POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 29 avril 2010

Edmond Mulet affirme que l'aide internationale commence à faire la différence

Le Représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Haïti, Edmond Mulet, fait état d'une amélioration de la situation trois mois après le violent séisme du 12 janvier. S'exprimant par devant le Conseil de sécurité le diplomate guatémaltèque a fait part de son optimisme. "Je pense qu'Haïti, de concert avec les pays amis et voisins, a réalisé des progrès considérables dans l'aide apportée aux personnes les plus vulnérables ", insiste t-il.
Se référant au rapport du Secrétaire général de l'ONU, M. Mulet a soutenu que la Minustah joue un rôle décisif pour assurer la sécurité du pays, faciliter la distribution de l'aide humanitaire à plus d'un million de personnes et participer à l'effort de reconstruction des infrastructures notamment des routes pour acheminer l'aide aux déplacés.
Le chef de la mission onusienne plaide pour une relance de l'économie en précisant que le programme 'argent contre travail' mis en œuvre par l'ONU avait bénéficié à plus de 250.000 personnes.
M. Mulet a également mis l'accent sur l'aspect sécuritaire. Il assure que la Police haïtienne et la la MINUSTAH patrouillent afin d'assurer une présence visible, de renforcer la sécurité et de bâtir la confiance au sein de la population.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17654

Un officiel Québécois attendu ce week- end en Haïti

Le ministre québécois des Relations internationales sera à Port-au-Prince ce week-end dans le cadre d'une mission dite de solidarité économique avec Haïti. Pierre Arcand sera accompagné d'une petite délégation pour évaluer la mise en œuvre de l'aide du Québec en Haïti.
Cette délégation qui comprendra entre autres M. Emmanuel Dubourg, député de Viau et coordonnateur du gouvernement québécois pour Haïti, M. Gilles Bernier, vice-président aux relations publiques pour le Groupe Canam et ancien ambassadeur du Canada en Haïti, ainsi que de M. Marcel Proulx, directeur général de l'ÉNAP.
«Cette mission vise trois objectifs précis, à savoir constater sur place les actions mises en œuvre par les organismes de coopération internationale grâce à l'aide d'urgence de 3 million de dollars canadien versée par le gouvernement du Québec et évaluer de quelle manière l'expertise publique québécoise peut être utile à la relance d'Haïti.
M.Arcand souhaite pouvoir évaluer les secteurs dans lesquels les entreprises québécoises pourront prendre part à la reconstruction.
« Depuis le séisme, plusieurs actions ont été déployées par le gouvernement du Québec afin d'offrir une aide d'urgence en Haïti », souligne, le gouvernement de la province du Québec.
Rappelons que le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, a rencontré le premier ministre d'Haïti à plusieurs reprises depuis la catastrophe afin de s'assurer que l'action du Québec réponde adéquatement aux besoins du pays.
EJ/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17656

Reconstruction : L'éducation une priorité pour Haïti

La vice-secrétaire générale des Nations Unies, Asha-Rose Migiro appelle la communauté internationale à aider Haïti à prioriser l'Education dans le processus de réinvention ou refondation du pays. Asha-Rose Migiro estime que l'éducation devrait être l'une des priorités de la communauté internationale pour aider Haïti à se « réinventer » après le tremblement de terre du 12 janvier.
Si les 10 milliards promis par la communauté internationale doit aider à financer une 'réinvention' complète d'Haïti, selon le Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon , l'éducation est appelée à y jouer un rôle majeur », écrit Mme Migiro, dans une tribune publiée dans le journal mexicain El Sol de Mexico.
Selon Asha-Rose Migiro, « le défi est colossal ». Même avant le tremblement de terre, le taux d'analphabétisme en Haïti était l'un des plus élevés de l'hémisphère occidental et ses taux de scolarisation se situaient parmi les plus bas.
« Haïti ne pourra se développer que dans la mesure où nous l'aiderons à éduquer ses enfants. Et de cela nul n'est plus convaincu que les Haïtiens eux-mêmes malgré leurs difficultés actuelles », écrit Mme Migiro.
Au lendemain d'une catastrophe, l'école fait plus qu'enseigner. Elle donne aux enfants l'impression d'un retour à la normale au milieu du chaos qui les environne. C'est un havre de paix et un sanctuaire. Et, surtout, c'est une source d'espoir pour l'avenir, conclut le numéro 2 de l'ONU Asha-Rose Migiro»
EJ/Radio Métropole Haïti
 http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17655

Le gouvernement prend en compte les revendications des petits commercants

Les petits commerçants ayant perdu leurs négoces lors de l'incendie du marché Croix des Bossales avaient en début de semaine crié leur colère et indignation. Nombre d'entre eux ont dénoncé une incendie criminelle arguant que les flammes ont causé des dégâts importants dans des endroits différents. Des marchandes ont pleuré en répondant aux questions des journalistes en marge d'une manifestation mardi dernier. Une femme explique que tous ses avoirs sont partis en fumée. Ces commerçants du secteur informel affirment que leurs pertes individuels sont estimés à plusieurs centaines de milliers de dollars.
La plupart des commerçants affirment avoir contracté des prêts auprès des banques commerciales pour faire fonctionner leur activité économique. L'incendie a détruit au moins 3 des 6 secteurs du marché Croix Bossales. Les secteurs des provision alimentaires et du marché du Port 1 et 2 ont été les plus touchés.
Le chef de l'Etat haïtien est intervenu dans ce dossier pour éviter qu'il ne sert à ajouter de l'huile sur le feu. René Préval s'est rendu hier sur le site de l'incendie. Juché sur un camion du Centre National des Equipements (CNE), le président Préval a pu se rendre compte de l'ampleur des dégâts dans ce marché qu'il avait restauré.
A deux reprises, au marché et au Palais National, le président Préval a écouté les doléances des petits commerçants. La rencontre a permis de trouver une piste de solution avec la formation d'une commission chargée de représenter les victimes. .
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17653

L'étau se resserre sur les évadés du 12 janvier

Les autorités judiciaires et policières haïtiennes ont intensifié les actions visant la capture des évadés du 12 janvier. Il s'agit de l'une des priorité du gouvernement haïtien qui veut empêcher toute recrudescence de l'insécurité à quelques semaines du coup d'envoi des projets de reconstruction. Le porte parole de la police, Frantz Lerebours, révèle que 536 évadés ont été capturés par les forces de l'ordre. Ces arrestations ont été possibles grâce à l'appui de la population aux interventions des forces de l'ordre.
Lundi dernier, des habitants d' Anette, section communale de Roseau, dans la Grand Anse, ont appréhendé un évadé du Pénitencier, Renaud Jean. Ce chef de gang, qui avait trouvé refuge dans une région inaccessible aux policiers, terrorisait la population rapporte le délégué départemental Jean Cristin Joassin.
Renaud Jean a été plus chanceux qu'un autre évadé lynché quelques jours plus tôt à Cité Soleil.
Par ailleurs, les forces de l'ordre ont récemment fait état de plusieurs évadés tués lors d'échanges de tirs avec la police.
Outre les opérations policières, les autorités judiciaires ont entrepris de vérifier les dossiers des détenus. Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Joseph Manès Louis, souhaite une meilleure collaboration entre les policiers et les autorités judiciaires.
40 individus ont été récemment conduits au Pénitencier National sous la fausse accusation d'évadé déplore le commissaire Manès. Il exige que les personnes soupçonnées d'être des évadés soient transférées au Parquet avant leur incarcération.
LLM / Radio Métropole Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17652

Benoît XVI nomme un nouvel évêque à Jacmel

Le Pape Benoît XVI a nommé hier Mgr Launay Saturné évêque de Jacmel. Membre du clergé du diocèse de Port-au-Prince, Mgr Saturné était depuis 2003 doyen des études au séminaire interdiocésain "Notre-Dame d'Haïti". Il a été naguère prêtre étudiant à Rome à Saint-Louis-des-Français. Mgr Saturné remplacera au diocèse de Jacmel, l'évêque Guyre Poulard, transféré aux Cayes le 9 mars 2009.
Né le 14 janvier 1964 dans la localité de Dellatte à Petit Goave, Mgr Launay Saturné a fait ses études au séminaire "Notre-Dame d'Haïti". Il a été ordonné prêtre le 10 mars 1991. Il a été successivement vicaire à Port au prince, directeur de la maison propédeutique à Jacquet. De 1998 à 2003 il a poursuivi ses études en théologie dogmatique (ecclésiologie) à Rome, obtenant licence et doctorat à l'Université pontificale grégorienne, tout en étant aumônier à Saint-Louis-des-Français.
Depuis son retour en Haïti Launay Saturné enseignait la théologie au séminaire et dans d'autres instituts et à l'université "Notre-Dame ". Il a aussi été responsable du Comité de pastorale mariale de l'archidiocèse de Port-au-Prince, et secrétaire national de la commission de la pastorale des jeunes.
LLM / Radio Métropole Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17651

Préval promet un appui aux marchands de la Croix des Bossales

Quelques heures après son retour au pays, le président Préval s'est rendu sur le site du marché de la Croix des Bossales détruit par un violent incendie. Après cette visite le président Préval a reçu une délégation d'une trentaine de petits commerçants au Palais National.
Au cours de la rencontre le président haïtien a annoncé que les victimes pourront bénéficier d'une assistance du gouvernement. De leur coté, les petits commerçants ont mis l'accent sur l'importance d'un appui . Ils ont fait valoir que leurs négoces reposaient en grande partie sur les fonds alloués par des entreprises .
Afin de mieux coordonner les interactions entre les petits commerçants et le gouvernement un comité provisoire composé entre autres de Camille Léon et René Monplaisir a été constitué. Le chef de l'Etat et les participants à la rencontre ont convenu qu'une commission élue par les petits commerçants devra faire un inventaire des pertes et identifier les vrais victimes.
L'incendie a causé des pertes énormes pour les marchands dans les secteurs du Port 1 et 2 et des provisions alimentaires.
Les petits commerçants ont également fait part de leurs préoccupations en ce qui a trait à l'aspect sécuritaire lors de cette réunion déroulée en présence du chef de la police Mario Andrésol. Ils souhaitent que des points fixes et un sous commissariats soient présents sur le site du marché de la Croix des Bossales.
Selon le chef de l'état les engins du CNE ont commencé ce mercredi à nettoyer le site.
LLM / Radio Métropole Haïti.

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17647

Arrestation d'un évadé dans la Grand'Anse

Un puissant chef de gang, vraisemblablement un évadé de prison a été arrêté lundi dernier dans une petite localité dénommée Anette, deuxième section communale de Roseau.
Selon le délégué départemental de la Grand'Anse, Christin Joassaint, ce fugitif du nom de Renaud Jean, connu sous le sobriquet, de Ti mizé, a été maitrisé par des membres de la population alors qu'il participé à une veillée funèbre.
Monsieur Joassaint affirme que l'évadé qui avait eu le temps de constituer un gang dans la région, aurait fait des révélations sur l'assassinat du journaliste haïtien Jacques Roche en 2005.à Pour le moment, le présumé chef de gang est incarcéré provisoirement dans la prison civile de Jérémie, en attendant son transfert à Port-au-Prince.
Depuis plusieurs mois les habitants de certaines villes de province dénoncent la présence d'évadés qui terrorisent la population locale. Selon le porte-parole de la Police Nationale, Frantz Leurebours, 536 évadés de prison du 12 janvier ont déjà été repris.
EJ/Radio Métropole Haïti

http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=1089893036601291753

Restitution des fonds détournés par les Duvalier : nouveau rebondissement

Le gouvernement suisse vient d'introduire au Parlement un projet de loi devant permettre de restituer à Haiti, les fonds détournés par les Duvalier.
Le projet de loi, qui bénéficie d'un important soutien en Suisse, devrait également faciliter la restitution des avoirs d'origine illicite placés dans des banques suisses par des dictateurs.
Les autorités helvétiques disent espérer que l'approbation de ce projet de loi empêchera la remise de 3.5 millions d' Euros à la famille des Duvalier.
Le Département fédéral des affaires étrangères, DFAE, souhaite que cette loi entre rapidement en vigueur afin de statuer enfin sur le cas des avoirs Duvalier dans les meilleurs délais.
Si le projet de loi est ratifié par le parlement suisse, cette somme détournée par les Duvalier durant leur passage au pouvoir, entre 1957 et 1986, pourrait alors être restituée à Haïti.
La Suisse souhaite qu'en cas de restitution, cet argent soit utilisé dans des programmes d'intérêts public.
Selon la ministre suisse des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, cette nouvelle loi sera rétroactive. Elle permettra de remonter dans le passé afin de traiter plusieurs cas similaires dont celui de l'ex président du Zaire (aujourd'hui République démocratique du Congo) Mobutu Sese Seko .
Rappelons L'Office fédéral de la justice (OFJ) avait bloqué la remise des fonds Duvalier à Haïti en raison d'une nouvelle procédure judiciaire. L'OFJ avait dans le même temps invité les détenteurs de comptes à prouver que ces fonds ne sont pas d'origine délictueuse.
EJ/Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17646
Commentaires: En fin une bonne nouvelle. ce n'est pas trop tôt. Si cette loi est rétroactive c'est bien. Mais si elle empêche à partir de maintenant que les dictateurs corrompus entassent des richesses sur la pauvreté de leurs concitoyens c'est mieux.

Haïti- Reconstruction: Ban Ki-moon estime que la Minustah jouera un rôle capital dans la reconstruction

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, exprime ses inquiétudes en raison de la situation des sans abris haïtiens à l'approche de la saison pluvieuse. Il plaide pour la poursuite des interventions de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) en Haïti encore sous le choc du violent séisme du 12 janvier. « Il faut multiplier les activités de secours et de protection alors même que la fragilité des institutions de l'État expose le pays à la reprise des activités des bandes, du crime organisé et du trafic de drogues, qui pourraient entraver les acquis de la stabilisation de ces dernières années indique M. Ban dans un rapport publié mardi.
Le Secrétaire général recommande au Conseil de sécurité d'appuyer la stratégie proposée concernant les renforts que la MINUSTAH devra envoyer pour aider le gouvernement haïtien à assumer ses responsabilités.
Il estime qu'au cours des prochains mois la mission onusienne devra aider le gouvernement à conserver les acquis de la stabilisation et amorcer une transition sans heurt vers la reconstruction à long terme.
La Mission onusienne a reçu ces derniers mois des renforts conformément à la résolution 1908 (2010) du Conseil de sécurité. La composante police comprenait 828 membres de la Police des Nations Unies et 1.350 membres d'unités de police constituées.
Dans son rapport le Secrétaire général recommande l'élargissement de la composante de police de la MINUSTAH afin que la Mission puisse aider la police nationale d'Haïti Il souhaite que le personnel de police soit porté à 680, soit 200 membres de la Police des Nations Unies et trois unités de police constituées. M. Ban signale qu'il ne faut pas « sous-estimer le temps dont Haïti a besoin pour se remettre du séisme. Il n'y a pas une famille haïtienne qui n'ait été touchée par le séisme ».
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17645

Le gouvernement confronté au dilemme de la relocalisation et des activités scolaires

Les élèves ont annoncé hier une trêve dans leur mouvement de protestation. Cette pause due en réalité à la fatigue leur permettra de mettre en place une nouvelle stratégie. La deuxième journée de manifestation des lycéens a été brève et sans incident.
Cependant le calme des lycéens ne reflète pas le climat de tension entre les responsables du ministère de l'éducation et les élèves. Le gouvernement est comme pris au piège par le souci de défendre les droits des sans abris et d'assurer le bon fonctionnement des établissements scolaires.
La problématique relocalisation et activités académiques avait été débattue lors d'une importante rencontre au Palais National la semaine dernière. Sous la direction du chef de l'Etat les ministres de l'éducation, de l'intérieur et des travaux publics ainsi que les dirigeants des ONG avaient analysé les différentes stratégies pour faire face au problème.
Le président Préval avait exclu tout recours à la force pour déloger les sans abris. Les ONG et les ministres devront dialoguer pour convaincre les sinistrés. Ces derniers seraient prêts à abandonner les sites scolaires si les nouveaux centres d'hébergement disposent de service sociaux de base.
Une vingtaine d'écoles dans la région métropolitaine sont dans l'attente d'une issue à la crise.
Outre la création de nouveaux centres d'hébergement les autorités et les responsables des ONG encouragent les citoyens à regagner leurs domiciles. Cette incitation concerne les familles dont la fuite avait été provoquée par la peur des bétons.
Selon les dernières statistiques fournies par le ministère des travaux publics, 40% des maison évaluées pourraient à nouveau recevoir des occupants.
LLM / Radio Métropole Haïti

http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=1089893036601291753

Adra intensifie son programme d'assistance aux vulnérables

Les responsables de la Adventist Development and Relief Agency (ADRA) annoncent le lancement prochain d'un programme Cash and Food for Work dans la localité de Carrefour feuilles. La ADRA et plusieurs autres ONG seront ainsi impliqués dans le grand programme d'assainissement dans les quartiers touchés par le séisme du 12 janvier.
Le directeur de Adra Haïti, Fritz Buissereth assure que les autres aspects du programme distribution d'eau potable, restaurant communautaire et cantine scolaire se poursuivront au cours de cette période. Interrogé sur l'action de la Adra depuis le 12 janvier M. Buissereth a soutenu que 126 000 tonnes métriques de nourriture ont été distribuées à plus de 100 000 personnes, résidents dans les villes les plus touchées, telles la région métropolitaine de Port-au-Prince, Jacmel, Léogane et Petit Goave.
Dans la commune de Carrefour en février l'action de la Adra s'est poursuivie avec la distribution de 119 000 métriques de nourriture a plus de 68 000 familles. En partenariat avec le PAM la Adra a distribué en Mars 2627 tonnes métriques de nourriture à plus de 49 000 familles.
Fort du succès des précédents programmes de distribution, les responsables de la Adra ont entrepris de réaliser un système d'organisation des quartiers en vue de lancer le programme pilote de Cash and food for work. Au cours d'une période de 3 mois, plus de 1 500 personnes pourront obtenir un salaire et de la nourriture en échange de l'accomplissement des travaux de nettoyage.
Au cours de cette période, la Adra réalisera un programme de distribution de supplément alimentaire dans une quinzaine de centre d'hébergement à Carrefour. Outre le programme de nutrition, la Adra apportera également un appui psychosocial et des soins sanitaires aux populations vulnérables. M. Buissereth informe également que des cantines scolaires et des cafeterias seront inaugurés.
En plus de l'alimentation, la Adra prévoit également de poursuivre la distribution d'eau potable dans la région métropolitaine.
M. Gary Joseph, responsable du programme eau, informe que 10 millions de litres d'eau avaient été distribuées au cours de la période janvier avril. Il indique qu'au cours des prochaines semaines plus de 25 millions de litres d'eau seront distribues à la population.
Les responsables de la Adra promettent un appui technique à la Dinepa afin de remettre en état les structures endommagées lors du séisme.
LLM / Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17643