POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 20 septembre 2011

Un autre marine uruguayen impliqué dans le viol présumé d’un Jeune haïtien

Un sixième marine uruguayen se trouve détenu dans la capitale Montevideo, impliqué dans l’affaire d’abus sexuel présumé perpétré contre un Jeune haïtien au momento ou les militaires exerçaient des fonctions au sein du contingente des Casques bleus des Nations Unies en Haïti. Le sous secrétaire de la Défense de l’Uruguay, Jorge Menendez, a informé que le sixième détenu assumait la garde quand il s’est produit l’introduction du Jeune haïtien à l’interieur d’un campement de la Mission des Natiosn Unies pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH), selon des informations émanant de l’agence DPA.
Les cinq autres marines impliqués ont vécu leur premier jour en prison, accusés par la Justice Militaire de « faute grave et désobéissance » après avoir été interrogés vendredi et samedi.
L’affaire a été faite publique après la diffusion ce mois-ci d’une vidéo dans laquelle les marines semblent être entrain d’abuser sexuellement un jeune haïtien dont la famille dénonça publiquement l’affaire.
En ce qui concerne ce qui s’est passé exactement ce moment-là, l’ONU « n’écarte rien », a déclaré la semaine dernière a Montevideo Mariano Fernandez, représentant du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour Haïti, après une réunion des ministres de Défense des pays de l’Amérique du Sud

Source : http://www.lanueva.com/hoy/nota/259f457c7d/1/106791.html
Traduction: HAITI RECTO VERSO

Le procès contre les marines uruguayens avance

Les cinq marines uruguayens qui faisaient partie de la misión de l’ONU pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH) et qui ont été accusés der viol sur un Jeune haïtien, ont passé leur premier jour en prison à Montevideo, après avoir été jugé par la Justice Militaire. Les délits retenus contre eux ont été identifiés comme “faute grave et désobéissance”. L’affaire sera prise en charge par la Justice Civile après que le gouvernement eût présenté une plainte au pénal contre les impliqués dans l’affaire qui a eu une forte repercusión médiatique et qui a suscité une forte indignation en Haïti et qui a occasionné l’idée d’un retrait progressif des forces militaires de la Minustah déployés sur le sol de ce pays des Caraïbes.
Les faits sont aussi investigués par les organismos des Nations Unies (ONU) qui s’occupent directement de la misión de paix en Haïti. A travers un film diffusé ce mois, les marines uruguayens semblent être entrain dd’abuser sexuellement du Jeune haïtien.
Le gouvernement uruguayen a présenté des excuses à Haïti et à l’ONU; http://www.eltribuno.info/salta/75524-Avanza-la-causa-contra-los-marinos-.note.aspx
Traduction: HAITI RECTO VERSO