POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 29 juin 2010

Préval et Fernandez prêts à relancer la commission mixte bilatérale

Le président haïtien René Préval s'est entretenu hier à Santo Domingo avec son homologue dominicain autour des dispositions pour réactiver la commission mixte bilatérale. Les deux chefs d'Etat ont convenu que les activités de la commission mixte bilatérale seront relancées lors d'une rencontre le 30 juillet 2010 à Port-au-Prince. Au cours d'une rencontre a huit au Palais présidentiel, les deux chefs d'Etat ont préparé le lancement de la commission chargée de dynamiser et approfondir les liens de coopération économique, commerciale, éducative, culturelle et migratoire entre les deux nations. Inactive depuis 2000 la commission mixte avait également pour objectif de rechercher des pistes de solutions sur l'immigration des travailleurs haïtiens.
Outre le Président Préval, la délégation haïtienne comprenait la Première dame Elysabeth Delatour Préval, le Premier Ministre Jean Max Bellerive, l'ambassadeur d'Haïti en République Dominicaine Fritz Cineas et le ministre des haïtiens vivant à l'étranger Edwin Paraison.
LLM / Radio Métropole Haïti

Création d'un fonds spécial, pour les musiciens victimes du séisme

La Fondation Haïti Jazz en collaboration avec Caracoli vient de mettre sur pied un fond de soutien destiné aux professionnels du monde musical, qui ont été victimes lors de la catastrophe du 12 janvier.
Dans un communiqué rendu public le 28 juin dernier, ces deux institutions ont indiqué que l'ensemble de la profession a subi les effets du séisme. Certains on été touchés directement tandis que d'autres ont été affectés. Mais tous se sont vu privés d'emploi et de ressources pendant plus de trois moi et demi, puisque les activités musicales ont été interrompues au lendemain du séisme.
Pour alimenter le fonds de soutien, Caracoli et la Fondation Haïti Jazz ont fait appel aux professionnels de la musique basés à l'étranger ainsi qu ; aux partenaires financiers qui avaient soutenu les préparatifs de la quatrième édition du festival international de Jazz de Port-au-Prince.
Selon le communiqué, la Banque de la République d'Haïti (BRH), la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), l'ambassade des Etats Unis et l'Ambassade d'Allemagne, ont accepté de réallouer à cette entité le reliquat des fonds décaissés pour l'organisation du festival de Jazz, reporté pour 201.
« Caracoli et la Fondation Haïti Jazz continuent de chercher des fonds et de réfléchir à d'autres modalités d'aide au secteur de la musique en Haïti », conclut le communiqué.
EJ/Radio Métropole
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17916

Ginette Cherubin défend le CEP contre les critiques

La conseillère électorale Ginette Cherubin rejette les accusations de corruption portées contre l'actuel Conseil Electoral provisoire. Intervenant au journal du matin de radio Métropole madame Chérubin estime qu'on ne saurait prendre au sérieux les accusations faites par le docteur Enel Desir, accusé par les autres membres de vol.
Madame Chérubin, s'interroge sur les raisons qui poussent monsieur Désir à dénoncer les autres conseillers alors « qu'il vient d'être pris la main dans le sac ».
Selon elle, son collègue aurait du passer par les voies légales s'il avait des reproches à Adresser aux autres membres du CEP.
Par ailleurs la conseillère électorale préconise le dialogue dans l'honnêteté entre tous les acteurs en vue de faciliter la tenue des élections dans le pays.
« Seul le dialogue et la probité peuvent aider à la réalisation de bonnes élections dans le pays », a insisté, la représentante des organisations féministes au sein de l'institution électorale.
« La démarche normale serait de chercher la vérité et d'envisager des sanctions, s' il y a des coupables » recommande madame Cherubin.
Elle encourage la mise en place d'un Conseil Electoral Permanent afin d'en finir avec certaines pratiques.
EJ/Radio Métropole
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17915

Un major américain d'origine haïtienne décoré pour son héroïsme en Haïti

Le Major Jermain Sabbatt a été décoré par l'armée américaine pour ses actions, entreprises immédiatement après le tremblement de terre du 12 janvier dernier en Haïti, informent les forces armées américaine, dans un communiqué. Cette distinction a été remise au major Sabbatt par le Lieutenant-Général Ken Keen, Commandant en second du Commandement Sud des Forces Armées des Etats-Unis (SOUTHCOM), lors d'une cérémonie organisée le 17 juin dernier au Quartier Général du commandement à Doral.
L'officier de l'armée américaine qui, est d'origine haïtienne avait réagi rapidement en vue de coordonner le transport en lieu sur d'un soldat américain grièvement blessé lors de la catastrophe du 12 janvier.
Le communiqué publié par l'armée américaine précise que, Monsieur Sabbatt, a également mené, des opérations de recherche d'un membre du SOUTHCOM coincé sous les décombres de l'Hôtel Montana.
La Médaille du Soldat a été initiée par le Congrès le 2 Juillet 1926 afin d'honorer les actes d'héroïsme n'impliquant pas de conflit réel avec un ennemi. Aujourd'hui, la Médaille du Soldat peut être attribuée à toute personne faisant partie des forces armées américaines ou à une nation étrangère amie.
Rappelons qu'un autre membre de l'armée américaine avait été déjà décoré par sa bravoure, lors du tremblement de terre du 12 janvier dernier.
EJ/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17914

Préval souhaite le renforcement de la coopération culturelle franco-haïtienne

Le chef de l'Etat haïtien René Préval s'est entretenu le lundi 28 juin 2010 avec le ministre français de la culture Frédéric Mitterrand. Le président Préval a mis l'accent sur la nécessité de développer une synergie des efforts visant à aider Haïti sur le plan culturel. Il se réjouit de l'apport du gouvernement français qui s'est déjà investi dans l'effort humanitaire depuis le violent séisme du 12 janvier. Les efforts doivent permettre la préservation du patrimoine culturel haïtien insiste le président Préval. Afin de favoriser un intérêt commun sur ce dossier le président Préval a mis l'emphase sur la nécessité pour que les experts travaillent ensemble. Au cours de la rencontre avec le ministre français de la culture le président Préval a également convié les acteurs à œuvrer en vue de renforcer les liens culturels entre les deux peuples.
Le chef de l'Etat a salué l'engagement de nombreux artistes français qui ont participé à des concerts afin de collecter des fonds pour les victimes du séisme.
Au cours des échanges le président Préval et le ministre Mitterrand ont insisté sur l'importance de la culture dans la vie d'un peuple.
La ministre haïtienne a.i. de la culture, Jocelyne Colimon Fetiere, la directrice du cabinet de la ministre de la culture, Magalie Comeau Denis et le directeur de l'ISPAN, Daniel Elie et le représentant d'Haïti a l'Unesco Georges Moise avaient également pris part a cette rencontre au Palais National.
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17912

Les haïtiens fêtent la qualification du Brésil pour les ¼ de finale

Plusieurs milliers d'haïtiens étaient descendus dans les rues hier après midi après la victoire du Brésil 3-0 en 1/8 eme de finale de la coupe du monde face au Chili. A Delmas et au centre ville de Port-au-Prince, des milliers de fans de la Seleçao avaient manifesté bruyamment leur joie après la qualification de leur équipe favorite. Des chars avaient gagné les rues pour ajouter à l'ambiance. La présence des fans a causé des embouteillages dans plusieurs artères de la région métropolitaine notamment à la rue Chavannes.
La majorité des haïtiens sont supporteurs de la sélection auriverde. A la mi journée de nombreux élèves avaient séché des cours afin de pourvoir suivre la rencontre.
Les victoires des quintuples champion du monde sont assimilés à des therapies par Pilou Rouzier, commentateur sportif à Télé Métropole.
Lors des 3 premiers matches de la sélection brésilienne, des fans avaient gagné les rues de la capitale pour fêter la victoire. A l'issue du match nul face au Portugal les fans avaient fêter la qualification pour les 1/8 de finale.
Des milliers de drapeau du Brésil sont remarqués sur les toits de plusieurs édifices et dans les véhicules des fans de la Seleçao dans la région métropolitaine. Les victoires du Brésil, de l'Argentine ou du Ghana apportent de la joie sous les tentes à des milliers de sans abris. Pris en tenaille par la chaleur du soleil et l'eau des pluies des milliers de personnes, ayant trouvé refuge depuis le 12 janvier sous les tentes, considèrent la coupe du monde et les victoires du Brésil comme une bouffée d'oxygène.
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17911

Objectif: un million de livres

Roger Blackburn, Le Quotidien (JONQUIÈRE) Le Centre de tri régional de la Fondation des parlementaires québécois des cultures à partager a récolté 900 000 livres l'an dernier afin de les distribuer dans des pays où la population en a grand besoin. Cette année, l'objectif est d'un million de livres.
Malgré ces chiffres impressionnants, le centre de tri de la rue des Oblats à Chicoutimi est méconnu de la population. Au cours des dix derniers mois seulement, les bénévoles et les employés du centre de tri ont classé et mis en boîte un à un près de 85 000 bouquins qui ont pris la route de l'éducation en direction d'Haïti, du Cameroun et du Mali. « Nous voulons faire connaître davantage notre service pour que gens sachent que leurs livres peuvent avoir une deuxième vie en atterrissant ici », a expliqué le député de Jonquière et président régional de la fondation, Sylvain Gaudreault, qui avait invité le président de l'Assemblée nationale et député libéral du comté de Richmond Yvon Vallières à la rencontre de presse d'hier.
« La Fondation Cultures à partager, qui a été fondée par l'ancienne députée péquiste de Chicoutimi Jeanne Blackburn (de 1985 à 1998), appartient aux parlementaires, peu importe les allégeances politiques. Je me suis laissé convaincre par Sylvain Gaudreault de venir ici afin d'encourager les bénévoles dans leur action. Au Québec, nous avons des ordinateurs, des BlackBerry et tous les appareils électroniques possibles pour faire des lectures quotidiennes, mais ce n'est pas le cas pour les pays pauvres qui ont un grand besoin des livres pour des fins d'éducation et d'ouverture sur le monde », a déclaré Yvon Vallières.
« On ne sait jamais ce qu'un livre va donner à un individu. Un livre, c'est comme une fenêtre qui nous permet de voir avec les yeux de quelqu'un d'autre. Ça ouvre les esprits et ça lève les barrières. Je crois beaucoup au livre comme une valeur à partager », a confié Jeanne Blackburn, toujours active au sein de la fondation.
L'idée d'amasser des livres lui est venue en 1996 lors d'un voyage à Madagascar alors qu'elle a découvert une bibliothèque fondée par l'ancien ministre de la Culture et missionnaire Jacques Couture (décédé en 1995), dont les étagères étaient vides. De retour à Chicoutimi, elle a organisé une cueillette de livres pour garnir cette bibliothèque vide au sud de l'Afrique. « L'objectif était d'amasser 5000 livres, nous en avons recueilli 50 000. C'est là qu'un problème de tri et de distribution a donné naissance à la fondation », raconte Jeanne Blackburn, qui possède encore et toujours la verve et la classe qui ont marqué ses années en politique.
En plus de se faire connaître davantage de la population et de distribuer le plus de livres possible à travers le monde le chapitre régional de la Fondation internationale Cultures à partager souhaite également être plus présent dans la communauté en distribuant des livres aux gens de la région qui en ont besoin, comme les centres de la petite enfance, pour initier les jeunes à la lecture, dans les foyers pour personnes âgées et dans les milieux défavorisés.
Rblackburn@lequotidien.com
http://www.cyberpresse.ca/le-quotidien/arts-spectacles/201006/29/01-4294113-objectif-un-million-de-livres.php