POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 20 janvier 2010

Haiti : Les GI's patrouillent au centre-ville

Cet après-midi nous pouvions constater que des militaires américains, les GI's, effectuaient des patrouille dans les rues de Port-au-Prince, rues qui était la veille scènes de pillage. Lourdement armés ils ont réussi a dissuader certains pillards seulement de part leurs présences. D'autres font comme si rien n'était et rentrent dans les commerces, boutiques ou maisons comme si c'était la leur.
Les soldats américains parcouraient les rues sans réagir aux pillages.
RM

Haiti : ONU Point de presse

Des équipes internationales de secouristes ont indiqué qu'hier, quatre personnes avaient été extraites, vivantes, des décombres, ce qui porte à 121 le nombre de personnes sauvées par ces équipes. La recherche et les efforts de sauvetage de rescapés demeurent une des priorités premières. L'ONU fait tout son possible pour sauver le plus de survivants possible.
La distribution effective et en temps voulu de l'aide humanitaire compte également parmi les plus grandes priorités de l'ONU.
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que la population touchée recevait de plus en plus d'aide, que ce soit en matière d'assistance médicale, de nourriture, d'eau ou d'abris. L'aide humanitaire parvient à atteindre des localités situées en dehors de Port-au-Prince en plus grande quantité, notamment à Jacmel, Carrefour et Léogâne.
OCHA a précisé que le rôle de coordination centrale de l'ONU en matière d'assistance humanitaire est pleinement reconnu par toutes les parties concernées. La situation sur l'aéroport extrêmement congestionné de Port-au-Prince s'améliore continuellement, et les avions humanitaires peuvent y atterrir en priorité.
En matière de santé, l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indiquent qu'à l'heure actuelle, plus de 30 équipes sanitaires, composées de membres d'organisations locales et internationales, appuient les efforts déployés par le Gouvernement pour venir en aide aux blessés et aux malades. L'OPS et l'OMS assurent l'acheminement de fournitures médicales depuis Saint-Domingue pour assurer plus rapidement leur disponibilité sur place.
Par ailleurs, Mme Josette Sheeran, Directrice du Programme alimentaire mondial (PAM) devait arriver à Haïti cet après-midi. Elle procèdera à une évaluation de la situation à Port-au-Prince demain.
Au cours de ce déplacement de deux jours, Mme Sheeran visitera les personnes touchées par le tremblement de terre et s'entretiendra avec des représentants du Gouvernement et d'agences humanitaires.
Depuis le tremblement de terre, le PAM assure l'acheminement de l'aide humanitaire en Haïti par voies aérienne, maritime et terrestre. L'agence a pu distribuer, jusqu'à présent, près d'un million de tonnes de rations alimentaires à environ 200 000 personnes dans et aux alentours de Port-au-Prince.
ONU
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16628

Haiti : Le patrimoine haïtien touché par le séisme



Alors que la priorité absolue de la communauté internationale demeure le sauvetage des rescapés et la fourniture vitale d'assistance humanitaire en Haïti après le séisme du 12 janvier, les informations se font plus précises sur l'état du patrimoine historique et architectural haïtien, a indiqué mercredi l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Sont plus particulièrement concernés la ville coloniale de Jacmel dans le Sud, non loin de l'épicentre, ainsi que le Parc national historique et sa citadelle, le palais de Sans Souci, le fort des Ramiers, ces sites étant situés dans le Nord relativement épargné par les secousses, précise l'UNESCO dans un communiqué.
Des informations en provenance de Jacmel font état de dégâts importants. La ville coloniale avait été placée sur la « liste indicative » proposée en 2004 par les autorités haïtiennes à l'UNESCO dans la perspective d'une inscription éventuelle au Patrimoine mondial de cette organisation. Une grande partie des édifices de la ville coloniale bâtie par les Français à la fin du 17e siècle se seraient effondrés.
Quant au Parc national historique, un ensemble datant du début du 19e siècle qui comprend les ruines d'un palais royal ainsi que la plus grande forteresse des Amériques, il semble avoir été en grande partie épargné par le tremblement de terre. Toutefois, l'UNESCO attend d'avoir de plus amples détails sur ce site inscrit au Patrimoine mondial en 1982.
« Le Centre du patrimoine mondial aidera les autorités haïtiennes à évaluer l'étendue des dégâts afin de déterminer les mesures à prendre pour assurer sans tarder la sauvegarde et la restauration des édifices historiques affectés », souligne le communiqué.
UNESCO
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16618

Haïti : Réouverture progressive du port de Port-au-Prince

Le port de Port-au-Prince, devrait ré-ouvrir en partie vendredi a assuré l'armée américaine.
Le général américain Ken Keen indique: "Nous allons rouvrir le port au trafic commercial vendredi".


"Nous avons mené des études toute la semaine pour nous assurer qu'il était possible de décharger des marchandises au port" dont le quai peut être utilisé "à 50% de ses capacités", a-t-il ajouté.
L'accès au port, sous contrôle haïtien, va permettre de désengorger le trafic à l'aéroport Toussaint Louverture qui ne dispose que d'une piste.
Le général américain Mike Dana annonce tant qu'à lui que: "Nous allons pouvoir recevoir du carburant ce week-end" grâce a la réouverture du port.
Dans un premier temps le port sera opérationnel à 30%, mais l'armée américaine pense qu'il sera pleinement opérationnel dans 14 à 21 jours.
RM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16629