POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 29 mai 2012

Un mètre d'électricité pour... 17 euros

VILLENEUVE D ASCQ / HAÏTI

Publié le mardi 29 mai 2012 à 06h00
À l'école maternelle Marie Soleil, une journée où l'on fête les anniversaires.
Face à la multitude des sollicitations de la part des associations, les donateurs hésitent souvent faute de connaître la destination concrète de leurs dons. Avec le projet de Timoun d'Haïti, pas de place au doute : 17 E financeront un mètre de linéaire d'installation électrique. ISABELLE DUPONT > isabelle.dupont@nordeclair.fr

Depuis 17 ans que Michel Debarge a créé Timoun d'Haïti, après être tombé amoureux de cette île des Antilles, il n'a eu de cesse d'y multiplier les projets de développement, en particuliers à destination des enfants. Ainsi la construction de l'école communautaire Demontreuil à Jacmel, à trois heures de Port au Prince, a débuté en janvier 2006. Et elle a résisté au séisme de janvier 2010. Aujourd'hui, elle va ouvrir sa sixième classe de primaire, sans compter les trois de maternelle et accueille donc plus de 320 élèves. La première rentrée s'est faite en septembre 2009 et l'école sera officiellement inaugurée le 28 septembre de cette année.
Pas assez de budget jusqu'à l'école
Surtout, elle n'est pas encore reliée au réseau électrique. Michel Debarge, président et fondateur de Timoun d'Haïti (l'association compte 79 adhérents et 160 donateurs) s'est rendu sur place en mars dernier pour tenter de remédier à l'affaire. « Il y a 2 kms de la route jusqu'à l'école.
J'ai rencontré la Minustah (Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti) qui a décidé d'amener l'électricité dans deux ruelles dont la nôtre, mais qui s'est arrêtée à 600 m de l'école ! » La faute à des budgets qui seraient insuffisants, lui a-t-on répondu. Pas de quoi décourager le septuagénaire qui en a vu d'autres en Haïti. Pour faire parvenir l'électricité jusqu'à l'école, l'association a besoin de 10 200 E pour ces fameux 600 m, soit... 17 E du mètre, avec un prix spécial pour les généreux donateurs : 5 m pour 85 E. « On a vendu 108 m en 15 jours », se réjouit Michel Debarge qui compte bien venir à bout des 500 m restants.
Tous les projets de l'association reposent sur des dons et subventions. Et les Villeneuvois savent se mobiliser. Ainsi Annappes entraide pour la troisième année consécutive depuis le tremblement de terre finance deux mois et demi du salaire du médecin du centre de santé, auxquels s'ajoutent les 650 E du Comité de solidarité de la paroisse Cana, soit un mois et demi de salaire. « Et nous avons de belles initiatives. Ainsi deux religieuses de la maison Roméro au Pont de Bois qui fêtaient le cinquantenaire de leur engagement ont demandé aux paroissiens d'aider les enfants d'Haïti plutôt que de leur faire un cadeau. » Résultat : 640 E qui viendront financer les kits scolaires (cartables, livres...) des enfants de Jacmel.
Quant à l'électricité, si surplus de dons il y avait, ils seraient réaffectés vers la cantine qui nécessite 20 000 E par an. w
http://www.nordeclair.fr/Locales/Villeneuve-d-Ascq/2012/05/29/un-metre-d-electricite-pour-17-euros.shtml

Haïti-Football : L’America des Cayes, champion de D1 au terme du premier tour du championnat national

P-au-P, 28 mai 2012 [AlterPresse] --- Comme c’était prévisible après les résultats de la dixième journée, l’America Football Club des Cayes (Sud) a remporté, le dimanche 27 mai 2012, le premier tour du championnat national de première division avec 22 points (sur 33 possibles) à l’issue de la onzième journée de cette compétition sportive, mettant désormais aux prises 12 clubs depuis le début de la saison 2012 [1], selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Aux Cayes, le dimanche 27 mai, America a battu l’équipe de Valencia de Léogane, sur la plus petite marge : 1-0.
Le but de la victoire de l’America des Cayes a été réalisé par Jean Garry Rubbin à la 34 e minute de jeu.
L’équipe de Football Interclub Association (Fica du Cap-Haïtien/Nord) termine en deuxième position avec 20 points, après sa victoire (1-0) sur le Don Bosco de Petionville (Ouest) au parc Saint-Victor du Cap-Haïtien.
Lors de la dixième journée, Fica a raté l’occasion de devancer l’America des Cayes, en baissant pavillon face au Victory Sportif Club qui l’a emporte 3-1 au Stade Sylvio Cator de Port-au-Prince, pendant qu’America était tenu en échec par l’Association sportive capoise (Asc) (1-1).
Malgré jouant en infériorité numérique, après l’expulsion d’un milieu de terrain en première mi-temps, l’Aigle Noir (qui porte les couleurs verte et noire) du Bel Air (Port-au-Prince) a mis un terme à la remontée spectaculaire de l’équipe du Violette athletic club (Vac) en prenant le meilleur (3-1) sur la formation aux couleurs bleue et blanche, receveuse au stade Sylvio Cator .
Aux neuvième et dixième journées, après une série de revers, le Vac s’était réveillé brutalement (4-0) contre Le Tempête FC, puis a dominé l’Association sportive de Mirebalais sur le score d’un but à zéro.
Lors de la dernière journée du premier tour de D1, deux matches nuls (0-0) ont sanctionne les rencontres entre l’équipe du Baltimore et Victory, entre l’association sportive de Mirebalais et l’association sportive capoise.
Le match, ayant opposé le Cavaly de Léogane face au Tempête football club de Saint-Marc, a été discontinué à Léogane lors de cette journée, en raison de la contestation, par le public, d’un but de Tempête réalisé par Eliphène Cadet, malgré la décision de l’arbitre d’octroyer le but à l’équipe du Saint-Marc.
A l’issue du premier tour, Jocelyn Sénat (America des Cayes) termine comme meilleur buteur de la compétition avec six (6) réalisations, devançant de plus de trois buts deux autres joueurs, Kens Germain (America) et Wilde Donald Guerrier (America).
Sept (7) équipes doivent jouer un dernier match en retard afin de boucler la série allée du championnat national de première division D1. Il s’agit de Cavaly AS avec 14 points, Tempête FC avec 13 points, Valencia FC avec 13 points, AS Mirebalais avec 13 points, le Baltimore SC avec 11 points, le Victory SC avec 10 points et le Violette AC avec 8 points.
Voici le classement du championnat national D1 (2012) de football en Haïti, au terme de la onzième journée (dernière journée du premier tour de la compétition le dimanche 27 mai 2012) :
1-América FC : 22 points / 33
2-FICA : 20 points / 33
3-AS Capoise : 16 points / 33
4-Cavaly AS : 14 points / 30 (1 match en retard)
5-Tempête FC : 13 points / 30 (1 match en retard)
6-Valencia FC : 13 points / 30 (1 match en retard)
7-AS Mirebalais : 13 points / 30 (1 match en retard)
8-Baltimore SC : 11 points / 30 (1 match en retard)
9-Aigle Noir : 12 points / 33
10-Victory SC : 10 points / 30 (1 match en retard)
11-Violette AC : 8 points / 30 (1 match en retard)
12- Don Bosco : 8 points / 33
[jep kft rc apr 28/05/2012 10:30]
[1] Pour la saison 2010-2011, 16 équipes étaient en lice dans le championnat national de football D1.
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12909

Haïti-Politique : Une subvention financière à des familles, en guise d’un système de sécurité sociale

P-au-P, 28 mai 2012 [AlterPresse] --- L’administration Martelly/Lamothe a lancé, le dimanche 27 mai 2012, dans la commune de Cité Soleil (périphérie nord de la capitale) un programme de protection sociale, consistant à transférer régulièrement de l’argent à des mères de familles, informe le bureau de communication de la présidence.

Le lancement de ce programme, baptisé Ti Manman cheri (petite maman chérie) », a coïncidé avec la fête nationale des mères.
Conçu par le gouvernement, ce programme de protection sociale viserait les familles ayant de jeunes enfants à l’école et vivant dans une extrême pauvreté, explique le document transmis à AlterPresse.
Bel-Air, Fort National (centre de la capitale), Cité Soleil (périphérie nord) et Carrefour Feuilles (périphérie sud-est) sont les principaux quartiers retenus.
La démarche consiste à transférer régulièrement - aux mères (dans ces quartiers) qui ont des enfants scolarisés - entre 400.00 à 800.00 gourdes chaque mois ($ US 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 61.00 gourdes).
Le transfert d’argent, aux familles inscrites dans ce programme, se fera au moyen d’une structure de transaction financière électronique (tchotcho mobile), mise sur pied par une compagnie de téléphonie mobile.
« Ce sont 200 écoles primaires qui seront touchées à partir du mois de mai (2012) », lit - on dans le communiqué qui n’indique ni les critères de choix de ces écoles, ni les formalités à remplir lors des inscriptions.
C’est ce que l’administration Martelly/ Lamothe appelle « un signal clair vers l’amélioration des conditions de vie des familles vivant dans l’extrême pauvreté », « une révolution dans le pays », selon les propos du premier ministre Laurent Salvador Lamothe.
Les familles retenues bénéficieront de la subvention sur une période de 6 mois. En cas de renouvellement de leurs inscriptions, elles pourront jouir de la subventioni pour 5 ans au maximum, le temps d’un mandat présidentiel.
« Ti Manman Cheri » est financé à hauteur de 13 millions de dollars américains, une somme tirée du fonds ‘’ Pétrocaribe ‘’, une alliance entre le Venezuela et les pays dans les Caraïbes, notamment Haïti, pour l’acquisition du pétrole à crédit à prix préférentiels.
Cette assistance est une option choisie par les autorités gouvernementales pour « injecter de la liquidité dans l’économie locale, réduire la charge financière dans le domaine de l’éducation, améliorer les capacités humaines des générations futures puis la rétention et la fréquentation scolaires des enfants bénéficiaires, enfin d’influer positivement sur la qualité des écoles et l’autonomisation des femmes ».
Cent mille 9100,000) mères devront recevoir cette aide, que le gouvernement compte rendre nationale.
« Aba Grangou (non à la faim !) », « Ban m limyè, ban m lavi (donnez- moi la lumière, donnez-moi la vie) », « Katye pa m poze : mon quartier est tranquille », « Kay pa m : ma maison » et bientôt la Carte Rose d’assurance santé, sont autant de petits programmes, mis en branle par le gouvernement haïtien.
Des actions qui paraissent ne pas s’inscrire dans une perspective de renforcement des structures étatiques déjà existantes. [srh kft rc apr 28/05/2012 10:48]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12910