POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 6 juin 2009

Le recteur de l'UEH lance un appel au calme aux étudiants

Le recteur de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH), Jean Henry Vernet, estime que les étudiants ayant pris part à la manifestation pour l'application du nouveau salaire minimum ont mis en évidence leur engagement politique. Faisant remarquer qu'il revient aux étudiants d'assumer leur engagement, M. Vernet a déploré l'usage excessif du gaz lacrymogène par les forces de l'ordre. " Je ne peux pas leur reprocher d'avoir organisé une manifestation pour exprimer leur opinion", a soutenu M. Vernet pour qui les étudiants doivent s'assurer que les manifestations soient pacifiques.

Intervenant à la rubrique " Invité du jour" de radio Métropole, le recteur a insisté sur le droit des étudiants d'apporter leur appui à la classe ouvrière. Toutefois M. Vernet n'a pas souhaité faire des commentaires sur la justesse des revendications des étudiants, expliquant qu'il n'entend pas interférer dans les relations entre l'exécutif et le Parlement.

Le recteur a également souligné que les organisateurs de la marche sont habilités à accepter ou refuser l'implication d'autres groupes sociaux dans leur mouvement.

Jean Henry Vernet a lancé un appel au calme aux étudiants, tout en estimant que ces mouvements constituent un coup dur pour l'année académique à l'UEH.

En ce qui a trait aux étudiants de l'école normale appréhendés, le recteur a révélé que son intervention a permis l'élargissement de ces 24 personnes.

Interrogé sur la situation à la faculté de médecine, le recteur a annoncé qu'une rencontre prévue pour ce vendredi a été reportée. Il déclare que des multiples démarches ont été entreprises auprès des étudiants protestataires.

LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15325

Le calme n'est toujours pas revenu ce vendredi aux abords de certaines facultés de L UEH.

Le calme n'est toujours pas revenu ce vendredi aux abords de certaines facultés de L UEH.

Les étudiants de plusieurs entités de l'Université d'état d'Haïti sont restés mobilisés ce vendredi 5 juin, question d'exiger du chef de l'état la promulgation de la loi sur le salaire minimum récemment votée par le parlement.

Dans les environs de la faculté ethnologie (champs de mars- centre ville), les étudiants continuent de lancer des pierres sur des véhicules officiels selon un reporter de radio Metropole sur place.

A la mi journée de ce vendredi la circulation automobile était encore paralysée aux abords des certaines entités de L'UEH et des coups de feu ont été aussi entendus.

Les étudiants protestataires, qui se déclarent concernés par la question du salaire minimum, pressent le chef de l'Etat à promulguer la nouvelle loi régissant la matière, dans le Journal officiel Le Moniteur.

Un sit-in, convoqué par des organisations sociales et syndicales, était prévu pour ce vendredi 5 juin 2009 non loin de la maison où habite le président Préval au Canapé-Vert (quartier résidentiel à l'est de la capitale).

Parallèlement, une rencontre entre le chef de l'Etat, des parlementaires de la 48e Législature et le secteur privé des affaires, était aussi programmée pour aujourd'hui dans l'objectif de discuter de cette loi.qui fait passer le salaire minimum de70 à 200 gourdes.


24 personnes ont été interpellées la veille par les forces de l'ordre et un étudiant a été blessé par balle hier au cours des affrontements avec la police.

RD

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15324

Haïti éducation : Les examens officiels débutent le 25 juin

Les responsables du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) ont, annoncé officiellement les dates retenues pour la tenue des examens d'État.
Selon le directeur général du ministère de l'Éducation nationale, Pierre Michel Laguerre, les examens d'État se dérouleront sur tout le territoire national, respectivement les 25 et 26 juin pour les candidats de la 6e année fondamentale. .

Du 30 juin au 2 juillet pour ceux de la 9e année fondamentale ; du 30 juin au 3 juillet pour les candidats de l'École normale des instituteurs (Eni) et, finalement du 6 au 9 juillet pour les candidats du baccalauréat première et deuxième parties. .

Il a également apporté quelques précisions relatives au processus du déroulement des épreuves. Pierre Michel Laguerre a déploré que le ministère ait, encore cette année, enregistré des cas d'anomalie dans le système d'enregistrement des candidats. .

Le directeur du Bureau national des examens d'État (Bunexe), Renan Michel, a indiqué pour sa part que quelque 11 mille candidats, dont un fort pourcentage en classe de rhéto, n'ont pas été validés à cause de leurs dossiers incorrects. .

350 millions de gourdes sont prévues pour la réalisation de l'ensemble de ces examens pour les dix départements géographiques du territoire,

L'effectif des candidats inscrits pour prendre part à ces examens est d'environ 532 737 élèves. .

RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15323

Ruben Silié plaide pour le renforcement des relations haïtiano-dominicaines

Ruben Silié plaide pour le renforcement des relations haïtiano-dominicaines

L'ambassadeur dominicain à Port-au-Prince, Ruben Silié Valdez, soutient que les autorités des deux pays oeuvrent afin de résoudre certains points de conflits. Le diplomate attire l'attention sur l'importance des échanges commerciaux, culturels et artistiques entre les deux peuples.

Il estime que la commission mixte haïtiano-dominicaine devra œuvrer afin de trouver des solutions aux problèmes dans les secteurs du commerce, des transports et de la migration. Même s'il admet que les relations entre les deux pays ont été difficiles du point de vue historique, M. Ruben Silié signale que des progrès importants ont été accomplis ces dernières années.

Interrogé sur les violences contre les haïtiens, le diplomate a fait valoir que les haïtiens vivant en République Dominicaine et les dominicains sont l'objet du même climat de violence. " Une femme meure quotidiennement de violence conjugale en République Dominicaine", révèle t-il précisant que la violence n'est pas dirigée contre les haïtiens.

En ce qui concerne le refus des autorités d'accorder la nationalité dominicaine aux enfants des ressortissants haïtiens, Ruben Silié Valdez a expliqué que les enfants des immigrants illégaux ne pourront pas obtenir la nationalité dominicaine. Toutefois il assure que cette loi ne sera rétroactive.

Intervenant à la rubrique " Invité du jour " de radio Métropole, le diplomate dominicain a mis l'accent sur la nécessité de réguler les échanges commerciaux. " Il n'existe pas de normes pour gérer ce grand flux de marchandise", lance t-il faisant remarquer que le secteur privé et l'Etat sont les principaux partenaires dans ce secteur.

LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15322

Les étudiants réclament l'application de la loi sur le salaire minimum

Des centaines d'étudiants des facultés de Sciences Humaines, Ethnologie, droit, IERA et Inaghei ont organisé des manifestations pour réclamer la publication de la loi sur le salaire minimum. La proposition de loi fixant le salaire minimum à 200 gourdes par jour avait été ratifiée par les deux chambres.
La manifestation a débuté dans la matinée du jeudi lorsque des étudiants de l'Inaghei et des Sciences Humaines ont rassemblé des grosses pierres et des pneus pour bloquer la circulation des véhicules à l'avenue Christophe. Les étudiants ont dénoncé le refus du gouvernement de permettre aux ouvriers d'obtenir un salaire minimum de 200 gourdes. Ils font remarquer que ce dossier est préoccupant parce qu'ils sont les enfants de ces travailleurs dans la sous-traitance.
Les forces de l'ordre sont intervenues quelques minutes plus tard, ce qui a donné lieu à un affrontement avec les étudiants. Au cours des heurts un étudiant finissant de la faculté des Sciences Humaines, Laguerre Ludner a été atteint d'un projectile à la tête.
Des pare-brises de plusieurs véhicules ont été cassés par des jets de pierres notamment à l'avenue Christophe. Un véhicule a été incendié non loin du palais de justice et deux autres ont été endommagés à l'avenue Christophe.
Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la manifestation, ce qui a eu pour effet de provoquer des malaises chez de nombreux riverains.
24 personnes ont été appréhendées par les forces de l'ordre au cours de la journée de protestation des étudiants de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH).
Au cours d'une conférence de presse les responsables du Grand Rassemblement des Etudiants Haïtiens ont réclamé la publication par le chef de l'état de la loi sur le salaire minimum.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15321

Obama désigne un nouvel ambassadeur en Haïti

Obama désigne un nouvel ambassadeur en Haïti


La Maison blanche a annoncé aujourd'hui que le président Barack Obama a désigné Kenneth H. Merten pour être le prochain ambassadeur des Etats-Unis à Port-au-Prince. M. Merten est actuellement l'assistant de la secrétaire d'état, Hilary Clinton.

Il est un fonctionnaire de carrière du service des affaires étrangères depuis 1987. Auparavant Kenneth H. Merten avait été conseiller économique à Paris et chef de la section économique à Port-au-Prince.

M. Merten est détenteur d'un B.A. de l'université de Miami et une maîtrise en administration publique de l'université américaine. Kenneth H. Merten a été désigné par le président américain pour remplacer l'actuel ambassadeur Janet Ann Sanderson.

LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15320