POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 19 novembre 2011

Haïti: Martelly lance le processus de rétablissement de l'armée

Le président haïtien Michel Martelly a lancé vendredi le processus de rétablissement de l'armée haïtienne conformément à ses promesses électorales, mais en se donnant le temps de gérer les craintes liées aux mauvais souvenirs laissés par l'uniforme.

Après des décennies de troubles politiques et des dizaines de coups d'Etat, dont certains impliquant les militaires haïtiens, Haïti a dissout son armée en 1995.
Le chanteur populaire devenu président a annoncé vendredi, lors d'un discours à Port-au-Prince, la création d'une commission chargée d'écrire en 40 jours la feuille de route de la création de cette nouvelle institution militaire. La commission devra rendre ses conclusions le 1er janvier.
"La commission va travailler dans la sagesse et dans le respect de la constitution en consultant différents secteurs", a promis M. Martelly lors d'une cérémonie à laquelle assistaient le gouvernement et des diplomates étrangers et plusieurs anciens présidents haïtiens.
A Port-au-Prince, observateurs, élus, journalistes et diplomates se demandaient si le président Martelly allait annoncer dès vendredi, comme il avait pu le laisser entendre, le rétablissement de l'armée haïtienne, l'une des promesses phares de sa campagne présidentielle. Ou s'il allait reculer.
Au final, Michel Martelly a décidé de se donner du temps mais sans reculer. C'est qu'à Haïti, l'opinion est très partagée sur le retour d'une armée.
Beaucoup la considère comme un facteur de déstabilisation politique et les militaires comme des faiseurs de coups d'Etat. Mais dans le même temps, les patrouilles des Casques bleus, qui assurent la sécurité avec la police d'Haïti, sont parfois perçues comme une force d'occupation.
Lors d'une rencontre récente, des diplomates étrangers avaient tenté de convaincre le président de renoncer à ce projet.
"Nous lui avons fait comprendre que la reconstitution de l'armée n'était pas la priorité de la communauté internationale qui se concentre de préférence sur la reconstruction du pays ravagé il y a près de deux ans par un violent séisme", avait confié à l'AFP un diplomate sous couvert d'anonymat.
Michel Martelly a répondu vendredi à ceux qui craignent qu'une armée, même nouvelle, ne retombe dans les travers de l'histoire.
"Je tiens à rassurer les uns et les autres, les protagonistes comme les adversaires" que l'armée ainsi rétablie aura "l'obligation de la participation démocratique", a-t-il assuré.
"L'objectif consiste à reconcevoir l'armée haïtienne, à la réconcilier avec le peuple, avec la modernité démocratique, à déployer une armée du 21e siècle adaptée à nos besoins réels, délestée de toutes les attributions et fonctions répressives et tournée vers le développement national", a-t-il insisté.
"C'est une bonne décision", a réagi le sénateur Youri Latortue, un ancien officier des ex-forces armées. "Il ne s'agit pas de chercher l'avis des autres secteurs sur le retour de l'armée, mais de discuter de la doctrine de la nouvelle force", a prévenu le parlementaire.
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/haiti-martelly-lance-le-processus-de-retablissement-de-l-armee-18-11-2011-1727057.php

Le président Michel Martelly veut ressusciter l'armée en Haïti

Marche solennelle de la police haïtienne à la cérémonie
commémorative de la bataille de Vertières en 1803,
 Port-au-Prince, le 18 novembre 2011.
Reuters/Swoan Parker




Par RFI
Le président d'Haïti lance le processus de création d'une nouvelle armée. Michel Martelly veut qu'avec le départ à venir des casques bleus de la Minustah, des militaires nationaux prennent le relais. Pour tranquiliser la communauté internationale, Michel Martelly annonce la création d'une commission civile pour étudier les conditions d'un retour d'une armée.
Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron
L'armée d'Haïti a été démobilisée par Jean Bertrand Aristide il y a 17 ans, en 1995 car elle avait été impliquée dans de nombreux coups d'état. Pour Michel Martelly, l'actuel président, il est temps de rétablir cette force pour la protection du territoire national car les troupes onusiennes ne sont pas parvenues à éliminer l'insécurité.
Dans un discours prononcé lors des commémorations de la victoire, - le 18 novembre 1803- des Haïtiens sur les troupes napoléoniennes, victoire qui signa l'indépendance du pays sur la puissance coloniale, Michel Martelly a rappelé sa promesse de campagne : «17 ans déjà, 17 ans de trop. Je peux vous dire que la dignité du peuple haïtien passe aujourd'hui par la création d'une nouvelle armée haïtienne. Je m'y suis engagé pendant la campagne. Je respecterai mon engagement dans le respect de l'Etat de droit, dans le respect des conventions et engagements avec les partenaires internationaux d'Haïti. A vous tous aussi qui avez souffert des bavures et des excès de cette institution je viens au nom de la nation vous demander pardon.»
Une commission civile va être instaurée pour élaborer un calendrier du retour de l'armée. Un retour qui se fera en parallèle d'un renforcement des capacités de la police nationale, ce que souhaitent les bailleurs internationaux, réticents à financer une armée alors que les policiers sont encore en sous-effectifs et sous-équipés.
http://www.rfi.fr/ameriques/20111119-le-president-michel-martelly-veut-ressusciter-armee-haiti

AINSI VA LE MONDE CE 19 NOVEMBRE 2011

Agnès : le lycéen accusé d'assassinat et viol

Il aurait tué de "façon extrêmement violente et brutale" la collégienne selon le procureur. Le principal suspect du meurtre d'Agnès, la collégienne de 13 ans dontle corps calciné a été retrouvé vendredi soir a été mis en examen samedi pour assassinat et viol. Le lycéen de 17 ans a avoué avoir violé, tué, puis brûlé la jeune fille, selon le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Jean-Yves Coquillat.
 Il a détaillé les informations dont les enquêteurs disposent. Agnès "a été tuée de façon extrêmement violente et brutale", a ajouté le procureur, insistant sur la préméditation de l'acte, pour lequel le lycéen s'était muni d'"objets", sans en préciser la nature. La mort de la jeune fille remonte à mercredi, date de sa disparition. "Il a reconnu les faits sans s'expliquer sur ses motivations pour l'instant...
La vérité est évolutive, il a fait de très longues déclarations depuis sa dénégation totale, mais pas d'explication cohérentes sur les faits", a expliqué le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Jean-Yves Coquillat, ajoutant que le mineur était "très froid et sans émotion".
Avant de se présenter à la presse, visiblement marqué, le procureur a rencontré durant près d'une heure les parents d'Agnès, selon l'envoyé spécial d'Europe 1…
http://www.europe1.fr/Faits-divers/Agnes-le-lyceen-accuse-d-assassinat-et-viol-824011/

Seif al-Islam Kadhafi, recherché par la CPI, arrêté en Libye
ZENTEN (Libye) (AFP) - Seif al-Islam Kadhafi, dernier fils encore en cavale de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, a été arrêté par d'anciens rebelles dans le sud de la Libye. Peu après cette annonce, les appels à son jugement devant la CPI se sont multipliés sur le plan international, la CPI soulignant de son côté que les autorités libyennes avaient l'"obligation" de leur remettre le fugitif. Longtemps présenté comme le successeur potentiel de son père, Seif al-Islam "a été arrêté dans le Sud libyen", a déclaré samedi à l'AFP Mohammed al-Allagui, le ministre de la Justice et des droits de l'Homme au sein du Conseil national de transition (CNT), sans préciser la date de sa capture. Le chef "des opérations des thowar (révolutionnaires) de Zenten", Bachir Taïb, a précisé que ses hommes avaient "arrêté Seif al-Islam avec trois de ses collaborateurs dans la région d'Oubari". Le fils de Mouammar Kadhafi est arrivé vers 16H00 (14H00 GMT) à l'aéroport de Zenten, à 170 km au sud-ouest de Tripoli, selon des images filmées avec une caméra par un combattant ex-rebelle…

http://www.liberation.fr/depeches/01012372557-libye-seif-al-islam-kadhafi-a-ete-arrete

Noah et la "potion magique" espagnole
Les succès des sportifs espagnols, toutes disciplines confondues, ont visiblement le don d'agacer Yannick Noah. Dans une tribune publiée sur LeMonde.fr, l'ancien tennisman accuse ceux-ci de détenir la "potion magique" et propose même de légaliser le dopage pour mettre tout le monde sur un pied d'égalité.
Noah parle de dopage, il ne fait pas semblant... (Reuters)
C'est bien connu, Yannick Noah n'a pas sa langue dans sa poche, et il l'a encore prouvé. Dans une tribune publiée sur LeMonde.fr, l'ancien tennisman s'est attaqué ouvertement aux sportifs espagnols, qu'il accuse de détenir "la potion magique". Selon lui, les exceptionnels résultats des Alberto Contador, Pau Gasol, Rafael Nadal, Andres Iniesta and Co. ne peuvent être dus qu'au dopage. "Ils courent plus vite que nous, ils sont beaucoup plus costauds et ne nous laissent que des miettes. A côté d'eux, c'est simple, on a l'air de nains. Qu'est-ce qu'il s'est passé qu'on aurait raté ?s'interroge Yannick Noah. Comment une nation peut-elle du jour au lendemain dominer le sport à ce point ? Auraient-ils découvert des techniques et des structures d'entraînement avant-gardistes que personne avant eux n'avait imaginées ?"
"La meilleure attitude à adopter est d'accepter le dopage"
"Aujourd'hui, le sport c'est un peu comme Astérix aux Jeux olympiques, avance l'ex-vainqueur de Roland-Garros. Si tu n'as pas la potion magique, c'est difficile de gagner. Et là, on a l'impression que, comme Obélix, ils sont tombés dans la marmite. Les veinards." Le chanteur s'interroge sur la façon dont sont traités les cas de dopage des deux côtés des Pyrénées et compare les procès médiatiques faits à Jeannie Longo ou à Richard Virenque, avec ce qu'il se passe en Espagne: "L'affaire Fuentes, le plus gros scandale de dopage de l'histoire, a fait pschitt, comme dirait l'autre. La plupart des clients espagnols du bon docteur ont été épargnés. Peut-être parce que, là-bas, le sport occupe une place tellement importante que ses héros y sont plus protégés qu'ailleurs."…
http://www.sports.fr/cmc/omnisports/201146/yannick-noah-et-la-potion-magique-espagnole_418959.html?featureshome-page


Dopage: Noah est un "ignorant" pour le président du Comité olympique espagnol
MADRID - Le président du Comité olympique espagnol Alejandro Blanco a qualifié samedi Yannick Noah d'"ignorant" sur le site web du quotidien "Marca", après que l'ancien joueur de tennis français eut expliqué les récents succès du sport espagnol par le recours au dopage.
"Il est très difficile pour des ignorants de comprendre le boom du sport espagnol. C'est le travail qui a été la clé du succès", affirme le président du Comité olympique espagnol, très remonté, dans l'édition internet de Marca.
Blanco précise que "les 11.200 contrôles antidopage réalisés chaque année par l'Espagne" sont "la meilleure réponse que l'on puisse donner".
De son côté, le quotidien sportif AS citait samedi des sources du Conseil Supérieur du Sport (CSD), le ministère des Sports espagnol, selon lesquelles "internationalement, il est reconnu que l'Espagne est à la pointe de la législation antidopage".
"En Espagne, il n'y a pas plus ou moins de dopage que dans d'autres pays", expliquent ces mêmes sources du CSD.
Enfin, AS cite aussi le président de la Fédération espagnole de basket-ball, José Luis Saez, qui qualifie Noah d'"irresponsable" et de "jaloux".
"Dans des questions aussi sensibles que le dopage, on ne peut pas accuser sans preuves, il faut démontrer les choses, sans semer au vent des doutes inutiles", insiste Saez.
Dans une tribune au journal "Le Monde" daté samedi, Yannick Noah met les nombreux succès du sport espagnol sur le compte d'une "potion magique": "On a l'impression que, comme Obélix, ils sont tombés dans la marmite", écrit Noah…
http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/dopage-noah-est-un-ignorant-pour-le-president-du-comite-olympique-espagnol_1052991.html?actu=1

PARIS - Marine Le Pen présente son projet pour la présidentielle, sans chiffrage…
PARIS - Marine Le Pen a présenté samedi à Paris les grandes lignes, non chiffrées, de son projet présidentiel, en promettant au "peuple de France" de lui rendre "son pays" en mettant fin à l'euro et à l'immigration et en instaurant un protectionnisme aux frontières nationales. Vêtue de noir, face à un millier de partisans réunis pour un banquet, salle Equinoxe, la présidente du FN s'est vue comme chargée d'une "mission essentielle": "vous rendre, peuple de France, votre pays, votre fierté". Avec ses lignes directrices, le retour de "l'autorité de l'Etat" et du "peuple", "partout et toujours", elle a balayé tous ses thèmes de campagne, de l'euro, accusé d'"asphyxier" l'économie, à la lutte, toujours aussi résolue, contre l'immigration. Le FN avait choisi de mettre en ligne au même moment, sur le site de campagne de la candidate (www.marinelepen2012.fr), son projet et ses mesures phares. Mais aucun chiffrage pour l'instant, Marine Le Pen se donnant jusqu'à janvier pour un véritable programme détaillé et chiffré…
http://www.20minutes.fr/politique/826512-marine-pen-presente-projet-presidntielle-chiffrage

Syrie: nouvelles violences avant l'expiration d'un ultimatum arabe
Les violences ne connaissaient pas de répit samedi en Syrie, faisant treize morts dont sept civils, à quelques heures de l'expiration d'un ultimatum de la Ligue arabe sommant le régime de cesser la répression de la révolte populaire.
Dans le même temps, de plus en plus de voix s'élevaient pour mettre en garde contre une guerre civile en Syrie, l'un des pôles du Proche-Orient, allié de l'Iran, des groupes islamistes du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien.
Faisant fi des appels internationaux à la retenue, le régime a poursuivi sa violente répression, faisant sept morts parmi les civils à travers le pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé au Royaume-Uni.
Trois civils sont morts à Kafr Takhareem dans la province d'Idleb (nord-ouest) dans des attaques de l'armée, tandis que deux ont été tués par des tirs lors d'affrontements entre des militaires et des soldats dissidents à Qousseir (centre). Un civil a par ailleurs été tué par un tireur embusqué à Homs (centre), et un autre est mort lors de perquisitions dans la région de Hama (centre).
http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20111118.AFP9084/syrie-nouvelles-violences-avant-l-expiration-d-un-ultimatum-arabe-neuf-morts.html

Benoît XVI met en garde les régimes autoritaires africains
Au second jour de sa visite au Bénin, le Pape s'est adressé au continent africain en prévenant les régimes injustes qu'ils ne pourraient «plus éviter» désormais la «revendication légitime» des peuples pour «une gouvernance limpide».
La seconde journée de Benoît XVI au Bénin a été marquée par un appel magistral adressé au continent noir qu'il a baptisé continent de «l'espérance». «Lorsque je dis que l'Afrique est le continent de l'espérance, je ne fais pas de la rhétorique facile, a-t-il lancé samedi matin à Cotonou devant une assemblée de responsables politiques et religieux, mais j'exprime une conviction personnelle qui est également celle de l'Eglise ». Cette conviction, c'est le refus des «préjugés» sur l'Afrique nés d'une «vision négative issue d'une analyse chagrine» qui ne retient «que ce qui ne va pas». Ou qui sur «le ton sentencieux du moralisateur ou de l'expert» finissent par «imposer leurs conclusions» et surtout «peu de solutions adaptées». Autre dérive, dénoncée par Benoît XVI, analyser les réalités africaines «comme celui qui ne voit en elle qu'un énorme réservoir énergétique, minéral, agricole et humain facilement exploitable pour des intérêts souvent peu nobles.»
http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/19/01003-20111119ARTFIG00440-benoit-xvi-met-en-garde-les-regimes-autoritaires-africains.php

Espagne : après l'austérité de gauche, l'austérité de droite
La droite, favorite des élections législatives du 20 novembre, devra sans doute appliquer une politique plus rigoureuse encore que celle des socialistes. Par Claude Weill. De notre envoyé spécial à Madrid,
Drôle de campagne, dont l'issue paraît connue d'avance : tous les sondages annoncent une large victoire du Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy, qui devrait conquérir la majorité absolue aux Cortes, et une déroute du Parti socialiste (PSOE). L'inconnue réside plutôt dans ce qui suivra : que fera Rajoy de sa victoire ? Quelle politique pour l'emploi, leitmotiv de sa campagne ? Quelles mesures pour réduire les déficits, alors qu'en dépit (ou à cause ?) des efforts demandés à la population par le gouvernement Zapatero le pays est menacé de retomber en récession ? En votant contre l'austérité, les Espagnols ne vont-ils pas voter pour plus d'austérité ? Ou troquer une austérité de gauche pour une austérité de droite ? Là est le mystère du 20 novembre, que Rajoy se garde de dissiper.
Cent minutes pour ne convaincre que les convaincus
Le parfait résumé de cette campagne, on l'a eu le 7 novembre avec le face-à-face télévisé Rubalcaba-Rajoy. Cent minutes pour ne convaincre que les convaincus, et qui n'auront levé aucune interrogation…
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111118.OBS4818/espagne-apres-l-austerite-de-gauche-l-austerite-de-droite.html

Le Premier ministre chinois appelle à maintenir le développement de l'économie de l'Asie de l'est
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a déclaré samedi à Bali que la tâché immédiate des pays de l'Asie de l'est était de mainteir un développement continu et rapide de l'économie de la région, dans le contexte de la crise financière mondiale. Dans son discours prononcé lors du 6e sommet de l'Asie de l'est à Bali, en Indonésie, M. Wen a dit que l'Asie de l'est devrait donner un élan au développement fort, soutenu et équilibré de l'économie mondiale. "Nous devrions continuer à renforcer la coopération et le sommet devrait jouer un rôle stratégique à cet égard", a indiqué M. Wen. Le Premier ministre chinois a présenté une proposition pour renforcer la croissance de l'économie de l'Asie de l'est, dont la mise en oeuvre des politiques fiscales et monétaires appropriées conformément à des conditions des pays de la région, la consolidartion de la confiance des marchés, le renforcement de la coordination des politiques macro-économiques et de la coopération financière. Les pays de la région devraient mettre en oeuvre et améliorer les accords de libre-échange, créer de nouvelles zones de libre- échange, ouvrir davantage leurs marchés, s'opposer au protectionnisme, encourager les investissements et renforcer la confiance des investisseurs. a suggéré M. Wen. Le Premier ministre chinois a estimé que les pays de l'Asie de l'est devraient considérer le développement durable comme un objectif de coopération à long terme…
http://french.cri.cn/621/2011/11/20/442s261644.htm

Procédure d'adoption en Haïti: des familles manifestent à Paris

PARIS - Entre 150 et 200 familles ayant adopté de petits haïtiens ont manifesté samedi à Paris pour demander aux autorités françaises de permettre l'adoption "plénière" de leurs enfants, un statut juridique "plus sécurisé" selon le collectif "Egalité enfants adoptés".

Le collectif, organisateur du rassemblement devant le ministère des Affaires étrangères, estime que "les familles se trouvent confrontées à de nouvelles difficultés suite au refus des tribunaux français d'accorder l'adoption plénière des enfants".
La France reconnaît juridiquement deux sortes d'adoptions: la simple et la plénière. Dans l'adoption simple, les liens avec les parents biologiques demeurent. L'enfant peut à partir de 15 ans demander à retourner vers ses parents biologiques.
"Surtout en cas de décès des parents adoptants, les frères et soeurs ou les grand-parents n'ont pas de lien avec lui", souligne Olivier Janne au nom du collectif. "C'est un statut incertain et discriminant en matière d'héritage", ajoute-t-il.
Le nom des parents biologiques s'ajoute au nom des parents adoptants et l'enfant peut obtenir la nationalité française.
Avec l'adoption plénière, le lien de filiation avec les parents biologiques est définitivement rompu et seul le nom des parents adoptants est porté par l'enfant qui est inscrit sur le livret de famille.
Mais pour être prononcée, l'adoption plénière en France requiert le recueil du consentement des parents de naissance ou du représentant légal. Ceci a pour but d'éviter le trafic d'enfants.
Selon le ministère des Affaires étrangères français, "les familles qui adoptaient en Haïti avaient pour habitude de faire établir, parallèlement au jugement haïtien d'adoption simple, un consentement à adoption plénière devant un notaire".
Munis de ce document, les parents obtenaient alors devant les tribunaux français l'adoption plénière.
Mais ce document n'est apparemment plus légalisé en Haïti qui est en train de revoir profondément sa législation concernant l'adoption.
Du coup, le ministère français de la Justice a demandé à tous les tribunaux de s'opposer aux demandes de conversion des adoptions simples prononcées en Haïti en adoption plénière.
"Nous sommes entre deux procédures, mais nous avons été reçus aujourd'hui au ministère et il semble qu'une solution pour obtenir la légalisation de ce document soit envisageable", a indiqué Olivier Janne.
Suspendues depuis le séisme de janvier 2010, les nouvelles procédures d'adoption devraient reprendre prochainement.
Commentaires:
Nous espérons que le gouvernement haïtien se penchera effectivement sur la question et la problématique des enfants et de l'adoption. Sans qu'il se lève contre les procédures, il pourrait faire en sorte d'éclipser cette tendance à présenter le pays comme un lieu ou on "peut aller se servir" en enfants à adopter. 
Qu'il fixe une position légale sur les modalités de l'adoption et que les parents qui ne sont pas satisfaits aillent chercher ailleurs....