POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 18 mars 2010

L'OACI vient en aide à l'aviation civile haïtienne.

L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) coordonnera les travaux de reconstruction et de modernisation des infrastructures de l'aviation civile haïtienne, sérieusement endommagée par le séisme du 12 janvier. L'annonce a été faite à la suite à une mission d'évaluation réalisée dans le pays, par des experts de cet organisme les 9, 10 et 11 mars dernier.
Ces spécialistes de l' OACI qui ont eu des entretiens avec le premier ministre haïtien et d'autres membres du gouvernement, estiment qu' il ya beaucoup à faire pour remettre en état les structures de l'aviation civile d'Haïti.
« Notre but est de fournir de l'aide et des conseils en vue de la reconstruction du système l'aviation civile haïtienne. Et également travailler avec les autorités pour la modernisation des transports aériens en Haïti », a déclaré Raymond Benjamin, secrétaire général de (ICAO).
Pour sa part le directeur général de l'Office national de l'aviation civile (OFNAC) Jean-Lemerque Pierre, salue l'initiative de l'Organisation Internationale de l'Aviation civile, qui veut participer à la remise en état de fonctionnement du transport aérien en Haïti.
Au lendemain de la catastrophe du 12 janvier, l'armée américaine qui contrôlait l'aéroport International Toussaint Louverture, avait installé une nouvelle tour de contrôle en lieu et place l'ancienne détruite lors du tremblement de terre du 12 janvier dernier .
EJ
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17251

Recrudescence des actes de violence; 3 policiers assassinés

3 policiers haïtiens ont été tués dans la région métropolitaine au cours de la journée du 16 mars. Ces assassinats témoignent d'une recrudescence des actes de banditisme perpétrés par des évadés du Pénitencier National. Deux policiers Edouard Ernso et Richardson Adam ont été abattus par des bandits dans le quartier de La Saline (Nord de Port-au-Prince). Ces policiers qui ne portaient pas d'uniforme ont peut être été surpris par leurs agresseurs qui ont pu prendre la fuite.
Dans le même temps, le policier François Moise Gesnel a été tué par un évadé connu sous le nom de "Shama "qu'il venait d'appréhender dans la commune de Croix-des-Bouquets. Le criminel a pu subtiliser l'arme du policier afin de perpétrer son forfait.
La capture des évadés représente l'une des priorités du ministre et du secrétaire d'état à la justice. Plus de 85 évadés, dont 65 à Port-au-Prince, ont été capturés ces deux dernières semaines par les forces de l'ordre.

Au nombre des évadés appréhendés figurent l'un des auteurs de l'assassinat de Jacques Roche et un individu impliqué dans le cambriolage d'une succursale de la Sogexpress.

Les criminels multiplient leur forfait dans la région métropolitaine. 5 personnes ont été tuées et 20 autres blessées au cours des 15 premiers jours de mars, note le porte parole ai de la PNH, Gary Desrosiers.

Il informe que les policiers ont réalisé plus de 800 arrestations au cours de la période allant du 1 au 14 mars.
LLM

Haiti : Les "orphelins" retrouvent leurs familles

Les enfants victimes des 10 missionnaires américains arrêtés le 30 janvier alors qu'ils tentaient de les faire passer en République Dominicaine, ont été remis mercredi à leurs familles, soit 22 familles au total, c'est ce qu'a annoncé l'association SOS Village d'enfants. Aux dernières nouvelles il y aurait un enfant qui n'aurait toujours pas retrouvé sa famille car de nouvelles vérifications sur l'identité de ses parents sont attendues
Line Wolf Nielsen, une porte-parole de l'association a déclaré que les "familles ont pu retrouver les enfants. Aucun des enfants n'était orphelin"
Mme Nielsen a précisé qu'une aide de 15.000 gourdes a été donnée à chaque famille et les enfants vont bénéficier de bourses scolaires offertes par les autorités haïtiennes, l'ONG CARE annonce qu'elle va fournir une assistance psychologique aux enfants.

Rappelons que les dix Américains, des baptistes membres d'une association caritative appelée "Le refuge pour une nouvelle vie des enfants", basée dans l'Idaho avaient été arrêtés le samedi 30 janvier après-midi à la frontière Dominicaine de Malpasse avec 33 enfants qu'ils tentaient de faire passer en république voisine. Ces enfants ont ensuite été transportés au SOS Children's Village et l'on a appris que la plupart d'entre eux avait encore de la famille. Certains enfants ont depuis été réclamés par des personnes se présentant comme leurs parents.
------------Chronologie---------------
30 janvier arrestation
1er février la justice haïtienne envisage des poursuites
2 février le juge interroge les cinq femmes
3 février le juge interroge les cinq hommes
4 février Me. Coq déclare "A mon avis ils sont tous innocents, mais la justice pourrait poursuivre le responsable du groupe"
4 février ont été inculpés d'enlèvement de mineurs et association de malfaiteurs
5 février la demande de libération provisoire a été refusée
6 février Me. Edwyn Coq donne sa démission
8 février cinq des dix Américains se sont rendus au parquet, seule Laura Silsby a été interrogée par le juge
9 février le juge Saint-Vil a entendu deux familles des 33 enfants, et neuf des dix Américains
10 février le juge a rencontré l'ensemble du groupe ainsi que des parents
11 février le juge aurait recommandé que les 10 Américains soient remis en liberté
17 février certains membres du groupe vont être libérés
17 février huit des dix américains sont rentrer aux États-Unis
19 février Laura Silsby et Charisa Coulter, ont été entendues le juge Bernard Saint-Vil
23 février Charisa Coulter et Laura Silsby, étaient entendues une nouvelle fois au parquet de Port-au-Prince
23 février Aviol Fleurant, l'avocat des deux Américaines a déclaré qu'elles seront libérées au plus tard jeudi
2 mars les deux Américaines ont été entendues par un juge
8 mars Charisa Coulter a été libérée
16 mars une nouvelle charge (Organisation d'un voyage illégal) est retenu à l'encontre de Mme. Silsby
17 mars les enfants ont été remis à leurs familles
N/ Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17249

Haiti : Fernández s'est exprimé !

Le président Leonel Fernández s'est exprimé lors de la dernière journée de la réunion technique des délégués internationaux à Santo Domingo qui réunissait 28 pays et a appelé la communauté internationale à fournir 130.000 tentes pour abriter les quelques 1,3 million de personnes vivant dans des camps de fortune.
La construction de milliers de foyers au sein d'un plan de décentralisation de Port-au-Prince, la création de pôles de développement liés à des zones spécifiques de l'économie, la relance de l'économie et de l'agriculture pour la sécurité alimentaire ainsi que la mise en œuvre de nouvelles technologies sont certains des défis auxquels Haïti fait face, selon lui.
Il a également mentionné la nécessité de promouvoir le développement des infrastructures touristiques et de programmes visant à encourager l'investissement afin de revitaliser l'éducation. Le président a annoncé que les autorités dominicaines étudient un projet visant à construire une université en Haïti d'une capacité de 10.000 étudiants, afin que les jeunes Haïtiens puissent cristalliser leurs aspirations par la formation.
Fernandez a suggéré au Premier ministre haïtien, Jean Max Bellerive, que dans la reconstruction du pays, il y ait «un dialogue constructif et permanent avec la société haïtienne», parce que dans la mesure où tous les secteurs sont intégrés dans l'effort, les plans sont d'autant plus efficaces.
Le chef dominicain a également noté la nécessité de travailler sur des projets de relance de la Nation dans les domaines sociaux, la santé et les infrastructures, entre autres, et a appelé au maintien de l'engagement international en Haïti. Cet engagement doit être précisé dans des sommets ultérieurs à celui du 31 mars, entre l'UE et l'Amérique latine en mai à Madrid et à Saint-Domingue en Juin.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17248

N/ Radio Métropole Haïti

Haïti refuse la présidence de la CARICOM

La présidence tournante de l'organisation régionale CARICOM, ne sera pas assurée par la République D'Haïti comme prévue en juillet prochain.
Le Chef de l'état haïtien, René Préval estime qu'Haïti n'est pas en mesure de prendre la tête de cette organisation après la catastrophe du 12 janvier dernier.
Tout en déclinant la responsabilité Monsieur Préval, a mis l'accent sur les difficultés pour le pays de gérer, la question de la reconstruction en même temps que les affaires de l'organisation régionale Caricom.
Selon le secrétariat général de la communauté caraïbéenne basé à Georgetown en Guyana, c'est la Jamaïque qui devrait remplacer Haïti après cette annonce faite par le président haïtien. 

Cette décision a été adoptée lors du 21e sommet intersessionnel réalisé les 11 et 12 mars dernier à la Dominique en présence du numéro un haïtien.
Notons que L'ancien premier ministre jamaïcain PJ Patterson vient d'être nommé représentant de la CARICOM auprès d'Haïti. EJ 

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17246