POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 3 février 2010

Haiti : Les troupes Américaines se retireront

Nous venons d'apprendre que le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires John Holmes a affirmé hier mardi à Genève que les forces Américaines et Canadiennes ne vont pas rester longtemps dans le pays. 
Quand la situation sera stabilisée en Haïti et que les troupes de l'ONU seront renforcées il n'y aura plus besoin de troupes étrangères a déclaré M. Holmes. Il a dit être sûr que les troupes américaines entre autres se retireront et qu'elles ne sont pas là pour dominer le pays. 
N / Radio Métropole Haïti

Haïti : 450 opérations, 70 amputations, les patients sous les tentes...

L'hôpital de l'université d'état d'Haïti, accueille quotidiennement en moyenne 250 personnes, la plupart des patient sont des victimes du séisme qui présentent des cas de fractures, explique le docteur Alix Lassègue, directeur exécutif de l'hôpital: 
«dans les deux premières semaines, nous avons reçu des cas en rapport avec des traumatismes: pieds, jambes, tête et bras cassés et des blessures causées par des roches tombés sur la poitrine ou la tête... nous avions environ 80% de traumatismes et 20% de cas aigus». 
350 personnes reçoivent des soins sous des tentes aménagées à l'extérieur du bâtiment fortement endommagé, 250 médecins étranger sont sur place en soutient au personnel médical haïtien. 
Alix Lasegue : «...le bâtiment de chirurgie n'est pas utilisable, le bâtiment à l'entrée de l'hôpital là ou nous faisions la prises en charge des patients VIH s'est effondré en partie, le bâtiment de pédiatrie n'est pas utilisable, il y a même des parties qui se sont effondrées. Ce qui est utilisable, c'est le pavillon de la maternité, les patients étaient à l'intérieur mais après la deuxième secousse, plus personne ne voulait retourner à l'intérieur donc, les patients sont maintenant sous des tentes, mais en fait, ils pourraient rentrer à l'intérieur. Le pavillon de médecine est à moitié utilisable, c'est dans ce bâtiment que nous avons mis les salles d'opérations, nous avons exactement 19 tentes qui représentent les services...» 
L'hôpital a déjà réalisé 450 opérations, a indiqué le Docteur Lassègue, 70 personnes ont été amputés dont des enfants ou comme cette femme de 30 ans qui a été opérée dimanche dernier, elle a un pied emplâtré et l'autre amputé: 
«...le problème» - dit-elle
«que j'ai c'est que j'ai un pied de cassé et l'autre de coupé..." 
- Ils n'ont pas pu le sauver ?
«Ils n'ont pas pu le sauver parce que je suis venu trop tard...»
L'hôpital de l'université d'état d'Haïti bénéficie du support financier du 8 organisations internationales affiliées à des universités étrangères, il reçoit notamment des équipements et des médicaments. 
Radio Métropole Haïti

Haïti : Hommage hier au Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF)

Le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF) a rendu hier hommage aux victimes du séisme plus particulièrement à sept employés de ce ministère dont la militante et directrice de cabinet du MCFDF, Myriam Merlet. 
C'était aussi l'occasion pour la ministre de la condition féminine Marjorie Michel d'annoncer la formation d'une cellule spéciale visant à protéger les femmes évoluant dans les abris provisoires, à les protéger contre les violeurs. 
Radio Métropole Haïti

Haiti : Hommage devant le Palais de Justice

Ce matin a eu lieu une cérémonie en hommage au magistrats décédés lors du séisme du 12 janvier. Vers neuf heures des dizaines d'avocats et magistrats en toge noir ce sont regroupés en face des ruines du Palais de Justice pour rendre un dernier hommage à la quinzaine d'avocats et magistrats disparus lors du séisme. Chants catholiques et déclaration ont fait partie de cette émouvante matinée. 
Me. Gervais Charles, bâtonnier de Port au Prince a déclaré lors de la cérémonie: 
"On est ici dans une cérémonie très triste pour toute la communauté des magistrats de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets" 
"Nous avons perdu la plate-forme de notre système judiciaire. C'est un moment très difficile parce que personne ne peut imaginer comment on va faire pour nous reconstruire" 
Radio Métropole

Haïti : Risques d'enlèvements d'enfants

Des expertes des droits de l'homme des Nations Unies estiment que le risque de voir des enfants haïtiens enlevés, vendus ou réduits en esclavage, en raison de l'insécurité en Haïti, est en augmentation. 
Des expertes indépendantes, qui font rapport au Conseil des droits de l'homme sur les questions de l'esclavage, de la vente, du trafic et de la violence contre les enfants soulignent que: 
- "La protection des enfants doit être au cœur de l'opération de secours en Haïti" 
- "Les enfants non accompagnés sont particulièrement vulnérables et il est essentiel, autant que possible, d'enregistrer, de suivre à la trace et de réunir ces enfants avec leurs familles » 
- "Durant les efforts d'évacuation, il est impératif d'éviter toute séparation non nécessaire qui placerait les enfants dans un risque plus grand, aggraverait leur traumatisme et entraverait leur rétablissement et leur réintégration" 
Ils ont également salué la mise en place par l'ONU d'un groupe sur la protection de l'enfant qui vise à mettre en place un système d'enregistrement rapide des enfants non accompagnés y compris des restaveks. 
Radio Métropole Haïti

Haiti : Les 33 enfants auraient encore de la famille

Hier après-midi la PNH (Police Nationale d'Haïti) a arrêtée dix américains qui tentaient de faire passer illégalement 33 enfants en république voisine... 
Nous venons d'apprendre que la plupart de ces 33 enfants auraient encore de la famille c'est ce qu'a indiqué Patricia Vargas, directrice régionale du centre d'accueil de l'association SOS Children's Village. 
Mme Vargas dit tenir cette information de l'institut du bien-être social haïtien qui s'occupe des adoptions et qui a confié temporairement ces enfants à SOS Children's Village. 
Mme Vargas précise également que c'est en interrogeant les enfants de plus de sept ans qu'ils ont pu apprendre que leurs parents sont en vie, certains enfants ont même donné des adresses et des numéros de téléphone. 
Radio Métropole

Haïti : ONU Point de presse

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a signalé que la distribution d'abris demeurait une nécessité urgente pour des centaines de milliers de personnes qui se trouvent à Port-au-Prince, à Léogâne et à Jacmel. 
Les opérations de distribution d'abris sont en train d'être accélérées, ce qui permettra d'améliorer l'hébergement de la population sur le court terme. OCHA indique cependant qu'avec l'approche de la saison des pluies, qui doit débuter en avril et qui sera suivie quelques mois plus tard par la saison des ouragans, les secours d'urgence doivent aller de pair avec la planification pour l'hébergement transitionnel et durable de la population pendant au moins deux ans. 
Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué qu'il avait pu atteindre 850 000 personnes depuis que le tremblement de terre a frappé Haïti. Plus de 200 000 personnes ont pu recevoir des vivres grâce au nouveau système de distribution de produits alimentaires qui été a établi au cours des dernières 48 heures. 
ONU

Haïti : Les élections officiellement reportées sine die

Aujourd'hui le Conseil Électoral Provisoire (CEP) a annoncé dans un communiqué qu'officiellement les élections législatives et sénatoriales prévues les 28 février et 3 mars sont reportées "à une date ultérieure" et non précisée. 
Les élections ont été reportées en raison du séisme qui a notamment frappé les locaux du CEP, pertes humaines de six employés au sein du CEP, le bâtiment de Delmas a été sérieusement endommagé et celui de la Direction des opérations électorales, la direction de communication de sécurité et de logistique complément détruit. 80% des centres de vote du département de l'Ouest, et 60% de ceux du Sud-est ne sont plus opérationnels (endommagés, détruits...) 
Le CEP souligne que l'ensemble de ses archives et sa documentation électronique ont étaient sauvées et sécurisées. 
N / Radio Métropole Haïti

Haïti : Les 10 Américains interrogés par un juge

La ministre de la Communication, Marie-Laurence Jocelyn Lassègue, a annoncé que les dix Américains arrêtés samedi après-midi ont commencé à être interrogés par un juge. 
Elle précise que le magistrat a commencé par interroger les femmes et ce pendant plusieurs heures, demain il en fera de même avec les hommes. Aucun avocat n'était présent lors des interrogations. La ministre a expliqué que les preuves seraient présentées à un procureur afin de décider si des chefs d'accusation doivent être prononcés à leur encontre. 
Le juge Isaï Pierre-Louis en charge du dossier a annoncé que "Nous avons interrogé cinq Américains pendant plusieurs heures dans les locaux de la Direction de la police judiciaire" 
Pour le moment, le groupe d'Américains n'a pas encore été inculpé. 
Radio Métropole Haïti