POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 4 février 2010

Rencontre pour une coopération binationale Haïti - République-Dominicaine


La direction générale du centre de facilitation des investissements avec la collaboration des représentations diplomatique et consulaire de la République Dominicaine ont reçu ce matin à l'ambassade de la République-Dominicaine à Pétionvillle un représentant de ce pays, Eddy Martínez, secrétaire d'État et directeur exécutif du Centre d'Exportation et d'Investissements (CEI) de République dominicaine. L'objectif de cette rencontre était d'évaluer les possibilités de coopération effective après la catastrophe du 12 janvier, dans les domaines de l'exportation, de l'investissement et du commerce. Mais aussi d'établir des bases pour une coopération binationale Haïti - République-Dominicaine d'une part et pour une coopération interinstitutionnelle d'autre part, M. Martínez était accompagné de quelques responsables du secteur des affaires de la république voisine.
N / Radio Métropole Haïti.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16824

La section des visas d'immigrant de nouveau opérationnelle à l'ambassade américaine

L'ambassade des Etats Unis en Haïti, annonce pour ce mercredi 3 février, la reprise du service des visas d'immigrant également connu comme visas de résidence. Cette section a été fermée, depuis le 12 janvier dernier après le puissant séisme qui a ravagé Haïti, faisant des milliers de morts.
Selon le consul général des Etats-Unis à Port-au-Prince, Donald Moore, un nouveau calendrier a été élaboré par l'ambassade, en vue de faciliter le processus de demande de visa d'immigrant.
Les demandeurs de visa d'immigrant peuvent aussi contacter par couriel le service des visas d'immigrant à l'adresse suivante : PapCons@state.gov. Ils peuvent aussi appeler aux numéros suivants : 38599524, 38599534,38599564.
Monsieur Moore a toutefois précisé, que si le bénéficiaire d'une demande de visa de résidence n'a pas encore reçu une date de rendez vous du National Visa center, il doit attendre avant de contacter la section consulaire au niveau de l'ambassade.
Par ailleurs, dans un communiqué de presse rendu public, l'ambassade, des Etats Unis invite les citoyens américains qui sont en quête d'assistance et qui souhaitent faciliter les membres de leur famille à entrer aux Etats Unis, à visiter les sites suivants : www.travel.state.gov et www.uscis.gov. Car ils ne sont pas autorisés à se présenter à la section consulaire de l'ambassade.
Depuis le séisme du 12 janvier, de longues files d'attentes étaient visibles devant l'ambassade des Etats-Unis à Tabarre. Ce qui avait provoqué un embouteillage monstre au niveau de ce secteur.

EJ
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16825

La Turquie vient en aide aux victimes du seisme du 12 janvier

Le Gouvernement Turc vient d'accorder un montant d'un millions de dollars américains aux autorités haïtiennes. L'annonce a été faite par l'envoyé spécial de la Turquie en Haïti, Osman Ulukan. Selon le représentant d'Ankara à Port-au-Prince, cette somme est destinée aux victimes du séisme du 12 janvier. Il a fait remarquer que la Turquie a déjà envoyé 20 tonnes de matériels dans le pays, ainsi que des équipes de secours qui avaient participé activement à des recherches visant à retrouver des survivants coincés sous des décombres après le tremblement de terre.
« Il s'agit d'un geste de solidarité de mon pays qui reste cependant, ouvert à toute autre forme de demande du gouvernement haïtien », a déclaré, l'envoyé spécial de la République ottomane.
Monsieur Ulukan a également précisé, que son pays est prêt à reconstruire soit une école ou bien un hôpital, détruit après le séisme du 12 janvier. Ce projet sera exécuté dans le cadre d'un programme de coopération du gouvernement turc avec l'état haïtien.

Apres le tremblement de terre du 12 janvier de nombreux pays ont manifesté leur solidarité en faveur de la population haïtienne.

EJ
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16827

Haiti : Distribution de kits aux femmes enceintes et de kits de dignité

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) distribue des kits médicaux aux milliers de femmes enceintes en Haïti qui sont parfois réduites à accoucher en pleine rue après le tremblement de terre qui a ravagé la capitale Port-au-Prince. "La plupart des établissement médicaux se concentrent sur les blessés graves. Les informations que nous avons font état de plus en plus de femmes accouchant chez elles et nous voulons être sûrs qu'elles disposent des équipements nécessaires", a expliqué Wilma Doedens, conseillère technique sur la santé reproductive au FNUAP.
Le Fonds estime que 15% des 63.000 femmes enceintes dans les zones touchées par le tremblement de terre sont susceptibles de connaître des complications potentiellement mortelles, notamment les 7.000 femmes qui accoucheront ce mois-ci. Pour ces dernières, il avance le chiffre de 1.000 fausses couches prévues.
Les kits sont constitués d'un tissu plastique propre, d'une lame de rasoir afin de pouvoir couper le cordon ombilical, de savon, d'une couche pour les enfants et de gants.
Les hôpitaux mobiles ont pour leur part reçu des kits de césarienne avec notamment des médicaments antihémorragiques.
"Nous avons 173 kits dans plus de 80 centres de Port-au-Prince qui couvrent les besoins d'1,5 million de personnes", a indiqué le Représentant du FNUAP dans le pays, Ramiz Alakbarov.
Avant même le tremblement de terre, Haïti avait le plus fort taux de mortalité maternelle et infantile (enfants de moins de cinq ans) de tout l'hémisphère nord, avec 670 morts pour 100.000 grossesses.
En plus de l'aide d'urgence, le FNUAP a distribué 20.000 kits "de dignité", comprenant des serviettes, des sous-vêtements et un savon antibactérien. Des préservatifs, des médicaments contre la pression artérielle et des traitements post-viol sont également distribués, ainsi que des soins pour traiter les complications liées à un avortement sauvage.
"Les soins après un viol sont problématiques", a souligné Wilma Doedens. En effet, "peu de cliniques peuvent les fournir. Avant le tremblement de terre, nous avions cinq cas par semaine environ. Je n'ai pas d'information sur une augmentation ou une baisse de ce nombre mais il est plus difficile pour les gens d'avoir accès à une clinique", a-t-elle ajouté.
"La situation n'était déjà pas bonne avant", a enchéri Razim Alakbarov, et "elle s'améliore très lentement. Partout où vous allez, les gens tentent de nettoyer".
"Je pense que le principal défi pour les Nations Unies et pour la communauté internationale est de soutenir les infrastructures locales", a-t-il déclaré. "La réponse est de plus en plus, avec notre assistance, entre les mains des Haïtiens".
ONU

Haiti : Bill Clinton coordonnera, supervisera...

À la demande du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, M. Clinton a accepté de superviser l'effort international de reconstruction et de coordonner l'aide internationale en Haïti.
"le Secrétaire général a déclaré qu'il ne pouvait imaginer meilleur dirigeant que le Président Clinton pour s'acquitter de cette tâche" a relaté son porte-parole, M. Nesirky
L'ancien président, déjà émissaire spécial des Nations Unies pour Haïti, sera responsable de la coordination des ONG (organisations non gouvernementales) et des agences privées qui se trouvent sur le terrain. Il lancera l'Appel de fonds révisé des Nations Unies le 17 février pour répondre aux besoins humanitaires jusqu'à la fin de l'année. Il jouera également un rôle dans la préparation de la réunion de donateurs prévue au siège des Nations Unies à New York.
M. Clinton collaborera en étroitement collaboration avec le gouvernement haïtien pour lui permettre de réaliser ses objectifs ainsi qu'avec l'Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clark, et le Représentant spécial du Secrétaire général en Haïti, Edmond Mulet.
M. Clinton, sera en Haïti vendredi.
N / Radio Métropole Haïti

Haiti: Les 10 Américains poursuivis ou pas ?

Hier le juge de Paix de Delmas, Isaï Pierre-Louis, en charge de l'affaire a fini l'audition les Américains soupçonnés d'avoir enlevé une trentaine de petits Haïtiens âgés de 2 mois à 14 ans.
M. Pierre-Louis a annoncé: "J'ai réalisé l'information préliminaire et j'ai déféré le dossier au Parquet"
Maintenant c'est au Parquet de décider si il y a suite à donner à cette affaire ou non, la décision de poursuivre ou non les suspects lui revient. Cette procédure interviendra aujourd'hui, jeudi.
Rappelons que les les dix Américains, des baptistes membres d'une association caritative appelée "Le refuge pour une nouvelle vie des enfants", basée dans l'Idaho avaient été arrêtés samedi après-midi à la frontière Dominicaine de Malpasse avec 33 enfants qu'ils tentaient de faire passer en république voisine. Ces enfants ont ensuite été transportés au SOS Children's Village et l'on a appris que la plupart d'entre eux avait encore de la famille.
N / Radio Métropole Haïti