POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 8 juin 2009

Ouverture de la dernière session de la 48ème législature

Une session importante à plus d’un titre

Les sénateurs et les députés doivent se réunir ce lundi en Assemblée nationale afin d’ouvrir la dernière session de la 48ème législature.

Celle-ci devrait se terminer, en principe, le deuxième lundi de septembre. Mais, suite à une décision jugée inconstitutionnelle par plus d’uns, elle pourrait s’étendre au-delà de cette échéance si des élections ne se tiennent pas avant la fin de l’année pour le renouvellement d’un autre tiers du Sénat et de la Chambre des députés. Selon ladite décision consignée dans la loi électorale en vigueur, le mandat des parlementaires devrait alors arriver à terme en mai 2010.

Cette dernière session est importante à plus d’un titre. Les parlementaires ont en effet du pain sur la planche en ce qui concerne l’analyse et le vote d’importants projets de lois. Au nombre de ceux-ci, on cite : le projet d’amendement constitutionnel, celui relatif aux partis politiques et à leur financement, le projet de loi sur la décentralisation, le projet de loi sur l’Habeas corpus, le projet de loi sur la passation de marché et la loi de finances publiques 2009-2010.

Le député de Môle Saint-Nicolas, Eloune Doréus (OPL), a souhaité que l’Exécutif soumette à temps les textes des projets de loi afin que le parlement puisse atteindre ses principaux objectifs au terme de cette cruciale session. [jmd/Radio Kiskeya]

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article5951

La Première Ministre prête à justifier l'utilisation des fonds dans le cadre du programme d'urgence

La Première Ministre Michèle Pierre Louis rejette les accusations relatives à la mauvaise gestion des fonds alloués à son gouvernement dans le cadre du programme d'urgence. Faisant remarquer que les 197 millions de dollars sont largement insuffisants pour faire face aux dégâts causés par les cyclones de septembre 2008, la Première Ministre a promis de soumettre un rapport détaillé au parlement dans le meilleur délai.
En attendant la publication de ce document, Michèle Pierre Louis a révélé que 80 millions de dollars ( 40%0 de l'enveloppe globale) ont servi à l'acquisition de matériels pour le Centre National des Équipements (CNE). Selon la Première Ministre, les interventions du CNE aux Gonaïves, à Saint Marc, Cayes, Cabaret, Jacmel, Léogane, Casale et Port-au-Prince justifient l'importance de cet investissement.
De plus, Madame Pierre louis informe que 36 millions de dollars ont été alloués à l'agriculture et 13 millions aux Travaux Publics.
Dans le cadre de l'état d'urgence, le gouvernement avait alloué 17 millions de dollars aux 140 communes pour la réalisation de projet locaux.
Par ailleurs 800 millions de gourdes ont été alloués au Fonds d'Assistance économique et Social (FAES) pour la réhabilitation d'infrastructures scolaires et sanitaires ainsi que des commissariats et tribunaux à travers le pays.
LLM
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15334

Batay Ouvriyé appelle le chef de l'Etat à publier la loi sur le salaire minimum

A l'exception de Batay Ouvriyé, les principaux syndicats haïtiens sont demeurés silencieux dans le débat sur le salaire minimum. Des leaders d'organisations syndicales contactés par radio Métropole avaient refusé de se prononcer sur le dossier arguant qu'il avait été politisé.
Le chef de l'Etat s'est entretenu avec les parlementaires et des hommes d'affaires avant l'expiration du délai constitutionnel pour l'objection à la loi votée par les deux chambres.
De son coté, l'un des dirigeants de Batay Ouvriyé, Didier Dominique, appelle le président Préval à publier dans le meilleur délai la loi fixant le salaire minimum à 200 gourdes par jour. Il révèle qu'une compagnie étrangère basée au Cap Haïtien s'est proposée de payer 400 gourdes par jour de salaire minimum à ses ouvriers. De plus, M. Dominique ne comprend pas les tergiversations du gouvernement qui dispose des résultats d'une enquête estimant à 300 gourdes journalières les besoins d'un ouvrier.
Interrogé sur les conséquences des deux cents gourdes sur la loi Hope, le responsable de Batay Ouvriyé, rappelle que HOPE avait mis l'accent sur le respect des droits et prérogatives des ouvriers.
Tout reconnaissant la nécessité d'une création massive d'emploi, M. Dominique fait valoir qu'il faut que les ouvriers disposent des ressources nécessaires pour subvenir à leurs besoins.. Il s'oppose à une augmentation graduelle du salaire minimum, signalant qu'elle ne tiendrait pas compte du taux d'inflation annuel. " Le chef de l'Etat doit publier la loi s'il ne veut pas s'opposer aux desideratas du peuple", conclut M. Dominique.
LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15333

Nouvelle manifestation estudiantine à Port au prince.

Nouvelle manifestation estudiantine à Port au prince.
Les étudiants de plusieurs entités de l'université de l'état d Haïti sont à nouveaux descendus dans les rues de la capitale (port au prince) ce lundi pour réclamer la libération de leurs camarades parmi les vingt quatre personnes interpellées le 4 juin.
les étudiants protestataires sont massés à la mi journée devant le parquet du tribunal civil de la capitale (Lalue- centre ville) en lançant des slogans hostile au gouvernement.
La police a mis sur place un important dispositif de sécurité en vue de contenir tout débordement alors que différents conducteurs cherchent à éviter les zones de turbulences au bas de la ville ce qui a provoqué d'énormes bouchons.
Depuis quelques jours, de nombreux étudiants de diverses facultés de l'université d'Etat d'Haïti ont entamé un mouvement de protestation pour exiger l'application de la loi sur l'augmentation du salaire minimum, porté à 200.00 gourdes.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15332

Le chef de l'Etat pourrait faire objection à la loi sur le salaire minimum

Le chef de l'Etat pourrait faire objection à la loi sur le salaire minimum

Le chef de l'Etat ne serait pas disposé à publier la loi sur le salaire minimum affirme le sénateur Anacacis Jean Hector qui avait participé vendredi à une séance de travail entre le président Préval et les parlementaires autour de cet épineux dossier.

Tout en se déclarant favorable aux 200 gourdes, le président Préval est préoccupé par les licenciements massifs que pourraient engendrer une hausse du salaire minimum. Au cours de la rencontre le chef de l'Etat aurait indiqué aux élus qu'il n'avait pas arrêté sa décision sur ce dossier. Le chef de l'Etat devrait selon la constitution, formuler une objection à la loi au cours de la séance en assemblée nationale de ce lundi.

La rencontre aura permis au président Préval de faire valoir les revendications des membres du secteur privé sur le salaire minimum. René Préval craint que ladite loi ne constitue un frein dans les efforts du gouvernement pour créer les conditions favorables à la création d'emploi. Le sénateur Anacacis Jean Hector signale que la constitution n'autorise pas les parlementaires à analyser à nouveau la loi sans une objection du chef de l'Etat. Interrogé par radio Métropole, le sénateur Anacacis Jean Hector a assuré que le président Préval tiendra compte des propositions des patrons en vue de formuler éventuellement une objection.

Outre une augmentation graduelle du salaire minimum, le sénateur Jean Hector croit que les membres du secteur privé pourraient également proposer des mesures de compensation dans le cadre d'une hausse du salaire minimum.

LLM

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15330

Haïti manifestation ; Le gouvernement invite les étudiants au dialogue

Le gouvernement haïtien lance un appel au calme et au dialogue, aux étudiants de plusieurs facultés de l'état qui ont promis ce lundi de récidiver avec leur mouvement de protestation visant à exiger du chef de l'Etat René Préval la promulgation de la nouvelle loi sur le salaire minimum.
Trois membres du gouvernement de Mme Michèle Duvivier Pierre-Louis à savoir : les ministres de la justice Jean Joseph Exhumé et de la Communication Olsen Jean Julien et le secrétaire d'Etat de la sécurité publique, Joseph Luc Eucher sont intervenus le weekend dernier sur les ondes de la Télévision d'Etat, TNH pour inviter les étudiants au calme et au dialogue afin de ne pas continuer à perturber l'ordre social.
Le ministre de la culture et de la communication. Olsen Jean Julien dit croire que les canaux de communication existent, si les étudiants veulent poser les problèmes, alors que Luc Eucher Joseph s'est montré préoccupé par la détérioration de la situation sociale et de l'ordre public par les manifestations intempestives des étudiants.
M Eucher a tenté de justifier la réaction de la police nationale qui a fait usage du gaz lacrymogène pour contrecarrer les actions des manifestants.
Les étudiants protestataires avaient annoncé pour cette semaine la reprise de leur mouvement qui a déjà fait un blessé par balle et causé des matériels considérables.
RD
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15329

Le Parquet s'apprête à entendre les manifestants interpellés la semaine dernière

L'audition de toutes les personnes arrêtées jeudi et vendredi derniers dans le cadre d'une série de manifestations déclenchées par des étudiants devrait se dérouler ce lundi au parquet de port au prince.

Ces individus dont une quinzaine d'étudiants de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH) ont été interpellés sous l'accusation d'être des fauteurs de troubles, et doivent répondre de leurs actes par-devant le Parquet du Tribunal civil.
En effet , plusieurs véhicules publics et privés ont été la cible des pierres lancées par des manifestants en fin de semaine dernière, dans le cadre du mouvement de protestation visant à forcer le chef de l'état à promulguer la nouvelle loi portant à 200 gourdes le salaire minimum.
Les étudiants arrêtés ont passé le weekend en garde à vue au commissariat de Port au Prince en dépit des démarches du Rectorat de l'UEH en vue d'aboutir à leur libération.
La comparution en justice annoncée pour ce lundi devrait se dérouler dans une atmosphère surchauffée, de nouvelle manifestation sont encore prévue pour ce lundi.

RD

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=15328