POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 25 octobre 2012

Clifford Brandt risque l'extradition?


Une demande d’extradition de Clifford Brandt aurait été formulée par les Etats-Unis suite à son implication présumée dans l’enlèvement et la séquestration de Coralie et Nicolas Moscoso.
Les rumeurs d’une éventuelle extradition n’ont pas été ni confirmées ni démenties par le porte-parole de la Police nationale d’Haïti (PNH), Frantz Lerebours contacté par des médias haïtiens.
Les procédures pénales sont toujours en cours en vue d’acheminer le dossier du présumé kidnappeur au parquet de Port-au-Prince, a indiqué le porte-parole de l’institution policière à Alter Presse, une agence en ligne. La PNH n’entend pas faire secret sur le dossier, a expliqué le commissaire divisionnaire, mais souhaite garder certaines informations pour la bonne marche de l’enquête.
Les causes de l’éventuelle demande d’extradition du présumé kidnappeur ne sont pas précisées encore. Le présumé ravisseur et/ou les deux ex-otages notamment Coralie et Nicolas Moscoso sont-ils des citoyens américains ?
Homme d’affaires issu de la bourgeosie haitienne, Clifford Brandt a été arrêté à son bureau, le 22 octobre 2012, dans l’après-midi. Il a, par la suite, conduit les policiers à l’emplacement où il avait séquestré les deux otages qui ont été libérés sur le coup.
http://www.maximini.com/fr/news/haiti/justice/clifford-brandt-risque-l-extradition--19985.html

Haïti-Sécurité : Clifford Brandt toujours détenu au Dcpj – Y a-t-il demande d’extradition ?

P-au-P, 24 oct.2012 [AlterPresse] --- Le porte parole de la Police nationale d’Haïti (Pnh), Frantz Lerebours, déclare à AlterPresse que l’homme d’affaires Clifford Brandt, arrêté pour kidnapping, « est toujours en détention à la direction générale de la police judiciaire (Dcpj) » à un moment où circulent des rumeurs sur une éventuelle demande d’extradition de la part des États-Unis.
Frantz Lerebours a fait savoir que les procédures pénales sont toujours en cours en vue d’acheminer le dossier du présumé kidnappeur Clifford Brandt au Parquet de Port-au-Prince. La Pnh promet de ne pas faire de secret sur ce dossier mais souhaite garder certaines informations pour la bonne marche de l’enquête.
La Pnh n’est pas en mesure de confirmer ou d’infirmer les bruits relatifs à une demande d’extradition vers les Etats-Unis de Clifford Brandt.
Brandt a été arrêté à son bureau, le 22 octobre 2012, dans l’après-midi. Une enquête est en cours en vue de faire la lumière sur le kidnapping de Nicolas et Coralie Moscoso, réalisé le mardi 16 octobre dernier sur la route de Bourdon (secteur est de la capitale).
Brandt a conduit les policiers à l’emplacement où il avait séquestré les deux otages qui ont été libérés sur le coup.
L’identité d’une femme arrêtée en compagnie de l’entrepreneur n’est jusqu’à présent pas encore révélée.
Il y a 5 ans, les noms de deux membres de la famille Brandt, Fritz Patrick Louis Brandt et son fils David, ont été cités dans une affaire de fraudes douanières, rappelle la station privée Radio Kiskeya.
L’arrestation de ces deux Brandt a été ordonnée par le chef du parquet de Port-au-Prince d’alors, Claudy Gassant, le 26 juillet 2007 à l’issue d’une audition qui portait sur l’utilisation présumée de bordereaux falsifiés lors du dédouanement d’un camion d’une valeur de 100,000.00 dollars commandé par Jean-Marc Larco, un autre homme d’affaires. Ils avaient trouvé leur libération peu de temps après. [emb srh gp apr 24/10/2012 11 :30]
Source photo : réseaux sociaux

Haïti-Météo-Sandy : Alerte rouge pour l’Ouest et le Sud - Déjà 1 mort

P-au-P, 24 oct. 2012 [AlterPresse] --- Une habitante de Camp Perrin (Sud d’Haïti), qui tentait de traverser une rivière en crue dans la zone, par suite des pluies provoquées par le passage de la tempête Sandy, a été emportée par les eaux, indique la direction (nationale de la protection civile (Dpc) qui confirme son décès.
Les départements du Sud, du Sud-Est, des Nippes et de la Grande Anse (Sud-Ouest) et de l’Ouest, où se trouvent la capitale Port-au-Prince, sont mis en alerte rouge par les autorités météorologiques dans le cadre des mesures adoptées au passage de la tempête tropicale Sandy.
De fortes pluies, de forts vents, des glissements de terrains, des éboulements, des inondations, des crues de rivières et de grosses mers, sont prévus au passage de Sandy
Les autres cinq départements (Centre, Nord, Nord-Est, Artibonite et Nord-Ouest) sont maintenus sous vigilance orange.
La tempête Sandy pourra déverser 500 mm de pluies sur le pays, selon un bulletin du centre national de météorologie (Cnm).
Les habitantes et habitants des 10 départements géographiques sont appelés à rester vigilants en suivant les consignes de sécurité et en se tenant prêts pour toute éventuelle évacuation.
D’une forte capacité pluviométrique, Sandy pourrait déverser entre 150 à 300 mm de pluie sur les plaines et 500 mm sur les massifs montagneux, suivant les dernières prévisions.
Tout en poursuivant une trajectoire vers le Nord, la tempête tropicale Sandy tendrait à s’intensifier graduellement au voisinage des côtes Sud de la Jamaïque.
Le temps reste couvert, depuis mardi matin 23 octobre 2012, en différents points du territoire nationale d’Haïti, où les précipitations sont enregistrées quasiment partout jusqu’à ce mercredi 24 octobre 2012. [srh rc apr 24/10/2012 11:29]

http://www.alterpresse.org/spip.php?article13594

Castro juge "juste" l'indemnité de l'ONU


L'ex-président cubain Fidel Castro a estimé hier qu'il était "juste" que l'ONU indemnise à hauteur de 100.000 dollars les familles des victimes du choléra en Haïti, puisqu'elle c'est elle qui a "introduit" la maladie dans ce pays en 2010.
L'ONU "est consciente du fait que lui revient la responsabilité de payer 100.000 dollars pour chacune des victimes de l'épidémie de choléra qui a fait plus de 7.000 morts à Haïti après avoir été importé par le contingent militaire népalais" des Nations unies envoyé dans ce pays, affirme Fidel Castro dans un éditorial publié par le site officiel Cubadebate.
Réapparu en public samedi après six mois d'absence, Fidel Castro affirme que le montant de ces indemnités, réclamées par un groupe d'avocats haïtiens et américains, lui "paraît juste", puisque "des enquêtes exhaustives ont montré que la souche du choléra était exactement la même que celle qui existe au Népal". "Personne toutefois ne mentionne la somme qu'on devrait payer à la nation haïtienne pour les dégâts énormes causés à ce pays pauvre et sous-développé", ajoute Fidel Castro, 86 ans, retiré du pouvoir en 2006 au profit de son frère Raul pour des raisons de santé.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/24/97001-20121024FILWWW00575-castro-juge-juste-l-indemnite-de-l-onu.php

Haiti-France : Engagement
 pour le Droit à l’éducation en faveur du peuple haitien

Communiqué du réseau Solidarité Laïque
Transmis à AlterPresse le 22 octobre 2012
Solidarité Laïque se félicite du déplacement en Haïti de M. Pascal Canfin, Ministre délégué chargé du Développement du 23 au 25 octobre prochain. Cette visite montre l’importance des relations entre la France et ce pays éprouvé depuis plusieurs années par des catastro- phes humanitaires à répétition et par l’instabilité politique.
A cette occasion, Solidarité Laïque rappelle son attachement à la mise en place d’un ser- vice public d’éducation, à la défense de l’état de droit, condition du développement en Haïti.
Solidarité Laïque agit depuis plus de vingt ans, avec ses organisations membres et ses partenai- res locaux, pour améliorer le système éducatif public haïtien. Depuis le séisme de janvier 2010, son action s’articule autour de :
- un programme de coopération rassemblant organisations haïtiennes et françaises de la société civile (syndicats, associations de parents d’élèves de jeunes...) et pouvoirs publics haïtiens : le Programme Collectif pour le développement de l’Education et du Dialogue social en Haïti (PROCEDH). Son objectif est de favoriser l’accès à une éducation de qualité pour tous en intégrant le sou- tien aux acteurs de la société civile afin qu’ils soient reconnus comme une réelle force de ré- flexion, de proposition et d’action pour le pays. Ce programme est co-financé par l’Agence Française de Développement.

une action pour l’accès à l’éducation dans les écoles publiques défavorisées
En partenariat avec les autorités locales, Solidarité Laïque a distribué aux écoliers début octo- bre 2012 des centaines de fournitures scolaires issues de la collecte « Un cahier, un crayon » organisée en 2011 en France.

une action de parrainage éducatif à destination d’enfants orphelins ou issus de familles très démunies à Roseaux et dans la banlieue de Port-au-Prince permet à 40 enfants d’avoir accès à l’éducation, à l’alimentation et aux soins. Pour Solidarité Laïque, s’engager quotidiennement au côté du peuple haïtien et plus particuliè- rement aux côtés des acteurs de l’éducation, c’est contribuer à la reconstruction du pays.

Pour plus d’informations : www.solidarite-laique.asso.fr

*Les organisations membres de Solidarité Laïque :
Les associations : ADOSEN, ALEFPA, ANIMA’FAC, APAJH, ARTS ET VIE, CEMEA, DDEN, DROIT HUMAIN, ECLAIREURS ET ECLAIREUSES DE FRANCE, EN- TRAIDE ET SOLIDARITE DES LIBRES PENSEURS DE FRANCE, ENTRAIDE UNIVERSITAIRE, FEDERATION DES AUTONOMES DE SOLIDARITE/UNION SOLIDARISTE UNIVERSITAIRE, FCPE, FEDERATION LEO LAGRANGE, FGR-FP, FNCMR, FTCR, FRANÇAIS DU MONDE-ADFE, GCU, GLMF, GODF, GREF, ICEM, JPA, LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME, LA LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT, LES FRANCAS, LES PEP, MISSION LAÏQUE FRANCAISE, OMEP, PREVENTION MAIF – Les coopéra- tives : CASDEN-BP, CREDIT MUTUEL ENSEIGNANT, OCCE – Les fondations : FONDATION GROUPE CHEQUE-DEJEUNER, FONDATION MACIF – Les mutuel- les : LA MUTUELLE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPENNES, LA MUTUELLE DES ETUDIANTS, MAE, MAIF, LA MUTUELLE DES MOTARDS, MGEN, MOCEN – Les syndicats : CGT-FO, FSU, SGEN-CFDT, SNUIPP-FSU, SE-UNSA, SI.EN UNSA EDUCATION, UNSA EDUCATION, UNSA.

http://www.alterpresse.org/spip.php?article13599

L’étau se resserre autour de Clifford Brandt


Justice - Publié le 24/10/2012 à 14:41:01 en Haiti
Par Claude GILLES
Les charges peuvent être lourdes pour Clifford Brandt, l’homme d’affaires écroué depuis trois jours pour son implication présumée dans le rapt de deux jeunes, Coralie et Nicolas Moscoso. Les faits matériels pourraient être, par exemple, des BBM (BlackBerry messenger) échangés entre ce membre de la bourgeoisie haïtienne avec d’autres membres d’un puissant réseau.
Clifford Brandt aurait reconnu sa culpabilité dans le double rapt du 16 octobre dernier en communiquant à la police des informations sur le lieu de séquestration de ses victimes à Pernier, banlieue de Port-au-Prince. Selon des messages vérifiés sur son téléphone BlackBerry, Clifford Brandt se préparait à organiser d’autres enlèvements pendant les fêtes de fin d’année, a révélé le secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, Reginald Delva. Des documents, dit-il, dont une liste de personnalités à enlever au cours de cette fin d’année, ont été retrouvés sur les lieux de l’opération menée pour parvenir à la libération, sans rançon, de Coralie et Nicolas Moscoso. 2,5 millions de dollars auraient été exigés par les ravisseurs aux parents des deux jeunes âgés de 23 ans et de 24 ans.
Selon le secrétaire d'état, Clifford Brandt avait plan d’assassinat de plusieurs personnalités au cours des dernières semaines de décembre 2012. Dans un message enregistré, dit-il, M. Brandt avait indiqué que le réseau pourra déstabiliser le pays avec les nombreux enlèvements prévus en décembre. « Il s'était préparé à faire régner la terreur pour faire payer la société haïtienne », s'est indigné Reginald Delva intervenant sur les ondes de plusieurs stations de radios de Port-au-Prince.
Dans des documents saisis au domicile de l’homme d’affaires détenu depuis lundi après-midi à la direction centrale de la police judicaire, le nom de Reginald Delva figurait sur une liste de personnes à abattre ou enlever. « Les membres du gang avaient déjà identifié l'endroit où il devrait être abattu », s’est davantage indigné le secrétaire d’Etat qui s'était rendu sur place lors de la perquisition menée au domicile de Reginald Brandt par le commissaire du gouvernement de la capitale haïtienne.
L’arrestation de Clifford Brandt, un quadragénaire, et la libération des deux jeunes de la famille Moscoso sont parvenus grâce à une longue filature remontée à dimanche dernier, selon le porte-parole de la Police nationale. L’opération a été confiée à la brigade criminelle et devrait permettre un recul du phénomène du kidnapping, a poursuivi le commissaire Frantz Lerebours. Face à divers cas de rapt enregistrés ces deux dernières semaines, dit-il, les forces de l’ordre voulaient porter un coup dévastateur aux réseaux criminels.
L'avocat jongle avec les thèmesLe dossier de Clifford Brandt, arrêté lundi après-midi du 22 octobre 2012 au siège de son entreprise à Delmas 2, est en train d’être préparé pour soumission au parquet de Port-au-Prince.
Me Calixte Delatour, avocat l’homme d’affaires, jongle entre-temps les éventuels chefs d’accusations. Le juriste qui fut ministre de la Justice sous la présidence de Jean-Bertrand Aristide s’oppose à tout amalgame entre les concepts en tentant d’établir une différence entre enlèvement et kidnapping. En Haïti, un enlèvement n’est pas un kidnapping, a jugé Me Deletour.
« Mon client a eu une réaction violente dans le cadre d'un règlement de compte », a indiqué Me Calixte Delaour. L’homme de Droit, rejette les informations faisant état d’une rançon de 2,5 millions de dollars réclamé en échange de la libération des deux personnes séquestrées. Clifford Brandt a manifesté de mauvaise manière son ressentiment, a seulement concédé Me Calixte Delatour. Interrogé sur un quelconque plan ourdi par son client pour assassiner le secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, M. Calixte Delatour croit qu’une enquête doit prouver l'intérêt de son client à commettre un tel crime.
http://www.maximini.com/fr/news/haiti/justice/l%E2%80%99etau-se-resserre-autour-de-clifford-brandt-19984.html