POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 5 janvier 2010

Vietel pourrait être l'actionnaire majoritaire de la nouvelle compagnie publique de Téléphonie

La compagnie vietnamienne Vietel Corporation est sur le point d'acquérir la majorité des actions de la Téléco. Les responsables du Conseil de Modernisation des Entreprises Publiques (CMEP) ont qualifié d'intéressantes les propositions de Vietel qui offre 59 millions de dollars pour 70 % des actions de la Téléco.
Alix Richard
et Yves Bastien, membres du Comité d'évaluation des appels d'offre ont fait valoir que Vietel répond aux spécificités techniques du dossier. Des négociations devraient débuter dans les prochains jours entre la Banque Central (président du Conseil d'administration de la Téléco) et la Vietel afin de trouver un accord final.
Vietel a proposé 59 millions de dollars pour 70 % des actions alors que la Banque Centrale souhaite vendre 60 % des actions de la nouvelle compagnie Natcom. Les représentants de Vietel n'étaient pas présents a la conférence de presse organisée par le CMEP contrairement aux dirigeants de Voila et Digicel.
Le président de la Digicel Haïti, Martin Boot, ne désarme pas. Il espère un désistement de Vietel au cours du processus de finalisation de l'accord. M. Boot explique que Digicel ne croit pas que de nouveaux investissements soient nécessaires dans les secteurs des téléphones cellulaires en Haïti.
Les dirigeants de Digicel estiment que le marché ne peut accueillir un quatrième opérateur privé.
LLM

L'évêque des Cayes prône l'élaboration d'un plan national de développement

L'évêque des Cayes, Guyre Poulard souhaite que les autorités gouvernementales haïtiennes s'appliquent à élaborer et exécuter un plan d'action de développement en vue d'améliorer les conditions de vie de la population.
Il croit que le gouvernement et les acteurs politiques œuvrent afin de concrétiser ce plan au cours de cette année 2010.
Dans une interview à radio Métropole, le prélat a dénoncé la propension des officiels à concevoir des stratégies pour conserver le pouvoir au lieu de réaliser des projets pouvant améliorer les conditions de vies des citoyens.
L'évêque des Cayes plaide pour une prise de conscience des autorités rappelant que les citoyens vivant dans les sections rurales n'ont pas accès au service public. Tout en faisant remarquer que cette situation contribue à accroître l'exode rural, M. Poulard appelle les autorités à œuvrer pour l'instauration d'un véritable Etat-nation.
LLM

Préval réclame des efforts pour renforcer la stabilité

Le président haïtien René Préval a souhaité vendredi la stabilité et la sécurité en 2010 lors de son discours à l'occasion du 206e anniversaire de l'indépendance d'Haïti.
Dans son message le chef de l'Etat haïtien a soutenu que son gouvernement a permis der renforcer la stabilité, la production agricole et la production d'énergie électrique. "Je souhaite à Haïti une année 2010 dans la paix, la sécurité et la stabilité», a déclaré le président Préval s'adressant à des milliers de personnes massées sur la Place d'armes des Gonaïves.
Il a dans le même temps stigmatisé la division qui déchire son pays depuis plus de 200 ans. "Depuis 1806, deux ans après son indépendance, avec l'assassinant du général Jean-Jacques Dessalines fondateur de la Nation, le pays est entré dans un cycle de division qui retarde son développement", a regretté M. Préval.
Le chef de l'Etat a tout au cours de son discours mis l'accent sur l'importance de la stabilité dans le progrès économique. Il assure que le pays pourra compter environ 100 000 emplois au cours de l'année prochaine.
Il a également insisté sur l'importance d'un climat de stabilité pour attirer des investisseurs et créer des emplois en Haïti où plus de la moitié de la population active est au chomage. "Actuellement nous sommes en train de reconstruire le réseau routier du pays et nous avons faits d'énormes progrès dans la relance de la production agricole après les ouragans destructeurs de 2008. Est-ce que nous allons laisser l'instabilité, comme par le passé, détruire tout ce qui se fait", a lancé M. Préval.
Sur le plan politique, M. Préval a souhaité que des élections législatives prévues en Haïti en février et mars prochains se déroulent dans des conditions de sécurité et de transparence.
LLM