcil-haiti.shtml

Lamothe veut rétablir un climat sécuritaire à Jacmel

Le Premier Ministre haïtien, Laurent Lamothe, annonce que de nouvelles dispositions sécuritaires ont été adoptées en vue de garantir un climat sécuritaire à Jacmel. M. Lamothe, qui est également président du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), a fait état de la nomination d'un nouveau directeur départemental de la police dans le Sud-est.
Dans le même temps, des membres des unités spécialisées de la PNH, dont CIMO et Swatt, ont été dépêché dans la métropole du Sud-est. Lors de la rencontre du CSPN mardi soir les autorités sécuritaires ont mis l'accent sur la nécessité de poursuivre les investigations en vue de la libération de l'enfant enlevé par les bandits. Le CSPN envisage d'augmenter l'effectif de l'unité départementale de maintien de l'ordre (Udmo).
Dans le même temps la direction de la police judiciaire a entrepris de renforcer la section départementale qui devra jouer pleinement son rôle dans les enquêtes pour identifier les réseaux de criminels.
Le chef du gouvernement a lancé un appel au calme aux citoyens du sud-est et les exhorte à ne pas entraver les actions des forces de l'ordre. Au cours des dernières 72 heures les activités avaient été paralysées à Jacmel en raison des manifestations de protestation contre l'assassinat de l'agronome Etienne et l'enlèvement d'un enfant de 3 ans.
Selon le chef du gouvernement une augmentation de l'effectif des agents de l'ordre pourrait permettre d'améliorer le climat sécuritaire. Cependant M. Lamothe invite les jacméliens à faire montre de patience puisqu'il faudra augmenter le recrutement de nouveaux agents.
Il donne l'assurance de la détermination des autorités à adresser les problèmes liés aux dégâts causés par l'ouragan Sandy.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21622

Haïti-Politique : Mesures prises pour empêcher toute « intrusion intempestive » et « manœuvre anti-démocratique » de parlementaires, selon le bureau du 1er ministre


P-au-P, 22 nov. 2012 [AlterPresse] --- Des mesures sont déjà adoptées pour empêcher la reproduction d’actions semblables à celles entreprises, le mercredi 21 novembre 2012, par des députés membres du bloc « parlementaires pour le renforcement institutionnel » (Pri), annonce le secrétariat général du bureau du premier ministre haïtien, Laurent Salvador Lamothe.
C’est « une intrusion intempestive ».
« Toutes les dispositions sont déjà prises pour contrer ces manœuvres antidémocratiques », rapporte une note du bureau du premier ministre, ce jeudi 22 novembre 2012.
Le bureau du premier ministre affirme condamner « avec véhémence » la visite inattendue de certains parlementaires du Pri.
« Nous voulons savoir pourquoi les fonds (du budget national) pour des projets de développement, relatifs à nos communes respectives, ne sont pas encore débloqués », expliquaient les députés contestataires du Pri, qui traduisent leur démarche en une « mise en garde ».
Le bureau du premier ministre Lamothe compare ce regroupement de parlementaires à « certains laboratoires de l’opposition », visant, par « tous les moyens, à déstabiliser les institutions et à troubler l’ordre républicain ».
En revanche, le bureau du premier ministre propose aux membres du Pri une rencontre, le mardi 27 novembre 2012, pour leur faire part de l’état d’avancement de leurs dossiers. [srh kft rc apr 22/11/2012 12:20]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article13725

Haïti-Politique : Des députés s’invitent à la primature pour lancer une « mise en garde »

P-au-P, 21 nov. 2012 [AlterPresse] --- Des députés appartenant au bloc parlementaire pour le renforcement institutionnel (Pri) ont fait irruption à la primature ce mercredi 21 novembre pour protester contre l’inaction, disent-ils, du gouvernement, apprend AlterPresse.
« Nous l’avons convoqué plusieurs fois [le premier ministre Laurent Lamothe], il ne s’est pas présenté. Alors nous sommes venus à la primature pour nous faire entendre. Nous ne sommes pas venus pour écouter ni rencontrer quiconque […] », a réagi le député Sadrac Dieudonné, chef de file du bloc Pri, lors d’une interview téléphonique accordée à AlterPresse.
Dieudonné a précisé que le ressentiment des députés du bloc auquel il appartient est motivé surtout par l’ « incapacité du gouvernement à adresser les problèmes cruciaux de la population », à l’image du chômage.
Il a dénoncé le fait que deux lois budgétaires (2011-2012 et 2012-2013) n’ont pas été respectées par l’équipe au pouvoir qui s’est montré, estime t-il, un « bourreau de la loi et de la Constitution ».
Le député Sadrac Dieudonné a fait référence particulièrement à des projets déposés en faveur de leurs communes par les députés du bloc Pri et dont le financement n’a jusqu’à présent pas été décaissé. Le groupe compte 20 députés.
Ce financement tarde à atterrir parce que le gouvernement aurait ciblé les membres du Pri comme des opposants, dénonce encore l’élu de la première circonscription des Gonaïves (Artibonite).
La visite inattendue des députés du Pri à la primature, que des confrères de la radio, présents sur place ont qualifiée de sit-in, se veut une « mise en garde ».
Un document d’interpellation sera préparé à l’intention du premier ministre Laurent Lamothe. Celui-ci sera même muselé sans détour par les députés du bloc Pri lors de la présentation de son bilan au parlement en janvier prochain, promet Sadrac Dieudonné. [kft gp apr 21/11/2012 14 :10]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article13716

Haïti-Météo : D’importantes pluies prévues pour 5 départements géographiques


P-au-P, 22 nov. 2012 [AlterPresse] --- Une masse d’air humide, circulant à basse altitude sur la république d’Haïti, continuera de maintenir un ciel nuageux et risque de provoquer des averses sur les départements du Centre, du Nord, de l’Ouest, du Sud-Est et de l’Artibonite, informe le centre national de météorologie (Cnm), dans un bulletin consulté par l’agence en ligne AlterPresse.
Ces averses seront accompagnées d’orages en fin de journée et au début de la soirée des jeudi 22 et vendredi 23 novembre 2012.
Déjà, la journée de ce jeudi 22 novembre est marquée par de légères précipitations en plusieurs villes du Plateau central.
Également, le temps est resté couvert, durant toute la matinée du jeudi 22 novembre, avec de fines pluies en début d’après-midi, notamment sur la zone métropolitaine de la capitale Port-au-Prince, où, la veille (le mercredi 21 novembre), les conditions météorologiques ont varié entre éclaircie (temps ensoleillé) et nuages.
Des averses ont d’ailleurs été enregistrées dans certaines zones de Port-au-Prince, durant la nuit du 21 au 22 novembre 2012.
Les autorités de gestion des risques et des désastres appellent les populations des zones concernées par les prévisions à rester vigilantes.
Des inondations, des éboulements et des glissements de terrain sont possibles dans les 5 départements cités.
Dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 novembre 2012, le Nord, particulièrement Cap-Haïtien, a connu des inondations meurtrières , laissant la deuxième ville du pays plus fragilisée qu’auparavant. [srh kft rc apr 22/11/2012 14:35]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article13723