POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 15 octobre 2009

AMARAL DUCLONA EXTRADITE VERS LA FRANCE OU VERS HAITI? REPONSE LE 4 NOVEMBRE

Le dangereux chef de gang proche de la mouvance Lavalas et de son leader Jean Bertrand Aristide, Amaral DUCLONA a été entendu par les juges de la court suprême de Justice Dominicaine. Amaral Duclona, détenu en République Dominicaine depuis le 8 septembre se faisant passer pour Berthony Jolicoeur, est particulièrement impliqué et accusé de l’assassinat du Consul honoraire Français Lauture.
Le gouvernement français a acheminé auprès des autorités judiciaires domincaines une demande d’extradition.
Au cours de la séance devant le tribunal suprême, Amaral Duclona nie les accusations en déclarant avoir été conduit pour être entendu. S’exprimant en un espagnol élémentaire et peu fluide, Monsieur DUCLONA reçut l’ordre de son avocat afin de limiter les déclarations.
Des journalistes haïtiens présents aucours de l’audience ont reconnu et identifié Amaral Duclona, tandis que son avocat continuait à baser sa défense sur l’identité de Duclona assimilé à Jolicoeur Berthony.
La séance a été renvoyée au quatre noviembre prochain . Le tribunal a réclamé des autorités françaises des documents permettant l’identification de Berthony Jolicoeur comme Amaral Duclona.

Crise à l'UEH : le comité de facilitation cherche à rencontrer des étudiants contestataires

Le « Comité de facilitation » mandaté par le président René Préval pour normaliser la situation à l'université d'état d Haïti souhaite rencontrer ce jeudi les étudiants grévistes de la Faculté de médecine et de pharmacie (FMP). Selon des informations disponibles les étudiants contestataires, auraient rejeté cette l'invitation.
Ces derniers indiquent que certains problèmes doivent d'abord être résolus avant toute rencontre avec le comité.
A moins de dix jours de la fin de sa mission le « Comité de facilitation » n'arrive toujours pas à rencontrer les étudiants de la Faculté de médecine et de pharmacie (FMP), principaux protagonistes de cette crise
On signalera que le président René Garcia Préval, avait promis une aide à l'UEH pour améliorer son fonctionnement, en plus de la création d'un comité de facilitation pour favoriser un dialogue ouvert entre les différentes composantes.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/liste_une_fr.php

Une dizaine de bandits appréhendés ces derniers jours

Les autorités policières ont réalisé ces derniers jours plusieurs opérations coup de poing afin d'empêcher une résurgence des actes de violence dans la région métropolitaine. Le commissaire de police de Port-au-Prince, Michel-Ange Gédéon révèle que des opérations ont été réalisées le week end écoulé dans le bidonville, Village de Dieu et au Centre Ville de Port-au-Prince et la 5 ème avenue Bolosse. Environ 10 bandits en possession d'armes illégales ont été appréhendés au cours de ces opérations souligne le commissaire Gédéon révélant l'implication des casques bleus de la Minustah dans l'intervention à Bolosse.
Le commissaire de Port-au-Prince est également préoccupé par les taxis moto qui représentent le moyen de transport préféré des bandits. Une cinquantaine de motos ont été saisis par les forces de l'ordre le week end écoulé lors d'une offensive contre les bandits.
Des motos ayant abandonné les zones de stationnement identifiées par les autorités municipales et ceux ne disposant pas de carte ont été saisis confirme M. Gédéon.
En raison de l'anarchie dans le secteur des taxis motocyclettes, les autorités interdisent aux motards de circuler dans la zone du Champ de Mars.
Par ailleurs, l'officier de police déplore la libération de certains criminels appréhendés par les forces de l'ordre.
Une rencontre a eu lieu entre le chef du parquet et le commissaire de Port-au-Prince en début de semaine afin d'identifier les causes du problème. M. Gedeon n'a pas voulu critiquer les membres de l'appareil judiciaire préférant opter pour un meilleur traitement des dossiers.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15934

La reconstitution du Conseil électoral provisoire divise le conseil national des partis politiques

Le conseil national des partis politiques confirme avoir pris la décision de soumettre à l'exécutif deux noms dans le cadre de la reconstitution du Conseil électoral provisoire. Il s'agit d'Eddy Volel et de Ribel Pierre a précisé le porte parole du conseil qui était l'invité du matin de Radio Metropole.
Osner Fevry a expliqué qu'une résolution a été adoptée en ce sens et signée par le directoire du conseil au cours d'une rencontre à laquelle ont participé 13 des 15 partis membres.
Cette décision a soulevé la colère du président du conseil l'ingénieur Dejean Belizaire qui a aussitôt donné sa démission.
Dejean Belizaire dit avoir adopté cette position du fait qu'il n'a plus d'autorités au sein du regroupement politique. La démission du président a été acceptée informe le porte parole du conseil
Quant à la convention des partis politiques sa position n'a pas changé « Nous maintenons fermement notre position, martèle le leader de l'alliance démocratique lui aussi invité au journal du matin de radio Metropole.
Le CEP qui a réalisé les élections du 21 juin n'est plus de mise. Tous ses membres doivent partir. Le prochain Conseil électoral doit être formé à partir d'un consensus, poursuit-il.
On notera que la date butoire fixée par le président René Préval aux différents secteurs pour remplacer ou reconduire leurs représentants au sein du Conseil électoral provisoire (CEP) arrive à terme mardi 13 octobre
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15937