POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 25 octobre 2009

INVESTIGATION : Des maisons seront perquisitionnées à la recherche des accusés de la mort des étrangers (haïtiens).

Auteurs: Odalis Báez et Néstor Medrano - 10/24/2009 Traduction Haïti Recto Verso


Jimani.- La Police et le ministère public ont rélisés aujourd’hui plusieurs perqusitions dans des maisons de quelques communautés de Jimani pour proceder à la détention de suspects d’avoir participer au meutre par valle de trois haïtiens qui dans la suite furent brûlés par des présumés dominicains.
La mesure a été adoptée hier après que l’Institut National de Sciences légistes (Instituto Nacional de Ciencias Forenses (INACIF)) et des membres de la Policía aient confirmé la mort de trois haïtiens au cours d’une agression dont deux autres résultèrent avec des blessures.
L’information a été offerte ce vendredi par le procureur de ce district judiciaire, Monsieur Rudy Perez Medrana, qui a déclaré qu’une équipe de pathologie légiste s’est rendue sur les leiux pour réaliser les études correspondantes pour faire le point ce fait de sang.
“ Jusqu’à présent personne n’a été détenu, mais dans les prochaines heures nous procèderont à la détention de plusieurs invdividus auc ours des perquisitions que nous allons réaliser ici a Jimani et dans des communes avoisinnantes”, a-t-il précisé.
L’incident survenu entre Boca de Cachon et los Pinos del eden, ha attiré l’attention d’organismes internationaux et has sido répudié par les autoirtés haïtiennes et dominicaines.
L’ex consul haïtien Edwin Paraison a indiqué que son pays attend que toute la lumière soit faite sur l’incident aucours duquel fuerent assassinés ses compatriotas.
Les autorités judiciaires et le médecin légiste dominicains ont retrouvé dans un fourneau destiné à la fabrication de charbon de bois situé sur une montagne de Pino del Eden, trois cadavres de citoyens haïtiens tués par balles.
Les autorités supposent que dans un fourneau il y aurait un autre cadavre, parce que des ossements y auraient été retrouvés, ce qui n’ a pas encore été vérifiés.
Les cadavres calcinés ont été retrouvés par le médecin légiste Francisco Moquete Mendez, le procureur fiscal adjoint Justin Cuevas Santana et le responsable de l’Unité Frontalière de CESFRONT, colonel Carlos Castillo Fernandez.
Le rapport de la Police indique que des corps ont été retrouvés complètement cramés. Tandis que le médecin legiste a ordonné que les cadavres ne soient pas déplacés jusquà ce qu’ils ne soient analysés par des pathologistes spécialisés.
Ce vendredi des pathologistes sont arrivés sur les lieux en hélicoptère des Forces Armées pour approfondir les investigations. Initialement il a été question de quatre vicitmes au cours de l’incident investigué par les officiers de la Direction Centrale Criminelles (DICRIM), mais jusqu’à présent il a été confirmé trois morts, des cinq personnes agressées.
http://www.listin.com.do/app/article.aspx?id=119182

REFUS : La chancellerie Dominicaine condamne la mort de trois citoyens haïtiens.

Elle assure que ce fait survenu a Jimani ne restera pas impuni.
Auteur: Viviano de León - 10/24/2009
Santo Domingo.- La Chancellerie Dominicaine a condamné hier l’agression dont ont été victimes cinq haïtiens dont trois furent tués au cours d’un incident survenu dans la communauté frontalière de Jimani et invita les autorités judiciaires du pays à agir contre les coupables le plus vite posible.
En exprimant sa consternation provoquée par cette tragédie, le secrétaire d’Etat aux relations extérieures, Carlos Morales Troncoso, déclare que des actes comme celui-ci recoivent le refus de l’Etat et du peuple dominicains, car ce n’est pas ça, la manière d’élucider des inconvénients qui surviennent entre des êtres humains.
“ Nous condamnons et regrettons ces meurtes et j’espère que la justice agisse rapidement contre lesinadaptés qui les ont commis”, a déclaré Morales Troncoso.


Les victimes
L’incident a eu lieu dans la localité connu comme “Loma el Behuco” située entre les communautés de Boca de Cachón et Los Pinos del Edén, de Jimaní, de la province Independencia, ou les victimes se trouvaine entrain de fabriquer du charbon de bois, selon les informations offertes par le procureur Ruddy Pérez Medrano.
Morales Troncoso a manifesté qu’il “est dans l’intérêt du gouvernement que les autorités competentes agissent de façon rapide et adéquate pour que les auteurs de cet acte abominable soient envoyés le plus vites possible devant les tribunaux pour qu’ils puissent payer leur offense à la société”. Le Chancelier a affirmé que des actions comme celle-là “ ne méritent que le refus ferme et catégorique de la société” , et aussi l’engagement d’adopter toutes les mesures nécessaires pour que les responsables puissent se retrouver su le banc des accusés”.
Inviolable
Le fonctionnaire a déclaré qu’indépendamment de la nationalité des auteurs de ces assassinats, les autorités dominicaines rappellent leur sens de responsabilité avec l’inviolabilité de la vie humaine et la decisión de ne pas laisser impuni un acte aussi deplorable.


Des investigations légistes sont en cours
Le secrétaire des forces armées , Lieutenant general Rafael Peña Antonio, a informé qu’un hélicoptère de l’armée nationale a été mis à la disposition de quatres médecins légistes qui réalisent les investigations autour du quadruple crime.
Il a fait savoir qu’il faut attendre les resukltats des investigations pour pouvoir les offrir à l’opinion publique nationale. Le titulaire des forces Armées a révélé que cette institution est entrain de mettre sur pied une super structure composée d’officiers militaires pour essayer de résoudre les problèmes qui se présentent au niveau de la frontière.
“ Nous essayons de Monter une structure dans cette zone ajoutée à la structure existente dans le but de résoudre ces problèmes qui surviennent actuellement au niveau de la región frontalière” at-il ajouté.
http://www.listin.com.do/app/article.aspx?id=119180