POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 25 juin 2009

Aucun cas de grippe porcine n'a été confirmé en Haïti selon les autorités sanitaires

Les autorités sanitaires haïtiennes font état d'une étroite collaboration avec leurs homologues dominicains dans le cadre de la lutte contre la grippe AH1N1. Le directeur général du ministère de la santé publique, Gabriel Timothée indique qu'il n'y a à ce jour aucun cas confirmé de grippe porcine en Haïti alors que 108 cas sont confirmés en République Dominicaine.
En dépit des conjonctures différentes les ministres de la santé des deux pays envisagent de signer un accord qui s'étendra à d'autres secteurs d'activité.
Le docteur Timothée soutient que l'objectif de cet accord est de mettre en place des mécanismes d'intervention qui permettront d'améliorer la situation sanitaire sur l'île.
Deux rencontres ont eu lieu récemment entre les ministres de la santé d'Haïti et de la République Dominicaine afin de définir une stratégie de lutte contre le virus AH1N1.
Le directeur général du MSPP fait remarquer que 11 cas suspects ont été pris en charge par les structures de santé. Les tests réalisés dans des laboratoires en Haïti et à l'étranger se sont révélés négatifs a assuré le docteur Timothée signalant que 5 de ces 11 personnes avaient effectué des séjours à l'étranger.
Alors qu'Haïti est épargné du virus AH1N1, les autorités sanitaires appellent les citoyens a faire montre de vigilance pour éviter une éventuelle propagation de la grippe porcine.
Selon le directeur général du Ministère de la santé plus de la moitié des cas suspects ont été enregistrés dans la région frontalière. 700 cas suspects ont été répertoriés en République Dominicaine où 2 personnes sont décédées. LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15411

Polémique post électorale dans la Grand Anse

Les partisans des candidats en lice pour les sénatoriales dans la Grand Anse expriment des points de vue divergents sur le déroulement du scrutin.
Alors que Lespwa estime avoir remporté le scrutin, la Fusion formule des réserves en raison des actes de violences enregistrées dans certains centres de vote.
Le député de Moron Chambellan, Saurel Jacinthe (Fusion) accuse le candidat de Lespwa Maxime Roumer d'être l'instigateur des violences ayant causé le décès de Jean Pierre Wilfrid, un mandataire de son parti. Il révèle que le présumé assassin, Gustave Laureus, réside dans une maison appartenant à M. Roumer.
De plus, le député Jacinthe accuse l'inspecteur général en chef de la PNH d'être impliqué dans les fraudes ayant entaché le scrutin dans la Grand Anse.

Selon le député de Moron Chambellan, le sénateur Michel Clerié se serait présenté comme le délégué du chef de l'Etat chargé de tout mettre en œuvre pour la victoire de Maxime Roumer.
Le sénateur Clerié rejette les accusations du député Jacinthe estimant que ce dernier est frustré en raison de la défaite de sa femme, Aurore Laine Belle Fleur. Même s'il est membre de la Fusion, Michel Clerié, avait pris position pour le candidat de Lespwa.
Faisant remarquer qu'il ne s'agit pas d'un acte de trahison le sénateur Clerié se déclare prêt à débattre du problème avec les collègues de la Fusion.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15414

Gregory Mews souhaite un accord autour du salaire minimum

L'homme d'affaires Gregory Mews estime que les secteurs qui s'affrontent sur le dossier du salaire minimum avancent des arguments valables. Il se prononce pour une hausse graduelle du salaire minimum qui doit être accompagnée de mesures compensatoires.
Il fait remarquer qu'une hausse du salaire minimum à 200 gourdes par jour peut empêcher la création de 300 000 emplois dans les prochains mois. L'entrepreneur souhaite qu'un accord puisse être trouvé entre les parties afin de rendre justice aux ouvriers confronté à l'inflation et de protéger les investisseurs notamment dans le secteur de la sous traitance.
Révélant que les dépenses énergétiques des entreprises haïtiennes sont 6 fois supérieures à celles des entreprises concurrentes, M. Mews déplore le disfonctionnement des monopoles d'état dans l'énergie et l'eau.
De plus il croit que l'amélioration dans l'offre des services de base, santé, eau et énergie sera également bénéfique pour les ouvriers.
L'homme d'affaires soutient que les mesures compensatoires et la restructuration au sein de certaines institutions telles l'ONA, doivent être envisagées dans le cadre d'une hausse du salaire minimum. « Une forte hausse du salaire minimum constitue un frein à la création massive d'emploi », insiste M. Mews.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15413

Football : Haïti tenue en échec, l'entraîneur national est chahuté par le public st-marcois

Haïti concède ainsi son troisième match nul d'affilée après le nul prometteur obtenu contre la Jamaïque aux Etats-Unis et celui enregistré face au Panama, il y a quatre jours, au stade Sylvio Cator.
Ce nouveau résultat nul et vierge n'a pas plu du tout au public st-marcois qui a carrément demandé la démission du sélectionneur national, le Colombien Jairo Rios Rindon, à seulement une douzaine de jours du premier match d'Haïti à la Gold Cup USA 2009.
Les St-Marcois qui s'étaient déplacés en grand nombre pour assister à ce match coïncidant avec la remise du trophée de champion à l'équipe du Tempête FC vainqueur du championnat national série d'ouverture, ne comprennent pas pourquoi l'actuel sélectionneur national n'a pas fait appel à Eliphène Cadet attaquant vedette du club st-marcois.
M. Jairo Rios Rindon n'a toujours pas une équipe type pour le match du 4 juillet contre le Honduras. Il l'a d'ailleurs confirmé après la rencontre. Il a, en outre, prévenu que la participation du Onze national à cette Copa de Oro sera très difficile.
La sélection Haïtienne devrait laisser le pays ce mercredi à destination de New-York avant d'atteindre le Canada par la route pour disputer un tournoi international amical en compagnie de la Syrie et de l'Impact de Montréal. Guyto Rivière
guytoriviere@yahoo.fr
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15409