POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 17 décembre 2009

Les partisans du parti Fanmi Lavalas dans les rues ce mercredi



Les partisans du parti Fanmi Lavalas ont gagné les rues ce mercredi à Port-au-Prince pour marquer le 19e anniversaire de l'élection à la Présidence d'Haïti, le 16 décembre 1990, de Jean-Bertrand Aristide. Encadré par la police la Manifestation s'est déroulée sans incident majeure toutefois une dizaine de personnes a été appréhendé par la police avons-nous appris. .
Les manifestants qui n'étaient pas en grand nombre ont réclamé à cette occasion le retour de l'ancien chef d'Etat, aujourd'hui exilé en Afrique du Sud, ils en ont profité pour exiger le départ des membres du Conseil électoral qui ont écarté Lavalas des prochaines législatives.
Durant la journée, la sécurité a été renfoncée devant le local du conseil électoral provisoire à Delmas (nord de Port au Prince) .
On notera que selon le CEP L'organisation politique Fanmi lavalas a été exclue une nouvelle fois du processus électoral pour n'avoir pas présenté l'original du mandat délivré par le représentant national (l'ancien président Aristide) au Dr Maryse Narcisse lors de l'inscription du parti.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16197

La surveillance à la frontière nord entre Haïti et la République Dominicaine renforcée

La surveillance à la frontière nord entre Haïti et la République Dominicaine a été renforcée question de combattre la contrebande de poulets et d'œufs. L'information a été rapportée par l'agence EFE citant des commerçants.
Les autorités haïtiennes avaient interdit en 2007 l'entrée de produits avicoles de la République dominicaine après l'apparition de plusieurs cas de grippe aviaire dans ce pays.
Selon l'agence EFE, le porte-parole des commerçants haïtiens aurait considéré comme injuste la décision des autorités haïtiennes, affirmant que le poulet et l'œuf constituent la principale diète alimentaires des gens pauvres et de la classe moyenne d'Haïti et que la mesure qui interdit l'entrée de ces produits en Haïti aurait créé beaucoup de mécontentement.
pour sa part Le porte-parole de l'Association dominicaine des aviculteurs, Wilfredo Cabrera a fait savoir que les producteurs dominicains entendent se réunir avec le président haïtien René Préval et des fonctionnaires haïtiens pour leur faire savoir qu'il n'y a dans leur pays plus aucun problème qui pourrait empêcher la reprise de l'exportation des produits avicoles.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16196

Le Brésil promet de construire une usine hydroélectrique dans l'Artibonite

L'armée brésilienne projette de construire une petite centrale hydroélectrique en Haïti pour approvisionner près de 500.000 personnes en électricité, a indiqué hier un porte-parole du ministère brésilien de la Défense. L'Institut militaire d'ingénierie du Brésil a déjà commencé le relevé topographique de la région où sera construit le barrage dans le département de l'Artibonite, à 60 km de Port-au-Prince, selon la source. La capacité de la petite usine sera de 32 mégawatts et son coût de 150 millions de dollars, a précisé le ministre brésilien de la Défense Nelson Jobim sur le site du ministère. Selon le quotidien économique Valor, le Brésil a demandé aux Etats-Unis de participer au financement.
La pénurie d'énergie est l'un des principaux problèmes d'Haïti, sauf dans la partie la plus riche de l'île où les habitants utilisent des générateurs privés. "Il n'y a de l'électricité que pour les riches en Haïti", a souligné le ministre. Le lac de 330 hectares formé par le barrage pourra être utilisé également pour l'irrigation de terres agricoles.
En septembre dernier le chef de l'Etat haïtien, René Préval, s'était entretenu avec des centaines de paysans de la localité de Corporan et Sarasin à Mirebalais dans le cadre d'une campagne de sensibilisation avant la construction du barrage. La rencontre réalisée sur l'initiative de plusieurs organisations paysannes avait permis au président Préval de mettre l'accent sur l'importance de l'ouvrage.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16195

Le Canada annonce une aide de 15 millions de dollars à Haiti

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a annoncé, l'octroi d'une somme additionnelle de 15 millions de dollars à Haiti sur une période de 2 ans. Catherine Loubier, porte-parole de M. Cannon, a indiqué lundi que l'argent proviendrait du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales (FPSM) du ministère des Affaires étrangères, et qu'il était destiné à des projets afin d'améliorer la police, les services correctionnels et la gestion de la frontière en Haïti.
Le ministère a décidé de dépenser cette somme additionnelle parce qu'il croyait que Haïti a fait des progrès au cours de la dernière année, ayant surmonté les ravages causés par des ouragans et l'instabilité politique.
L'aide permettra d'octroyer 4,4 millions de dollars pour la construction d'une prison et plus de 4 millions dollars pour l'acquisition de 5 bateaux de police et l'aménagement de la base navale de la police haïtienne.
Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, qui en a fait l'annonce aujourd'hui, a lancé un appel afin qu'Haïti assure de meilleures conditions de vie à ses habitants. "La stabilité politique et la bonne gouvernance seront cruciaux pour s'assurer que les gains réalisés sont durables" a déclaré le ministre. De son coté le Premier Ministre haïtien, Jean Max Bellerive a fait remarquer que les besoins d'Haïti sont énormes, mais les moyens sont limités.
Il a soutenu qu'il y avait une «impatience» chez tous ceux qui sont impliqués, tant chez les Haïtiens que chez les donateurs étrangers, mais que le Canada peut entretenir l'espoir que les choses vont s'améliorer.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16194