POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 21 mai 2011

L'ex-dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier convoqué par la justice

Agence France-Presse 20/05/2011 12h45
PORT-AU-PRINCE - L'ancien président d'Haïti Jean-Claude Duvalier a été convoqué vendredi matin au cabinet d'un juge d'instruction haïtien, a appris l'AFP auprès de l'un de ses avocats.

«Nous sommes maintenant au cabinet d'instruction pour la suite du dossier», a déclaré son avocat Me Reynold George contacté par téléphone. Ce dernier n'a pas précisé de quel dossier il s'agissait.
Revenu au pays en janvier après 25 ans d'exil en France, M. Duvalier a été inculpé par l'Etat haïtien de corruption, détournements de fonds publics et association de malfaiteurs.
Il fait par ailleurs l'objet de plusieurs plaintes pour crimes contre l'humanité: des dizaines d'opposants, dont la journaliste Michèle Montas, ancienne porte-parole du secrétaire général de l'ONU, ont porté plainte pour arrestations arbitraires, tortures et détentions illégales.
Depuis son inculpation, «Baby doc» a pu effectuer des déplacements en province bien qu'il ait été placé en résidence surveillée sur les hauteurs de la capitale.
Jean-Claude Duvalier, fils de l'ancien dictateur François Duvalier alias «Papa Doc», avait pris le pouvoir en 1971 à 19 ans, perpétuant une longue dictature dans le pays le plus pauvre du continent américain.
http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2011/05/20110520-124545.html

Le président Martelly confirme la désignation de Daniel Gérard Rouzier au poste de premier ministre

Le premier ministre désigné devrait partir à la recherche d’une majorité au Parlement dominée par le parti de René Préval Le président Michel Joseph Martelly a officiellement désigné l’homme d’affaires Daniel Gérard Rouzier (51 ans) comme premier ministre par lettre adressée aux présidents des deux Chambres du Parlement haïtien.
L’information a été confirmée vendredi sur les ondes de Radio Kiskeya par le président de la Chambre des députés, Sorel Jacinthe (Moron/Chambellan/Sud-Ouest).
« Il revient maintenant à MM. Martelly et Rouzier d’obtenir une majorité au Parlement afin de faciliter la ratification du choix », a déclaré le président de la Chambre basse. « Ils devront savoir s’ils se dirigent ou non vers une cohabitation suite aux discussions avec les forces politiques au Parlement », a-t-il ajouté.
La désignation de M. Rouzier intervient après 3 « rounds » de discussions entre le chef de l’Etat et les présidents du Sénat et de la Chambre des députés, MM. Rodolphe Joazile et Sorel Jacinthe, tous deux du parti INITE disposant d’une majorité absolue au Sénat et d’une majorité relative à la Chambre basse.
La ratification du choix de M. Rouzier va d’abord dépendre de la conformité de son dossier personnel avec les exigences faites par la Constitution pour l’accession au poste de chef de gouvernement. Celles-ci comprennent, entre autres, la nationalité haïtienne, la résidence au pays et les biens que doit y posséder le concerné. Au cas où il franchit cette étape, Rouzier devra former son gouvernement de concert avec le président de la République et se présenter par-devant les deux Chambres en vue de solliciter leur approbation respective à sa déclaration de politique générale.
A noter que le parti sous la bannière duquel M. Martelly a été élu ne compte que 3 députés.
Homme d’affaires, marié et père de 3 enfants, Daniel-Gérard Rouzier est détenteur d’une maitrise en Sciences comptables d’une Université américaine. Il a publié trois ouvrages dont "Le pouvoir des idées"(2002) et "Croire, Aimer et Espérer" (2006). Consul honoraire de la Jamaïque en Haïti et membre du Conseil d’administration de l’ONG américaine « Food for the poor », il a la réputation d’être un fervent catholique. [jmd/Radio Kiskeya]
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article7766