POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 29 décembre 2009

Le CEP interdit une campagne électorale anticipée

Les autorités électorales haïtiennes ont mis en garde les dirigeants des partis politiques et les candidats contre toute velléité de lancer la campagne électorale au cours des fêtes de fin d'année. Dans un communiqué publié hier le président du Conseil Electoral Provisoire (CEP), Gaillot Dorsainvil, a menacé d'infliger des sanctions aux candidats qui s'aviseraient de violer le calendrier électoral. La campagne électorale qui débutera le 26 janvier 2010 doit durer 30 jours.
En réalité cette campagne électorale a débuté dans plusieurs villes notamment dans la région métropolitaine. Des graffitis appelant à voter certains candidats sont remarqués sur les murs. Ces candidats tentent de bénéficier de la période des fêtes pour prendre une longueur d'avance sur leurs concurrents
Les autorités électorales n'ont jusqu'à présent pas publié une liste d'activités interdites avant le début officiel de la campagne électorale.
S'ils ne peuvent installer des posters dans les rues certains candidats parviennent à prendre un détour en distribuant des calendriers.
Les tentatives de sorties publiques des candidats témoignent de leur impatience à se lancer dans la course aux législatives de février 2010.
On notera que cette période est en réalité consacrée par le CEP aux activités visant à sensibiliser l'électorat sur l'importance des joutes.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16227

Le gouvernement dresse un premier rapport sur l'incendie éclaté au « Marché Hyppolite »

La ministre du commerce et de l'industrie, Jocelyne Colimon Féthière, s'est entretenue ce 28 décembre avec une délégation marchandes victimes de l'incendie du 22 décembre dernier au « Marché Hyppolite » Il était question de statuer sur les dégâts enregistrés en vue de présenter un premier rapport aux autorités gouvernementales.
Selon un bilan partiel établi par l'Association des commerçants du secteur informel (ACSI), les pertes enregistrées lors de l'incendie sont estimées à environ 60 millions de gourdes
On notera que l'origine du sinistre n'est toujours pas connue, mais les premiers témoignages recueillis sur place avaient fait état d'un début d'incendie dans un des petits entrepôts de marchandises avant la propagation du feu dans quelques dépôts.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16229

Ansanm Nou Fò et FNCD sont à couteaux tirés sur le " Coq qualité"

" coq qualité " revendiqué par les regroupements Ansanm Nou Fò et Front National pour le Changement et la Démocratie (FNCD) est au centre d'une polémique avant le début de la campagne électorale. Les deux regroupements se disputent l'héritage de l'emblème qui avait permis au FNCD de remporter les élections présidentielles et législatives de 1990. Outre le scrutin de 1990, le FNCD avait également utilisé son emblème lors des joutes de 1995 et 2000.
Les dirigeants de Ansanm Nou Fò, proches du parti lavalas, avaient récemment revendiqué cet emblème arguant qu'il s'agit du " Coq qualité lavalas".
figurent parmi les principaux dirigeants de ce regroupement. Ils entendent rééditer l'exploit de 1990 puisqu'il faut toujours lutter contre la misère et la corruption.
Même si les anciens dirigeants du FNCD de 1990, Turneb Delpé ( aujourd'hui Rasemblé) et Evans Paul ( Alternative) ne sont pas en position pour réclamer les droits sur l'utilisation du " coq qualité", des jeunes dirigeants de la plateforme sont montés au créneau pour dénoncer une tentative d'usurpation d'emblème.
Un des membres du directoire du FNCD, Frantz Patrick Beauchard, révèle avoir adressé une lettre aux autorités électorales pour contester l'utilisation de l'emblème. Il explique que les lavalassiens s'étaient débarrassés du FNCD au lendemain de la victoire du 16 décembre 1990.
Les dirigeants du FNCD envisagent de recourir aux autorités judiciaires pour empêcher l'utilisation de leur emblème par les lavalassiens de Ansanm Nou Fò.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16228

Haïti politique : Le président de la chambre des députés se dit optimiste

Le président de la chambre des députés, Levaillant Louis Jeune, estime que des avancées considérables ont été enregistrées sur le plan politique en Haïti durant l'année2009. Il y a aujourd'hui, une tendance au dialogue de la part des hommes politiques, on est en train de vivre une certaine stabilité a expliqué le parlementaire qui était élu sous la bannière de la fusion des sociaux démocrates mais qui a rejoint le bloc CPP (concertation des parlementaires progressistes) à la chambre basse
L'élu de Desdune cependant, plaide en faveur des actions concertées de la part du gouvernement en vue de l'amélioration des conditions de vie de la population.
Concernant la crise à l'université d'état d'Haïti, le président de la chambre basse invite les étudiants à s'asseoir ensemble en vue de trouver une solution à ce problème ,tout en appelant les autorités gouvernementales à multiplier les efforts en vue d'arriver a une issue à la crise universitaire.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16226

Les parlementaires sont une nouvelle fois convoqués en assemblée nationale

Sénateurs et députés tentent de se réunir ce mardi en assemblée nationale en vue de ratifier un accord signé par les gouvernements haïtien et vénézuélien pour la construction du nouvel aéroport international du Cap-Haïtien (deuxième ville du pays). Le vice président de l'assemblée nationale le député Louis Jeune Levaillant a expliqué aux journalistes qu'il a utilisé tous les moyens à sa disposition (les médias, le téléphone) pour ramener ses collègues au Palais législatif ce 29décembre, afin ratifier cet accord d'un montant de 30 millions de dollars
Les parlementaires qui sont en convoqués en session extraordinaire ont du mal à tenir séance depuis plusieurs semaines faute de quorum
De plus la majorité, des élus de la 48eme législature, dont le mandat arrive à terme bientôt, se prépare à se lancer dans la course pour les prochaines compétitions électorale
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16225

Haïti élection: Kelly Bastien appelle au déblocage des fonds pour les partis politiques

Le président du Sénat a appelé au déblocage des 40 millions de gourdes qui avaient été mises à la disposition des partis politiques, dans le cadre de l'organisation des prochaines élections.
Le sénateur a attiré également l'attention sur le fait que les fonds ne devraient pas être remis aux candidats mais aux partis politiques.
Cette décision facilitera la tâche aux partis politiques et éviterait un ensemble de problèmes que pourraient occasionner le déblocage tardif des fonds, a-t-il estimé.
Le CEP avait annoncé la semaine dernière que ces fonds seront remis aux partis politiques entre temps bon nombre de candidats se préparent pour l'ouverture de la campagne électorale qui est prévue pour le 28 février.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16223