POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 9 octobre 2009

La police libère un homme d’affaires français peu après son enlèvement

Légèrement blessé, Meshad Nazemy a pu retrouver les siens au bout d'une importante mobilisation de la PNH ; les ravisseurs en cavale, mais activement recherchés


Un homme d'affaires de nationalité française, Meshad Nazemy, propriétaire du restaurant La Coupole, a été libéré jeudi après-midi, quelques heures après son enlèvement en Plaine (banlieue nord de Port-au-Prince) par six individus armés, a annoncé le porte-parole adjoint de la Police Nationale, Gary Desrosier.

L'otage a été retrouvé légèrement blessé dans le quartier de Puits Blain, à Delmas 75 (est), suite à une opération qu'avaient lancée plusieurs unités de la PNH.

L'alerte générale avait été déclenchée.

Une fois libéré, Meshad Nazemy a été immédiatement conduit à l'hôpital où les soins appropriés lui ont été prodigués.

Gary Desrosier précise qu'aucun des preneurs d'otage n'a pu être capturé. Mais, les informations fournies par la victime lors de son interrogatoire à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) devraient permettre aux forces de l'ordre de traquer les bandits.

Les ravisseurs ont avoué s'être trompés de cible, car, ils recherchaient quelqu'un d'autre, selon les premières révélations de M. Nazemy.

Celui-ci participait à une réunion d'affaires au moment où le rapt s'était produit à Cazeau. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6242



Vous cherchez l'intégrale des clips de Michael Jackson ? Bing ! Trouvez !

Jimmy Carter lance à Port-au-Prince son plan contre la malaria et la filariose

jeudi 8 octobre 2009, Radio Kiskeya

L'ancien Président américain Jimmy Carter et le Président René Préval ont officialisé jeudi à Port-au-Prince un accord de coopération visant à éradiquer sur dix ans le paludisme et la filariose lymphatique en Haïti et en République Dominicaine grâce à un financement total de 241 millions de dollars du Centre Carter.

De ce montant, 163 millions seront attribués à notre pays où la prévalence de la malaria particulièrement élevée concerne 6% de la population.

S'exprimant au Palais National (siège de la Présidence) lors d'une conférence de presse conjointe avec le chef de l'Etat, M. Carter a jugé capitale pour le développement d'Haïti la disparition de deux maladies qui constituent une source de préoccupation en matière de santé publique. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6243



Gratuit : Hotmail plus rapide avec Internet Explorer 8 ! Cliquez ici !

Un nouveau regroupement politique en piste pour les élections

Les chefs de file du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), du Grand Rassemblement pour l'Evolution d'Haïti (GREH), de l'Action Démocratique pour Bâtir Haïti (ADEBHA) et du Mouvement Patriotique du 28 novembre (MNP-28) ont annoncé la formation de la Plateforme des Patriotes Haïtiens (PLAPH) qui se prépare pour les élections générales de 2010.
Il s'agit d'un regroupement de partis centristes expliquent les dirigeants de cette plateforme qui entendent œuvrer à la création de richesse en Haïti.
Himmler Rébu (GREH), secrétaire général de la Plateforme soutient qu'il faudra réaliser d'importants projets d'infrastructure à travers le pays puisque le travail est le principal outil pour créer la richesse.
Outre les infrastructures, la Plateforme se propose également d'encourager la relance de la production agricole.
M. Rébu explique que les partis membres de cette plateforme s'appliquent à élaborer un programme afin de réformer l'Etat. La Plateforme des Patriotes Haïtiens (PLAPH) entend intensifier le dialogue avec le secteur privé, les haïtiens de la diaspora et la communauté internationale insiste M. Rébu.
La présidente de la Plateforme des Patriotes Haïtiens (PLAPH), Myrlande H. Manigat espère mobiliser toutes les " énergies indispensables pour entreprendre la grande œuvre de reconstruction nationale".
La secrétaire générale du RDNP fait figure de favori pour la candidature à la présidence de la république.
Ce dossier a été la cause du divorce entre la Plateforme et l'un des membres fondateurs, l'Adrenah. Le président de l'Adrenah, Max Adam, a déploré le comportement qu'il qualifie d'anti-démocratique des dirigeants de la Plateforme des Patriotes Haïtiens.

LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15898



Nouveau! Découvrez le Windows phone Samsung Omnia II disponible chez SFR. Cliquez ici

Amaral Duclona pourrait être extradé vers la France

Les autorités judiciaires dominicaines annonceront le 14 octobre prochain leur décision après la demande d'extradition de Amaral Duclonas, ex -chef de gang de Belekou (Cité Soleil), formulée par le gouvernement français.
La demande pourrait être approuvée puisque la France et la République Dominicaine ont signé un accord d'extradition ce qui n'est pas le cas pour Haïti.
Peu d'informations sont disponibles sur les déclarations de M. Duclonas aux enquêteurs de l'agence dominicaine de lutte contre le trafic de la drogue.
Des medias haïtiens ont rapporté des éventuelles révélations de l'ex-chef de gang de Cité Soleil confirmant l'enlèvement et l'assassinat du directeur de la Commission Nationale des Marchés Publiques (CNMP), Robert Marcelo.
Cependant le correspondant de radio Métropole à Santo Domingo, Jean Michel Carroit, explique que les informations ne sont pas confirmées. " Les officiels dominicains affirment que l'intéressé nie être Amaral Duclonas", insiste M. Carroit qui s'est entretenu avec des fonctionnaires dominicains et français.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15899



Nouveau! Découvrez le Windows phone Samsung Omnia II disponible chez SFR. Cliquez ici

Reprise du dialogue entre les différentes entités de l'UEH

Les membres de la commission présidentielle chargée de favoriser la reprise des activités à l'Université d'Etat d'Haïti (UEH) affirment avoir rencontré les différentes entités impliquées dans la crise. Au cours des 15 premiers jours, les membres du comité de facilitation, formée par le président René Préval, se sont entretenus avec les dirigeants des différentes facultés, dont la Faculté de Médecine, des étudiants et des représentants du rectorat.
Toutefois le président de la commission Dr. Herald Charles espère rencontrer les dirigeants des associations d'étudiants afin d'engager véritablement le processus de dialogue.
Interrogé sur les critiques relatives au non respect de l'autonomie de l'université, le docteur Charles a soutenu que plusieurs membres du comité qui ont œuvré pour la conquête de cette autonomie n'entendent nullement la fragiliser.
Il assure que 50% du travail ont déjà été accomplis par le comité qui est déterminé à poursuivre son action en vue d'une sortie de crise harmonieuse.
Outre les rencontres avec les secteurs universitaires, les membres du comité ont eu trois réunions d'évaluation avec le chef de l'Etat René Préval. Hérold Jean François, membre du comité, annonce que des recommandations relatives à l'installation de Cafeteria et de Bibliothèque dans les facultés seront soumises au président.
Des projets à long et moyen termes ont également été abordés avec le chef de l'Etat notamment la question d'un campus universitaire, révèle M. Jean François.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15900



Gratuit : Hotmail plus rapide avec Internet Explorer 8 ! Cliquez ici !

Une entreprise canadienne envisage d'investir dans l'énergie

Des industriels canadiens envisagent d'investir plus de 800 millions de dollars dans le secteur de l'énergie renouvelable en Haïti. Le projet Ecolosol permettra de vendre 70 à 80 mégawatts de courant électrique produite notamment à partir du traitement de déchets ou de l'éolienne.
Le président de la Compagnie canadienne Telus experts Conseils, Pascal Massiothra, explique que plus de 50 mégawatts d'énergie électrique seront produites dans la région métropolitaine à partir des détritus. " Il y a une masse de déchets pouvant produire entre 50 à 70 mégawatts dans la capitale ", insiste M. Massiothra qui révèle qu'une décharge écologique sera également créée.
Dans la seconde partie du projet, l'entreprise canadienne entend produire de l'énergie éolienne dans les villes de province. Ecolosol promet d'installer deux usines dans les régions du Nord et du Sud pouvant produire chacune 30 mégawatts d'energie.
Les dirigeants de Telus Experts conseils soutiennent que le courant produit sera vendu à l'Etat haïtien à un tarif compétitif. La compagnie entend investir 220 millions de dollars en 20 ans pour l'usine de traitement des déchets. Le cout de production d'énergie sur une période de 65 ans avoisinera les 867 millions de dollars précise M. Massiothra.
L'entreprise Telus qui collabore avec une firme haïtienne est ouverte aux autres investisseurs haïtiens et étrangers.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15907



Nouveau! Découvrez le Windows phone Samsung Omnia II disponible chez SFR. Cliquez ici

Haïti et les Bahamas interconnectés via un câble de fibre optique

La firme bahaméenne BTC a révélé hier l'existence d'un accord avec la Téléco pour faciliter l'échange de données entre Haïti, les Bahamas et les Etats Unis via un câble de fibre optique. Un porte parole de la BTC a précisé que tous les travaux ont été réalisés pour permettre aux consommateurs d'utiliser les lignes qui sont déjà opérationnels en Haïti.
Le directeur de la Téléco, Michel Présumé, qui a confirmé la nouvelle souligne qu'il s'agit d'une bonne nouvelle pour Haïti. " Le câble sous marin de fibre optique donne une ouverture sur le monde extérieur ", martèle M. Présumé faisant remarquer que les operateurs pourront mieux servir la population. Il confirme que le plan est opérationnel dans le pays depuis quelques semaines et explique que des operateurs locaux ont déjà signé des contrats d'exploitation du câble.
Par ailleurs, M. Présumé annonce la mise en application d'autres dispositions qui permettront d'améliorer les services dans le domaine de la télécommunication. Il envisage d'améliorer les infrastructures numériques à travers le pays.
La communication par le câble de fibre optique permettra d'obtenir des services plus fiables qui ne seront pas affectés lors des catastrophes naturelles.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15906



Nouveau! Tout Windows vous suit partout. Découvrez les Windows phones. Cliquez ici.

Attribution surprise du prix Nobel de la paix au président américain Barack Obama

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au président américain Barack Obama, premier noir à occuper la Maison Blanche, d'où il a fortement infléchi la politique étrangère en optant pour une approche plus consensuelle et multilatérale, une décision surprise du comité norvégien d'Oslo.

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au président américain Barack Obama, premier noir à occuper la Maison Blanche, d'où il a fortement infléchi la politique étrangère en optant pour une approche plus consensuelle et multilatérale, une décision surprise du comité norvégien d'Oslo.

"En tant que président, Obama a créé un nouveau climat dans la politique internationale", a déclaré à Oslo le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland.

Barack Obama reste toutefois confronté à deux conflits ouverts: en Irak mais surtout en Afghanistan, où il est à la recherche d'une nouvelle stratégie et où la situation se dégrade au point que certains évoquent un nouveau bourbier comparable au Vietnam.

Le comité Nobel dit avoir "attaché une importance particulière à la vision et aux efforts d'Obama pour un monde sans armes nucléaires".

Homme le plus puissant de la planète, Barack Obama, qui a pris ses fonctions il y a moins de neuf mois, a prôné le mois dernier à l'ONU une planète débarrassée de toutes ses armes nucléaires.

"Nous ne devons jamais cesser nos efforts avant de voir le jour où les armes nucléaires auront été éliminées de la surface de la Terre", avait déclaré M. Obama lors d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité.

Sous sa présidence, le Conseil de sécurité avait alors adopté une résolution appelant à l'instauration d'un monde dénucléarisé.

"La diplomatie multilatérale a retrouvé une position centrale, avec un accent sur le rôle que les Nations unies et d'autres institutions internationales peuvent jouer", a ajouté M. Jagland.

Le président américain, âgé de 48 ans, a notamment prononcé en juin en Egypte un discours destiné à jeter des ponts entre son pays et le monde musulman après des années de tensions liées aux attentats du 11 septembre et à la guerre contre le terrorisme qui s'en est suivie.

Le "cycle de méfiance et de discorde doit s'achever", avait-il dit à l'université du Caire, après avoir salué l'audience par un "Salam aleikum" ("que la paix soit sur vous") à l'adresse des 1,5 milliard de musulmans.

"Je suis venu chercher un nouveau départ entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde, un départ fondé sur l'intérêt mutuel et le respect mutuel", avait-il dit.

Parmi les "faits d'armes" du président américain, M. Jagland a aussi relevé son engagement dans la lutte contre le changement climatique.

Le prix prix Nobel lui sera remis à Oslo le 10 décembre, une date qui coïncide avec la conférence internationale sur le climat à Copenhague.

Egalement à son crédit, M. Obama s'est engagé à fermer la très controversée prison de Guantanamo, où sont encore détenues 223 personnes, même si la Maison Blanche semble avoir renoncé à la date-limite de janvier 2010, initialement fixée.

Mais tout n'est pas rose. S'il a pu commencer à désengager les troupes américaines d'Irak, Barack Obama reste empêtré sur le front afghan.

Ses tentatives de conciliation au Proche-Orient, dont il a fait une priorité, semblent aussi dans l'impasse. Les efforts de l'envoyé spécial américain George Mitchell en vue de relancer le processus de paix se heurtent notamment au refus par Israël de geler la colonisation.

Barack Obama est le troisième haut responsable démocrate américain à recevoir le Nobel en l'espace de quelques années, après Jimmy Carter en 2002 et Al Gore en 2007.

Il est aussi le troisième président des Etats-Unis à être récompensé pendant l'exercice de ses fonctions après Theodore Roosevelt en 1906 et Woodrow Wilson en 1919.

Un record de 205 individus et organisations étaient en lice cette année pour le Nobel de la paix.

Le prix consiste en une médaille, un diplôme et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (près d'un million d'euros).

Commentaires :

Pensez-vous que Barak Obama mérite ce prix Nobel de la paix ?



Nouveau! Découvrez le Windows phone Samsung Omnia II disponible chez SFR. Cliquez ici