POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 20 mars 2012

VIDEO DE CANDELA

http://www.youtube.com/my_videos_edit?ns=1&video_id=5Fwsbhrax38

Sean Penn’s Haiti work earns humanitarian prize

FILE - In this April 10, 2010 file photo, U.S. actor
 Sean Penn carries the belongings of a person
displaced by the earthquake as people are relocated
 from the Petion ville Golf Club to a new camp,
Corail-Cesselesse, in Port-au-Prince, Haiti. Penn
is being honored by a group of Nobel laureates
for his relief work in Haiti following the
country's devastating January 2010 earthquake.
 Penn is to receive the 2012 Peace Summit Award
at the 12th World Summit of Nobel Peace
Laureates at an event in Chicago in April 2012
and is expected to draw such luminaries
as Poland's Lech Walesa and the Dalai Lama.
 (AP Photo/Ramon Espinosa, File)
PORT-AU-PRINCE, Haiti (AP) — Actor Sean Penn is being honored by a group of Nobel laureates for his relief work in Haiti following the country’s devastating January 2010 earthquake.

Penn is to receive the 2012 Peace Summit Award at the 12th World Summit of Nobel Peace Laureates. The event will be held in Chicago next month and is expected to draw such luminaries as Poland’s Lech Walesa and the Dalai Lama.
Penn arrived shortly after Haiti’s quake and established an aid organization now known as J/P Haitian Relief Organization. The group has provided schools, medical care and housing to thousands of people displaced by the quake.
The actor issued a statement Monday calling the award an “extraordinary honor.”
http://www.suntimes.com/entertainment/people/11406009-421/sean-penns-haiti-work-earns-humanitarian-prize.html

La section haïtienne de Transparency International appelle au vote de la loi contre la corruption

La Fondation héritage pour Haïti (Lfhh) encourage l’accélération du processus législatif devant conduire au vote de la loi sur la prévention et la répression de la corruption par les deux branches du Parlement.

Lors de la retraite parlementaire organisée du 9 au 11 mars 2012 à Montrouis à l’initiative de l’Unité de lutte contre la corruption (Ulcc), 31 sénateurs et députés de la 49e législature, dans une déclaration, se sont engagés à « enclencher ce processus législatif et le conduire à son terme en adoptant une législation appropriée pour renforcer la lutte contre la corruption en Haïti ».
Lfhh croit que la déclaration de Montrouis constitue un pas significatif dans la bonne direction. L’organisation appelle l’Unité de lutte contre la corruption (Ulcc) à sensibiliser les parlementaires sur l’importance du vote dudit projet de loi dans le meilleur délai.
Ce projet de loi sur la prévention et la répression de la corruption a été adopté par le gouvernement haïtien en date du 30 décembre 2009 et soumis à la sanction du parlement, rappelle Lfhh. Selon la fondation, « cette initiative entre dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption adoptée par le gouvernement de la République en date du 16 mars 2009 ».
Elle permettra à Haïti d’harmoniser sa législation avec les prescrits de la Convention des Nations Unies contre la corruption (Cnucc) et de combattre l’impunité en matière de corruption, indique la Fondation héritage.
Créée en 1998, Lfhh est la section haïtienne de Transparency International. Elle entend combattre la corruption, œuvrer à la promotion des valeurs d’éthique, d’intégrité et de probité dans les sphères publique et privée de la société haïtienne.
http://www.alterpresse.org/
http://www.grioo.com/ar,haiti_appel_au_vote_de_la_loi_contre_la_corruption,22277.html

Haïti : L’accès à l’énergie comme remède contre la pauvreté?

Principal obstacle au développement, le manque chronique d’électricité affecte chaque aspect de la vie des Haïtiens. À la campagne, l’énergie photovoltaïque apporte des solutions concrètes pour s’éclairer, faire fonctionner les hôpitaux et même élever des poissons.
Haïti veut favoriser l'accès à l'électricité des
 particuliers.  ©The Global Orphan Project
Connectée au réseau électrique depuis seulement trois mois, la ville de Boucan-Carré doit désormais supporter les incessantes coupures de courant qui rythment le quotidien des Haïtiens. Une situation qui n’en reste pas moins privilégiée, puisqu’en Haïti seul un quart de la population bénéficie d’un accès régulier à l’énergie électrique.
Sans courant, pas d’industrie. Les entreprises locales peinent à maintenir leur activité, tandis que cette pénurie chronique fait fuir les investisseurs étrangers. Haïti est un pays où les étudiants lisent à la lueur des bougies, et où seuls les riches illuminent leur résidence grâce à des groupes électrogènes.
Le problème est antérieur au séisme qui a ravagé l’île il y a deux ans et freine depuis toujours son développement économique.
Quand l’énergie solaire permet de mieux manger
La situation pourrait toutefois changer radicalement d’ici peu, grâce à l’énergie solaire. À Boucan-Carré, l’ONG américaine Solar Electric Light Fund (SELF) va installer 63 panneaux photovoltaïques, destinés à alimenter les pompes d’un élevage de poissons. L’élevage doit générer une centaine d’emplois rémunérés 2 000 dollars par an et fournir une source d’alimentation riche en protéines aux habitants de la région.
Le gouvernement encourage également l’investissement des particuliers dans le solaire. Il a passé un partenariat avec des banques pour que 200 000 familles puissent bénéficier de prêts facilités. L’argent est destiné à l’achat de générateurs portables fonctionnant à l’énergie solaire. Le gouvernement de Michel Martelly espère ainsi pouvoir multiplier par deux le nombre de foyers ruraux ayant accès à l’électricité.
Parfois, les initiatives surgissent aussi du secteur privé. Par exemple, l’opérateur mobile Digicel développe des lampadaires solaires équipés d’une prise pour recharger les téléphones portables. Il prévoit d’en installer plus de 1000 unités au cours de l’année.
Partners in Health, une ONG basée à Boston, installe quant à elle des panneaux solaires sur le toit des hôpitaux, où les coupures de courant peuvent avoir des conséquences dramatiques.

Délabré, le réseau doit être réformé
Si ces projets apportent des solutions efficaces à des problèmes ponctuels, le gouvernement sait en revanche qu’ils ne suffiront pas à résoudre la crise énergétique à eux-seuls.
L’entreprise publique de distribution d’électricité bénéficie de 100 millions de dollars, soit 12 % du budget national, de subventions annuelles. Pourtant, elle reste incapable de garantir un accès constant à l’énergie, même au cœur de la capitale.
Pour mener à bien sa réforme, les autorités haïtiennes ont confié les rênes de l’entreprise à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), pour une période de deux ans.
L’autre grand chantier consiste à rénover le barrage hydroélectrique de Peligre, qui ne fonctionne plus qu’à la moitié de sa capacité initiale, en raison d’un manque d’entretien. Avec une puissance installée de 54 MW, il s’agit de la plus grosse centrale électrique du pays. René Jean-Jumeau, directeur du département Énergie en Haïti, pense que la question énergétique est une priorité:
Si nous pouvons aborder de manière appropriée le problème d’énergie, nous insufflerons une dynamique à tout le processus de développement en Haïti.
noticias.univision.mobi
http://www.greenetvert.fr/2012/03/20/lacces-a-lenergie-comme-remede-contre-la-pauvrete/49420

Festin de livres à Balma

Les Rencontres du livre et du vin de Balma connaissent un succès grandissant (7 500 visiteurs l'an dernier, combien cette année, du 22 au 25 mars) ?. Au fil des ans, la manifestation a évolué, oubliant un peu la dive bouteille (certains le regrettent) au profit d'un menu toujours plus riche.
Ce que le festival défend toujours, c'est le métissage francophone, caractérisé par la présence du Haïtien Lyonel Trouillot comme président d'honneur et la venue d'auteurs aussi divers que la Belge Claude K. Dubois, le Turc Nedim Gürsel, l'Algérien Ahmed Kalouaz ou la Sénégalaise Khadi Hane.

Au total, une cinquantaine d'écrivains ont été invités. Ils interviendront lors de rencontres et de tables rondes et signeront bien sûr leurs ouvrages. Parmi les plus connus, on citera Jean-Louis Fournier (dont « Où on va papa ? » fut un gros succès en 2008), Éric Holder (« Mademoiselle Chambon » et autres histoires tendres et mélancoliques) ou Gérard Mordillat (romancier et réalisateur, passionné par la vie du Christ autant que par la galère des ouvriers confrontés à la mondialisation).
Sans oublier Pascal Dessaint, le roi du polar « toulousain » et autres auteurs bien ancrés dans notre région : Rachel Corenblit, Alain Leygonie (président de l'association organisatrice), Alain Monnier, Benoît Séverac, Jean-Jacques Rouch, etc.
Démarrage des Rencontres jeudi 22 mars, à 18 heures… à Toulouse, à la librairie Ombres Blanches, avec Lyonel Trouillot. Suite des opérations à la salle polyvalente de Balma (entrée libre), de vendredi 9 heures à dimanche 19 heures.
Rencontres du livre et du vin de Balma du 22 au 25 mars. Tout le programme sur
http://www.mairie-balma.fr/
http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/20/1310459-festin-de-livres-a-balma.html

À Crédin, le Frère Simon témoigne de l’action des Flamboyants d’Haïti

Frère Simon (au milieu) a pu parler de son action,
lors de son passage au foyer communal.
Frère Simon (au milieu) a pu parler de son action, lors de son passage au foyer communal. Les amis et membres de l’association des Flamboyants d’Haïti ont rencontré le frère Simon, de la congrégation de La Mennais de Port-au-Prince, lors de son passage au foyer communal de Crédin.
L’association a collecté des fournitures scolaires pour les jeunes Haïtiens. Le frère Simon s’est chargé de les distribuer. Il a également confié le matériel médical acheminé en container à une association. Il a aussi distribué les tentes à des sans-abri, les fauteuils roulants et les vélos.
La congrégation de La Mennais poursuit en Haïti son rôle éducatif. « Nous venons enfin de poser les fondations d’une nouvelle école destinée à accueillir 1 300 enfants. Nous espérons achever cette construction pour 2014, car nous fêterons alors les 150 ans de l’arrivée de la congrégation à Port-au-Prince », s’est réjoui le frère.
http://www.maville.com/actu/actudet_-a-Credin-le-Frere-Simon-temoigne-de-l-action-des-Flamboyants-d-Haiti_fil-2123886_actu.Htm

Une grenade explose dans une rue d'Epinay-sur-Seine

Une grenade a explosé dans la nuit de lundi à mardi vers 3h00 dans une rue d'Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis; au niveau d'un immeuble, touchant l'appartement d'une famille au rez-de-chaussée, sans faire de blessé, a-t-on appris auprès de la préfecture. Selon cette source, cette grenade a été lancée dans la rue de Lyon au niveau d'un quartier plutôt calme.
Le hall de l'immeuble a été touché, ainsi qu'un appartement du rez-de-chaussée, dans lequel se trouvait quatre adultes et deux enfants haïtiens mais personne n'a été blessé, a-t-on précisé.
"Il n'y a pas de lien" avec les incidents de Toulouse et de Montauban", a-t-on assuré de même source. Une enquête est en cours et le préfet de Seine-Saint-Denis s'est rendu sur place dans la nuit.
http://lci.tf1.fr/filnews/france/une-grenade-explose-dans-une-rue-d-epinay-sur-seine-7077954.html

MOONLIGHT BENJAMIN, la voix de l'âme haïtienne en concert à Saint Jean de la Ruelle

Dans le cadre du Printemps de l’égalité, le Pôle développement culturel de la Ville de Saint Jean de la Ruelle proposera un voyage au sein de l'immense diversité de l'âme créatrice haïtienne avec la majestueuse Moonlight Benjamin. "Touriste aux mains blanches, touriste en vacances. Là dans tes champs de canne à sucre poussent tes enseignes de la mort et nos bras suent à bêcher l’or pour engraisser tes coffres forts". (Manno Charlemagne)
Envoutante et sensuelle comme un rite vaudou, MOONLIGHT BENJAMIN chante l’exil, l’identité, la révolte. Force des mélodies et du message, le feu de tout un peuple couve en elle et se répand. Sa voix, soul, magnifique et fervente, envoutante comme un rite vaudou, fait résonner avec une émotion rare les voix des poètes haïtiens.
Force des mélodies et du message, elle poursuit dans son second album l'hommage à la culture de son pays et, comme une visite de l'immense diversité de l'âme créatrice haïtienne qui puise son inspiration dans une histoire chaotique, elle met à l'honneur différents textes d'auteurs. La révolte face à l'injustice est magnifiée par un humanisme indécrottable, une sensualité admirable et des choix de textes particulièrement éloquents qu'en créole ou en français, elle porte avec une force hors du commun.
Des prédations culturelles dénoncées par les poètes Emile Roumer et Rodolphe Moïse, aux souffrances de la domination et de l'exil chantées par Manno Charlemagne, en passant par les visions sur-réalistes et prophétiques de Frankétienne, chefs de file du spiralisme et la plume identitaire de Magyd Cherfi, tous les titres de cet album portent en eux une part de la complexité et de la richesse de ce pays, de sa culture merveilleuse.
http://www.obiwi.fr/culture/musiques/93784-moonlight-benjamin-la-voix-de-l-ame-haitienne-en-concert-a-saint-jean-de-la-ruelle