POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 8 novembre 2009

Perspectives électorales 2010 / René Préval prend son bâton de pèlerin et prêche…

Après les élus des collectivités territoriales, le président René Préval tourne son regard vers la Concertation des parlementaires progressistes (CPP), le bloc majoritaire à la Chambre basse, transformée récemment en mouvement politique sous le vocable01 Concertation pour la paix et le progrès. Une rencontre a lieu, mardi au Palais national, entre le président de la République et les membres de la CPP et d'autres acteurs politiques. Question de mettre en place sa grande plateforme politique.

Le président de la république René Préval continue d'entreprendre des démarches auprès de divers secteurs de la vie nationale dans l'objectif de mettre sur pied une nouvelle formation politique dans le pays. Ce mardi 3 novembre, il a rencontré au palais national des députés, membres de la concertation pour la paix et le progrès (CPP) et d'autres acteurs de la vie politique et sociale autour de cette question.
Selon des responsables de ce bloc parlementaire, transformé récemment en mouvement sociopolitique, cette rencontre a fait suite à une demande officielle que leur avait adressée le chef de l'État depuis environ deux semaines. Les discussions ont notamment porté sur une éventuelle intégration de la CPP à la nouvelle plateforme politique de M. Préval.
Selon le député de Cayes-Jacmel Délouis Félix qui a pris part à la rencontre, nombre de ses collègues se montrent favorables à la proposition de Monsieur Préval. « Ce parti politique que compte mettre sur pied le président peut présenter de multiples possibilités de réélection à des collègues parlementaires, c'est ce qui explique leur intérêt » a-t-il fait savoir. Pour le moment, le député dit suivre attentivement le processus avant d'intégrer ce parti qui se veut déjà l'alternative.
Il l'avait bien dit, lors d'une rencontre avec les coordonnateurs des Conseils d'administration des sections communales (Casec) les 18, 19 et 20 octobre dernier, au ranch de la Croix-des-Bouquets. «Allez de par le monde prêcher la bonne nouvelle. Quiconque croit sera sauvé et ceux qui ne croient pas seront condamnés», prophétisait-il en s'adressant à ces derniers.
Avec cette ultime rencontre ce mardi, le président de la république n'a pas laissé seulement aux coordonateurs des Casecs le soin de prêcher cette bonne nouvelle. Personnellement, il multiplie les démarches, sensibilise divers secteurs, endoctrine même, selon plus d'un, pour mettre en place ce parti qui devrait ratisser large et refléter la configuration politique plurielle du pays.
Le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Joseph Jasmin, très actif dans la mise en place du parti, avait déjà annoncé que tous les secteurs allaient être approchés dans le cadre de cette démarche.
A ce sujet René Préval parle de front commun pour sauver la république. Lors du rassemblement au ranch de la Croix-des-bouquets en octobre dernier, il avait déclaré : «Je fais partie de ce mouvement qui va incessamment prendre corps avec tout le peuple haïtien ». Il avait exprimé sa volonté de rassembler en un seul faisceau la classe politique. « Pourquoi avoir un autobus pour chaque voyageur alors qu'il présente plus d'avantages d'en prendre un pour les transporter tous », avait-il fait valoir, dénonçant les partis politiques.
Le chef de l'État fait tout son possible à ce que sa plateforme soit prête pour participer aux élections de 2010. « Justice, transparence, participation » voilà ce qui le caractérise, selon René Préval. L'évangile selon Préval fera-t-il suffisamment d'adeptes pour reconfigurer l'échiquier politique au profit du chef de l'État ? À suivre.

 Par Patrick Réma

http://www.lematinhaiti.com/Article.asp?ID=21164



Nouveau Windows 7 : Trouvez le PC qui vous convient. En savoir plus.