POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 22 septembre 2011

Le parfum qui change le monde

Une nouvelle fragrance unisexe, issue du commerce équitable, a été lancée mercredi, à l’occasion de la Journée internationale de la paix Vetiver of Haiti montre une autre facette de la «Perle des Antilles» JESSICA DOSTIE, MÉTRO
Publié: 21 septembre 2011
Plusieurs pays com­m­e Haïti et l’Afghanistan recèlent de trésors cachés. Et la Néo-Écossaise, Barbara Stegemann, a trouvé une nouvelle manière de présenter ces pays en crise sous un autre jour : en créant des parfums issus du commerce équitable sous l’étiquette The 7 Virtues.
Son initiative, d’ailleurs récom­pensée la semaine dernière par le Prix innovateur du département d’État américain, prend de l’expansion.
Après Afghanistan Orange Blossom et Noble Rose of Afghanistan, respectivement réalisés à partir d’huiles es­sentielles de fleurs d’oranger (cueillies à Jalalabad) et de rose (on compte 178 pétales pour l’élaboration de chaque bouteille), elle vient de lancer Vetiver of Haiti.
L’huile essentielle de vétiver biologique fumé, «considérée comme la meilleure au mon­de», insiste Barb Stegemann en entrevue, est recueillie par des fermiers haïtiens à partir des racines de cette plante aussi reconnue pour prévenir l’érosion. «Le vétiver sert maintenant deux objectifs», se réjouit-elle.
Classiquement réservé aux fragrances masculines, le vétiver est ici associé à des notes d’agrumes, ce qui en fait un jus unique, unisexe.
«Ce parfum est sexy à cause de la sa­veur fumée de l’huile essentielle de vétiver, décrit la fem­me d’affaires, qui était de pas­sage à Montréal cette se­mai­ne. Infu­sé d’agrumes, il est très frais. Après 20 mi­nu­­tes, des odeurs océaniques sont aussi perceptibles.»
Son dernier-né tout juste arrivé sur les tablettes, Barb Stegemann planche d’ores et déjà sur de nouveaux projets, qui nous feront voyager au Moyen-Orient. Le «coffret de la paix» signé The 7 Virtues mettra en vedette des fragrances à base d’huile essentielle de pamplemousse sucré d’Israël, de jasmin de Syrie et d’autres huiles provenant de Palestine et du Liban.
«J’aime l’idée de travailler de concert avec ces régions en guerre pour montrer qu’el­les peuvent aussi collaborer en harmonie.»
Sept vertus
Barb Stegemann a nommé sa boîte The 7 Virtues pour faire écho au livre qu’elle a publié en 2008, The 7 Virtues of a Philoso­pher Queen, le best-seller qui présente sa philosophie. Parce que «les parfums vont de pair avec le livre», confie-t-elle, voici un rappel de ces sept vertus. «Pour aspirer habiter un jour un monde juste, il faut les respecter», affirme l’auteure.
Émerveillement
Modération
Vérité
Courage
Justice
Sagesse
Beauté

Vetiver of Haiti
70 $ les 50 ml
En exclusivité à La Baie
http://www.journalmetro.com/plus/article/976269--le-parfum-qui-change-le-monde

Haïti-Politique : Le Sénat formule des vœux à l’exécutif à travers trois résolutions

P-au-P, 21 sept. 2011 [AlterPresse] --- Le Sénat haïtien est finalement sorti de son mutisme en votant mardi 20 septembre, trois résolutions, ont constaté des journalistes.
La première résolution porte sur le retrait de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) d’ici octobre 2012. Cette résolution comporte un article sur la remobilisation des Forces Armées d’Haïti ou la création d’une nouvelle force de sécurité.
Entre temps à l’ONU et du coté de la présidence haïtienne de Michel Martelly, la tendance se dirige plutôt vers un renouvellement du mandat de la mission en octobre prochain, et un retrait progressif des troupes envoyées après le séisme entre janvier et juin 2012.
La deuxième résolution concerne le viol collectif commis à l’encontre d’un jeune homme de Port-salut par quatre soldats uruguayens et l’importation du choléra dans le pays par les soldats népalais de la MINUSTAH.
Le Senat recommande le dédommagement du jeune homme ainsi que des proches des personnes décédées du cholera par les Nations Unies.
Plus de 6 mille personnes sont mortes de la maladie introduite en Haïti en octobre 2010.
Le Senat souhaite dans une troisième résolution la reconnaissance par l’ONU d’un Etat palestinien.
Cette dernière résolution intervient plus de 60 ans après qu’Haïti ait voté en faveur de la création d’Israël.
Les trois résolutions ont été proposées par les sénateurs du Nord kelly C. Bastien, de l’Artibonite Yannic Pierre et de la Grand-Anse, Andris Riché. [jep kft apr 21/09/11 15:30]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article11587

Haïti: des pro-Duvalier perturbent une conférence

TRENTON DANIEL, THE ASSOCIATED PRESS Publié: 22 septembre 2011 17:24
PORT-AU-PRINCE, Haïti - Des partisans de l'ancien dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier ont interrompu, jeudi à Port-au-Prince, une conférence de presse lors de laquelle des représentants d'Amnistie internationale voulaient présenter un rapport sur les abus de la dictature, dans une volonté d'accélérer les procédures judiciaires intentées contre «Bébé Doc» pour torture, meurtres et autres crimes.
Le rapport de 40 pages contient des témoignages inédits de dizaines de prisonniers politiques emprisonnés et torturés durant les 15 ans du règne de Jean-Claude Duvalier, de 1971 à 1986.
Les trois représentants d'Amnistie internationale entendent présenter le rapport aux autorités haïtiennes et aux diplomates en poste à Port-au-Prince pour tenter d'accélérer l'enquête et les poursuites intentées en janvier, quelques jours après le retour surprise de Duvalier en Haïti.
Mais avant même qu'ils aient commencé à parler, une vingtaine de partisans de l'ancien dictateur sont entrés dans la salle de conférence de l'hôtel Le Plaza, qualifiant les représentants d'Amnistie internationale d'«impérialistes» venus semer la discorde dans le pays.
«S'il-vous-plaît, partez!», a lancé Osner Fevry, un avocat proche de plusieurs personnalités politiques liées au régime de Duvalier. «Nous n'avons pas besoin que des gens viennent pour nous diviser.»
«C'est vraiment frustrant», a dit James Burke, d'Amnistie internationale. «C'est une honte que nous ne puissions pas discuter.»
Une dizaine de victimes de la dictature et leurs proches étaient présents à la conférence pour décrire les sévices qu'ils ont subis, mais ils ont quitté la salle à cause de l'intimidation, a indiqué M. Burke.
À l'extérieur de l'hôtel, dans le centre de Port-au-Prince, certains manifestants ont défilé avec des crânes et des fémurs qui, ont-ils dit, appartenaient à des membres de la milice de Duvalier persécutés après la fuite en exil du dictateur. Les ossements sont des preuves des crimes commis après la chute de Bébé Doc, ont-ils affirmé.
L'avocat de l'ancien dictateur, Reynold Georges, a estimé que les enquêteurs d'Amnistie internationale avaient ignoré pour des motifs politiques les crimes commis après la fin de la dictature.
«Duvalier est persécuté dans son propre pays», a dit Me Georges. «J'ai un client à défendre, que ce soit au tribunal ou ailleurs.»
Le rapport d'Amnistie internationale exhorte les autorités haïtiennes à admettre la responsabilité des graves violations des droits de la personne commises dans le passé, et appelle le président Michel Martelly, en tant que chef de l'État, à adresser des excuses publiques aux victimes. Le rapport appelle aussi à la tenue d'une enquête approfondie sur les crimes de la dictature, et demande de fournir une aide juridique aux plaignants.
Jean-Claude Duvalier, fils de François Duvalier, dit «Papa Doc», est devenu président d'Haïti à l'âge de 19 ans. Il a été renversé 15 ans plus tard, mettant fin à une période brutale durant laquelle ses opposants politiques ont été emprisonnés et torturés tandis que sa milice paramilitaire, les tristement célèbres Tontons macoutes, terrorisait la population.
http://www.journalmetro.com/monde/article/976837--duvalier-des-manifestants-interrompent-amnistie

JUSTICIA URUGUAYA QUIERE INTERROGAR A HAITIANO AGREDIDO

Montevideo, 20 de septiembre (Télam).- La justicia uruguaya está haciendo gestiones para entrevistar al joven haitiano presuntamente abusado por oficiales navales uruguayos que integraban la misión de paz de las Naciones Unidas en Haití, reveló hoy el fiscal Eduardo Fernández Dovat. El funcionario judicial mencionó la posibilidad de que esa audiencia se realice a través de una videoconferencia, tecnología que “ofrece actualmente las máximas garantías”, pero aclaró que “dependerá de la colaboración que estén dispuestos a ofrecer” el joven, sus familiares y sus allegados.
La agencia de noticias DPA, que consignó las declaraciones del fiscal, indicó que, además de la videoconferencia, también se maneja la posibilidad de que funcionarios uruguayos viajen a Haití, pues el joven haitiano “se habría negado a viajar a Montevideo”.
La justicia militar uruguaya ya dispuso el procesamiento con prisión de los cinco marinos involucrados inicialmente y ayer lunes se supo que hay un sexto imputado, que también está siendo interrogado en Montevideo.
Fernández Dovat estimó que esta etapa del proceso de investigación puede quedar definida en un par de semanas, de modo que la justicia penal esté en condiciones de pronunciarse sobre el caso. (Télam)
http://www.elpatagonico.net/index.php?item=viewlast&ref=ultimas&id=271842&sec=ext

PETERSON JOSEPH: Kansas City: Le "Xavi haïtien" a signé

Le Sporting Kansas City d’Aurélien Collin vient d’enregistrer la signature de Peterson Joseph, milieu de terrain haïtien du Sporting Braga, apprend-t-on sur le site officiel de KC. Surnommé le "Xavi haïtien", ce joueur de 21 ans aux 6 sélections était à l’essai depuis deux mois et a finalement signé un contrat en faveur de la franchise du Missouri, qui n’a versé aucun dollar pour son transfert mais pourrait devoir indemniser son homologue portugais en cas de revente future.

Un oeil sur mon quartier: Jimmy Jean-Louis

21 Septembre, 2011
Par: Rémi Chervier
Avant de devenir l'un des héros de la série "Heroes" et d'atterrir sur la planète Hollywood, Jimmy Jean-Louis a sillonné le globe. Pour Respect, il se penche sur le passé, le présent et le futur de son Haïti natal. Il incarnera bientôt la grande figure historique, Toussaint Louverture, pour les besoins du petit écran français.
Jimmy Jean-Louis est né à Piétonville, une commune de la banlieue de Port au Prince à l'Ouest d'Haiti. Malgré des difficultés liées à la condition modeste de ses parents, Jimmy garde un souvenir mémorable de sa jeunesse sur l'ile. « C'était un endroit extraordinaire, très proche de la nature. Nous n'avions ni eau, ni électricité. Haïti a subi une grosse influence africaine dans la culture, mais aussi dans la religion. J'y ai appris à me débrouiller par moi-même, ainsi que le respect des autres. Des enseignements qui m'ont servi pour la suite. »
Adolescent, Jimmy et sa famille débarquent en France, plus précisément en banlieue parisienne, où il entame des cours de danse, qu'il laissera, plus tard, pour une carrière dans le mannequinat. Ce métier lui permettra de voyager et de résider dans différents pays d'Europe (Espagne, Italie, Angleterre...). « Je suis curieux de ce qu'il se fait ailleurs. Ces voyages m'ont permis d'acquérir une grande capacité d'adaptation à la culture et aux langues. Ce sont des acquis, que je n'aurais pu emmagasiner sans pratiquer des métiers artistiques. »
Cette curiosité naturelle l'a poussé à ouvrir les portes d'Hollywood où il réside actuellement. « Mes débuts y ont été très durs, malgré ma maitrise de la langue. Car les Haïtiens sont assez mal acceptés aux Etats-Unis. Pourtant, c'est un pays relativement neuf, où règne la diversité. Les gens ont une faculté remarquable à s'identifier à ce pays. J'ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes dans ce milieu. Avec la série Heroes, ma carrière a pris une dimension internationale. Pour autant, je me sens moi-même et citoyen du monde. »
Loin de son île, Jimmy Jean-Louis oeuvre tout de même pour son bien être par l'intermédiaire de son association caritative "Hollywood Unites For Haiti". « Notre mission est d'aider les jeunes défavorisés en privilégiant le sport et la culture. Après le tremblement de terre de janvier 2010, nous nous sommes concentrés sur l'ouverture d'une école, où 90% des enfants sont analphabètes. Le taux d'analphabétisation en Haïti est élevé, donc le peuple reste facile à manipuler. Au moment de la catastrophe, nous n'avions pas de gros moyens pour aider, car la situation économique et politique était instable. Aujourd'hui, l'élection de Michel Martelly* est une bouffée d'oxygène, car il a une très bonne exposition à l'international. Il reste à savoir s'il sera bien entouré...»
En 2011, Jimmy incarne le rôle de la grande figure historique d'Haiti, Toussaint Louverture, pour les besoins de la télé française. « En tant qu'haitien, je suis très honoré de jouer Toussaint Louverture, car j'ai grandi avec cette figure. C'est l'un des plus grand héros noir jusqu'à présent. Il est à l'origine de l'indépendance de la première république noire. Il était très habile. Un visionnaire, qui voulait l'égalité dans le monde. Je veux donner une vision différente du personnage, avec ses complexités. Car le cheminement de Louverture est une succession de transitions entre l'esclave et l'affranchi; entre le général libérateur et le président d'un peuple. Ce téléfilm doit permettre de savoir ce qui s'est réellement passé à cette époque. Je veux ouvrir les mentalités sur cette partie de l'histoire, où régnait l'esclavage physique. Montrer également les conditions dans lesquelles vivaient les gens en Haïti. Aujourd'hui, cette histoire du monde est trop méconnue. »
*Michel Martelly : ancien comédien, chanteur très populaire en Haïti devenu président de la république en mai 2011 avec le soutien du chanteur Wyclef Jean.
http://www.respectmag.com/2011/09/21/un-oeil-sur-mon-quartier-jimmy-jean-louis-5500

Gérald Tremblay participera de près à la relance d'Haïti

Agence QMI 21/09/2011 15h25
MONTRÉAL – Répondant à l’invitation du gouvernement haïtien, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, s’est rendu à New York mercredi pour participer à l’assemblée inaugurale du Conseil consultatif présidentiel sur le développement et l’investissement qui travaillera à la relance d’Haïti.
L’événement réunissant des leaders politiques et des gens d’affaires du monde entier s’est déroulé sous l’égide du président d’Haïti, Michel Martelly. L’ancien président des États-Unis, Bill Clinton, ainsi que l’ancienne gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean étaient présents.
«Le Conseil Consultatif offrira un ensemble de compétences et de vues diverses au bénéfice d'une transformation véritable d'Haïti. Mon choix que le maire de Montréal en fasse partie s'appuie sur son leadership, ses réalisations et son intérêt dans le développement de l'humain», a déclaré le président d'Haïti, M. Michel Martelly, dans sa lettre d'invitation officielle au maire Tremblay.
La promotion de l’image de marque d’Haïti à l’étranger, le développement de stratégies pour améliorer la compétitivité et la création d’emplois durables et la découverte de sources d’investissements stimulateurs de croissance économique sont les trois volets de la mission du nouveau conseil consultatif.
«Montréal est un partenaire indéfectible de la relance d'Haïti. C'est un grand honneur pour moi que de faire partie de ce conseil composé de personnes d'expérience», a déclaré M. Tremblay.
http://fr.canoe.ca/infos/regional/montreal/archives/2011/09/20110921-152509.html