POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 16 juin 2010

Haiti-Politique : L’annonce officielle de la date des prochaines élections attendue cette semaine

P-au-P., 15 juin 2010 [AlterPresse] --- L’arrêté présidentiel devant convoquer le peuple en ses comices est en cours de préparation et sera publié avant la fin de cette semaine, confirme le président René Préval. Le chef de l’Etat haïtien, dont la démission est réclamée par l’opposition, annonce pour le 28 novembre 2010 la tenue des élections présidentielles, législatives et locales.
Il précise que l’actuel Conseil électoral provisoire (Cep) sera investi d’un nouveau mandat pour organiser ces élections générales.
L’organisme électoral est pourtant au cœur de plusieurs scandales de corruption. La toute dernière, dénoncée par le sénateur Youri Latortue, met en cause le représentant de l’église catholique au sein de l’institution.
En effet, Enel Désir, un conseiller électoral sur lequel pèsent des soupcons de faute administrative, fait l’objet d’une enquête ouverte par l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) autour de ce dossier. Le président René Préval attend les recommandations de l’ULCC pour décider de son remplacement ou non.
Le chef de l’Etat, assuré du plein soutien de la communauté internationale en matière de financement de ces joutes électorales, minimise ainsi les appels au renvoi de l’actuel CEP.
Mais les partis et regroupements de l’opposition ainsi que des membres de la société civile persistent à réclamer le départ anticipé de René Préval pour la loi d’urgence de 18 mois et la prolongation de 3 mois de son mandat en cas de retard électoral.
Les chefs de file du mouvement anti-preval prévoient en ce sens un calendrier de manifestations très chargé pendant la retransmission de la coupe du monde qui se déroule du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud. Ce tournoi, organisé chaque 4 ans à pareille époque, suscite beaucoup de passion en Haïti et pourrait par conséquent détourner l’attention de la population , de l’avis de certains analystes politiques.
Le gouvernement mobilise d’ailleurs les grands moyens pour permettre à la population de jouir pleinement du déroulement de la plus grande compétition de foot-ball en décrochant l’exclusivité du droit de retransmission des matches du mondial et en dotant plusieurs communes du pays , particulièrement des camps de sinistrés du 12 janvier , d’écrans géants et de génératrices.
Parallèlement, le gouvernement projette de lancer officiellement le 17 juin prochain à Port-au-Prince les activités de la Commission Intérimaire Pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH).
Les principaux pays donateurs et institutions financières internationales devraient avant cette date désigner leurs représentants afin de compléter la liste de la (CIRH).
La CIRH, co-présidée par le Premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive et l’ancien président américain William Clinton, est composée d’une vingtaine de membres dont une dizaine de nationalités étrangères. [cer gp apr 15/06/2010 08:00]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article9604

Haiti-Politique : L’annonce officielle de la date des prochaines élections attendue cette semaine

P-au-P., 15 juin 2010 [AlterPresse] . L’arrêté présidentiel devant convoquer le peuple en ses comices est en cours de préparation et sera publié avant la fin de cette semaine, confirme le président René Préval. Le chef de l’Etat haïtien, dont la démission est réclamée par l’opposition, annonce pour le 28 novembre 2010 la tenue des élections présidentielles, législatives et locales.
Il précise que l’actuel Conseil électoral provisoire (Cep) sera investi d’un nouveau mandat pour organiser ces élections générales.
L’organisme électoral est pourtant au cœur de plusieurs scandales de corruption. La toute dernière, dénoncée par le sénateur Youri Latortue, met en cause le représentant de l’église catholique au sein de l’institution.
En effet, Enel Désir, un conseiller électoral sur lequel pèsent des soupcons de faute administrative, fait l’objet d’une enquête ouverte par l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) autour de ce dossier. Le président René Préval attend les recommandations de l’ULCC pour décider de son remplacement ou non.
Le chef de l’Etat, assuré du plein soutien de la communauté internationale en matière de financement de ces joutes électorales, minimise ainsi les appels au renvoi de l’actuel CEP.
Mais les partis et regroupements de l’opposition ainsi que des membres de la société civile persistent à réclamer le départ anticipé de René Préval pour la loi d’urgence de 18 mois et la prolongation de 3 mois de son mandat en cas de retard électoral.
Les chefs de file du mouvement anti-preval prévoient en ce sens un calendrier de manifestations très chargé pendant la retransmission de la coupe du monde qui se déroule du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud. Ce tournoi, organisé chaque 4 ans à pareille époque, suscite beaucoup de passion en Haïti et pourrait par conséquent détourner l’attention de la population , de l’avis de certains analystes politiques.
Le gouvernement mobilise d’ailleurs les grands moyens pour permettre à la population de jouir pleinement du déroulement de la plus grande compétition de foot-ball en décrochant l’exclusivité du droit de retransmission des matches du mondial et en dotant plusieurs communes du pays , particulièrement des camps de sinistrés du 12 janvier , d’écrans géants et de génératrices.
Parallèlement, le gouvernement projette de lancer officiellement le 17 juin prochain à Port-au-Prince les activités de la Commission Intérimaire Pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH).
Les principaux pays donateurs et institutions financières internationales devraient avant cette date désigner leurs représentants afin de compléter la liste de la (CIRH).
La CIRH, co-présidée par le Premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive et l’ancien président américain William Clinton, est composée d’une vingtaine de membres dont une dizaine de nationalités étrangères. [cer gp apr 15/06/2010 08:00]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article9604

Haïti-Séisme : Des sinistrés abandonnés à la fureur des éléments ?

Mardi 15 juin 2010.- Par Karenine Francesca Théosmy P-au-P, 15 juin 2010 [AlterPresse] --- Les sinistrés du séisme ont le sentiment d’être abandonnés à la furie des éléments alors que la saison des pluies bat son plein depuis plusieurs semaines et que la saison cyclonique a déjà débuté, confient-ils à AlterPresse.
Sous une pluie battante les enfants nus dansent donnant l’illusion que la pluie est une manne du ciel. Mais autour d’eux les adultes courent dans tous les sens essayant de trouver un abri où d’aller conserver un peu d’eau sous les tentes et les bâches qui leur servent de demeures.
Cette situation est celle observée un jour de pluie à la place St-Pierre à Pétionville (périphérie est), l’un des grands sites d’hébergement spontanés érigés au lendemain du 12 janvier.
« Je suis née à Pétionville, j’y habite également. C’est ici que je réalise toutes mes activités, c’est ici que mes enfants sont nés : je n’ai aucun autre endroit où aller. Depuis la catastrophe je dors dans la rue avec mes deux enfants et personne jusqu’à date ne nous est jamais venue en aide », explique Dieulène, une jeune mère de 18 ans.
Le cas de cette jeune mère est semblable à celui d’un million de personnes qui vivent dans des sites comme celui de la Place St-Pierre et qui pour la plupart dépendent de l’assistance internationale.
« Après le passage d’une catastrophe naturelle (…) chaque individu doit être pris en charge par le gouvernement. Mais comme vous le savez, l’Etat haïtien ne prend pas ses responsabilités. C’est pourquoi la population Petionvilloise est confrontée à pas mal de problèmes. Or nous voici en juin et il pleut presque chaque après-midi », signale un déplacé.
L’une des inquiétudes liées à la pluie est le risque d’insécurité alimentaire. Le programme alimentaire mondial (Pam) a d’ailleurs pour cela pré-positionné 2 millions de rations alimentaires en des points stratégiques du territoire national.
Mais le risque d’inondation est encore plus alarmant quand on sait que certains sites sont inondables et que ni les tentes, ni les bâches en plastique ne résisteront aux vents des cyclones que l’on prévoit cette année.
« Quand il pleut ma famille et moi sommes obligés de dormir au beau milieu de la boue. IL est bruit qu’on va nous déplacer, qu’on va nous donner une tente. Mais nous n’avons plus d’espace, nous n’avons pas de terrain, nous ne savons pas où nous mettrons cette tente », rapporte un homme.
Le déplacement vers des sites situés hors de la capitale, l’une des solutions de relogement du gouvernement quoique controversée, demeure un processus qui suit son chemin.
Une autre solution est la construction d’habitats transitionnels dans la communauté des victimes. Par exemple, dans plusieurs quartiers de la commune de Carrefour, l’Adra (Adventiste developpement and relief agency) s’apprête à construire 5 000 de ces habitats.
Cette initiative rejoint le vœu de Dieulène qui rêve de vider les lieux. « Je pense que si on me donne des tôles et des planches je pourrai quitter la place St-Pierre. Ma maison à morne Hercule a été détruite je n’ai plus de toit. Si on me donne des tôles et des planches, je chercherais où les installer pour habiter avec les enfants », dit-elle.
Le gouvernement a fait savoir en plusieurs occasions qu’il ne pourra pas reloger tout le monde. A Port-au-Prince notamment, seul 40% des maisons sont sûres.[kft gp apr 14/06/2010 13:00]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article9605

Haiti-Politique : L’annonce officielle de la date des prochaines élections attendue cette semaine

P-au-P., 15 juin 2010 [AlterPresse] --- L’arrêté présidentiel devant convoquer le peuple en ses comices est en cours de préparation et sera publié avant la fin de cette semaine, confirme le président René Préval. Le chef de l’Etat haïtien, dont la démission est réclamée par l’opposition, annonce pour le 28 novembre 2010 la tenue des élections présidentielles, législatives et locales.
Il précise que l’actuel Conseil électoral provisoire (Cep) sera investi d’un nouveau mandat pour organiser ces élections générales.
L’organisme électoral est pourtant au cœur de plusieurs scandales de corruption. La toute dernière, dénoncée par le sénateur Youri Latortue, met en cause le représentant de l’église catholique au sein de l’institution.
En effet, Enel Désir, un conseiller électoral sur lequel pèsent des soupcons de faute administrative, fait l’objet d’une enquête ouverte par l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) autour de ce dossier. Le président René Préval attend les recommandations de l’ULCC pour décider de son remplacement ou non.
Le chef de l’Etat, assuré du plein soutien de la communauté internationale en matière de financement de ces joutes électorales, minimise ainsi les appels au renvoi de l’actuel CEP.
Mai les partis et regroupements de l’opposition ainsi que des membres de la société civile persistent à réclamer le départ anticipé de René Préval pour la loi d’urgence de 18 mois et la prolongation de 3 mois de son mandat en cas de retard électoral.
Les chefs de file du mouvement anti-preval prévoient en ce sens un calendrier de manifestations très chargé pendant la retransmission de la coupe du monde qui se déroule du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud. Ce tournoi, organisé chaque 4 ans à pareille époque, suscite beaucoup de passion en Haïti et pourrait par conséquent détourner l’attention de la population , de l’avis de certains analystes politiques.
Le gouvernement mobilise d’ailleurs les grands moyens pour permettre à la population de jouir pleinement du déroulement de la plus grande compétition de foot-ball en décrochant l’exclusivité du droit de retransmission des matches du mondial et en dotant plusieurs communes du pays , particulièrement des camps de sinistrés du 12 janvier , d’écrans géants et de génératrices.
Parallèlement, le gouvernement projette de lancer officiellement le 17 juin prochain à Port-au-Prince les activités de la Commission Intérimaire Pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH).
Les principaux pays donateurs et institutions financières internationales devraient avant cette date désigner leurs représentants afin de compléter la liste de la (CIRH).
La CIRH, co-présidée par le Premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive et l’ancien président américain William Clinton, est composée d’une vingtaine de membres dont une dizaine de nationalités étrangères.
http://www.alterpresse.org/spip.php?article9604

La société civile organisée et les partis politiques continuent de s’opposer à l’organisation d’élections par l’actuel CEP

Des organisations de la société civile à la recherche d’une formule de compromis pour éviter le pire mardi 15 juin 2010, Radio Kiskeya
« Le chef de l’Etat n’appréhende pas comme il se doit la réalité politique du pays en annonçant que les élections seront organisées par l’actuel Conseil Electoral Provisoire », a déclaré mardi le professeur Rosny Desroches, directeur exécutif de l’Initiative de la société civile (ISC).
« Toute la classe politique, la société civile et des acteurs du secteur privé des affaires contestent le CEP », a ajouté M. Desroches dans une interview accordée mardi à Radio Kiskeya. « Certains vont même plus loin en réclamant la démission de M. Préval », souligne le responsable de l’ISC. De ce fait, « le chef de l’Etat devrait penser à faire des concessions », affirme-t-il.
La situation actuelle nécessite qu’un consensus soit trouvé afin d’éviter que le pays ne sombre davantage. C’est dans cette optique que des consultations ont été initiées ce mardi au niveau de la société civile en vue de proposer une formule de compromis aux acteurs politiques pour la tenue d’élections crédibles dans le pays à la fin de l’année, a déclaré M. Desroches. Il dit espérer que les résultats de ces consultations seront rendus publics d’ici la semaine prochaine.
A l’instar de nombreux autres dirigeants politiques, le coordonnateur de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Andris Riché (ex-sénateur de la Grand’Anse) et le dirigeant du parti Grand Rassemblement pour l’Evolution d’Haïti (GREH), l’ancien colonel Himmler Rébu, ont dénoncé mardi le projet du président Préval d’organiser des élections frauduleuses en s’opposant résolument au départ du CEP discrédité.
En tournée dans le Nord, le dirigeant du parti politique RESPECT, l’homme d’affaires Charles Henri Baker, a formellement exigé mardi au Cap-Haïtien le départ du CEP et particulièrement du directeur général de l’institution, Pierre Louis Opont. [jmd/Radio Kiskeya]
http://radiokiskeya.com/spip.php?article6833

Clinton et Bellerive co-présideront la première rencontre de la CIRH

L'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU, Bill Clinton, est attendu à Port-au-Prince afin de co-présider, ce jeudi 17 juin, la première réunion de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haïti (CIRH). Le Premier Ministre haïtien Jean Max Bellerive a donné l'assurance que tous les membres de la commission participeront à cette rencontre. Dans une interview à Reuters, M. Bellerive a dit espérer que cette réunion permettra d'établir les directives pour le décaissement des fonds. Nous avons un programme et un plan qui a été accepté par tous, indique M. Bellerive ajoutant qu'il faut maintenant les ressources financières, l'équipement, le savoir faire et le support.
Il a également exprimé ses préoccupations en raison de la situation précaire de plus d'un million de sans abris à l'approche de la saison cyclonique. Selon M. Bellerive, l'ex président Clinton a personnellement pris en charge les plans d'évacuation et de réponse après les catastrophes. J'espère que nous ferons tout ce que nous avons à faire pour éviter d'autres catastrophes, a martelé le chef du gouvernement haïtien.
Les noms des 10 personnalités haïtiennes, désignées par les divers secteurs de la société, avaient été publiés au début de ce mois. Il s'agit de Lucien Jean Bernard (représentant du Senat), Lucien Francoeur ((Chambre des députés), Joseph G. Louis (Fédération Nationale des Maires d'Haïti), Raoul Pierre Louis (Fédération Nationale des Casecs d'Haïti), Jean Claude Lebrun (secteur syndical), Garry Lissade et Georges Henry Fils (Pouvoir judicaire), Reginald Boulos( secteur privé), Marie Georges Salomon et Suze Percy (Exécutif).
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17850

Wyclef Jean annonce la construction d'un village pour les sans abris

La star internationale du Hip Hop, Wyclef Jean, est plus que jamais déterminé à apporter sa contribution dans l'effort de reconstruction d'Haïti. Au cours de cette semaine, Wyclef Jean à la tête d'une importante délégation a débuté les consultations devant culminer à la construction d'un village pour les sans abris. Le PDG de Yélé Haïti soutient qu'il s'agit d'un ambitieux projet qui prend en compte la construction de 500 000 maisons dans la commune de Ganthier. Yélé Haïti ne dispose pas d'importantes ressources financières, se plaint M. Jean qui veut montrer la voie aux ONG présentes en Haïti.
La délégation conduite par Wyclef Jean a visité lundi dernier le site de Ganthier et espère que le gouvernement mettra des terres à la disposition du projet dans le meilleur délai. Originaire de la Croix-des-Bouquets, M. Jean se propose de rencontrer des hauts cadres du gouvernement, dont l'architecte Lesly Voltaire afin d'obtenir les autorisations nécessaires.
Dans un premier temps un millier de familles pourront bénéficier chacune d'une maison. Ces premiers logements seront construits sur la route internationale. Wyclef Jean explique que les riverains pourront ainsi développer leurs négoces et se recapitaliser.
Les activités agricoles pourront également contribuer à la relance de l'économie dans la région, insiste M. Jean précisant que la zone est propice à la culture du petit mil. Chaque maison sera pourvu d'un jardin assure Wyclef Jean. Le premier groupe de 1 000 familles proviendra de plusieurs centaines de sites d'hébergement.
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17847

Jour J-1; avant l'inauguration de la Commission Intérimaire

24 heures avant la première sortie officielle de la Commission Intérimaire, les noms des personnalités représentant les donateurs bilatéraux n'ont pas été publiés. On ignore si les gouvernements des Etats-Unis, du Canada, de la France et du Brésil ont désigné leurs ambassadeurs en poste a Port-au-Prince comme leurs représentants au sein de la commission intérimaire. La représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Kim Bolduc, et le représentant du secrétaire général de l'Organisation des Etats Américains (OEA), Ricardo Seitenfus, siégeront au sein de la commission intérimaire en tant que représentants de leurs organisations respectives.
Le brésilien Ricardo Seitenfus qui accueille favorablement cette nomination affirme que la nouvelle tache peut être considérée comme un complément de la première. Interrogé sur le mandat de la Commission Intérimaire, l'ambassadeur Seitenfus a souligné qu'elle jouera un rôle technique consistant en l'analyse des projets. Il s'est engagé a jouer un rôle utile au sein de la commission, laquelle devra adopter des décisions rationnelles répondant aux besoins de la population.
Réagissant aux critiques de l'opposition, M. Seitenfus a assuré que la commission ne viole pas la souveraineté d'Haïti puisqu'elle ne se substituera pas au gouvernement. Il fait remarquer que la présence des représentants de la communauté internationale permettra de vérifier l'utilisation efficiente des fonds alloués.
La nomination des ambassadeurs Seitenfus et Bolduc est intervenue une semaine après l'appel pressant du co-président de la CIRH, Bill Clinton. Lors de la conférence de Punta Cana (République Dominicaine) l'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU avait pressé les donateurs à décaisser des fonds et designer leurs représentants au sein de la commission.
A ce jour, seuls les noms des représentants des organisations régionales ont été publiés. Au début de Mai la Caricom avait désigné l'ex-Premier Ministre de la Jamaïque, P J Patterson, comme son représentant au sein de la commission intérimaire.
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17849

L'ONU et l'OEA désignent leurs représentants à la CIRH

Alors que la date du 17 juin est retenue pour l'installation de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haïti (CIRH), L'ONU et l'OEA viennent successivement de nommer leurs représentants au sein de cette commission, qui aura pour mission de reconstruire le pays. L'organisation des Etats Américains (OEA), a fait choix de son représentant spécial en Haïti l'ambassadeur Ricardo Seitenfus comme délégué au sein de la CIRH.
Intervenant à la rubrique le point sur le cent point un de Radio Métropole, l'ambassadeur Seitenfus se dit heureux de pouvoir représenter, l'OEA au sein de cette nouvelle entité.
Pour sa part, l'Organisation des Nations Unies (ONU), a désigné la représentante permanente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Kim Bolduc.
L'annonce a été faite par le chef de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah), Edmond Mulet.
Le diplomate guatémaltèque a également indiqué que les Etats-Unis, le Canada, la France, le Brésil et les institutions financières internationales devraient désigner leurs représentants sous peu.
Notons que la communauté internationale doit avoir dix représentants au sein de la CIRH qui aura pour mission de gérer des fonds en vue de la réalisation des programmes du plan de reconstruction d'Haïti soumis par le gouvernement, lors de la conférence des donateurs à New York en mars dernier.
EJ/ Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17846

ESSE COMME CONFESSE

Je ne sais pas si tu as déjà vécu une expérience similaire. Je te la raconte. Tu te réveilles un jour, sans aucune raison particulière, tu ne te sens pas bien. Tu cherches dans ton entourage tu ne retrouves rien de bien flagrant pouvant expliquer pourquoi sans être mal, tu n’es pas réellement bien. Tu fais un petit détour en rétrospection dans ta vie, tu te rends compte que tout n’est certes pas génial. Mais il n’y a pas de quoi tout jeter par la fenêtre non plus. Tu croises des regards. Tu dénudes des sourires. Tu palpes des voix. Tu scrutes des non-dits. Rien ne te rassure. Rien ne semble pouvoir non plus te désarmer. Tu es à genou, recroquevillé sur toi-même et sur tes choses que tu gardes pour toi. Personne ne semble être digne de partager on ne sait quoi. Tu es loin de recevoir le coup de grâce mais il te faudrait une aide extérieure pour t’aider à te relever. Tu ne veux sûrement pas faire preuve d’une faiblesse quelconque.
C’est une situation éphémère et passagère qui ne durera pas. Tu le sais trop que bien.
Dans un coin de ton esprit tu as compris qu’en fait, tu croupis sous le poids d’un secret. Un secret que tu dois définitivement partager avec quelqu’un. Avec un quelqu’un qui est un peu ton autre toi-même. Quelqu’un qui détient l’autre fiche de cette connexion permanente qui ne s’est jamais rompue.
Dans ta vie, elle est rentrée ce quelqu’un depuis quelques temps déjà. Oui, l’espace de quelques mots, de quelques phrases de quelques sourires entre plusieurs contrariétés. L’espace de quelques soupirs le temps de quelques incompréhensions.
Oui c’est déjà très bien que cet autre toi existe. Cet emblème complémentaire de ton existence souvent jaugée trop morne et trop monocorde.
Tu penses à cet être asexué, difforme et parfait dans l’idéal immatériel. Te voilà soulagé. Te voilà de nouveau entrain d’humer l’air et l’essence qui te ramène à la vie.
La sensation est agréable. Le feeling est génial. Tu souris et taquines la sérénité qui t’envahit.
Mais le secret, tu ne devrais pas le garder que pour toi. Tu veux absolument le partager. Avec toi et ton autre comme hôte. Je pense à toi. Je t’appelle ou je t’écris. Je cause ou je chatte…
Je m’arrête. En fait entre toi et moi, il n’y a pas de secret. Qui sait. Non. Peut-être. Oui j’ai un secret à te dévoiler dans un murmure à peine audible. A travers des mots déformés par l’émoi et l’émotion, entre la joie de t’avoir et l’allégresse de ton existence.
Mon secret ? C’est toi….
Jiji...Epts. tqum!

L'Événement JMP : rire, musique et émotion au menu

Publié le 15 juin 2010.- Éric Clément, La Presse.-
L'humoriste Jean-Marc Parent a annoncé ce mardi midi à Montréal qu'il a concocté un spectacle très festif pour son 3e L'Événement JMP, qu'il présentera les 17 et 18 juillet à la Place des Arts, dans le cadre du Festival Juste pour rire.
Le spectacle mis en scène par Chantal Lamarre sera animé par le Mercedes Band. Parmi ses invités, il y aura Laurent Paquin. «Il chante tellement bien que je lui ai demandé de revenir», a dit Jean-Marc Parent. Ben et Jarrod, qui avaient apporté une vache lors du show de l'an dernier, reviennent et il a invité le Girly Show, le quatuor de femmes qui a conquis le public lors du Zoofest, en 2009, avec leurs histoires qui «en apprennent beaucoup aux hommes».
Non seulement Mélanie Dubreuil, Korine Côté, Isabelle Ménard et Nadine Massie sont de retour au Zoofest les 15, 22 et 23 juillet, mais Jean-Marc Parent a voulu leur donner un coup de main car il croit en leur talent. En conférence de presse, aujourd'hui, elles étaient ravies et pas stressées de faire leur «première Place des Arts».
«On capote!», dit Nadine. Ce show pourrait les propulser dans la galaxie comique. «On aimerait ben ça», glisse Isabelle.
Et puis, Jean-Marc Parent fera un duo avec son ami d'enfance, l'acteur, humoriste et scénariste Widemir Normil. Si Jean-Marc Parent veut que ses shows soient une fête, il y a toujours un moment émouvant. Il sera donc question d'Haïti, pays d'origine de Widemir Normil. Jean-Marc a fait un gala bénéfice pour Haïti cet hiver. «On va parler du sinistre et on aura du plaisir», dit-il.
Jean-Marc Parent présentera trois nouveaux numéros, où le thème de la vieillesse sera abordé. Le Botox, les dents qui se déchaussent, tout y passe. «Je prends l'angle de l'être humain qui ne veut pas vieillir, dit-il. Je ne ris pas des gens mais des courants de société, ce qui nous pousse à utiliser du Botox. Je vais aussi parler de sport, quand on décide de faire du sport à nos âges et qu'on est tout cassé le lendemain!»
Comme d'habitude, il y aura aussi beaucoup d'impro, la marque de commerce de JMP et même du Piaf chantée et jouée heavy metal! Le show devrait durer entre 3 h et 4 h mais tout est possible: l'an dernier, L'Événement JMP avait duré...cinq heures.
http://www.cyberpresse.ca/arts/festivals/juste-pour-rire/201006/15/01-4290238-levenement-jmp-rire-musique-et-emotion-au-menu.php