POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 4 mars 2010

Haiti : Le CICR et les détenus

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se dit préoccupé par les conditions de détention et discute du surpeuplement, du traitement, des dossiers des prisonniers et d'autres questions relatives à la détention avec les autorités détentrices.
Qu'a fait le CICR pour les détenus ?
- À Port-au- Prince, les délégués du CICR ont visité la prison de Carrefour et la prison pour femmes de Pétionville, où ils ont distribué 440 assortiments d'articles d'hygiène contenant des brosses à dents, du savon et d'autres articles de toilette. Ils ont en outre fourni aux autorités détentrices du matériel de nettoyage et offert aux détenus et à leur famille la possibilité de communiquer par téléphone.
- Un délégué du CICR visite les prisons et les postes de police dans le sud du pays afin d'y évaluer les besoins relatifs au séisme et pour remplir les tâches habituelles du CICR. Dans cette région également, le CICR a permis aux détenus de parler avec leur famille au téléphone.

- 815 bâches ont été données aux autorités détentrices à Port-au-Prince et à Jacmel, pour qu'elles les utilisent comme abris temporaires.

- Les ingénieurs « eau » du CICR ont coordonné le nettoyage et la désinfection de la prison civile de l'Arcahaie. Des travaux semblables avaient déjà été effectués dans la prison civile de Port-au-Prince.

N/ Radio Métropole Haïti | CICR

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17130

La reprise des activités judiciaires, priorité du ministre de la justice

Le ministre haïtien de la justice Paul Denis révèle qu'une dizaine de membres de l'appareil judiciaire avaient été tués lors du séisme du 12 janvier. Les recherches se poursuivent sous les ruines du Palais de Justice où plus de trente cadavres ont été retrouvés.
Le garde des sceaux s'est évertué ces dernières semaines à redynamiser l'appareil judiciaire notamment dans les régions épargnées par le violent tremblement de terre. La situation est toutefois compliquée à Port-au-Prince où la Cour de Cassation a finalement trouvé refuge à l'école de la Magistrature. Apres avoir autorisé le fonctionnement du tribunal de première instance au local du Parquet, M. Denis continue les recherches en vue de trouver un immeuble pouvant abriter la Cour d'Appel.
D'autre part, le ministre de la justice ne décolère pas en raison de l'évasion du 12 janvier. Il ya eu une complicité certaine des gardiens insiste M. Denis, rappelant que les évadés représentent une menace pour la sécurité publique.
Paul Denis, qui avait fait du décongestionnement des centres carcéraux un des principaux axes de son administration, assure qu'il faut aujourd'hui favoriser la reprise des activités judicaires. La justice doit être juste et accessible à tout les citoyens martèle le garde des sceaux qui dénonce également la détention préventive prolongée.
M. Denis entend s'attaquer au tarif en vigueur dans le système judicaire et envisage d'accorder un appui légal aux citoyens à revenus modestes.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17129

200 maisons sont actuellement en construction aux Gonaïves


Les travaux de construction de 200 maisons ont démarré dans la cité de l'indépendance. Ce projet qui a été financé par des citoyens irlandais à hauteur de 2 millions d'euros et sera exécuté par la firme irlandaise Herven.
La localité morne blanc, située à l'entrée nord de la ville des Gonaïves, a été choisie dans le cadre de la réalisation de ces travaux qui vont durer 4 mois.
Selon le sénateur Youri Latortue, Ce petit village sera très moderne, il pourra accueillir les sans abris des dernières inondations survenues en 2008 dans la ville des Gonaïves. Monsieur Latortue a précisé également que plusieurs rescapés du séisme du 12 janvier feront également partie des bénéficiaires de ce projet de logements sociaux.
L'élu de l'Artibonite a fait remarquer que cette petite ville sera dotée de toutes les infrastructures de base.
Au lendemain de la catastrophe du 12 janvier, plusieurs résidents de la capitale se sont rendus aux Gonaïves, une ville qui fait face actuellement à de nombreuses difficultés.
EJ

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17127

Haïti : 100,000 personnes relogées grâce à la Digicel

Digicel a aujourd'hui dévoilé les détails de ses plans pour l'achat et la distribution de 19,000 tentes pouvant accommoder six personnes chacune évaluées à 3 millions de dollars américains pour fournir un abri à plus de 100,000 Haïtiens vivant dans des camps de fortune depuis le tremblement de terre du 12 janvier qui a dévasté Port-au-Prince et ses environs.

Les tentes conçues pour servir d'abri sur des terrains difficiles pour une durée indéterminée ont un plancher de 10x10 pieds en polyéthylène de style « baignoire », séparé des parois et protégeant des eaux venant du sol. Achetées d'un fabricant aux USA, ces tentes sont en train d'être embarquées pour Port-au-Prince du Bangladesh sur des containeurs de 14x40 pieds et devraient arriver à la Capitale Haïtienne d'ici la fin du mois de mars.

Travaillant de concert avec la Fondation Digicel et ses réseaux de distribution existants, Digicel assurera la distribution de ces 19,000 tentes aux Haïtiens sans abri, vivant à travers les rues de la Capitale et ses environs.

Le PDG du Groupe Digicel, Colm Delves, commente : « Avec à peu près un million de personnes vivant dans des abris de fortune à Port-au-Prince, le Gouvernement d'Haïti et les ONGs fournissant de l'aide d'urgence dans le pays, craignent de plus en plus que beaucoup plus de vies ne soient menacées si les gens ne sont pas équipés d'un logement temporaire et adéquat pour les protéger contre l'arrivée imminente de la saison des pluies. Ces personnes ont non seulement besoin d'un abri approprié où ils peuvent rester en sécurité et à sec, mais il faut également les protéger contre la propagation de maladies dans les camps de fortune qui ont été établis à travers la ville.»

Il continue : « Bien que les tentes que nous offrons vont aider à fournir un abri convenable, nous avons aussi besoin que d'autres organisations, venant du monde entier, nous rejoignent et contribuent dans cet effort urgent. »

En tant qu'investisseur important en Haïti avec un investissement total de plus de 300 millions de dollars américains depuis son lancement en 2006, Digicel a plus de deux millions de clients en Haïti. Le « Fond d'Aide Digicel Haïti » a fait don de 5 millions de dollars américains à des ONG en Haïti pour soutenir les efforts de secours et plus de 600,000 dollars américains ont été recueillis par les clients de Digicel des Caraïbes et de l'Amérique centrale à travers une ligne téléphonique qui permet des dons par message texte SMS et par appels téléphoniques. Digicel a aussi donné à chacun de ses deux millions de clients en Haïti 200 Gourdes de crédit gratuit - totalisant 10 millions de dollars américains.

En tant qu'investisseur important en Haïti avec un investissement total de plus de 300 millions de dollars américains depuis son lancement en 2006, Digicel a plus de deux millions de clients en Haïti. Le « Fond d'Aide Digicel Haïti » a fait don de 5 millions de dollars américains à des ONG en Haïti pour soutenir les efforts de secours et plus de 600,000 dollars américains ont été recueillis par les clients de Digicel des Caraïbes et de l'Amérique centrale à travers une ligne téléphonique qui permet des dons par message texte SMS et par appels téléphoniques. Digicel a aussi donné à chacun de ses deux millions de clients en Haïti 200 Gourdes de crédit gratuit - totalisant 10 millions de dollars américains.

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17126

 

Exposition "Haïti : avant, après" de Frédéric de la Mure à la maison de l'Unesco

Dans le cadre de la mobilisation de l'Unesco en faveur d'Haïti, les grilles de la Maison de l'Unesco accueillent, du 3 au 31 mars, l'exposition "Haïti : avant, après" de Frédéric de la Mure, photographe du ministère des Affaires étrangères et européennes.
Frédéric de La Mure a réalisé un reportage photo sur Haïti en septembre dernier et y est retourné quelques jours après le tremblement de terre. Ces images « avant » et « après » nous font mesurer l'ampleur des défis que doit relever le pays et de quelle manière l'Unesco et la communauté internationale dans son ensemble peuvent apporter leur contribution dans les domaines de l'éducation, de la protection du patrimoine, du soutien à l'information ainsi que de la gestion et de la prévention des risques.
Cette exposition est organisée à l'initiative de la la Délégation permanente de la France auprès de l'Unesco, en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et européennes.
Exposition ouverte 24 heures sur 24
Maison de l'Unesco
125 avenue de Suffren
75 007 Paris
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17125

Haïti : Manque de coordination, M. Bellerive réagit

Mercredi le Premier ministre haïtien, Jean-Max Bellerive a dit regretter le manque de coordination entre les donateurs et le gouvernement haïtien.
Lors d'une conférence de presse M. Bellerive a déclaré : "Nous ne savons pas qui a donné de l'argent aux ONGs et combien d'argent ils ont donné (...) Pour le moment, nous ne pouvons avoir aucune politique cohérente vis-à-vis de la population"
M. Bellerive exhorte la communauté internationale à ne pas tenir son gouvernement à l'écart des efforts de reconstruction et réclame davantage d'informations sur l'aide affluant dans le pays.
N/ Radio Métropole Haïti

Belle-Anse, reprise des classes

Les activités scolaires reprennent à Belle-Anse. Les autorités éducatives de cette zone ont suivi le communiqué http://metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=16792 signé par Joël Desrosiers Jean Pierre, Ministre de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP).
Tous les élèves se trouvant à Belle-Anse n'ont pas eu la chance de retrouver les bancs de l'école. Les déplacés, ont été contraints de rester chez eux.
Un responsable du lycée de Belle-Anse a déclaré : "Nous n'avons pas assez de salles de classes pour recevoir ces écoliers. La situation est beaucoup plus complexe pour les classes de Rétho et de Philo". Ce dernier exige des tentes pour renforcer la capacité d'accueille de l'institution qui n'entend pas fermer la porte aux déplacés.

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17123

 

Un Haïtien récompensé pour ses messages Twitter


Agence France-Presse (New York)

04 mars 2010
10 h 41



Un animateur de radio haïtien a reçu un prix à New York pour son utilisation du site de microblogues Twitter afin de tenir le monde informé des suites du séisme qui a ravagé son pays le 12 janvier dernier.



«Je dédie ce prix à mon pays», a dit Carel Pedre, 29 ans, après avoir reçu un prix dans la catégorie «humanitaire» mercredi soir lors de la seconde remise annuelle des «Shorty Awards», qui récompensent «l'excellence sur Twitter» mais n'ont pas de lien officiel avec le site.
«Continuons à utiliser Twitter pour sauver des vies et changer le monde», a ajouté l'animateur de la station Radio 1, dont on peut suivre les «tweets» à l'adresse @carelpedre.
Les lauréats devaient, lors de la cérémonie, s'en tenir à des discours de remerciement ne dépassant pas les 140 caractères, la taille limite des messages sur Twitter.


Les gagnants ont été sélectionnés par un vote populaire sur Twitter et par un jury composé notamment du fondateur de Wikipédia, Jimmy Wales, de celui de Craigslist, Craig Newark, ainsi que d'autres personnalités comme le rappeur MC Hammer ou l'actrice Alyssa Milano

Les sénateurs envisagent de recommander un remaniement ministériel

Au cours de cette semaine l'assemblée des sénateurs devra statuer sur le rapport élaboré par la commission des affaires politiques à l'issue de plusieurs séances de travail avec les représentants des divers secteurs de la société.
Les recommandations relatives à la gouvernance ne bénéficient pas de l'approbation de certains partis politiques et de la société civile. Le président de la Conférence des Partis Politiques, Dejean Bellizaire, préconise le renvoi du gouvernement Bellerive et la formation d'un gouvernement de consensus. Il estime qu'on ne peut imputer uniquement à certains ministres, les failles dans la gestion de la catastrophe.
C'est également l'avis de Rosny Desroches, directeur de l'Initiative de la Société Civile (ISC). Il assure que la majorité des acteurs ayant participé aux consultations avaient souhaité la formation d'un gouvernement de consensus.
Faux rétorque le président de la commission Youri Latortue. Il fait remarquer que les partis politiques avaient opté pour le renvoi du gouvernement, mais que d'autres secteurs dont les églises et les associations patronales sont favorable à un remaniement ministériel.
Le sénateur Latortue, chef de file de AAA, dit vouloir s'acquitter de sa tache consciencieusement en rapportant les recommandations des divers secteurs au chef de l'Etat.
La séance d'hier, consacrée au débat sur le rapport de la commission a été reportée en raison de l'absence des sénateurs de Inité. Evaliere Beauplan crie au scandale et assimile les absences à une tentative de boycottage. Toutefois son collègueFranky Exius annonce que certains sénateurs sont malades et d'autres retenus dans leurs régions inondées.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17117

American Airlines promet de s'impliquer dans la reconstruction d'Haïti

 

Les responsables de la American Airlines Haïti se proposent de commémorer sobrement le 39 eme anniversaire de la compagnie sur le territoire national. La directrice commerciale Rachelle Madhère affirme que les efforts sont maintenant concentrés sur les actions à entreprendre dans la reconstruction du pays.

American Airlines a été la première compagnie à reprendre les liaisons internationales après le violent séisme du 12 janvier.

Tout en rappelant que AA ne détient pas un monopole en Haïti, Mme Madhère révèle que sa compagnie a tout de même décaissé 1 250 000 dollars afin de favoriser la réouverture de l'aéroport International Toussaint Louverture. 50 % de ce montant représentent un prêt de la AA aux autorités haïtiennes qui a permis la construction d'un nouveau bâtiment.

Les avions de la AA réalisent trois vols quotidiens sur Port-au-Prince déclare Mme Madère annonçant une augmentation des vols dans les prochains mois.

La American Eagle reliera bientôt Port-au-Prince à Santo Domingo, San Juan et Santiago.

Solidement implanté en Haïti, la AA est depuis quelques semaines la cible de critiques en raison de la qualité des services. La directrice générale Elsy Viala assure qu'il s'agit en fait d'une mauvaise perception des clients. Elle affirme que les vols sur Port-au-Prince bénéficient de certains avantages. Un snack gratuit est offert sur ces vols dit-elle rappelant qu'une directrice de vol est disponible pour aider les passagers à remplir les formalités.

En ce qui a trait aux prix des billets, Mme Viala fait remarquer qu'ils sont moins élevés lorsqu'il s'agit de réservation sur une longue période.

LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17118

La reconstruction d'Haïti au c½ur de la visite de la représentante de l'UE

La reconstruction d'Haïti était au c½ur mercredi de la visite à Port-au-Prince de la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, très critiquée pour son absence du pays dans les jours qui ont suivi le séisme du 12 janvier.
Mme Ashton, qui devait rencontrer dans la journée le président René Préval et le Premier ministre Jean-Max Bellerive, a commencé sa journée par une visite à l'association irlandaise Concern. Cette organisation encourage des mères à allaiter leurs nourrissons plutôt que de les nourrir avec des biberons remplis d'eau éventuellement contaminée.
Interrogée par l'AFP, Mme Ashton a assuré que ses interlocuteurs haïtiens l'avaient félicitée de n'être pas venue plus tôt, malgré la polémique suscitée par son absence juste après le séisme qui a fait plus de 220.000 morts.

"Ce qui est intéressant, c'est de constater aujourd'hui le nombre de gens qui me remercient de ne pas avoir encombré le peu de place qu'il y avait" dans les jours qui ont immédiatement suivi la secousse sismique, a-t-elle déclaré. Publicité

A côté des Etats-Unis, qui ont envoyé quelque 20.000 soldats sur zone dans les heures qui ont suivi le tremblement de terre afin d'assurer la sécurité des secours, l'Europe a paru peu présente en Haïti.

Sur le moment, "j'ai pris la décision d'envoyer de l'aide humanitaire. La commissaire chargée de l'aide humanitaire est venue pour apporter ces premiers secours sur le terrain", s'est défendue Mme Ashton. "Ce n'est pas mon travail. Je n'aurais servi à rien, j'aurais gêné les secours. Si je viens maintenant, c'est parce que ma fonction m'amène à m'occuper de la reconstruction à long terme", a-t-elle observé.
A ce sujet, Mme Ashton a expliqué que sa visite visait à définir un plan d'aide "pour l'avenir".
A propos des priorités auxquelles devrait s'attacher l'aide européenne, la Haute représentante de Bruxelles a évoqué le déblaiement des décombres, la reconstruction des infrastructures, notamment des routes et des écoles.
A lire également http://metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17085
AFP

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17119

Sonia Pierre reçoit Le Prix du Courage Féminin

Le gouvernement américain a décerné le 01 mars 2010 le Prix du Courage Féminin à la Dominicaine d'origine haïtienne Sonia Pierre, fondatrice du Mouvement des Femmes Dominico-Haïtiennes (MUDHA), une organisation de défense des droits des descendants–es d'Haïtiens en République Dominicaine.
Sonia Pierre fait partie des dix femmes récompensées à travers le monde pour leur « courage et leur leadership exceptionnel » a indiqué la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton, dans un communiqué tout en soulignant que les dix personnalités distinguées a travers ce Prix, sont des femmes qui ont apporté « une grande contribution au mouvement féministe ».
Mme Pierre qui recevra cette distinction le 10 mars prochain au Département d'État américain, est une militante de longue date dans la défense des droits de la communauté d'ascendance haïtienne en République Dominicaine : elle fut arrêtée à l'âge de 13 ans pour avoir pris ouvertement la défense d'un groupe de coupeurs de canne dans un batey.
Sous la direction de Sonia Pierre, l'organisation MUDHA s'est engagée dans un plaidoyer en faveur du respect du droit à la nationalité de milliers de descendants d'Haïtiens/Haïtiennes nés en République Dominicaine. Cet engagement lui a valu les critiques incessantes du gouvernement et des secteurs conservateurs dominicains, mais aussi des menaces de mort ou de retrait de sa nationalité.
Selon MUDHA, près de 200 000 fils et filles de sans-papiers haïtiens nés en République Dominicaine ne disposent pas de documents d'identité. Ces personnes vivent constamment sous la menace de déportation vers Haïti.
Le Prix du Courage Féminin attribué cette année à Sonia Pierre, a été institué par le Département d'État américain en 2007 pour rendre hommage aux femmes qui ont fait preuve d'un courage exceptionnel pour défendre les droits et la promotion sociale des femmes.
Rappelons que la militante dominicaine a déjà reçu plusieurs distinctions dont celle d'Amnistie Internationale et du Centre américain pour les Droits Humains Robert F. Kennedy
A lire également http://metropolehaiti.com/metropole/archive.php?action=search&keyword=Sonia+Pierre

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17121

Des ingénieurs français sont attendus en Haïti

Pélican, un bateau civil français transportant des ingénieurs doit laisser Toulon ce jeudi à destination d'Haïti où il va participer à la reconstruction du pays ravagé par un puissant séisme le 12 janvier dernier.
Ce navire civil français transporte à son bord d'importants moyens de génie militaire dont des poids lourds et des engins de terrassement et de chantiers qui vont participer à la construction d'abris provisoires et de nouvelles voies de pénétration.
Selon les autorités françaises, ces engins seront rejoints sur place par une centaine de sapeurs, issus du 2ème RG, du 5ème RG et du Service d'infrastructure de la Défense, ainsi que des hommes issus du Service militaire adapté des Antilles.
Rappelons que le président français lors de sa récente visite en Haïti le 17 février dernier, avait annoncée l'arrivée de ce bateau dans le cadre d'une opération qui a été sollicitée par l'Union européenne.
EJ

Kelly Bastien propose un débat sur la fin du mandat de Préval

Plusieurs acteurs politiques prônent la formation d'un gouvernement provisoire à la fin du mandat de René Préval, le 7 février 2011.
Si tous les parlementaires sont unanimes à reconnaitre l'impossibilité de la tenue d'élections au cours de cette année, ils expriment des points de vue divergents sur la meilleure stratégie à adopter pour renouveler les institutions démocratiques. Les chefs de partis politiques et les élus de l'opposition envisagent la formation d'un exécutif de transition alors que les parlementaires du parti au pouvoir attirent l'attention sur la nécessité de respecter autant que possible l'esprit de la constitution.
C'est l'avis du président du sénat haïtien, Kelly Bastien(Inité) pour qui il faudra choisir l'option la plus proche de la constitution. Même s'il n'écarte pas la possibilité qu'un gouvernement provisoire entre en fonction le 7 février 2011, le sénateur Bastien soutient qu'il faudra réaliser des efforts pour que le scrutin puisse se tenir dans les 90 jours.
Réagissant aux propositions de certains secteurs, le sénateur Bastien souhaite que des efforts soient déployés pour empêcher une longue vacance parlementaire. Le mandat des membres de la 48 eme législature arrive à terme le 8 mai 2010.
Le président du sénat estime que les représentants des divers secteurs de la société doivent dès maintenant analyser les différentes options afin d'identifier une qui soit plus proche de la constitution de 1987.
Tout en émettant des réserves sur la formation d'un gouvernement provisoire, le sénateur Bastien souligne qu'on ne peut accorder un mandat d'un an à un gouvernement sans légitimité populaire.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17116

Haïti-Séisme/Recontruction : La communauté haïtienne de Montréal veut faire des propositions concrètes

mardi 2 mars 2010

P-au-P, 2 mars 2010 [AlterPresse] --- Le Groupe de réflexion et d’action pour la reconstruction d’Haïti organise les 4 et 5 mars à Montréal un colloque sur la reconstruction baptisé « Reconstruire Haïti-Horizon 2030 », selon un communiqué transmis à AlterPresse.

Les organisateurs souhaitent « formuler de propositions concrètes aux instances concernées par la reconstruction d’Haïti », souligne le communiqué.

Le colloque réunira plusieurs personnalités parmi lesquelles le professeur de géophysique Eric Calais, le recteur de l’université Quisqueya, Jacky Lumarque, L’architecte Bernard Mc Namara, et le docteur Isabelle Thomas-Maret.

Dix comités thématiques ont été constitués et travailleront entre autres sur l’aménagement du territoire, la reconstruction de l’Etat et la gouvernance, les infrastructures nationales, le système éducatif haïtien et les interventions urgentes et post-urgentes.

Plusieurs conférences sont programmées dont deux conférences plénières générales sur les enjeux de la reconstruction et l’éducation. Plus d’une dizaine d’ateliers thématiques et 4 sessions inter-thématiques donneront aux experts l’occasion de discuter autour du grand défi de la reconstruction.

Les organisateurs indiquent que l’initiative est saluée par le premier ministre haïtien Jean Max Bellerive qui s’est dit « heureux » tout en faisant état d’un rêve commun de « voir Haïti comme un pays émergeant d’ici 2030 ».

Par ailleurs le groupe d’action et de réflexion entend organiser une conférence internationale en mai prochain avec des experts d’Haïti et des quatre coins du globe.

Le groupe a été créé après le 12 janvier à l’initiative d’une vingtaine d’organisations et de personnalités de la communauté haïtienne du Québec. [kft gp apr 02/03/2010 13:00]

http://www.alterpresse.org/spip.php?article9315

 

Haïti au menu de la visite d’Hillary Clinton au Brésil

Washington et Brasilia planchent sur des actions conjointes pour aider à la reconstruction du pays

La Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, se trouvait mercredi à Brasilia pour une brève visite consacrée principalement à des discussions avec le Président Luiz Inàcio Lula da Silva et son chancelier Celso Amorim sur deux sujets d’intérêt commun pour les deux pays : la situation d’Haïti près de deux mois après le séisme dévastateur du 12 janvier et l’épineux dossier nucléaire iranien.

Selon un communiqué de la chancellerie brésilienne dont l’Associated Press a obtenu copie, les dirigeants du Brésil et des Etats-Unis devaient avoir en soirée des entretiens sur les "initiatives de coopération" à entreprendre afin de favoriser la reconstruction d’Haïti considérablement dévastée.

Arrivée de Santiago où elle était allée exprimer la solidarité des Etats-Unis après le puissant tremblement de terre de magnitude 8,8 ayant frappé le Chili, le week-end écoulé, Hillary Clinton devait s’envoler tard mercredi soir pour le Costa Rica.

Le 26 février dernier, le sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires politiques, William Burns et le ministre brésilien de la défense, Nelson Jobim avaient déjà passé en revue la situation post-séisme en Haïti en mettant l’emphase sur le caractère indispensable d’une assistance financière internationale substantielle.

Les Etats-Unis, premier partenaire politique et économique d’Haïti, et le Brésil, détenteur du commandement de la Mission de stabilisation de l’ONU (MINUSTAH), ont multiplié leurs consultations sur la situation de crise majeure que vit le pays depuis la catastrophe du 12 janvier.

Un dernier bilan du gouvernement fait état de 222.000 morts, 300.000 blessés et plus d’un million de sans-abri. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6594

Une mission de l’UNASUR à Port-au-Prince

Une proposition d’aide à la reconstruction attendue lors d’une réunion prévue entre le 5 et le 15 mars

Une délégation de l’Union des nations sud-américaines séjourne depuis mardi à Port-au-Prince en vue d’élaborer une proposition d’aide à Haïti qui sera finalisée lors d’une réunion des douze pays membres de l’UNASUR prévue entre le 5 et le 15 mars, a annoncé mercredi à Quito le ministère équatorien des affaires étrangères.

Une dépêche d’EFE citant la note officielle informe que la délégation devait également apporter une aide logistique aux représentants des nations sud-américaines impliqués dans la gestion de la crise humanitaire née du séisme du 12 janvier.

La mission préparatoire de l’UNASUR doit présenter des propositions d’assistance technique dans le domaine de la gouvernance (administration publique, démocratie, sécurité, droits humains) et du développement territorial (aménagement du terroire, organisation de campements).

D’autres champs d’intervention seront aussi explorés, la production (commerce, industrie, tourisme, agriculture) et les services sociaux (santé, éducation, eau, sécurité alimentaire).

Le communiqué de la chancellerie équatorienne précise que tous les projets seront élaborés en coordination avec le gouvernement haïtien et sous la supervision d’organes techniques de l’UNASUR.

Les pays membres de cette entité régionale ont promis un montant global de 300 millions de dollars à Haïti, 100 millions provenant de leurs contributions directes et les 200 restants d’une ligne de crédit obtenue auprès de la Banque interaméricaine de développement (BID).

Une véritable onde de choc s’est propagée dans le monde entier face à l’ampleur des dégâts causés par le séisme du 12 janvier à l’origine de plus de 200.000 morts, 300.000 blessés et 1,2 million de sinistrés. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6595

L’UE se concentre sur la reconstruction d’Haïti, affirme Catherine Ashton

Le Premier ministre Bellerive félicite l’Europe communautaire pour sa sollicitude envers Haïti et assure avoir fait, avec le chef de la diplomatie européenne, le tour de la situation avant les conférences des donateurs prévues respectivement à Santo Domingo et à New York

La haute représentante de l’Union européenne pour la politique étrangère et la sécurité, Catherine Ashton, a réaffirmé mercredi à Port-au-Prince l’engagement de l’UE en faveur de la reconstruction d’Haïti, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Jean-Max Bellerive.

Précisant que l’aide humanitaire et le processus de reconstruction étaient au centre des discussions qu’il a eues dans la journée avec Mme Ashton, le chef du gouvernement a souligné l’importance de ces échanges avec un partenaire de premier plan avant la tenue prochaine de deux conférences internationales sur Haïti, respectivement à Santo Domingo et à New York.

M. Bellerive, qui a salué la détermination de l’Union européenne de continuer à apporter son soutien à Haïti pendant de longues années encore, indique que 40 des 100 millions d’euros (environ 120 millions de dollars) que Bruxelles vient de débloquer seront remis au gouvernement à titre d’appui budgétaire.

Pour sa part, le chef de la diplomatie européenne a assuré Port-au-Prince du soutien des pays membres de l’UE dans le cadre de la reconstruction. Sa présence en Haïti où elle est venue se rendre compte de la gravité de la situation est le témoignage de l’intérêt de l’Europe pour le pays, a déclaré Catherine Ashton.

Elle a aussi rappelé le décaissement cette semaine d’une première tranche de 100 millions d’euros destinée à des travaux d’infrastructure.

La haute représentante en a profité pour rappeler que l’action de la Commission européenne, dont elle est la vice-présidente, sera orientée en fonction des priorités définies par les autorités haïtiennes.

Interrogée sur "l’absence remarquée" de l’UE aux premiers jours de la tragédie haïtienne, Catherine Ashton, qui était, il y a quelques semaines, sur la sellette, a tenté de justifier son profil bas.

"J’ai pris la décision d’envoyer de l’aide humanitaire. La commissaire chargée de l’aide humanitaire est venue pour apporter ces premiers secours sur le terrain", s’est-elle défendue ajoutant plus loin. "Ce n’est pas mon travail. Je n’aurais servi à rien, j’aurais gêné les secours. Si je viens maintenant, c’est parce que ma fonction m’amène à m’occuper de la reconstruction à long terme".

Intervenant également lors de la conférence de presse, Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la protection civile, a exprimé ses préoccupations face à la situation précaire des sinistrés à l’approche de la saison pluvieuse. Tout en prônant une déconcentration au profit des déplacés de la province de l’aide humanitaire européenne passée de 30 à 120 millions d’euros depuis le 12 janvier, la responsable a souhaité une amélioration des conditions d’hébergement et d’hygiène réservées aux sans-abri.

L’aide globale de Bruxelles à Haïti se monte à 609 millions d’euros (plus de 800 millions de dollars), les 120 millions débloqués mardi étant venus s’ajouter aux 600 millions que les différents Etats membres avaient auparavant accordés. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article6596