POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 25 novembre 2009

Fanmi Lavalas , l’Union et la coalition ESKANP exclus des prochaines élections législatives


Sur 69 inscrits, le CEP rejette 16 dossiers

Le Conseil Electoral Provisoire (CEP) a publié dans la nuit de mardi à mercredi une liste de 53 partis, groupements et regroupements politiques autorisés à prendre part aux législatives de février et mars 2010, rejetant ainsi 16 autres entités politiques qui voulaient y prendre part.

Au nombre des entités exclues : Fanmi Lavalas, de l’ancien président Jean Bertrand Aristide ; l’Union, du Pasteur Chavannes Jeune ; ESKANP, qui faisait partie de la plate forme LESPWA. [jmd/RK]
LISTE DES PARTIS POLITIQUES, GROUPEMENTS OU REGROUPEMENTS DE PARTIS AGREES PAR LE CONSEIL ELECTORAL PROVISOIRE POUR LES LEGISLATIVES DE 2010
A- PARTIS POLITIQUES
1. PARTI SOCIALISTE HAITI (PSH); 2. LE NATIONAL; 3. PATI POPILE NASYONAL (PPN); 4. UCCADE; 5. KONBIT POU REFE HAITI (KPH); 6. OGANIZASYON LAVNI (LAVNI); 7. RESPE; 8. PENH; 9. ADRENA; 10. KONBIT NASYONAL POU DEVLOPMAN HAITI (KNDA); 11. MIDH; 12. MSN; 13. MODELH-PRDH; 14. MNPH; 15. MOUVEMENT CHRETIEN POUR LA NOUVELLE HAITI (MOCRENAH); 16. MOUVEMENT INDEPENDANT POUR LA RECONCILIATION NATIONALE (MIRN); 17. PARTI CAMP PATRIOTIQUE ET L’ALLIANCE HAITIENNE (PACAPALAH); 18. PARTI DEMOCRATIQUE INSTITUTIONNALISTE (PDI); 19. AYITI AN AKSYON (AAA); 20. PARTI LIBERAL REPUBLICAIN-BLOC CENTRISTE (PLRBC); 21. MOUVEMENT ACTION SOCIALISTE (MAS); 22. KONBIT LIBERASYON EKONOMIK (KLE); 23. PARTI DENTENTE POPULAIRE (PEP); 24. COALITION REFORMISTE POUR LE DEVELOPPEMENT (CRPD); 25. PARTI AGRICOLE INDUSTRIEL NATIONAL (PAIN); 26. PARTI DES INDUSTRIELS, TRAVAILLEURS, COMMERCANTS ET AGENTS DE DEVELOPPEMENT DHAITI; 27. FRONT POUR LA RECONSTRUCTION NATIONALE (FRN); 28. PARTI SOCIAL RENOVE; 29. POU NOU TOUT (PONT); 30. PARTI REFORMISTE NATIONAL (PRN); 31. MOUVEMENT POUR LA RECONSTRUJCTION NATIONALE (MRN); 32. PARTI UNITE NATIONALE (PUN); 33. PARTI ALTERNATIVE POUR LE DEVELOPPEMENT D’HAITI (PADH); 34. FRONCIPH; 35. PARTI NATIONAL DE DEFENSE DES TRAVAILLEURS (PNDT); 36. MOBILISATION POUR LE PROGRES DHAITI (MPH); 37. MOUVEMENT DEMOCRATIQUE HAITITEN (MDM); 38. MOUVEMENT DEMOCRATIQUE DE LA JEUNESSE HAITIENNE (MODEJHA); 39. ALTERNATIVE POUR LE PROGRES ET LA DEMOCRATIE (ALTERNATIV); 40. RASANBLE
B- GROUPEMENTS
41. COALITION NATIONALE DU CENTRE DEMOCRATIQUE (CONACED); 42. ACTION DEMOCRATIQUE (AD); 43. SOLIDARITE; 44. PLATE-FORME LIBERATION; 45. PLATE FORME DES PATRIOTES HAITIENS (PLAPH); 46. VWAZINAJ; 47. REPONS PEYIZAN; 48. VIV ANSANM; 49. INITE; 50. RASSEMBLEMENT CITOYEN PATRIOTE (RCP); 51. UNION DES NATIONALISTES PROGRESISTES HAITIENS
C- REGROUPEMENTS; 
52. VEYE YO; 53. ANSANM NOU FO
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6354

La liste des partis habilités à participer aux législatives 2010 est connue.

Les autorités électorales ont publié la liste des partis et regroupement politique habilités à participer aux législatives 2010. 53partis et regroupements politiques ont reçu en ce sens le feu vert du conseil électoral provisoire.
Au moins une dizaine de formations politiques dont Fanmi Lavalas et le parti l'Union a été évincé de la course pour des raisons non encore élucidés.
Entre temps le Conseil électoral provisoire (CEP) procède, dès ce mercredi, à l'inscription des candidats aux compétitions électorales de février et mars 2010.
Le calendrier électoral fixe l'inscription des candidatures du 25 au 30 novembre 2009. Selon l'article 93 de la loi électorale de 2008, la déclaration de candidature au Sénat ou à la Chambre des députés contient : le jour, la date, le mois et l'année de la déclaration de candidature; les noms, prénoms, sexe, âge, date et lieu de naissance du candidat; la nationalité et l'état civil de ce dernier; la fonction élective choisie; le numéro du formulaire de renseignement préparé par le CEP; la liste des pièces requises.
Par ailleurs, en plus des pièces exigées par le CEP, tout candidat au Sénat doit verser à la Direction général des Impôts (DGI), pour le compte de l'organisme électoral, des frais d'inscription de l'ordre de 100 000 gourdes. Les candidats à la Chambre basse acquitteront quant à eux des frais de 50 000 gourdes.
Les élections devant élire de nouveaux députés et renouveler le tiers du Sénat auront lieu le 28 février 2010 sur tout le territoire national hormis le département du centre, selon un arrêté présidentiel publié le 11 novembre dernier.
Les élections pour ce département auront lieu, quant à elles, une semaine plus tard, soit le 7 mars.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16115

La décision d'extrader Amaral Duclona appartient à la justice dominicaine selon Didier Lebret

L'ambassadeur français en Haïti, Didier Lebret, s'est réjouit mardi de la coopération judiciaire d'Haïti, dans l'affaire d'Amaral Duclona.
Ce citoyen haïtien est incarcéré en République Dominicaine sous l'accusation d'avoir commis plusieurs actes criminels en Haïti dont l'assassinat du consul français Paul Henry Moural .
Le représentant du gouvernement français dans le pays se dit très reconnaissant envers les autorités haïtiennes notamment le président René Préval car, il fallait des preuves administratives pour conclure qu'Amaral Duclona et Berthony Jolicoeur sont une seule et même personne.
La décision d'extrader Duclona en France appartient à la justice dominicaine et cela devrait intervenir dans un délai de 30 jours au maximum, a fait savoir M. Lebret.
Le service de l'immigration haïtienne, par la voix de Roland Chavannes, son directeur, admet avoir délivré deux passeports réguliers à Amaral Duclona et Berthony Jolicoeur qui correspondent à une seule et même personne.
RD


Jean Max Bellerive préside son premier conseil de gouvernement en présence des journalistes

Le premier ministre Jean Max Bellerive, a organisé mardi 24 novembre son premier conseil de gouvernement à la primature.
Cette initiative a été prise dans le but de chercher à créer une certaine harmonie dans l'exécution des décisions et dans le travail des différents ministères. ..
Le chef du gouvernement a fait savoir que le conseil de gouvernement se tiendra chaque semaine et l'accent sera mis sur les besoins les plus urgents de la population haïtienne, à partir de l'exposé de politique générale.
Jean Max Bellerive a par ailleurs a attiré l'attention sur la différence qui existe entre le conseil des ministres qui se fait au palais national et celui de gouvernement au bureau du premier ministre.
Au conseil des ministres présidé par le président de la république, on prend des décisions tandis qu'au conseil de gouvernement dirigé par le premier ministre, on assure le suivi des décisions prises en conseil des ministres, a précisé M. Bellerive..
Par ailleurs il a promis également de rencontrer mensuellement les journalistes pour les informer de l'état d'avancement des programmes du gouvernement..
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16116

La France accorde un don de 1 200 pistolets à la Police

Les policiers membres des deux dernières promotions de l'académie de police pourront enfin être munis de leurs armes de service. La gendarmerie française par le biais de la coopération française a fait un don de 1 200 pistolets 9 mm et 60 000 munitions à la police haïtienne.
Au cours de la cérémonie de remise des armes, le général de division de la Gendarmerie Française, Jean Yves Saffré, a soutenu que ces pistolets apporteront l'efficacité aux policiers dans leurs actions quotidiennes. Il assure que cette aide s'inscrit dans la continuité des actions lancées par le ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner.
Un policier formé mais non armé ne peut pas remplir sa mission avec efficacité a martelé le général Saffré.
Tout en réitérant l'engagement de la France a œuvrer en vue de consolider le climat de paix en Haïti, l'ambassadeur de France, Didier le Bret, a révélé que le gouvernement haïtien a décaissé environ 3 millions de gourdes pour faciliter la livraison des armes.
Se réjouissant que les armes aient pu être livré en moins de deux mois, le diplomate français a assuré que l'appui à la PNH s'inscrit dans les efforts visant au renforcement de l'état de droit.
De son coté, le chef de la police haïtienne, Mario Andrésol, a salué l'aide française qui arrive au bon moment. Rappelant les conditions de travail difficiles des membres des deux dernières promotions, M. Andrésol concède que son institution est confrontée à des problèmes matériels très graves.
Toutefois le chef de la police se déclare toujours préoccupé puisque la PNH ne dispose pas encore de matériels pour prochaines promotions.
LLM


Unité provoque des divisions au sein de Konba et UNCRH

Des conflits ouverts ont éclaté au sein des directoires des partis Konbit pou Bati Ayiti (Konba) et Union Nationale des Chrétiens pour la Reconstruction d'Haïti (UNCRH) en raison de leur adhésion à la plateforme présidentielle Unité. Les dirigeants de UNCRH et Konba ont annoncé la révocation des responsables qui avaient unilatéralement inscrit leur parti à l'Unité.
Au sein de « Konba », le conflit oppose les membres du directoire sous le leadership du sénateur William Jeanty à Carlo Clément jusqu'ici secrétaire général de Konba. M. Clément revendique la direction de Konba rejetant d'un revers de main la décision du secrétariat national du parti. Tout en critiquant le comportement de son rival, M. Clément indique que le sénateur Jeanty n'est pas un membre du parti. Il invite les autres membres de Konba à le rejoindre afin de participer aux élections sous la bannière de « Unité ».
Le spectacle est identique à UNCRH, où le pasteur Chavannes Jeunes a annoncé la révocation du secrétaire général, Jean Mary Claude Germain. Ce dernier, ministre de l'environnement avait endossé seul la responsabilité d'inscrire l'UNCRH au sein de « Unité ».
Dénonçant le comportement de son collègue, le pasteur Jeunes révèle que M. Germain avait fabriqué de faux sceaux du parti pour accomplir son forfait.
Le pasteur Jeunes déclare avoir porté plainte contre les agissements de M. Germain auprès de l'organisme électoral et des bureaux des deux chambres.
Outre ces deux partis, une tension règne au sein de « ESKANP » qui s'est retiré de l'Unité. Le ministre Joseph Jasmin n'est plus le représentant légal du parti selon le nouveau chef de file, le député Hugues Célestin.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16113

Brève visite d'une frégate canadienne dans les eaux haïtiennes


Le navire de guerre de la marine canadienne « NCSM ville de Québec », de la classe Halifax a passé quelques heures dans les eaux territoriales haïtiennes, le week end écoulé, dans le cadre d'une tournée dans les caraïbes.
Selon l'ambassadeur du Canada en Haïti, Gilles Rivard, cette visite de courtoisie de la frégate canadienne dans le pays, témoigne de la volonté du gouvernement canadien de renforcer ses liens d'amitié avec le peuple haïtien.
« Nous sommes maintenant en déploiement dans la région des caraïbes, principalement nous allons vers Trinidad, pour un support de sécurité maritime durant la conférence des Nations du Commonwealth, donc nous avons profité de notre passage dans la région pour effectuer cette courte visite en Haïti, dans le but de consolider nos liens diplomatiques avec ce pays », a déclaré Luc Cassivi, capitaine de la frégate.
La marine canadienne compte actuellement 12 bateaux de ce type. Sept(7) sont déployés sur la côte Atlantique et 5 autres sont actuellement en mission dans le pacifique, a souligné le commandant du navire
EJ


La France et le Brésil s'associent pour équiper en armes la PNH

La police nationale vient de bénéficier d'un appui en armes et munitions D'une valeur de 3 millions de gourdes de la coopération franco-brésilienne.
Les deux pays répondent ainsi à une demande formulée par l'État haïtien et relayée par la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) aux ministres des affaires étrangères des deux pays, Bernard Kouchner et Celso Amorim, lors de leur visite en Haïti au cours du mois de septembre 2009.
Selon un communiqué de l'ambassade de France à Port-au-Prince 200 pistolets automatiques de type Mac 50, de calibre 9 mm, avec leur étui, et 60 000 cartouches ont été remis gracieusement mardi 24 novembre aux autorités haïtiennes à l'académie nationale de la police nationale d'Haïti (PNH).
On notera qu'à l' occasion de la visite officielle de Bernard Kouchner et Celso Amorim en Haïti les deux chefs de la diplomatie avaient souligné leur engagement à travailler ensemble au profit des pays pauvres et en développement comme Haïti.
Paris et Brasilia avaient parlé d'une même voix en faveur du maintien de la mission de stabilisation de l'ONU en Haïti, la Minustah.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16111