POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 12 octobre 2010

La Minustah préoccupée par des affirmations relatives à la distribution d'armes à feu

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) se dit préoccupée concernant des affirmations relatives à la distribution d'armes à feu dans certaines communes du pays.   « Ces allégations qui reviennent à chaque élection sans davantage de précisions, font de nouveau surface » a souligné le chef de la mission, M. Edmond Mulet, dans un communiqué de presse de la mission.
La MINUSTAH en appelle à toute personne qui serait en possession de telles informations de les partager avec la Police Nationale d'Haïti (PNH), la Police des Nations Unies (UNPOL) et avec la Mission d'Observation Electorale OEA/CARICOM, afin de leur permettre de faire la lumière sur la provenance et la destination de ces armes.
« La MINUSTAH invite enfin toutes les candidates et tous les candidats aux élections présidentielles, législatives et sénatoriales à réfléchir inclusivement à l'avenir d'Haïti, avec les Haïtiens, et à faire campagne sur leur vision du futur, leurs capacités, et sur des programmes efficaces pour redonner espoir aux Haïtiens », informe le communiqué.
Rappelons que L'ex Premier ministre du président Préval, Jacques Edouard Alexis avait révélé que le pouvoir en place est en train de distribuer des armes à feu à ses partisans , dans certaines régions du pays ,dans le cadre des préparatifs à de vastes fraudes électorales.
EJ/Radio Métropole Haïti

La Mission Conjointe OEA/CARICOM suit de prés, le début de la campagne électorale

La Mission d'Observation Electorale Conjointe de l'Organisation des Etats Américains (OEA) et de la Communauté Caribéenne (CARICOM) dit avoir suivi de prés la première phase de la campagne électorale lancée le 27 septembre dernier. Dans un communiqué, rendu public cette semaine, la MOEC informe qu' à partir des observations effectuées ,sur le terrain elle tire ses premières conclusions sur le déroulement de la campagne électorale.
Certains candidats se sont impatientés et n'ont pas observé les consignes de mutisme. D'abord, même si l'on comprend les difficultés qu'éprouvent les candidats à tempérer leur ardeur dans la phase muette de la campagne électorale, le respect de la Loi Electorale et des directives du Conseil Electoral Provisoire (CEP) qui en découlent est d'importance capitale pour la bonne marche du processus électoral.
La MOEC tient aussi à rappeler aux candidats et aux partis politiques les dispositions de l'article 121 de la Loi Électorale qui porte sur l'utilisation du matériel et des ressources de l'État dans la campagne électorale.
Les observateurs de la mission commencent déjà à recevoir des plaintes d'abus de ces dispositions. Il est essentiel pour toutes les parties impliquées de respecter ces prescriptions destinées à garantir l'équité de la course électorale. La Mission a aussi été présente lors de la rencontre informative avec les partis politiques organisée par le CEP. Le partage d'information contribue à la transparence du processus.
La MOEC donc tient à saluer cette initiative dont le but était d'informer les acteurs politiques sur le déroulement des diverses phases de l'organisation des élections et de les renseigner sur deux étapes clés du processus, le jour du vote et la tabulation des votes. Le CEP s'est engagé à organiser d'autres rencontres de ce genre. En outre, la réunion a offert également un espace de dialogue aux membres du CEP et aux représentants des partis politiques. Ces derniers ont pu lors de cette réunion manifester leurs appréhensions sur la campagne électorale, la confection de la liste électorale, le déroulement du jour du vote et la tabulation des résultats.
« La Mission encourage le CEP à multiplier les efforts dans ce sens, et invite les partis politiques à saisir ces opportunités pour mieux comprendre le processus et de ce fait pouvoir mieux se préparer à jouer leur rôle dans le préparatifs pour les élections et lors du jour du vote. La vigilance combinée des acteurs politiques et des observateurs nationaux et internationaux contribuera à assurer des élections libres et crédibles. », Conclut le communiqué
EJ/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=18333

Un employé de Caritas abattu par des bandits

Un employé de Caritas Suisse a été abattu vendredi dernier à Port-au-Prince. La victime avait quelques minutes auparavant effectué une transaction dans une banque commerciale. L'identité de l'individu âgé de 27 ans n'a pas été révélée par les autorités. Le porte-parole de Caritas, Grégoire Praz, révèle que la victime, chauffeur du délégué de Caritas Suisse, venait d'encaisser un chèque de 2.000 dollars sur mandat de Caritas pour changer la batterie de la voiture. M. Praz a soutenu que le malfrat n'avait pas pu s'emparer de l'argent car le chauffeur s'était enfermé dans la voiture.
Les autorités policières haïtiennes auraient ouvert une enquête sur ce crime.
Des dispositions visant à mieux protéger les employés de Caritas n'ont pas encore été appliqués.
En dépit de cet assassinat, Caritas entant poursuivre son œuvre humanitaire en Haïti. L'organisation vient de débuter la reconstruction de 1.700 maisons à Gressier, à l'ouest de Port-au-Prince. Ces derniers jours une certaine recrudescence des actes de violence est enregistrée dans la région métropolitaine.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=18332
Commentaires:
Qu'elles sont chaires les batteries en Haïti!

Candidats et électeurs se méfient des sondages

Des électeurs et des candidats affichent leur scepticisme vis-à-vis des sondages réalisés au cours de ces derniers mois. Alors que les 6 candidats arrivés en tête lors des deux sondages sont relativement satisfaits, la majorité des candidats à la présidence et au sénat critiquent les résultats de ces enquetes du Brides. Plusieurs candidats et dirigeants de partis politiques dont, Jean Henry Ceant ( Renmen Ayiti) et Genard Joseph ( Solidarité), estiment que les résultats des sondages du Bureau de Recherches en Informatique et en Développement Economique et Social (BRIDES) ne reflètent pas la réalité. Les dirigeants du regroupement Lavni de Yves Christalin ont également critiqué les résultats du sondage l'assimilant à du copier-coller d'enquête réalisée dans les pays développés. Selon M. Christalin ces sondages traduisent la méconnaissance des réalités du pays par ses élites.
Les deux sondages du Brides avaient été commandités par le Forum Economique du Secteur Privé (FESP).
Wyclef Jean, qui entend jouer un rôle important dans la campagne électorale, est également sceptique vis-à-vis du sondage. Le candidat exclu de la course présidentielle craint une tentative de manipulation de l'opinion.
Cet avis est partagé par de nombreux électeurs potentiels. Des résidents de la capitale ne font pas foi aux résultats des sondages. La majorité des Port-au-Princiens, interrogés lors d'un micro-trotoir de radio Métropole, sont méfiants vis-à-vis des sondages réalisés en Haïti.
En fait les haïtiens doutent de la crédibilité des institutions impliquées dans la collecte des données. Un résident de la capitale assure que les résultats d'un sondage fiable ou non influeront le vote des citoyens.
Selon les deux derniers sondages du Brides, 6 personnalités se détachent du groupe des 19 candidats. Il s'agit de Myrlande Manigat, Jude Célestin, Charles Henry Baker, Michel Martelly, Jacques Edouard Alexis et Chavannes Jeune.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=18331

Le torchon brûle entre les candidats et le directoire de l'Alternative

Contrairement à l'avis de Evans Paul (KID), qui entendait éviter toute distraction que provoquerait une dispute entre candidats et dirigeants de l'Alternative, les dirigeants de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL) ont publiquement blâmé l'ex député Gary Guiteau. M. Guiteau est le porte parole des candidats de l'Alternative qui ont décidé, contrairement au mot d'ordre du directoire du regroupement, de prendre part aux élections du 28 novembre. Jugeant politiquement incorrect le comportement de M. Guiteau, les dirigeants des l'OPL ont réaffirmé leur décision de boycotter les joutes.
Les chefs de file de l'OPL informent que M. Guiteau n'a ni titre ni qualité pour prendre des positions au nom de l'OPL ou de l'Alternative.
De son coté, l'intéressé fait remarquer qu'il n'a jamais fait des interventions au nom du parti mais en tant que représentant d'un groupe de candidats.
Environ 70 candidats de l'Alternative (sur 85) sont en désaccord avec les dirigeants au sujet des élections. Plusieurs rencontres entre les dirigeants de l'Alternative et un comité mis en place par les candidats n'ont pas permis d'aplanir les différends.
M. Guiteau signale que les candidats de l'Alternative participeront au scrutin avec l'emblème et le numéro enregistrés au CEP. Rappelant qu'il n'est pas candidat, M. Guiteau explique qu'il a reçu un mandat pour accompagner les candidats. Il croit que les dirigeants de l'OPL devraient s'ils le désir sanctionner de préférence les candidats.
La stratégie des dirigeants de l'Alternative diffère de celle des dirigeants du Plaph qui s'étaient rangés à l'avis de leurs candidats. Himmler Rebu, secrétaire général du Plaph, avait fait valoir que le comportement des dirigeants permettait d'éviter des tensions et peut être l'explosion du regroupement.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=18330

Dog that saved lives in Haiti gets national honor

The Associated Press
Monday, October 11, 2010; 6:17 PM
LOS ANGELES -- A once-abandoned dog that helped save lives after the Haiti earthquake and a three-legged cat that inspired a series of children's books have received national honors.
The American Society for the Prevention of Cruelty to Animals announced its dog and cat of the year awards Monday. Both are one-time California castoffs.
Pearl, a 4-year-old Labrador retriever, was abandoned at a shelter, then trained and sent this year to Haiti with a rescue team from the Los Angeles County Fire Department. The county's seven rescue teams helped bring 12 people to safety.
Cat honors went to Henry, a stray, injured kitten found near San Diego in 2004. After his leg was amputated, he inspired the children's books that have generated more than $50,000 for animal causes.