POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 2 janvier 2013

Fête nationale de Haïti : Le Président Bouteflika félicite M. Michel Martelly

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue haïtien, M. Michel Martelly, à l’occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, réitérant sa disponibilité à renforcer les relations de coopération unissant les deux pays, a indiqué un communiqué de la présidence.
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue haïtien, M. Michel Martelly, à l’occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, réitérant sa disponibilité à renforcer les relations de coopération unissant les deux pays, a indiqué un communiqué de la présidence.
«Qu’il me soit permis de m’associer à la célébration de la fête nationale de votre pays et de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes félicitations les plus chaleureuses ainsi que mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple haïtien ami», a écrit le Président Bouteflika dans son message. «Je voudrais saisir cette opportunité pour vous réitérer ma disponibilité à œuvrer, de concert avec vous, au renforcement des relations d’amitié et de coopération qui unissent nos deux pays», a ajouté le Chef de l’Etat.

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/36521

A l’occasion de la fête nationale de son pays, S.M. le Roi adresse un message de félicitations au Président haïtien

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de vœux et de félicitations au Président de la République d’Haïti, Michel Joseph Martelly, à l’occasion de la fête nationale de son pays.
Dans ce message, le Souverain adresse Ses chaleureuses félicitations et Ses meilleurs vœux de santé et de bonheur au Président haïtien souhaitant davantage de progrès et de prospérité au peuple haïtien ami.
Le Souverain saisit également cette opportunité pour exprimer au chef de l’État haïtien Sa ferme détermination à continuer à œuvrer, de concert avec lui, en vue de donner une nouvelle impulsion aux relations d’amitié et de coopération liant le Royaume du Maroc et la République d’Haïti, dans le plein respect des spécificités et des constantes des deux pays respectifs, et ce, pour le plus grand bien des peuples amis, et pour contribuer au développement de la coopération Sud-Sud.

http://www.lematin.ma/journal/A-l-occasion--de-la-fete-nationale-de-son-pays_S-M--le-Roi-adresse-un-message--de-felicitations-au-President-haitien/176162.html

Les Gonaïves continuent d'exporter les détenus

MAXImini.com
Justice - Publié le 31/12/2012 à 18:52:12 en Haiti
Les autorités judiciaires des Gonaïves ont convenu de transférer, dimanche, soixante-quinze prisonniers vers d’autres centres carcéraux du pays.
Quarante neuf des détenus sont transférés à Saint-Marc et vingt-six autres à la prison de la Croix-des-Bouquets, selon des chiffres communiqués par le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves, Me Enock Géné Génélus.

Des transferts récurrents
Les prisonniers transférés à Saint-Marc seront de retour dans la cité de l’indépendance pour être jugés, a fait savoir le chef du Parquet des Gonaïves. Ceux transférés à la Croix-des-bouquets, a précisé le commissaire du gouvernement, sont des condamnés à temps et à perpétuité. Ils y resteront pour purger leur peine.
Depuis la destruction de la prison civile des Gonaïves, lors de la rébellion anti-Aristide entre 2003 et 2004, la quatrième ville en importance d’Haïti peine à garder ses détenus. Ces derniers sont souvent transférés surtout en période cyclonique. Une maison de fortune est transformée en centre d’incarcération.

http://www.maximini.com/fr/news/haiti/justice/les-gonaives-continuent-d-exporter-les-detenus-20568.html

L’ex-président Aristide bientôt au parquet

MAXImini.com
Justice - Publié le 31/12/2012 à 19:44:53 en Haiti
Les plaintes contre l’ancien président Jean-Bertrand Aristide se succèdent. L’ex-homme fort d’Haïti doit répondre, le jeudi 3 janvier 2013, à une double convocation du Parquet de Port-au-Prince.
Le silence de Jean-Bertrand Aristide, depuis son retour de l’exil en février 2011, ne suffit pas pour se faire oublier de ses détracteurs et anciens opposants. Celui qui a été, à deux reprises, à la magistrature suprême de l’Etat haïtien – des mandats sauvagement interrompus – doit répondre, le jeudi 3 janvier 2013, à une double convocation, portant l’une sur sa responsabilité présumée dans la faillite frauduleuse des coopératives financières en 2002/2003, et l’autre sur une gestion à son profit personnel qu’il aurait faite de son ancienne œuvre sociale, Lafanmi Se Lavi ("La famille c’est la vie", en créole).

Des opposants déterminés
L’ancien chef de l’Etat devrait être interrogé suite aux plaintes qui ont été déposées contre lui récemment, selon Me Lucmane Délile, chef du Parquet de Port-au-Prince. Ce dernier, du temps qu'il étudiait à l’Université d’Etat d’Haïti où il a décroché une licence en droit, a activement participé aux manifestations qui poussaient Jean-Bertrand Aristide à la démission, en février 2004.
Rosemond Jean, responsable de la coordination nationale des sociétaires victimes des coopératives (CONASOVIC), s'est déclaré déterminé à poursuivre Aristide en justice pour fraude, escroquerie et association de malfaiteurs. M. Jean, cité par radio Kiskeya, accuse l’ancien président d’avoir été complice du pillage de l’épargne de milliers de sociétaires par des dirigeants de coopératives, aujourd’hui en fuite à l’étranger ou circulant librement sur le territoire national.
De leur côté, plusieurs anciens pensionnaires de Lafanmi Se Lavi reprochent à Aristide d’avoir amassé une fortune en exploitant leur situation, lorsque cette ONG, fondée en 1986, s’occupait des enfants des rues.

http://www.maximini.com/fr/news/haiti/justice/l%E2%80%99ex-president-aristide-bientot-au-parquet-20569.html