POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 7 juin 2009

Les ministres de Santé de République Dominicaine et d’Haïti se réuniront demain à Jimaní pour aborder la situation de la grippe AH1N1

Saint-Domingue. - Les ministres de Santé de la République dominicaine et d’Haïti participeront à une réunion ministérielle ce lundi au cours de laquelle ils analyseront la situation sanitaire dans l'île, avec emphase spéciale sur le contrôle de la grippe AH1N1.
La rencontre entre les docteurs Bautista Rojas Gómez et Alex Larsen, est prévue pour 10:00 du matin et tous les deux se feront accompagner de délégations techniques qui ont effectué des contacts sur l'exécution d'actions sanitaires conjointes relatives à des sujets d'intérêt commun.
Dans cette activité prendront part également des représentants des bureaux de l'Organisation Panaméricaine de Santé (OPS) de Saint-Domingue et de Port-au- Prince, qui ont collaboré à la promotion du dialogue binational.
En évaluant la réunion, Rojas Gómez a dit que celle-ci permettra d'établir quelques mesures de surveillance et de contrôle sanitaire qui seront aux deux peuples. Il a ajouté que le mois dernier une délégation de fonctionnaires et de techniciens d’Haïti, sont venus travailler sur la base des expériences dominicaines dans la prise en charge de la tuberculose.
http://www.listin.com.do/app/article.aspx?id=103877

Un citoyen haïtien se noie en essayant de sauver deux compatriotes

La Police Nationale informe aujourd'hui le décès d'un citoyen haïtien qui résulta noyé en essayant de porter secours à deux compatriotes en difficulté dans la rivière Maguaca à Villa Vásquez, Montecristi.

L'institution de l'ordre a déclaré que le cadavre de l’haïtien Pony Delva, de 36 ans, a été repêché à 3:00 de l'après-midi d'hier des eaux de la rivière Maguaca, dans le secteur les Yaguarizos, secteur municipal de Castagnette, Ville Vásquez.

Selon le rapport préliminaire, Delva se serait jeté dans la rivière mentionnée pour essayer de dégager deux compatriotes, qui ont pu sauver leur vie.

http://www.hoy.com.do/el-pais/2009/6/6/280421/Haitiano-se-ahoga-al-tratar-de-rescatar-dos-compatriotas

Blessure à la tête provoquée par des militaires dominicains sur un citoyen haïtien près de Jimani autour d’une histoire de vol de bananes

Blessure à la tête provoquée par des militaires dominicains sur un citoyen haïtien près de Jimani autour d’une histoire de vol de bananes
- Un adolescent haïtien de 15 ans a été frappé par des militaires à la tête, lui ont provoquant une plaie blessure contuse, quand il a été surpris entrain de traverser la frontière, après avoir volé plusieurs unités de bananes sur le marché de Malpasse d'ici.
L'action des militaires, a provoqué une protestation des commerçants haïtiens qui ont lancé plusieurs pierres contre les militaires, qui ont dû effectuer plusieurs tirs « à l'air » pour disperser les étrangers.
L’adolescent haïtien touché a été identifié comme Juan Yemit qui présente une plaie contuse dans la région temporo-occipitale droite. Il a reçu des soins dans le centre hospitalier de cette commune.
L'agression perpétrée contre les membres du Cefront a été exécutée par les commerçants haïtiens qui vendaient différents produits sur le marché de leur pays, et en se rendant compte du fait ils ont lancé plusieurs pierres contre les militaires qui ont du effectuer des tirs sans que personne ne résulta blessé.
La détention de l’adolescent haïtien se serait produite quand il essayait de tromper la surveillance militaire dans la zone frontalière.
Auteur : TEUDDY A. SANCHEZ.
http://www.elnuevodiario.com.do/app/article.aspx?id=155020

HRV opine :
A partir de Lundi, cette dépêche traçant l’histoire d’un incidents banal entre des soldats un peu trop prompt à agresser les gens et un jeune haïtien oublieux de certaines règles de vie commune, puis un groupe de commerçants haïtiens suivant la même logique, sera utilisée encore une fois par des médias haïtiens qui ne sont plus capables de faire preuve d’objectivité quand il s’agit de retransmettre des nouvelle prenant naissance de l’autre côté de la frontière.
La République Dominicaine sera encore accusée à tort au lieu d’attaquer directement les comportements qui s’éloignent de plus en plus des comportements de gens civilisés.
Durant toute cette dernière période de tension ou pseudo tension entre les deux pays, l’une des vraies questions n’a pas été posée. Pourquoi ce manque de respect vis-à-vis des citoyens haïtiens de la part de l’ensemble de la société dominicaine ?
Pourquoi ce comportement des haïtiens voulant reproduire la même situation de laisser-aller dont ils ont bénéficié ces derniers temps en Haïti ?

La Commission européenne annonce une aide humanitaire de 7 millions d’euros pour Haiti

La Commission européenne annonce une aide humanitaire de 7 millions d’euros pour Haiti

La Commission européenne a annoncé vendredi une enveloppe de 7 millions d’euros (environ 10 millions de dollars) destinée à Haïti à titre d’aide humanitaire devant couvrir differents projets au benefice d’environ 1 million de pauvres, selon un communique rendu public a Bruxelles.

Ce montant servira a financer la lutte contre la malnutrition, la mortalité maternelle et infantile de meme que le renforcement de la capacité d’intervention du pays en cas d’urgence et sa préparation aux crises humanitaires. Cette aide bénéficiera à environ 1 million de personnes.

"Le Plan Global d’aide humanitaire pour Haïti, qui succède à l’ouverture d’un nouveau bureau humanitaire de la Commission européenne à Port-au-Prince en février dernier, montre la pérennité de l’engagement européen envers les populations les plus vulnérables. Son objectif est de déployer une réponse humanitaire coordonnée et d’inscrire Haïti comme bénéficiaire prioritaire de l’aide humanitaire internationale en sensibilisant davantage la communauté internationale aux enjeux multiples que traverse le pays", précise Olli Rehn, Commissaire européen en exercice pour le Développement et l’Aide Humanitaire.

L´aide humanitaire de la Commission est gérée par son Service d’aide humanitaire (DG ECHO) et a pour but d´améliorer la prise en charge de la malnutrition ainsi que l’accès aux services de santé de base, à l’eau potable et à des conditions d’hygiène acceptables. Cette aide vise les populations vulnérables dans la plupart des Départements du pays, en tout près d’ 1 million de personnes. Une attention particulière sera portée à la santé materno-infantile, les femmes et les enfants étant les premières victimes de la situation actuelle.

Pour permettre le suivi de la situation, l´évaluation des besoins humanitaires et le contrôle de la mise en œuvre de son aide, le Service d´aide humanitaire de la Commission a ouvert, en février 2009, un bureau à Port-au-Prince. Ce bureau travaille en étroite coordination avec la Délégation de la Commission européenne qui assure la gestion de l´aide au développement. La Commission européenne est l´un des principaux donateurs d´aide humanitaire en Haïti. Depuis 1993, le montant de l’aide humanitaire de la Commission en Haïti s’élève à plus de 90 millions d’euros. Ces fonds ont permis de faire face aux défis humanitaires et de financer des projets de préparation aux catastrophes naturelles.

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5946

Haïti Recto Verso se pose des questions :

1. Qui va gérer ces fonds, les ONG ou le gouvernement central ?

2. Dans des projets bien articulés ou des « trucs » isolés des ONG ?

3. D’un côté le gouvernement demande des fonds et de l’autre on en distribuerait à des instances non gouvernementales parallèles dont l’efficacité n’a pas toujours été prouvée ?