POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 29 novembre 2009

Fanmi Lavalas est définitivement exclu du processus électoral

Le président du Conseil Electoral Provisoire, Gaillot Dorsainvil, a indiqué que la décision de l'organisme électoral, relative à l'exclusion de 18 partis des élections législatives est irrévocable.
24 heures après avoir communiqué la liste des 53 partis et regroupements habilités à prendre part aux législatives de février 2010, le président du CEP a soutenu que les partis écartés avaient violé la loi électorale.
M. Dorsainvil a révélé que les dirigeants de Fanmi Lavalas ont présenté en l'espace d'une semaine deux mandats distincts. Tandis que les responsables du CEP étaient dans l'attente de l'original du document préalablement soumis, les dirigeants de Fanmi Lavalas ont présenté un autre mandat émis par Jean Bertrand Aristide.
Le président du CEP explique que les mandats ne permettent pas de vérifier qu'ils proviennent d'un pays étranger Attirant l'attention sur la patience dont a fait montre les conseillers électoraux, M. Dorsainvil a rappelé que la période consacrée à l'inscription des partis avait été prorogée de 72 heures.
Au cours de cette conférence de presse, le président du CEP a mis l'accent sur la volonté du Conseil d'organiser des élections inclusives mais a insisté sur l'impérieuse nécessité de respecter la loi et les prescrits constitutionnels.
Répondant aux questions des journalistes, M. Dorsainvil a souligné que les dirigeants de Fanmi Lavalas ne bénéficieront pas d'un sursis pour soumettre le mandant authentique manquant au dossier.
Par ailleurs, il a annoncé que les responsables des directions opérations électorales et affaires juridiques sont disposés à fournir des détails sur les motifs de l'exclusion des partis du processus électoral.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16128