POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 15 août 2011

L Oxfam Grande Bretagne enquête sur certains de ses personnels en Haïti

L'Organisation internationale Oxfam GB annonce dans un communiqué qu'elle parvient à la conclusion d'une enquête interne menée suite à des allégations de mauvaise conduite portant sur un petit nombre de son personnel en Haïti. Selon ce communiqué ces allégations ne sont pas connectées à des incidents de fraude et n'ont pas affecté les 98, 000,000 US dollars environ recueillis après le séisme en Haïti. Ces fonds continueront d'être utilisés pour la reconstruction du pays et pour venir en aide aux communautés qui en ont besoin.
Le Directeur Pays d'Oxfam GB en Haïti a démissionné, prenant ses responsabilités de gestion quant aux problèmes survenus alors qu'il était à la tête du programme.
La Directrice Régionale d'Oxfam GB pour l'Amérique latine et les Caraïbes, Françoise Vanni, a déclaré: “Oxfam prend les problèmes de mauvaise conduite de son personnel très au sérieux et prendra des mesures drastiques contre toute personne reconnue coupable de mauvaise conduite.”
L'enquête devrait être terminée sous peu. A l'issue de l'enquête, nous déterminerons les actions appropriées contre le personnel impliqué, qui compte moins de cinq personnes. Oxfam divulguera plus d'information au public et aux médias à ce stade.
EJ/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19380

Le Japon renforce les capacités de la PNH

Le Gouvernement Japonais en collaboration avec l'OIM a fait don ce jeudi 11 Août, d'un lot de matériels à la Police Nationale. Lors d'une cérémonie, organisée à l'académie de Police , l'ambassadeur du Japon en Haïti, Kentaro Minami a remis aux autorités policières, 16 Pick-up double cabine, 30 motocyclettes et divers équipements de communication
Il a également remis les clefs de trois bâtiments devant loger deux dortoirs et un bureau appartenant à la police scientifique.
Dans son discours de circonstance, le représentant du gouvernement nippon en Haïti , précise que ce don s'inscrit, dans le cadre d'un projet baptisé « Gestion et sécurité intégrée de la frontière », un programme qui a été exécuté par l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en étroite collaboration avec le ministère de la justice et de la sécurité publique, la PNH et la Minustah.
Selon Monsieur Minami, ce projet est financé par les autorités japonaises à hauteur de 2.4 millions de dollars américains et il a pour principal objectif de permettre à la Police haïtienne de renforcer ses capacités.
Pour sa part, dans son intervention, le porte-parole de la police Nationale Frantz Leurebours, a remercié le gouvernement japonais, monsieur Leurbours a fait remarquer que plusieurs agents de la PNH avaient déjà bénéficié d'un séminaire de formation grâce à un financement du Japon.
EJ/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19377

Désignation d'un nouveau premier ministre : les négociations sont au point mort

Le président de la Chambre de députés, Sorel Jacinthe confirme que l'exécutif n'a pas encore engagé des négociations en vue de la désignation d'un nouveau premier ministre. « Aucune consultation n'est jusqu'à présent entamée auprès des présidents des deux chambres en vue de la désignation d'un nouveau premier ministre », a déclaré le député Jacinthe.
Intervenant à la rubrique le point de Radio et Télé Métropole, le député Jacinthe invite le président Martelly à reprendre le chemin du dialogue qui selon lui pourra aider à aboutir à un consensus autour de la désignation d'un nouveau Chef de gouvernement.
Toutefois le parlementaire estime que le chef de l'état serait en train de prendre le temps qu'il faut pour éviter que le prochain premier ministre désigné ne connaisse le même sort que les deux précédents.
Monsieur Jacinthe a par ailleurs rejeté les déclarations du président de la république selon lesquelles on s'achemine vers une dictature parlementaire.
« Nous vivons sous une dictature des lois de préférence, non pas parlementaire », a précisé, l'élu de la Grand' Anse.
Rappelons que selon l'économiste Kesner Pharel l'absence d'un nouveau gouvernement a des conséquences désastreuses sur l'économie haïtienne.
EJ/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19376

Les autorités policières font état d'une baisse de l'insécurité au Champ de Mars

Au champ de Mars la cohabitation est de plus en plus difficile entre les sinistrés regroupés dans les sites d'hébergement et les étudiants. Les criminels parviennent à tirer profit de cette situation et poursuivent leurs forfaits en dépit des interventions des forces de l'ordre. Le responsable du commissariat de Port-au-Prince, l'inspecteur divisionnaire Dupont Joseph, est formel. Il n'y a eu que des cas isolés de braquages dans la zone depuis le début du mois.
Entre juin et juillet 23 cas de vols à mains armées avaient été enregistrés, indique l'officier de police faisant remarquer que seuls 3 cas ont été signalés depuis le début du mois. Des interventions ayant permis le démantèlement de deux gangs sont à l' origine de cette amélioration.
Cependant les étudiants n'ont pas la même perception que les policiers. Ils continuent d'ériger des barricades de pneus enflammés et de lancer des jets de pierres pour dénoncer les agressions des bandits. Un étudiant, Philibert Sergo, avait été tué par des criminels en juillet dernier.
Au cours des derniers jours les pare-brises de deux véhicules de patrouilles de la police ont été casés par les étudiants protestataires. Cette situation complique la tache des agents de l'ordre, explique M. Dupont Joseph.
Toutefois les étudiants ne sont pas les seuls à se plaindre de la détérioration du climat sécuritaire. Les sinistrés sont également victimes des exactions des bandits.
Les criminels appréhendés sont remis en liberté rapidement déclare une femme ayant requis l'anonymat. Elle explique qu'elle ne peut dénoncer les bandits qui une fois libérés lancent des représailles. Une situation compliquée que le Maire de la capitale a promis de résorber de concert avec le support des autres organismes de l'Etat.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19375

Plusieurs sénateurs condamnent la tentation du président de diriger par décret

Des parlementaires de tendances diverses ont exprimé leur indignation suite aux récentes déclarations du président Martelly qui envisage de diriger le pays par décret si le Parlement refuse de ratifier un Premier Ministre. Pour une fois les sénateurs Anick François Joseph (Alternative) et Moise Jean Charles (Inité) sont logés à la même enseigne. Ils qualifient M. Martelly d'apprenti dictateur qui se propose de violer les prescrits de la constitution.
M. Joseph qui avait supporté la candidature du Premier Ministre désigné a tiré à boulets rouges sur le président Martelly. L'élu de l'Artibonite estime que le président n'a pas compris le fonctionnement d'un régime semi-parlementaire. En colère le père Anick exige que M. Martelly présente des excuses publiques aux législateurs.
Pour une fois les attaques d'Anick Joseph sont comparables à celles de son collègue de l'Inité. L'élu du Nord est irrité par les déclarations du chef d'Etat. Ceci prouve que M. Martelly ne croit pas en la démocratie, martèle M. Jean Charles.
Même s'il souhaite que le président se ressaisisse, M. Jean Charles dit n'être pas surpris par ces déclarations venant d'un neo-duvaliériste.
Les sénateurs Moise Jean Charles et Anick Joseph préviennent que le Parlement se dressera en face de M. Martelly pour s'opposer à ses tentatives. Le sénateur Anick rappelle que la chambre basse pourra alors réunir en chambre d'accusation et le Sénat en Haute Cour de justice pour juger le chef d'Etat.
De son coté, le sénateur Evalière Beauplan met en garde contre tout recours aux décrets. Il prévient que le peuple et le Parlement se révolteraient ce qui aura pour conséquence de créer un chaos généralisé.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19374

Lancement de l’inventaire du patrimoine immatériel d’Haïti

Par Pierre-Paul ANCION ‘’ Cet inventaire s’effectue dans le cadre d’un protocole signé entre le ministère de la culture et de la communication de concert avec l’Université d’État d’Haïti et l’Université Laval du Canada, notamment la chaire de recherche en patrimoine ethnologique, dont dirige M. Laurier Turgeon, …’’ a expliqué à bonzouti.com Kenrick Demesvar, formateur à l’université d’été 2011 à Jacmel.
Pour avoir les cadres nécessaires pour réaliser l’inventaire du patrimoine d’Haïti, l’Université Laval du Canada de concert avec la UEH ont du organiser l’Université d’été 2011 à Jacmel, où durant quatre vingt heures d’études une vingtaine d’étudiants du Programme de maitrise en Histoire, Mémoire et Patrimoine, et de plusieurs communes du sud-est ont explorer toutes les facettes et nuances de cette science.
‘’…les étudiants ont produit des travaux d’excellentes qualités. Je tiens à le souligner…’’s’est réjouit M. Laurier Turgeon, directeur de l’Institut du Patrimoine Culturel de l’Université Laval, coordonnateur de cette université d’été, une première dans ce domaine en Haiti certes, mais que les initiateurs comptent répliquer dans les autres départements du pays.
‘’On a commencé à travailler à Jacmel, on compte poursuivre les travaux ici, pas exclusivement dans le sud-est qui sera privilégié cette année. On espère pouvoir retourner l’année prochaine répéter l’expérience et on m’a dit que le ministère du tourisme est très favorable à soutenir un tel projet l’année prochaine, le maire de Jacmel également…’’ a expliqué M. Laurier Turgeon.
La remise des diplômes a été faite dans la soirée du samedi 13 Aout, par M. Turgeon, le vice recteur à la recherche de l’Université d’Etat d’Haïti Wilson Laleau, et le directeur du programme de maitrise en Histoire patrimoine et Culture, M Guy Maximillien.
Plusieurs etudiants entre autres Réginald Payen, Frantz Délice, Louise Carmel Bijoux, Nahomie Francklin, Louis Lecoin Leonel Nelson, Donel Hyppolite et Sergot Louis Jean ont brillé par leur promptitude et leur capacité à encourager les autres.
Le parrain de cette initiative, l’écrivain Michelet Divers ainsi que les formateurs, doctorants en Patrimoine à Laval comme Ronald Dautruche, Richener Noël et le docteur Samuel Régulus ont relaté leur satisfaction de la réussite de l’université d’été 2011.
Grace au support du Bureau de l’envoyée spéciale de l’UNESCO en Haïti, de celui de l’éducation international du patrimoine culturel de l’Université de Laval et de l’agence universitaire de la francophonie, Haïti a cette semaine une cellule d’hommes et de femmes compétents en inventaire de Patrimoine immatériel.
Selon M Turgeon en Janvier 2012, c’est au Tunisie dans le Maghreb qu’il va répliquer cette expérience, mais avec cinq cents étudiants.
Source:bonzouti.com
http://bonzouti.com/actualite/actualite-No1055-Lancement-de-l-inventaire-du-patrimoine-immateriel-d-Haiti.html