POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 18 octobre 2009

Le 17 octobre, le départ vers le pire : La chronique hebdomadaire de l’écrivain Lyonel Trouillot

Mardi 13 octobre 2009, Radio Kiskeya
Quand on est animateur d’émissions, cela devient une routine de faire parler les autres. Les émissions, il en est de bonnes, il en est de mauvaises. Il est rare qu’une ou plusieurs viennent s’imposer à l’animateur comme moment fort et révélateur de quelque chose que lui-même aurait pu rater. Je remercie mes vieux amis Michel Acacia et Pierre Buteau de l’entrevue qu’ils m’ont accordée sur la signification et les effets de l’assassinat de Jean-Jacques Dessalines, le 17 0ctobre 1806. Les propos que je tiens dans les lignes qui suivent ne sont pas les leurs et n’engagent que moi, mais leurs réflexions m’ont ouvert des pistes.
On est en droit de se demander pourquoi de nombreux discours sur le 17 octobre ont cherché chez Dessalines les raisons de sa mort. Comme si la victime était nommée comme coupable, comme si Dessalines avait, soit par maladresse, soit par entêtement, mérité sa mort. L’on est aussi en droit de se demander pourquoi est-ce que l’on a peur de dire ce que l’assassinat de Dessalines vient interrompre et fonder.
Sans prendre de gants, quant à ce que la mort de l’Empereur vient interrompre, on peut noter qu’il s’agit d’un assassinat, au mieux d’un coup d’état, quant au nombre de personnes impliquées. Haïti n’a pas tué Dessalines. Des individus représentants des intérêts particuliers ont organisé sa mise à mort. Ce n’est pas souvent dans l’histoire, voire dans la vie civile, qu’assassins aient été si mollement accusés. Quelle amitié, quelle mollesse, quelle bienveillance les élites haïtienne ont montré à l’endroit des assassins de Dessalines ! Ce que l’acte est venu interrompre, un pari encore tâtonnant sur l’équité et la construction étatique d’une vision nationale.
Ce que l’acte a fondé, déjà dans ses conséquences immédiates, c’est la bataille pour le pouvoir entre factions de l’oligarchie, et l’option pétionniste ayant historiquement triomphé, dans ses conséquences à long terme, c’est un Etat très peu préoccupé de fixer le cadre politique et éthique de développement d’une société nationale.
Je reviens au mot de Louis-Joseph Janvier selon lequel « il ne lui Dessalines aura manqué que du temps ». Ce temps volé, interrompu, c’est un pays qui l’a perdu. Il faut peut-être se demander, au-delà des conflits de pouvoir, ou dans l’exercice même de ces conflits de pouvoir, quels pouvoirs, quelles visions d’Haïti ont assassiné Dessalines. Son assassinat pourrait être le premier crime politique contre Haïti. C’es peut-être pour cela que les héritiers n’aiment pas trop en parler.


http://radiokiskeya.com/spip.php?article6252

Deux enfants haïtiens meurent calcinés à San Cristobal, Republique Dominicaine

Auteur: JOSE A. THOMAS
San Cristobal.- Deux enfants de 3 et 4 ans, fils d’un couple haïtien, sont morts carbonisés jeudi soir dans l’incendie de leur maison aucours d’une coupure de courant. Daniel et Eliana Pierre moururent des suites des brûlures de deuxième et troisième degré.
La Police a informé que les deux enfants étaient fils de Ramon Pierre, âgé de 43 ans, qui a informé que la mére avait laissé les enfants enfermés avec une bougie allumée alors qu’elle achetait de quoi prépare le souper.
L’ouvrier haïtien aoué que des voisins ont essayé de sauver les enfants mais les flammes sesont propagées très vite.
Les enfants ont été conduits dans un état grave à l’hôpital de Barsequillo ou ils moururent au cours des soins.
Selon les informations divulguées la maison a été détruite avec les meubles.
http://www.elnacional.com.do/nacional/2009/10/16/29293/Mueren-quemados-2-ninos-SC

14 millions de dollars volés à des haïtiano-américains dans une nouvelle escroquerie financière aux USA

samedi 17 octobre 2009, Radio Kiskeya La Commision des valeurs mobilières des Etats-Unis (SEC) a accusé samedi trois résidents de la Floride d’avoir escroqué dans cet Etat et dans le New Jersey des américains d’origine haïtienne qui ont vu se volatiliser leurs investissements estimés à 14,3 millions de dollars.
Selon la presse américaine, pour attirer leurs victimes, les arnaqueurs avaient fait miroiter devant elles la perspective d’engranger des profits considérables moyennant des placements sur 90 jours, un scénario classique du système Ponzi.
Dans un communiqué, l’autorité de régulation des marchés financiers américains identifie Ronnie Bass, Abner Alabre et Brian Taglieri comme les fondateurs d’un soi-disant "club d’investissement". Ils encourent chacun jusqu’à 24 ans de prison pour les charges criminelles qui sont retenues contre eux, fraude de valeurs boursières, fraude électronique et blanchiment d’argent.
"Les extraordinaires promesses de gains faites par ces trois hommes avaient affolé la communauté haïtiano-américaine des Etats de la Floride et du New Jersey", a fait savoir Glenn Gordon, le porte-parole de la SEC.
spp/Radio Kiskeya
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6260

Haïti frappée par une épidémie de diphtérie

Une épidémie de diphtérie s'est déclarée en Haïti selon une annonce du ministère de la santé publique, de l'OPS/OMS et de l'UNICEF. Cinq morts et 11 cas de contamination ont été dénombrés jusqu'à date informe les autorités haïtiennes lors d'un point de presse.
Du 1er au 23 septembre 2009, pas moins de sept communes de 3 départements du pays ont été touchées par cette maladie infectieuse qu'est la diphtérie précise le ministère de la santé publique.
Les autorités sanitaires ont donc lancé une campagne nationale de vaccination gratuite afin de prémunir les jeunes de 3 à 19 ans contre la diphtérie.
L'OMS et l'Unicef affirment se tenir aux côtés du MSPP dans la lutte contre cette pandémie naissante.
On notera que La diphtérie est une maladie infectieuse, contagieuse due au bacille de Löffler-Klebs.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15941

L'Espagne et la BID accordent 39 millions de dollars à Haiti

La Banque interaméricaine de développement et le gouvernement espagnol octroieront des dons et prêts d'une valeur totale de 39 millions de dollars à Haïti, dans le cadre de la première phase d'un partenariat visant à remédier aux problèmes d'eau et d'assainissement. Il s'agit des premiers projets conjointement financés par la BID et le Fonds de coopération espagnol (le Fond espagnol) pour l'alimentation en eau et l'assainissement en Amérique latine et aux Caraïbes. Haïti recevra un don de 20 millions du Fonds espagnol et de 19 millions de dollars de la BID, pour l'expansion et l'amélioration des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement pour environ 150 000 personnes à Saint-Marc, Port-de-Paix, Les Cayes, Jacmel, Ouanaminthe et Cap-Haïtien.
" Ce partenariat est un geste de solidarité historique du peuple espagnol à l'égard de notre région", a affirmé le Président de la BID, Luis Alberto Moreno.
Les services d'eau et d'assainissement d'Haïti qui sont parmi les plus défectueux de l'hémisphère. Le pays ne dispose pas de réseau d'assainissement et, d'après le recensement de 2003, seuls 8,5 % des ménages sont connectés à un système d'alimentation en eau potable.
Selon la BID 14,2 millions de dollars seront consacrés à l'extension de la couverture en eau potable. " Cette composante améliorera l'accès à l'eau potable pour environ 150 000 personnes et financera l'expansion et la remise en état du système de distribution d'eau de Jacmel ; la construction de réseaux d'approvisionnement en eau potable dans les zones périurbaines de Port-de-Paix et Saint-Marc ; la remise en état et l'extension du réseau de Cap-Haïtien ; et l'augmentation du nombre de bornes fontaines publiques", expliquent les responsables de la BID.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15942

Des sans-papiers Chinois et Coréens autorisés à séjourner brièvement en Haïti

Les autorités dominicaines ont refoulé jeudi 14 octobre ,28 ressortissants chinois et coréens qui avaient illégalement traversé la frontière nord de la république Dominicaine et Haïti. Selon une dépêche de l'agence EFE, ces asiatiques en provenance d'Haïti étaient arrivés au début de la semaine en territoire voisin. .
Les 28 chinois et coréens ont été conduits à la ville frontalière haïtienne de Ouanaminthe (Nord-Est) à bord d'un camion de la Mission de stabilisation de l'ONU (MINUSTAH) .
Selon l'agence citant le service dominicain de la migration ,la majorité de ces Chinois et Coréens était dépourvu de documents légaux alors que d'autres disposaient de documents périmés.
Après réticente des responsables haïtiens de la ville de Ouanaminthe, les sans-papiers ont été autorisés à séjourner brièvement en Haïti a indiqué le consul haïtien en République Dominicaine, Jean-Baptiste Bien-Aimé.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15943

Journée mondiale de l'alimentation ; près de 2 millions d'Haïtiens vivent en insécurité alimentaire

Ce 16 octobre c'est la journée mondiale de l'alimentation. Le thème retenu cette année «Atteindre la sécurité alimentaire en temps de crise». En Haïti, pour marquer cette journée, le Programme alimentaire mondial (PAM) vient d'annoncer toute une série de dispositions en partenariat avec le gouvernement haïtien pour répondre aux besoins des plus vulnérables.
Dans la même veine, un rapport du Conseil national de la sécurité alimentaire (CNSA) préparé en septembre, montre que près de 2 millions d'Haïtiens vivent en insécurité alimentaire.
Un chiffre en baisse comparativement à l'année dernière, mais les enfants et les femmes restent les premières victimes.
On notera que Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) –la barre du milliard de personnes souffrant de sous-nutrition a été franchie en 2009.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15944