POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 20 mai 2012

Haïti-Sécurité : Les supposés anciens militaires de Lamentin vident les lieux

P- au-P, 20 mai 2012 [AlterPresse] --- Les supposés anciens militaires du camp de Lamentin (Carrefour, périphérie sud de la capitale) ont abandonné l’espace qu’ils occupaient depuis près de 5 mois, sous la pression d’une opération policière ce week-end, a constaté AlterPresse. « Ils ont fui en passant par l’arrière du camp. Quand les policiers sont entrés ils n’y ont rien trouvé », rapporte un riverain à AlterPresse.
Selon les témoignages de certains habitants de la zone de Lamentin, les unités de la Police nationale d’Haïti (Pnh) ont ouvert le feu au moment où les individus en treillis militaire tentaient de regagner la base au cours de la soirée du 18 mai, après une marche à l’occasion de la fête du drapeau.
Ceux qui étaient restés à l’intérieur du camp ont du vider les lieux suite à des échanges de tirs, rapporte-t-on.
Lors des opérations du 18 mai, plus de 50 anciens militaires et autres individus, la plupart armés, ont été appréhendés et conduits au commissariat de Port-au-Prince, indiquent des sources officielles.
Ce sont environ une vingtaine de chars de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH) et de camionnettes de la police qui sont maintenant observés aux abords de ce camp qui semble désormais désert.
Des agents de la police sont remarqués à l’intérieur du camp qui a été jusqu’en 1995, année de dissolution de l’ancienne armée, une base militaire.
Les échanges de tirs qui ont eu lieu dans la nuit du 18 au 19 mai ont provoqué une vague de panique dans la commune de Carrefour.
La semaine dernière encore, les supposés anciens militaires qui occupaient la base de Lamentin avaient exprimé leur volonté de la garder, malgré les appels du gouvernement à déposer les armes, après une période d’apparent laisser-faire.
Les anciens militaires réclament la remobilisation de l’armée réduite dans un premier temps à 1 500 hommes, puis dissoute par le président Jean Bertrand Aristide en 1995. [srh gp apr 20/5/2012 05:15]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12873

Arrestations lors d'une manifestation pour le retour de l'armée en Haïti

Deux Américains figuraient parmi la cinquantaine d'individus arrêtés lors d'une marche où des centaines de manifestants ont plaidé pour le retour de l'armée d'Haïti, a indiqué un porte-parole de la police, samedi.
Gary Desrosiers, de la police nationale d'Haïti, a déclaré que les Américains avaient été arrêtés parce qu'ils avaient agi, vendredi soir, comme s'ils faisaient partie de la manifestation qui s'est conclue dans la violence à Port-au-Prince.
Zeke Petrie, âgé de 39 ans et originaire de l'Ohio, de même que Steven Shaw, âgé de 57 ans, du Massachusetts, ont été arrêtés par les autorités haïtiennes. Tous deux étaient au volant de véhicules pendant la marche ayant rassemblé les partisans du rétablissement de l'armée.
Deux autres Américains et une Canadienne de la Colombie-Britannique ont été détenus pendant la nuit dans l'entrée de la station de police à Canapé Vert, après avoir tenté d'apporter de l'insuline, des seringues et des tampons à Zeke Petrie, qui se dit diabétique.
Les anciens soldats et leurs jeunes partisans ont arpenté les rues vendredi, exhortant le président Michel Martelly à respecter sa promesse formulée pendant la campagne électorale de restaurer l'armée haïtienne. Les forces militaires, auxquelles on reprochait de commettre abus de pouvoir, avaient été abolies en 1995.
Le rassemblement avait débuté dans le calme, mais certaines personnes ont commencé, près du palais présidentiel, à lancer des pierres au milieu d'une lourde présence de l'ONU. Les Casques bleus ont répliqué en usant de gaz lacrymogènes, tandis que certains des manifestants portant l'uniforme militaire étaient armés de pistolets. Des policiers ont fait feu devant une ancienne caserne militaire ce soir-là, dans le district Carrefour à l'extérieur de Port-au-Prince.
Pas moins de quatre civils ont été traités pour des blessures par balle vendredi soir dans deux cliniques de Médecins sans frontières à Carrefour, a précisé un porte-parole de l'organisation, Mathieu Fortoul, ajoutant du même souffle qu'on ignorait pour l'instant si ces personnes avaient été blessées dans les échanges de tirs survenus lors de la manifestation.
Un responsable haïtien a indiqué que la police nationale avait fermé deux vieilles bases militaires que les anciens soldats utilisaient comme bases d'opérations.
Selon Réginald Delva, du Secrétariat d'État de la Sécurité publique, la police a fermé les deux camps militaires samedi et prévoyait d'en fermer deux autres. Ces anciennes bases étaient utilisées à des fins d'entraînement par des centaines d'anciens soldats et leurs jeunes partisans pour en appeler à restauration de l'ancienne armée haïtienne.
La fermeture des camps survient une journée après que des centaines d'aspirants-soldats eurent défilé à Port-au-Prince pour demander le retour des forces armées.
Associated Press
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/05/19/008-haiti-police-armee.shtml

SEAN PENN COMPTE SUR UN ENGAGEMENT DE FRANCOIS HOLLANDE EN FAVEUR D'HAITI


Alors qu'on apprenait que Sean Penn avait récolté la somme de 1,3 millions de dollars pour venir en aide à Haïti lors du Festival de Cannes 2012 (voir notre article), voilà que l'acteur s'est laissé aller à quelques confidences sur cette cause dans le journal Le Figaro. Sans langue de bois, le comédien a confié qu'il espérait un engagement politique de la part de François Hollande envers Haïti.
N'est pas Sean Penn qui veut ! L'acteur, présent sur la Croisette pour une cause qui lui tient à cœur, Haïti, a récolté la modique somme de 1,3 millions de dollars pour son association qu'il a fondé afin de venir en aide à Haïti et à ses habitants, lors d'une soirée caritative organisée au Festival de Cannes 2012. Dans un entretien accordé au journal Le Figaro, le comédien s'est laissé aller à quelques confidences sur cette association pour laquelle il se bat. Il faut dire que depuis sa création, en 2010, l'acteur y consacre tout son temps ! "C'est sûrement à cette bataille que je me consacre le plus. Mais si j'y suis toujours, deux ans après, et que j'entends le faire savoir en multipliant les événements, c'est parce que nous avançons", a-t-il confié.
Il n'a pas hésité à rappeler la position de la France face à cette cause. "La France a pris beaucoup d'engagement là-bas, comme d'autres pays, notamment les États-Unis. Elle a fait beaucoup d'efforts pour Haïti, mais nous attendons que ces engagements soient entièrement tenus et respectés", a-t-il ajouté.
Et l'acteur ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a souligné qu'il comptait sur un engagement politique de François Hollande envers Haïti. "Sur le plan politique, j'espère vivement que les présidents Obama et Hollande apporteront leur soutien commun au jeune gouvernement d'Haïti. Chacun sa conscience, ses responsabilités. Moi j'aurais honte si je n'avais rien fait", a-t-il expliqué.
C'est dit !
http://www.news-de-stars.com/festival-de-cannes-2012/sean-penn-il-compte-sur-un-engagement-de-francois-hollande-pour-haiti_art69099.html

POUR HAÏTI...Nuits cannoises


CANNES – «À toutes les femmes ici ce soir, dites à votre mari que vous ne coucherez pas avec lui s'il ne donne pas un max d'argent». Sean Penn, n'avait qu'un seul but en tête vendredi soir, convaincre chaque invité d'ouvrir son portefeuille pour Haïti. Pari réussi, il a amassé près de deux millions $ en quelques heures.

Avec Sean Penn comme maître de cérémonie, le protocole prend rapidement congé. Malgré la présence de politiciens et d'aristocrates, Sean Penn, cigarette à la main, a multiplié les «putain» dans son discours enflammé sur les besoins criants d'Haïti, où il oeuvre depuis le tremblement de terre de janvier 2010.
La soirée «Carnival in Cannes» avait lieu sous une tente dressée à côté du Palais des Festivals. On avait décoré la salle aux couleurs d'Haïti et fait venir des musiciens et artistes locaux. «Haïti nous regarde ce soir, vous n'avez pas idée», a dit Penn suppliant la salle de «privilégiés» de donner généreusement.
«Je sais que vous avez d'autres fêtes ce soir et d'autres personnes à baiser, mais je vous garantis que nous mettrons votre argent à contribution». Les invités ont payé 5000 $ par billet et jusqu'à 100 000 $ pour une table de 12 personnes.
Tout le gratin du Festival de Cannes y était, dont les membres du jury, Jean-Paul Gaultier, Diane Kruger, Emmanuelle Devos et Ewan McGregor qui sont sortis de leur conclave pour l'occasion. Ils sont partis avant la fin (ils voient trois films par jour).
Festival de Cannes
Le producteur Harvey Weinstein, Giorgio Armani, Ben Stiller, Gerard Butler, Michelle Rodriguez, le mannequin Eva Herzigova, David Schwimmer, Jada Pinkett Smith et Robert DeNiro étaient aussi présents.
P. Diddy est arrivé tard, saluant chaque table. Jessica Chastain a longtemps enlacé Sean Penn avec qui elle partage l'affiche du film The Three of Life.
Le réalisateur canadien Paul Haggis et le mannequin Petra Nemcova étaient co-hôtes de l'événement avec Penn. Le trio est très complice.
Ils ont récolté des fonds grâce à une vente aux enchères de lots exclusifs. Trois personnes ont payé 100 000 euros chacun pour accompagner Penn en Haïti.
Pour faire monter les enchères d'un week-end aux Golden Globes, Paul Haggis a fait monter l'acteur Gerard Butler sur scène. «Mesdames, Gerry va être votre "date"».
«Je vais vous rembourser votre argent ne vous inquiétez pas», a dit l'acteur visiblement gêné. Un invité a bondi sur scène annonçant: «100 000 euros sans Gerard Butler». Vendu.
Deux billets VIP pour un concert de U2 et une guitare de Bono sont partis pour 200 000 euros. Un portrait peint par Shepard Fairey s'est vendu 100 000 euros. Il y avait aussi une rencontre en tournée avec Lady Gaga, des invitations au Grand Prix de Monaco, une rencontre avec le Prince Albert et des billets pour le défilé Victoria Secret à New York.
Le nouveau président haïtien, Michel Martelly est apparu sur écran depuis Port au Prince. Assis au piano, il a chanté Haïti chérie, tout en remerciant Sean Penn.
«Je serai éternellement reconnaissant pour ce que tu fais pour mon pays», a-t-il dit.
La soirée s'est terminée vers 2 h du matin dans une ambiance de carnaval quand les stars ont rejoint le groupe haïtien RAM sur scène.
http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2012/05/19/19778641-qmi.html