POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 22 juin 2009

1 mort, 2 blessées au cours de la journée électorale

Une personne a été tuée et deux autres blessées lors d'incidents enregistrés au cours de la journée électorale du 21 juin.
Un mandataire de la Fusion des socio-démocrates, Jean Pierre Wilfrid, 27 ans a été assassiné peu avant l'ouverture des bureaux de vote. M. Wilfrid qui avait eu une altercation avec des partisans d'un autre parti a été tué à l'arme blanche. L'incident est survenu non loi du centre de vote de la 3 eme section de Jérémie, Codailler.
D'autre part deux autres personnes ont été grièvement blessées dans la localité de Marbriole à Belle Anse. Les circonstances de l'incident n'ont pas encore été élucidées.
Par ailleurs, un accrochage entre policiers et électeurs a été enregistré dans la ville frontalière de Ouanaminthe. Les policiers ont dû tirer des coups de feu en l'air afin de disperser des manifestants qui lançaient des jets de pierres. L'incident est survenu en raison de l'arrestation d'une électrice par les forces de l'ordre.
Dans la Grand Anse, les autorités policières ont fait état de l'arrestation de 4 personnes à Moron et Chambellan.
Le porte parole de la Police, Frantz Lerebours, a révélé hier soir que trois autres personnes ont été appréhendées dans l'artibonite et le Nord est. M. Lerebours a indiqué que la Compagnie d'Intervention et de Maintien de l'Ordre (CIMO) a dû intervenir dans la matinée afin de contenir une tentative de manifestation des étudiants de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH).
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15395

Violents incidents à Belle Anse entre des partisans de Lespwa et de l'OPL

Violents incidents à Belle Anse entre des partisans de Lespwa et de l'OPL
Des incidents violents ont été enregistrés à Belle Anse (Sud-est) entre des partisans de Lespwa et de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL).
Les dirigeants des deux partis s'accusent mutuellement d'être à l'origine des incidents qui auraient entrainé l'arrêt des opérations électorales dans au moins 3 circonscriptions de Belle Anse.
Raymond Lambert, frère du sénateur Joseph Lambert, ainsi que deux autres personnes ont été appréhendées pour port d'arme illégale. Raymond Lambert, agent 1 de la PNH, affecté à la sécurité rapprochée du sénateur Lambert, a été arrêté par une patrouille de la Udmo non loin de Belle Anse.
Le sénateur Lambert explique que les armes retrouvées à bord du véhicule sont affectées à sa sécurité rapprochée. Rejetant les accusations d'implication dans des actes de violence, Joseph Lambert explique que son frère venait de porter assistance à un membre de Lespwa.
De son coté le porte parole de l'OPL, Harry Marsan, réclame l'ouverture d'une enquête afin de faire la lumière sur ces incidents. Il dénonce les violences perpétrées par les partisans de Lespwa dans la ville de Belle Anse.
Dans le même temps, la conseillère électorale, Ginette Cherubin, a dénoncé l'implication de certains Casecs dans les cas de fraude et d'irrégularité. Elle a également rejeté les accusations de partialité portées à son encontre par le sénateur Joseph Lambert.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15396

La MINUSTAH se dit satisfaite de la tenue du second tour des élections sénatoriales

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) salue la tenue du second tour des élections sénatoriales et se dit disposée à assurer, dans les plus brefs délais, le transport des procès verbaux vers le Centre de tabulation à Port-au-Prince.

Dans un communiqué la mission dit constater que ces élections se sont déroulées dans le calme dans l'ensemble des neufs départements concernés.
Les quelques tentatives de perturbation du processus ont donné lieu à une réponse appropriée de la Police Nationale Haïtienne, avec l'appui des forces militaires et de police de la Minustha permettant ainsi aux opérations électorales de se poursuivre normalement précise le communiqué.
La mission salue les améliorations apportées à l'organisation de ce second tour du scrutin et remercie l'ensemble des partenaires nationaux et internationaux qui ont appuyé le Conseil Electoral Provisoire (CEP) dans la mise en œuvre de son mandat.
La MINUSTAH espère que le calme et le sens des responsabilités qui ont prévalu le jour du scrutin se poursuivront jusqu'à la publication finale des résultats.

RD

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15397

Le CEP se réjouit de la tenue des sénatoriales partielles dans le pays.

Le Conseil électoral provisoire (Cep) se dit satisfait du déroulement du deuxième tour des sénatoriales partielles, hier dimanche 21 juin 2009 dans les neuf des dix départements géographiques du pays.
Dans un premier bilan présenté devant la presse dans la soirée du dimanche, Le Cep reconnaît que le un taux de participation était faible dans certains départements.
Le directeur général du Cep, Pierre -Louis Opont, dit souhaiter que le taux de participation, notamment en province, soit plus élevé que lors du premier tour des sénatoriales le 19 avril 2009.
Pour sa part Le président du Conseil électoral a salué la “grande maturité politique”, dont a fait preuve le peuple haïtien.
C'est une course contre la montre que nous venons de remporter”, se félicite Frantz Gérard Verret, président du Conseil électoral provisoire.
Au moins 2 personnes sont mortes, l'une dans la Grande Anse (Sud-Ouest) et l'autre à Bolosse (banlieue sud de la capitale), tandis que des incidents violents ont été enregistrés dans le Sud-Est, pendant le deuxième tour des sénatoriales partielles du dimanche 21 juin 2009 en Haïti.
RD

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15394

Haïti-USA-Politique : Cinq congressmen américains à Port-au-Prince

Pour cette visite d’une journée, la délégation bipartisane passera en revue avec le Président Préval différents thèmes des relations haïtiano-américaines

Cinq Représentants démocrates et républicains du sud de la Floride étaient attendus lundi à Port-au-Prince pour une visite de quelques heures consacrée à des discussions avec le Président René Préval sur différents thèmes tels les mesures préventives relatives à la saison cyclonique en cours, la politique migratoire des Etats-Unis et la sécurité.

Selon la télévision américaine NBC2 News, Kendrick Meek, Mario Diaz-Balart, Lincoln Diaz-Balart, Lleana Ros-Lehtinen et Debbie Wasserman Schultz font partie de la délégation.

Une place particulière sera réservée au statut de protection temporaire (TPS) que l’administration Obama envisage d’accorder à plusieurs milliers de sans-papiers haïtiens établis aux Etats-Unis bien avant l’arrivée à la Maison Blanche du nouveau Président démocrate.

Les parlementaires, qui devaient quitter Port-au-Prince lundi soir, comptent présenter bientôt au Congrès des recommandations sur la politique de Washington vis-à-vis d’Haïti. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5980