POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 19 juillet 2009

Paul Farmer, pressenti pour être le prochain directeur de l'USAID

La secrétaire d'Etat américaine annonce son intention de nommer le Dr Paul Farmer, 50 ans, un chercheur américain très impliqué dans les activités communautaires et les soins de santé en Haïti, directeur de l'Agence américaine pour le développement international (USAID).
Qualifiant de ridicules le processus d'analyse du dossier des candidats, Mme Clinton a rappelé que l'USAID, chargée de la gestion de l'aide économique et humanitaire américaine à travers le monde, est privée depuis plusieurs mois d'un administrateur. "Le processus d'autorisation et de contrôle des candidatures est cauchemardesque. C'est beaucoup trop long, c'est extrêmement frustrant", a insisté la secrétaire d'Etat américaine.
Paul Edward Farmer, Professeur au département de médecine sociale d'Harvard University, dirige le centre Hospitalier Zanmi Lasanté depuis 1991. M. Farmer séjourne environ 5 mois chaque année à Cange ( Plateau Central) non loin de cet hôpital communautaire moderne qu'il a fondé grâce au soutien financier de plusieurs institutions.
S'exprimant couramment en créole, M. Paul Farmer avait accompagné Bill Clinton, l'ex-Président américain, lors de sa première visite en tant qu'envoyé spécial de l'ONU pour Haïti.
LLM

Le chef du Parquet de Port-au-Prince est limogé

Joseph Manès Louis, commissaire du gouvernement près le tribunal civil de Port-au-Prince, a été démis de ses fonctions hier par le ministre de la justice. Le juriste qui dirigeait le Parquet depuis le limogeage de Claudy Gassant, est aujourd'hui affecté aux services centraux du ministère de la justice.Le ministre Jean Joseph Exumé n'a pas voulu préciser les raisons spécifiques du renvoi de Manès Louis a fait valoir que son licenciement s'inscrit dans le cadre d'un processus de restauration des Parquets. Le substitut du commissaire, Fortyle Mazard, a été désigné nouveau chef du Parquet en remplacement de Manès Louis. Il qui avait été le bras droit de Claudy Gassant avait placé son mandat dans la continuité des actions de son prédécesseur. Manès Louis avait été critiqué par de nombreux juristes lors de l'arrestation de l'avocat Osner Fevry. Ce dernier avait soutenu qu'un conflit personnel avec le chef du Parquet a été la principale cause de son arrestation. Tendues sous la direction de Claudy Gassant, les relations entre le Parquet et la Police s'étaient améliorées durant le mandat de Manès Louis.
LLM

Haïti protection de l'environnement ; des milliers de personnes étaient ce vendredi dans les rues.

Plusieurs milliers de personnes, à l'appel de plusieurs organisations ont marché ce vendredi dans la capitale haïtienne en faveur de la protection de l'environnement, sévèrement dégradé.Ils ont défilé dans les rues de Port-au-Prince en lançant des slogans pro-environnementaux et en invitant les autorités à prendre leurs responsabilités. .La marche s'est déroulée sans grand incident. Le cinéaste Arnold Antonin, l'un des organisateurs a estimé que le message est passé la marche a été un succès. .Des artistes comme Vivianne Gauthier, Reginald Lubin, Boulo Valcourt ou Gary Victor ont aussi pris part à cette marche pro environnementale. .Des étudiants issus de diverses entités de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH) avaient pris d'assaut la marche pour défendre l'environnement et en ont profité pour défendre d'autres causes, notamment celle du salaire minimum à 200 gourdes.Après avoir délivré un message devant le ministère de l'environnement les participants à ce mouvement se sont dispersés dans le calme. .RD
http://metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15530

Haïti salaire minimum : Le député Steven Benoit crie au scandale après sa visite à la DGI

Le député Steven Benoit a indiqué jeudi 16 JUILLET que les chiffres fournis à la Direction Générale des Impots (DGI) par la majorité des entreprises de sous-traitance ne reflètent aucunement la réalité. . Si ces chiffres étaient réels, affirme le parlementaire, la plupart de ces entreprises qui refusent de payer les 200 gourdes par jour à leurs employés, auraient déjà fermé boutique. . Comment comprendre qu'une entreprise qui ne déclare que des pertes depuis 5 ans continue de fonctionner, s'est interrogé le parlementaire qui n'a pas voulu citer nommément les entreprises qui se trouve dans cette Situation. . Le député Benoit affirme que ce n'est pas en payant un salaire minimum de 200 gourdes que les entreprises ayant soumis leurs états financiers à la DGI entre 2004 et 2008 vont s'effondrer. . Il rappelle que lorsqu'il avait déposé au Parlement le projet de loi sur le salaire minimum proposant 200 gourdes (5 USD) par jour, ce salaire était de 7 dollars US chez les voisin dominicains et aujourd'hui, ajoute-il, ce salaire est passé à 9 USD . Plusieurs élus dont Steven Benoît, avaient mis l'accent sur l'importance des états financiers qui permettront de vérifier l'incapacité des entreprises à payer 200 gourdes de salaire minimum aux ouvriers. RD

http://metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15529

Grippe A: Haïti dispose de moyens qui permettent dediagnostiquer les personnes infectées

Les autorités haïtiennes annoncent avoir renforcée la surveillance pour faire face à la grippe A (H1N1) après la découverte de trois cas avérés de la maladie sur le territoire national.Grâce à la disponibilité en Haïti d'une machine dénommée real time-polymérase Chain réaction [RT-PCR] qui permet de diagnostiquer les personnes présentant les symptômes de la grippe A(H1N1), la surveillance est renforcée et de nombreux tests ont pu être réalisés, affirme le docteur Jean-Philippe Breux de la branche nationale de l'Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé (Ops/Oms), lors d'une conférence de presse... L'organisation est étonnée, dit le Dr Breux , de constater que, suivant des statistiques publiées au 9 juillet, qu'aucun cas n'avait été déclaré en Haïti. ... Un grand nombre de personnes rappelle-t-il, voyagent régulièrement dans ce pays en provenance des Etats Unis d'Amérique et du Canada, deux des pays les plus touchés de l'Amérique. .L'épidémiologiste est revenu sur le cas de ce citoyen haïtien (Le seul à date) testé positif alors qu'il n'a pas voyagé depuis trois mois. .Il a également fait remarquer qu'une centaine de cas de personnes infectées ont été déclarés en République Dominicaine voisine. .Le docteur Breux a par ailleurs indiqué que depuis la découverte du virus chez deux casques bleus chiliens, la surveillance a été renforcée de manière considérable au sein de la Minustah. .Il a rappelé aux citoyens haïtiens que le respect des mesures d'hygiène (se laver régulièrement les mains et se moucher dans un mouchoir en papier qu'on jette après utilisation) peut sauver des vies même si ces mesures apparaissent simples. .Pour sa part, le médecin en chef de la Minustah, le docteur Erick Bazurco, a indiqué que la mission onusienne dans le pays est à jour dans sa gestion de la maladie. .Il rappelle que les soldats qui sont appelés à faire partie de la mission doivent être gardés durant 14 jours en isolement dans leur pays après avoir été déclaré négatif et, une fois en Haïti, ils doivent encore rester 10 jours en isolement avant leur prise de service. .RDhttp://metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15528

Des institutions interaméricaines annoncent une intensification de leur collaboration en Haïti

Les Représentants de la Banque interaméricaine de développement (BID), de l'Institut interaméricain de coopération pour l'agriculture (IICA), de la Fondation panaméricaine de développement (PADF) et de l'Organisation panaméricaine de développement (OPS), ont discuté cette semaine à l'Organisation des États Américains (OEA) de l'établissement de mécanismes destinés à renforcer la coopération entre les institutions interaméricaines avec Haïti. Le Secrétaire général adjoint de l'OEA, Albert Ramdin, a soutenu que les 5 institutions sous référence ont déjà identifié des mesures à prendre pour œuvrer en faveur de la création de synergies en vue d'une meilleure exécution de projets devant avoir un impact à long terme sur le terrain en Haïti. Dans un communiqué l'organisation hémisphérique a indiqué que des efforts sont déployés pour lancer une initiative en vue d'une programmation à l'échelle continentale qui inclurait l'élaboration et l'exécution de propositions de projets communs. Le Secrétaire général adjoint de l'OEA a également annoncé qu'une mission de haut niveau de l'OEA se rendra en Haïti au début du mois de septembre afin de mettre en relief l'engagement permanent de la communauté internationale envers Haïti La délégation inclurait des représentants des 5 institutions interaméricaines, des représentants des États membres, de législateurs et de la presse. La mission aura l'occasion d'examiner directement la situation en Haïti et de vérifier les projets entrepris par les institutions interaméricaines qui ont un impact concret et positif sur le peuple haïtien. Le Secrétaire général adjoint Albert Ramdin est le président du Groupe de travail sur Haïti et du Groupe d'amis d'Haïti, deux mécanismes qui cherchent à accroître l'efficacité des efforts de l'OEA en Haïti et à consolider la coordination interinstitutionnelle, dans la ligne des priorités établies par le Gouvernement d'Haïti.LLM
http://metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15527

Grippe A h1n1 ; la Minustah source de préoccupation

Le médecin en chef de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah), Eric Bazooco, a révélé que 2 casques bleus sont atteints du virus A H1N1. Les autorités haïtiennes et de la Minustah sont d'autant plus préoccupées que 14 autres cas suspects ont été recensés. Le médecin en chef de la Minustah a fait valoir que des dispositions ont été prises pour empêcher la propagation du virus au sein des contingents de la Minustah et de la population haïtienne. Avec un seul cas confirmé, Haïti était jusqu'ici épargné par ce fléau. Le ministre de la Santé, Alex Larsen avait fait remarquer que l'absence de liaison aérienne directe avec les pays de l'Amérique Latine peut être considérée comme la principale explication de la relative protection d'Haïti. Des casques bleus latino américains, récemment arrivés en Haïti, sont les porteurs du virus A H1N1. " Des stocks de tamiflu sont disponibles et nous avons installé une clinique pour prendre en charge les casques bleus malades", insiste M. Bazzoco annonçant que des unités de quarantaine ont été constituées dans les villes de province. LLM