POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 29 janvier 2010

Nouvelle rencontre entre le chef de l'état et l'ambassadeur des États-Unis Kenneth Merten

Le président René Préval s'est entretenu une nouvelle fois avec l'ambassadeur des États Unis Kenneth Merten pour essayer de faire le point sur ensemble de priorité du gouvernement pour un meilleur accompagnement après le séisme du 12 janvier. Le diplomate américain à l'issue des pourparlers a affirmé avoir compris que le gouvernement haïtien accorde une importance particulière à la création de nouveaux emplois.
Il a tenté de rassurer les haïtiens que les autorités américaines sont disposées à aider le peuple haïtien. Il a aussi fait savoir que l'aide alimentaire continuera d'être acheminée aux personnes victimes.
RD

Haiti santé : De nombreux cas de diarrhée, de rougeole et de tétanos découverts en Haïti

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) lance un appel face à la découverte de nombreux cas de diarrhée, de rougeole et de tétanos en Haïti. Ces cas de diarrhée, de rougeole et de tétanos ont été rapportés par les équipes médicales qui soignent les survivants au séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier dernier.
"Plusieurs équipes médicales ont rapporté des cas de plus en plus nombreux de diarrhées dans les derniers deux-trois jours", souligne l'organisation.
Un porte-parole de l'OMS, Paul Garwood, lors d'un point de presse à Genève a tenu à préciser que ces informations sur des cas de rougeole et de tétanos sont de plus en plus inquiétantes en raison de la haute concentration de la population dans des camps de fortune.
Une campagne de vaccination devrait être lancée la semaine prochaine par le gouvernement haïtien en coopération avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et l'OMS, seulement 58% des enfants de moins d'un an étant vaccinés avant le séisme Selon des chiffres disponibles. .
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16761

Haiti : Des "Espaces de sécurité" pour les enfants non accompagnés

Beaucoup d'enfants non accompagnés errent dans les rues de Port-au-Prince. Ils sont particulièrement exposés aux maladies, à la malnutrition et à l'exploitation (prostitution, pédophilie ou adoptions clandestines). L'Unicef a créé des "Espaces de sécurité" pour tous ces enfants, ces espaces sont des endroits où les enfants peuvent trouver un abri, de la nourriture, de l'eau et des médicaments. Les espaces peuvent également servir d'écoles de fortune et de zones de récréation, indique l'Unicef.
En plus les enfants trouveront à l'intérieur de ceux-ci des aides pour les aider à retrouver leurs familles, si elles ont survécu, sinon les aider à trouver des solutions de remplacement.
Le site internet de L'Unicef indique que "Ce weekend, l'UNICEF et ses partenaires ont déjà mis en place des centres pouvant offrir à 900 enfants non accompagnés...Le nombre d'espaces sécurités à l'intérieur et autour de la capitale devrait considérablement augmenter dans les jours à venir, ceux-ci devant pouvoir accueillir jusqu'à 200 000 enfants à risque..."
De son côté l'ONG "Save the Children" à commencé à enregistrer les enfants non accompagnés qui errent dans les rues. L'Unicef distribue quotidiennement de l'eau, des vivres, des abris et des médicaments à 250,000 enfants.
RM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16760