POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 6 novembre 2009

Le Sénat Haïtien ratifie le Choix de Jean Max Bellerive comme premier ministre.

Port-au-Prince, 6 novembre (EFE). Le Sénat haïtien a ratifié aujourd'hui par unanimité le choix du ministre de Planification et coopération Externe, Jean Max Bellerive, comme premier ministre. Ce premier pas  des démarches parlementaires pour la confirmation comme chef du pouvoir l'exécutif de Bellerive, qui devrait être ratifié par la Chambre des députés avant de former et présenter son programme de gouvernement devant les deux chambres

http://www.elnuevodiario.com.do/app/article.aspx?id=174730

Jean Max Bellerive doit sa popularité au Parlement aux "petits projets" qu’il a financés pour des parlementaires, selon le sénateur du Nord-Ouest Eddy Bastien

Le choix de M. Bellerive n'est pas pour autant mauvais, de l'avis du parlementaire

« Ce sont les petits projets financés pour les parlementaires par le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe qui valent au premier ministre désigné, Jean-Max Bellerive, sa popularité auprès de ces derniers », a déclaré jeudi le 3ème sénateur du Nord-Ouest, Eddy Bastien, élu sous la bannière de l'Alliance démocratique.

« Ces projets ont assuré une certaine visibilité à des parlementaires motivés par leur réélection », a ajouté le sénateur Bastien.

Le parlementaire révèle en avoir discuté avec le ministre de la Planification Bellerive, lui reprochant une telle orientation qui, en aucune façon, ne saurait assurer le développement du pays.

Eddy Bastien affirme cependant que le choix de M. Bellerive n'est pas mauvais en soi.

Le 3ème sénateur du Nord-Ouest n'avait pas pris part à la séance d'interpellation de la première ministre Michèle Pierre Louis, le 29 octobre dernier.

L'analyse du dossier soumis par le premier ministre désigné Jean-Max Bellerive était très avancée jeudi au Sénat. Le rapport de la commission sénatoriale de ratification est annoncé pour ce vendredi. L'assemblée devrait immédiatement statuer sur l'accessibilité ou non de M. Bellerive au poste de premier ministre. [jmd/Radio Kiskeya]

Le problème migratoire haïtien, une lourde charge pour la République Dominicaine selon José Miguel Insulza

Le secrétaire général de l organisation des Etats Américains (OEA), José Miguel Insulza, appelle la communauté internationale à soutenir la République Dominicaine qui fait face à un flux migratoire haïtien.
M. Insulza qui participait à la 2ème Réunion des ministres de la sécurité des Amériques ouverte mercredi à Santo-Domingo a souligné que le problème migratoire haïtien est une lourde charge pour la République voisine.
''Cette situation nécessite un appui de la communauté internationale", a insisté M. Insulza qui a aussi mis l'accent sur des progrès réalisés notamment en matière de stabilité politique en Haïti, grâce à la présence de la MINUSTAH.
Selon lui beaucoup reste à faire dans le pays surtout dans les domaines de la justice, ainsi que dans l'implémentation des projets de développement.

Il a également questionné la capacité de la police haïtienne à résister après le départ de la MINUSTAH.
Lors de son passage en république Dominicaine cette semaine José Miguel Insulza a fait savoir que l'OEA a fait une bonne évaluation du travail de la première ministre Michèle Pierre-Louis destituée le 30 octobre par le Sénat de la République.
Mais le Senat a fait sa propre évaluation, ainsi fonctionne la démocratie, a-t-il dit.

RHD

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16035

Des casques bleus coupables d'abus sexuels ont été sanctionnés par l'ONU

L'Organisation des Nations-Unies a annoncé hier qu'une cinquantaine de Casques bleus, ont été condamnés ces trois dernières années pour des abus sexuels commis dans le cadre de missions de maintien de la paix.
Dans un communiqué publié hier l'ONU a expliqué que ces sanctions s'inscrivent dans le cadre de la politique zéro tolérance contre l'exploitation et les abus sexuels des casques bleus.
La porte parole de l'ONU, Michèle Montas a révélé que depuis janvier une trentaine de soldats onusiens impliqués dans des cas d'abus sexuels ont été sanctionnés.
Des casques bleus déployés en Haïti, Liban, Côte d'Ivoire, Liberia, Soudan et République Démocratique du Congo ont été sanctionnés.
La mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) n'a fourni aucune information sur le dossier des casques bleus Sri Lankais accusés d'avoir violer des jeunes filles en 2007.
Le ministère à la condition féminine et aux droits de la femme avait réclamé la publication du rapport d'enquête sur ces cas de viols.
LLM

 

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16034

 

Ban ki-moon nomme un nouveau représentant adjoint de la Minustah

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé hier la nomination de la canadienne Kim Bolduc au poste de représentante spéciale adjointe de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).
Un communiqué du bureau du parole de l'ONU informe que madame Bolduc sera aussi résidente coordonnatrice humanitaire des Nations Unies dans ce pays. Elle succèdera au Français Joël Boutroue, a précisé la porte-parole du Secrétaire général. Le Secrétaire général a remercié M. Boutroue pour son dévouement et son travail en Haïti.
Selon l'ONU Kim Bolduc a une expérience étendue en matière de préparation et de gestion de programmes de reconstruction post-conflit en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient. Elle était depuis 2006 résidente coordonnatrice des Nations Unies et représentante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Brésil. Elle a aussi servi comme résidente coordonnatrice au Honduras et au Pérou.

La chambre basse planche sur le dossier du Premier Ministre désigné

Les députés ont commencé à analyser les dossiers du Premier Ministre désigné Jean Max Bellerive. Une commission de 5 membres, présidée par Joseph Nelson Pierre Louis a été constituée mercredi soir par le président de la chambre basse de concert avec les présidents des commissions permanentes.
La commission spéciale de ratification de la chambre basse réalisera sa propre enquête indépendamment de celle du sénat.
Le président de la commission Joseph Nelson Pierre Louis n'a pas voulu annoncer une date pour la présentation du rapport. Il assure que le rapport sera soumis au bureau dans le meilleur délai. " En tant qu'homme d'Etat responsable nous refusons tout empressement dans l'analyse des documents", insiste t-il.
Le député Acluche Louis Jeune n'est pas de cet avis. Il attire l'attention sur l'empressement avec lequel le chef de l'Etat a désigné un nouveau Premier Ministre. Selon le parlementaire, ses collègues ont tendance à applaudir les décisions venant du chef de l'Etat.
Le député Louis Jeune croit que la séance de ratification du Premier Ministre désigné se tiendra le jeudi 12 novembre 2009.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16032

Augmentation du nombre de cas de lynchage dans le pays selon La MINUSTAH

La MINUSTAH se dit inquiète sur l'augmentation des cas de lynchage enregistrés dans le pays au cours de ces derniers mois.
Le porte-parole de la police des nations-Unies (UNPOL), Fred Blaise, a indiqué que depuis le début de l'année, 77 lynchages ont été commis, ce qui constitue une augmentation de 30% sur le nombre de cas enregistrés en 2008 à la même période. .
M. Blaise rappelle à la population que nul n'a le droit de se faire justice et que toute personne qui se rend coupable d'actes répréhensibles notamment de lynchages sera punie conformément aux lois en vigueur. .
Pour ce qui est des cas d'enlèvement, Fred Blaise a fait savoir que leur nombre a considérablement baissé par rapport à l'année dernière où 327 cas ont été répertoriés. .
RD

La MINUSTAH souhaite l'arrivée au plus vite d'un nouveau gouvernement

La mission de stabilisation pour la Stabilisation d'Haïti (MINUSTAH) a salué la désignation d'un nouveau premier ministre et souhaite que le processus avance rapidement en vue de sa ratification.
La porte-parole de la mission onusienne, Sophie Boutaud De la Combe, qui intervenait lors d'une conférence de presse, a fait savoir que la Minustah se félicite du bon travail réalisé par Mme Pierre-Louis qui a été destituée par le sénat.
Plus loin la MINUSTAH dit reconnaitre les compétences de Monsieur jean Max Bellerive, nouveau premier ministre désigné qui s'est révélé un partenaire fiable et efficace avec lequel la mission a travaillé dans d'excellentes conditions au cours des 3 dernières années. .
La MINUSTAH « souhaite que les suites nécessaires soient données dans les meilleurs délais », ajoute la porte-parole. .
Elle fait part de l'espoir de la mission onusienne « qu'un gouvernement pourra être constitué et se mettre au travail rapidement afin de répondre, sans attendre, aux nombreux défis et échéances auxquels le pays est confronté ». .
Le sénat de la république doit se prononcer ce vendredi 6 novembre sur la ratification du choix de M Bellerive .
RD

Sonia Pierre réclame l’arrêt de la violence contre ses compatriotes ; elle suggère au gouvernement de mener des enquêtes sur les évènements survenus du côté de la frontière

Auteur : Jacqueline Morrobel
Traduction : Haïti Recto Verso
Santo Domingo, RD.- L'activiste de souche haïtienne Sonia Pierre, a suggéré ce jeudi au gouvernement, d'investiguer en profondeur la situation réelle qui se produit au niveau de la frontière avec la coupe et l'incendie des arbres  pratiquée par des haïtiens de concert avec des dominicains et les violences qui ont coûté la vie à ses compatriotes.
Pierre a réclamé la fin de la violence et le mauvais traitement qui est commis, affirme-t-elle, contre les haïtiens résidant en République Dominicaine. Elle a souligné avoir basé sa demande aux autorités dominicaines  dans le fait  qu'elle a observé elle-même que  ni les victimes, ni les survivants sont les bénéficiaires directes du charbon de bois, pour cette raison, dit-elle, il est nécessaire  qu'une investigation minutieuse soit réalisée  pour déterminer combien d'haïtiens se trouvent impliqués  dans cette opération du charbon qui est considérée comme une mine d'or qui rapporte beaucoup de ressources.
Madame Pierre a considéré que l'on ne peut pas continuer à fuir les responsabilités, car elle comprend qu'il existe un engagement pour éviter la délinquance en République Dominicaine, mais on doit être juste dans les enquêtes et déterminer si réellement il y a un grand nombre  de citoyens haïtiens impliqués  ou s'il y a davantage de dominicains qui coupent et brûlent les arbres pour  fabriquer le charbon.
Les déclarations de Madame Pierre se sont produites durant l'ouverture de la 17 ème campagne intitulée « Droit à un nom et à la nationalité des dominicains et des dominicaines d'origine haïtienne », au cours de la célébration du 165 ème anniversaire de la première Constitution Dominicaine.
Faisant Référence à la nouvelle Constitution de la République Dominicaine qui sera proclamée le prochain 10 décembre, Pierre a manifesté que la même représente une régression, car des centaines de  mil de dominicains d'ascendance haïtienne qui resteront sans papiers.
Elle a rappelé que ce qui est recherché à travers cette campagne c'est l'adoption d'une façon effective d'un système juste et d'intégration du régime de nationalité dominicaine, qui apporte une solution à la situation de documentation des dominicains d'ascendance haïtienne dans le pays.
Aussi, cherchera-t-on a mettre en œuvre de nouvelles mesures législatives autour de la nationalité et exiger à l'état que cesse la politique adoptée par la Junte Centrale Electorale avec des mesures administratives qui tendent vers la dénationalisation des centaines de mil de citoyens dominicains d'origine haïtienne.
Elle a rappelé que cette campagne est dirigée par le Mouvement des Femmes Dominico-Haïtiennes (MUDHA) et le réseau de Rencontre Dominico-Haïtien Jacques Viau, qui porte comme tire «  Je veux une nation sans exclusion », mais dans la Carta Magna Dominicaine ceci n'est pas appliquée.
Cependant, même s'il réclame l'arrêt de la violence contre les haïtiens résidant en République Dominicaine, le secrétaire de l'Intérieur et de la Police, Franklin Almeyda Rancier, a informé hier jeudi que quand rentrera en vigueur la nouvelle Constitution, les haïtiens qui résident en République Dominicaine depuis cinq  et dix ans recevront la résidence permanente mais jamais la nationalité.
Elle a affirmé que le 13 novembre prochain le président Leonel Fernandez  dirigera la réunion du Conseil National de Migration pour élaborer les derniers détails du Règlement de la loi générale de Migration qui sera appliquer à partir de janvier 2010, les haïtiens recevront une carte de résidence permanente, mais jamais la nationalité.

http://www.elnuevodiario.com.do/app/article.aspx?id=174522

La Police Nationale Dominicaine enquête la mort d’un citoyen haïtien

Il a été tué par balle durant des protestations  pour réclamer des réparations  du réseau routier

Auteur Manuel Antonio Ozoria (manuel_ozorio@hotmail)
Traduction Haïti Recto Verso

SAN PEDRO DE MACORIS.- Une commission  composée d'officiers de Police, mènent une enquête sur la mort d'un citoyen haïtien tué hier par balle, durant de violentes protestations  qui ont eu lieu dans la municipalité de San José de Los Llanos au cours desquelles les résidents ont demandé la réparation de la route qui unit cette communauté  avec plusieurs bateyes.

La Police dominicaine a informé que deux colonels se trouvent à la tête des investigations  autour de la mort de Wilson Filis, âgé de 18 ans, et ceux-là devront le plus vite possible, donner un rapport détaillé.

L'institution de l'ordre  a fait savoir que  des individus portant des cagoules et une arme  faite maison qui ont tué Wilson Filis, quand celui-ci déambulait par une rue de la ville.

Ils ont aussi indiqué aussi que la victime, qui résidait à la rue Principale du Batey Copellito,  reçut un tir et a été conduit à l'hôpital Docteur Antonio Musa, ou il mourut.

En relation au décès de l'étranger, des résidents de cette population, rendent la police responsable de ce fait.

http://www.elnacional.com.do/nacional/2009/11/5/30933/PN-indaga-muerte-haitiano