POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 2 août 2011

The Knights Of Columbus Convene In Denver, Bring Haitian Amputee Soccer Team To Tour The U.S.

One of the largest Catholic organizations in the world, the Knights of Columbus, is holding its 129th international convention in Denver and announcing the U.S. tour of its sponsored Haitian amputee soccer team. It is the third time in the organization's nearly 130-year history that the annual convention has been held in Denver.
"The Knights of Columbus bring an extraordinary energy to the re-evangelization of the Catholic Church," Archbishop Charles Chaput said at a news conference introducing the 1.8 million-member organization yesterday. Today through Thursday, Denver's downtown Sheraton Hotel is hosting 85 bishops and cardinals in meetings that are each translated into four languages, in one of the largest gatherings in the U.S. outside the U.S. Conference of Catholic Bishops.
Denver became the first location west of the Mississippi that hosted the Knights of Columbus with the establishment of a council in 1900. The charter grand knight, John H. Reddin, also established the first councils in Arizona, New Mexico, Nevada, Utah and Wyoming. Today Colorado has 16,000 Knights of Columbus members in 142 councils.
Since last year's magnitude 7.0 Haitian earthquake in Port-au-Prince, the Knights of Columbus have raised over $1 million, 70 million volunteer hours and 1,000 wheelchairs for the "Healing Haiti's Children" program which makes makes rehabilitation and prosthetic care available to every child injured in the quake. The program is partnered with Project Mediashare, which runs a hospital in Haiti and a rehabilitation program called "Return to Sport".
Last March the Knights of Columbus purchased a state-of-the-art Ossur International Prosthetics and Orthotics Laboratory through funding of the "Healing Haiti's Children" program. Ossur's founder, Ossur Kristinsson, himself an amputee, also presented over 600 modular prosthetic systems to Project Medishare and the new lab during its ribbon-cutting ceremony.
Knights of Columbus Supreme Knight Carl Anderson said in a statement then:
We are pleased to be able to help to heal those children injured in the devastating earthquake and to give them renewed hope in the possibility of living life with regained mobility. Providing the limbs, therapy and support to these children is truly a life changing gift, and one that we are very pleased to be able to give in partnership with Medishare and with the help of Challenged Athletes Foundation and Ossur.
The Haitian amputee soccer team, Team Zaryen, coach children in the sport and help them resume their lives despite loss of limbs in the earthquake that the Haitian government says killed over 300,000 and injured another 300,000.

La tempête tropicale Emily menace la fragile Haïti


Site web National Hurricane Center : la zone touchée par la tempête tropicale Emily
Site web National Hurricane Center : la zone touchée par la tempête tropicale Emily
Par RFI
La tempête tropicale Emily s'apprête à pénétrer sur l'île d'Hispaniola. Les deux pays de l'île, la République Dominicaine et Haïti, sont placés en alerte rouge depuis mardi. En Haïti, les équipes de secours nationaux et internationaux se mobilisent pour limiter les pertes en vies humaines mais les moyens sont insuffisants pour placer en lieu sûr tous les sinistrés du tremblement de terre de 2010. La tempête a provoqué la mort d'une personne en Martinique.
La tempête Emily risque de provoquer des éboulements, des glissements de terrain et des inondations. Les dix départements d'Haïti vont être touchés par les intempéries mais l'inquiétude se focalise avant tout sur les régions qui ont été sinistrées par le séisme. Plus de 600 000 personnes vivent toujours sous les tentes.
Les moyens manquent cruellement
Des écoles, des églises et bâtiments publics seront ouverts pour les accueillir mais Alta Jean-Baptiste, la directrice de la Protection civile haïtienne, sait que cela ne suffira pas, malgré l’aide des organisations internationales : «Il y a des difficultés pour les abris provisoires et des dispositions ont été prises pour accueillir 30 000 personnes pour le moment. Les moyens ne sont pas vraiment suffisants pour répondre à tous les besoins… Le cyclone va frapper Haïti et nous devons prendre toutes les dispositions pour éviter les pertes en vies humaines
Car les moyens manquent, les équipes d'urgences incitent fortement les sinistrés à trouver refuge auprès de proches. Mais beaucoup ne savent vers qui se tourner et certains ont peur de perdre le peu qu'ils leur restent aussi ne veulent ils pas quitter le camp où ils survivent depuis plus d'un an et demi.
Pour suivre le parcours de la tempête Emily : le Centre américain des cyclones des Etats-Unis(NHC)
http://www.rfi.fr/node/614353

Nouvel échec de Martelly devant le parlement haïtien

PORT-AU-PRINCE, 3 août (Reuters) - Le Sénat haïtien a de nouveau rejeté mardi le candidat proposé par le président Michel Martelly au poste de Premier ministre, bloquant la formation du gouvernement dans un pays toujours sinistré par le séisme de janvier 2010.
Le président haïtien avait proposé la candidature de Bernard Gousse, avocat controversé et ancien ministre de la Justice. Le Sénat l'a repoussé de justesse, 16 des 30 sénateurs votant contre sa nomination.
C'est la deuxième fois en à peine plus d'un mois que le parlement s'oppose au choix de Martelly pour diriger le gouvernement. Le 21 juin, le parlement avait déjà bloqué la nomination de l'économiste et homme d'affaires Daniel Gérard Rouzier.
Le blocage persistant retarde l'entrée en fonctions du futur gouvernement, qui doit coordonner les efforts de reconstruction après le puissant séisme de l'an dernier qui a tué plus de 300.000 personnes. Le pays a également été touché de plein fouet par une épidémie de choléra qui a fait 5.400 victimes.
Inité, le parti de l'ancien président René Préval, dispose de la majorité dans les deux chambres du parlement, compliquant la tâche de Martelly, ancienne star de la musique haïtienne élu à la présidence sans expérience préalable de la politique.
"Nous voulons investir un nouveau gouvernement pour qu'il s'attelle aux problèmes urgents de la population, mais il nous faut un Premier ministre capable de parler à toutes les catégories de la population et qui ne soit pas accusé de violations des droits de l'homme", a expliqué le sénateur Joseph Lambert, un des dirigeants du parti Inité.
Bernard Gousse est accusé d'avoir orchestré une répression contre les partisans de l'ancien Marine Pennetier et Henri-Pierre André pour le service françaisprésident Jean-Bertrand Aristide, dont René Préval fut un des alliés. (Joseph Guyler Delva; http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE77200Y20110803
)

Le Sénat rejette le Premier ministre proposé par Martelly

PORT-AU-PRINCE, 3 août (Reuters) - Le Sénat haïtien a de nouveau rejeté mardi le candidat proposé par le président Michel Martelly au poste de Premier ministre, bloquant la formation du gouvernement.
Le président haïtien avait proposé la candidature de Bernard Gousse, avocat controversé et ancien ministre de la Justice.
C'est la deuxième fois en moins de deux mois que le parlement s'oppose au choix de Martelly pour diriger le gouvernement. (Joseph Guyler-Delva; Henri-Pierre André pour le service français).

Haiti-Technologie : Martelly prône l’utilisation des TIC pour le développement du pays

P-au-P, 2 aout 2011[AlterPresse] --- Le président haïtien Michel Martelly prône l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le processus de développement socio-économique du pays, en lançant une semaine de la technologie le 1er aout au palais national.

 Le président Martelly affirme qu’« aucun développement économique en Haiti ne peut se concevoir (…) sans exploiter les nouvelles opportunités qu’offrent particulièrement les TIC ».
Selon Michel Martelly, une agriculture nationale forte, un tourisme fleurissant et l’établissement d’entreprises de sous-traitance diversifiées et compétitives doivent se penser au regard des « infrastructures de communication et des réseaux d’information modernes fiables et abordables »
« La rupture d’avec l’ancien système, passe nécessairement par une exploitation accrue des outils technologiques », estime - t-il.
À l’occasion, un groupe de réflexion sur les TIC, baptisé « Groupe Technologique du président Martelly » a procédé à la présentation d’un module nommé la Plateforme Intégrée d’Administration Électronique du gouvernement haïtien.
Cette plateforme numérique vise, en autre, la modernisation de l’administration publique, l’amélioration des services publics et la constitution d’une base de données d’identification de tous les citoyens.
C’est la troisième semaine lancée par la présidence après les semaines de la reconstruction et du tourisme. [rh apr 2/08/2011 10 :30]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article11355

Presidente Martelly se compromete a apoyar desarrollo turístico de Cabo Haitiano

2 Agosto 2011, 11:33 AM
Cabo Haitiano. El Presidente de Haití, Michel Martelly se comprometió frente a una delegación dominicana  a impulsar junto a sectores turísticos de su país, el desarrollo de los atractivos turísticos de la Costa Norte de su país, como parte de un plan nacional de promoción turística de Haití.
El mandatario haitiano  encabezó en el hotel CHRISTOPHE  de esta localidad  una reunión de trabajo con importantes  empresarios turísticos y una delegación de República Dominicana encabezada por Denisse Reyes  Estrella, vicepresidenta de la Asociación de Operadores de Turismo Receptivo de República Dominicana.
En su  visita a la Costa Norte haitiana,  el Presidente de Haití, Michel Martelly  encabezó en  Cabo Haitiano,  el lanzamiento de la “ Semana del Turismo”,  dentro del marco de las actividades de los primeros 100 días de su mandato.
Para esta ocasión una Delegación del sector Turismo de la Republica Dominicana encabezada por  Denisste Reyes Estrella   fue invitada a este lanzamiento que comenzó con un encuentro en el Salón de Conferencias del hotel “ ROI CHRISTOPHE” en Cabo Haitiano.
Diversas personalidades locales y extranjeras formularon recomendaciones al Presidente Martelly  y su Comitiva con el objetivo de tener resultados a corto término,  entre  los que  se sugirió  finalizar los trabajos de infraestructura necesarios que permita a los turistas que llegan en cruceros a la bahía de Labadie llegar rápidamente a la fortaleza y sitio histórico La Citadelle
De su parte la Sra. Denisse Reyes Estrella presentó una ponencia t titulada “Como comenzar a desarrollar el turismo haitiano y sus potencialidades”, donde se abordaron puntos como, la preservación de los sitios históricos, implicación de la población, profesionalización del sector, aplicación de normas internacionales.
Se analizó la posibilidad de que presentando rutas turísticas seguras sobre todo en el norte, siempre habrá turistas que pernocten en la  Costa Norte dominicana y luego viajen para conocer a Haití y su cultura, su historia y  sus monumentos.
Dentro del contexto  de la Primera Semana del Turismo en Haití el Presidente MARTELLY tendría encuentros también con operadores en otros Polos Turísticos haitianos como (La cote d’ Arccadin), Los Cayos,  Jacmel y otros
 La delegación dominicana estuvo compuesta por operadores locales franceses, como el Sr.  Jean Mitchel Cau, Henri  Vergne y  miembros de la Prensa Nacional. Una cena en honor al Presidente Martelly fue ofrecida el domingo en la noche en el hotel (Cormier Plage).
El relanzamiento de Cabo Haitiano y poblaciones de la  parte norte de Haití, procura desarrollar planes conjuntos de desarrollo turístico entre República Dominicana y Haití.
Cabo Haitiano no sufrió  los efectos del  terremoto  que afectó Haití en enero del 2010  y actualmente se encuentra en condiciones para desarrollar programas de  desarrollo turístico
El sector hotelero  haitiano privado procura motivar al actual gobierno para atraer a viajeros  dominicanos, franceses, alemanes, canadienses y norteamericanos,  deseosos de conocer sus atractivos turísticos.
La parte norte de Haití ofrece al turista destinos culturales, históricos, monumentales, paisajísticos y un valor adicional en el ejercicio de una hotelería que, dentro de sus condiciones, está dando lo mejor de si.
La oferta turística de esta parte el país, en que se apoya la Asociación de Hoteleros del Norte, incluye elementos tan poderosamente atractivos como el Palacio de Sanc Souci, sede del gobierno del único monarca negro del continente , el Rey Cristobal
A esto se agrega la Fortaleza de La Citadelle, considerada una de las estructuras militares más formidables del Siglo XVII y cuyo trayecto demanda una vía más adecuada que la actual (para lo cual hay unos fondos internacionales depositados.
Cabo Haitiano agrega a sus atractivos unas playas con excelentes condiciones: una gastronomía local de sabor único, una oferta cultural que incluye la pintura de los artistas plásticos de fama mundial, la literatura de sus escritores (muchos de los cuales tienen una nombradía notable, sobre todo en Europa),  entre otros aspectos.

La tempête cyclonique Emily menace la Guadeloupe : Actualité environnement

tropicale nommée Emily a pris naissance dans l'océan Atlantique hier et cette menace de cyclone a touché la Guadeloupe et menace Haïti.

Le cyclone Emily est passé au cours de la nuit de Lundi à Mardi sur la Guadeloupe et la Martinique avec de violentes pluies orageuses et des vents atteignant 100 km/h.
Aujourd'hui, la situation est moindre pour les petites Antilles, mais la tempête se déplace vers Haïti et la République Dominicaine.
Hier matin, La Direction de la Protection Civile (DPC) avait demandé à la population martiniquaise et guadeloupéenne habitant dans les zones à risques d'inondationéboulement et glissement de terrain de respecter certaines consignes avec la mise hors d'eau de tout ce qui peut être endommagé au cours d'une inondation, de consolider les toitures en tôles et d'arrimer sévèrement les tentes dans les campings, de constituer des provisions alimentaires, de s'abriter à l'intérieur de maisons en dur, loin des fenêtres, et bien sûr, d'être à l'écoute de la radio ou télévision pour les messages officiels sur les développements météorologiques de la tempête.
Toutefois, les rapports ce matin (en France métropolitaine) ne font pas état de gros problèmes après le passage d'Emily. En effet, la tempête tropicale Emily dont la zone dépressionnaire s'est créée à 80 km à l'Ouest-Sud-Ouest de la Dominique et environ 565 km au Sud-Est de San Juan à Puerto Rico s'est déplacée vers l'Ouest à 24 Km/h, avec un virage vers l'Ouest-Nord-Ouest s'accompagnant d'un ralentissement de sa vitesse de déplacement, laquelle vitesse va continuer de décroître jusque demain. La Tempête Tropicale Emily a émergé dans le Nord-Est de la mer des Caraïbes cette nuit et passera proche de la République Dominicaine dans la nuit de mardi à mercredi.
Avec l'île de la Dominique, le petit cyclone Emily devrait atteindre Haïti de plein fouet demain soir sous la forme de grosses précipitations et, en mer et sur le littoral, une houle cyclonique de 5 à 7 mètres de haut. Les vents sont estimés entre 100 à 120 km/h, et la tempête pourrait remonter vers le Nord, menaçant ainsi les Bahamas, puis peut-être la Floride.

Des Haïtiens ne veulent pas être expulsés

TRENTON DANIEL, THE ASSOCIATED PRESS
Publié: 01 août 2011 22:37
Mis à jour: 01 août 2011 23:01
PORT-AU-PRINCE, Haiti - Des manifestants ont lancé des tentes et se sont couchés au milieu de l'une des rues les plus achalandées de la capitale d'Haïti, lundi, pour protester contre les efforts visant à les obliger à quitter une parcelle de terrain privée où ils vivent depuis le tremblement de terre de janvier 2010.
Les manifestants, dont le nombre se situait entre 60 et 80, ont amorcé ce rassemblement pacifique dans la commune de Delmas, dans l'arrondissement de Port-au-Prince vers 6 h, heure locale, après qu'une dizaine de policiers se sont présentés, semble-t-il, dans le but de les expulser d'un lot où plusieurs centaines de personnes résident dans des tentes et de modestes huttes.
Une dizaine de policiers armés ont assisté à la scène et les automobilistes ont été contraints d'emprunter des routes différentes pendant la manifestation, qui a duré plusieurs heures.
Des employés du bureau du maire de Delmas se sont présentés sur les lieux de ce garage, depuis transformé en camp de réfugiés pour survivants du séisme, et ont offert 125$ à chacune des familles pour qu'elles quittent les lieux, selon ce qu'a confié Jean-Rony Alexis, le leader du groupe.
Mais le montant offert, a-t-il précisé, n'était pas suffisant pour leur permettre de se trouver des logements.
Selon M. Alexis, qui s'exprimait pendant que des manifestants, derrière lui, brandissaient des pancartes demandant justice pour les occupants des tentes, le bureau du maire doit rencontrer les réfugiés et leur offrir plus d'argent, ou un endroit où aller.
Saby Ketteny, un porte-parole du bureau du maire de Delmas, a refusé de commenter la situation.
Des responsables haïtiens ont amplifié le mouvement d'expulsion, ces dernières semaines, même si le président Michel Martelly a dit s'y opposer.
Il y a deux semaines, le maire de Port-au-Prince a versé 250$ à des familles pour qu'elles quittent le Stade national, au centre-ville de Port-au-Prince. Certaines de ces familles sont alors allées dans un champ situé le long de la rue Bicentenaire, une artère d'importance qui longe la baie.
Le stade de soccer fait partie d'un groupe de six endroits publics desquels l'administration Martelly souhaite relocaliser 30 000 résidants dans 16 quartiers nouvellement redéveloppés. Cette proportion ne représente que cinq pour cent de la population forcée de déménager à la suite du séisme.
Le nombre de citoyens vivant dans des colonies improvisées s'est élevé, à un certain moment, à 1,5 million, mais ce chiffre a baissé en partie à cause des expulsions. Dans des dizaines d'endroits, de centres commerciaux aux cours d'école, les propriétaires de terrains ont forcé les réfugiés à quitter les lieux.
L'Organisation internationale pour les migrations estime qu'environ 630 000 Haïtiens n'ont toujours pas de résidence depuis le tremblement de terre de l'an dernier.
L'Organisation des Nations unies et des groupes de droits de la personne ont demandé un moratoire sur les expulsions, tant et aussi longtemps que le gouvernement n'aura pas trouvé une meilleure solution
pour régler la question du logement.
http://www.journalmetro.com/monde/article/932162--des-haitiens-ne-veulent-pas-etre-expulses
Commentaires:
"Tout dépend de la couleur du cristal à travers lequel on observe la situation" pour reprendre un vieux refrain d'une chanson populaire interprétée par Celia Cruz, l'immortelle.  On aura deux ou plusieurs visions de la situation. Pour les organisations humanitaires ce sera toujours une aberration que d'expulser des gens vivant sous une tente et les lâcher dans la nature. Cependant la situation socio-économique du pays pousse la grande majorité à utiliser le système D pour survivre.
En un mot s'in est vrai que le gouvernement propose une certaine somme contre l'évacuation et la relocalisation des occupants des tentes, ceci risque de maintenir une vanne ouverte qui continuerait à grossir le  nombre d'occupants à évacuer. Ce n'est pas dit que celui qui reçoit aujourd'hui 125 dollars ne reviendra pas demain dans le sens d'obtenir plus d'une fois cette somme.
A moins que le gouvernement ne commence par établir une vraie base de données pour chaque occupant des tentes de façon à pouvoir les surveiller contre toute attitude vicieuse et antipatriotique. Il ne faudrait pas hésiter  à faire usage de données biométriques. Sinon le gouvernement municipal et le gouvernement central courent le risque de se trouver devant un vrai tonneau de Danaïde.
Il faut avec nos compatriotes des attitudes fermes. La carotte surement. Et le bâton aussi!