POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 17 juin 2010

Mondial : le Mexique surclasse la France

LEMONDE.FR 17.06.10 .-Le changement tactique opéré par Raymond Domenech n'a donc pas porté ses fruits. Anelka, remplacé à la pause par Gignac, s'est évertué à n'en faire qu'à sa tête, désertant plus qu'à son tour la pointe de l'attaque. Sa relation avec Ribéry, placé en meneur de jeu, ne s'est pas avérée plus fructueuse que celle qui l'unit à Yoann Gourcuff, le sacrifié du coup d'envoi. Seul Florent Malouda a su se mettre en évidence dans le marasme offensif des Bleus. Les Mexicains avaient, eux, décidé de conserver leur trio d'attaque, Giovani, Franco et Vela (remplacé sur blessure à la 29e minute par Barrera). Et c'est un autre attaquant, Javier Hernandez, entré en jeu à la 55e, qui a débloqué la rencontre en faveur de son équipe.

D'entrée, les coéquipiers du capitaine Marquez se montraient les plus dangereux, se procurant plusieurs situations de buts. Dès la 3e, Giovani, signalé hors jeu, frappait le poteau de Lloris. Dans la foulée, le Gunner Carlos Vela se présentait légèrement excentré face au gardien français et ne cadrait pas sa tentative (9e). L'avant-centre mexicain Franco gênait considérablement la charnière centrale de l'équipe de France, Abidal-Gallas, souvent dominée dans le jeu aérien. Et Sagna était largement débordé par les montées du latéral gauche, Salcido. Ainsi, à la 26e minute, celui-ci crochetait Sagna et profitait de l'attentisme de Gallas pour inquiéter Lloris, solide sur ses appuis. La défense française ne montrait pas des signes encourageants, et le score nul au repos était flatteur. Côté français, seul un coup-franc de 35 mètres de Ribéry était capté par Perez après plusieurs rebonds piégeux (6e).
IMPUISSANCE FRANÇAISE
Le sentiment d'impuissance des Bleus était éclatant. Et l'on commence à se demander si les éternels débats sur le choix des hommes n'est pas stérile. Malgré les entrées en jeu de Valbuena à la place de Govou et de Gignac à la place d'Anelka, les Français n'ont jamais paru en position d'inquiéter le gardien mexicain. La Tri imposait son empreinte collective sur le jeu, une domination qui finissait par payer sur une erreur individuelle. Abidal jouait le hors-jeu à contre-temps, laissant Javier Hernandez défier Hugo Lloris et le battre avec un sang-froid étonnant (63e). Loin de protéger cet avantage, les joueurs de Javier Aguirre continuaient à pousser. Une accélération de Barrera laissait sur place Evra et Abidal. Ce dernier ne pouvait que faucher le jeune Mexicain en pleine surface. Le penalty, indiscutable, était transformé par le vieux briscard Blanco (78e).
Avec un petit point après deux rencontres, l'équipe de France se classe en troisième position du groupe A, derrière le Mexique et l'Uruguay, qui comptent quatre points chacun. Mexicains et Uruguayens n'ont plus besoin que d'un nul lors du dernier match qui les opposera pour se qualifier. La France devra, elle, battre l'Afrique du Sud pour garder l'espoir, et au moins éviter l'humiliation d'un naufrage.
Anthony Hernandez
http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/06/17/mondial-le-mexique-surclasse-la-france_1374749_3242.html#ens_id=1371076

Jour J ; Pour l'installation de la CIRH

La Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haiti (CIRH), tiendra sa première réunion à Port-au-Prince ce jeudi . Jusqu' à présent les noms des représentants de tous les pays amis d'Haïti ne sont pas encore connus.
L'Organisation des Nations Unies (ONU), a déjà désigné Rebecca Grymspan. Alors que l'Espagne et la France ont respectivement fait choix de Cristina Barrios et de Pierre Duquesne comme leurs représentants au sein de cette nouvelle entité.
Le représentant de l'Organisation des Etats Américains (OEA), Ricardo Seitenfus, siégera à la commission intérimaire, assurant la représentation de l'organisme hémisphérique.
Le brésilien Ricardo Seitenfus qui accueille favorablement cette nomination affirme que cette nouvelle fonction peut être considérée comme un complément de la première. Interrogé sur le mandat de la Commission Intérimaire, l'ambassadeur Seitenfus a souligné qu'elle jouera un rôle technique consistant à 'analyser des projets. Il s'est engagé à jouer un rôle utile au sein de la commission qui devra adopter des décisions rationnelles répondant aux besoins de la population.
Réagissant aux critiques de l'opposition, M.Seitenfus a assuré que la commission ne viole pas la souveraineté d'Haïti puisqu'elle ne se substituera pas au gouvernement. Il fait remarquer que la présence des représentants de la communauté internationale permettra de vérifier une utilisation efficiente des fonds alloués.
La nomination des ambassadeurs Seitenfus et Grymspan est intervenue une semaine après l'appel pressant du co-président de la CIRH, Bill Clinton. Lors de la conférence de Punta Cana (République Dominicaine) l'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU avait pressé les donateurs à décaisser des fonds et designer leurs représentants au sein de la commission.
EJ / Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17851

Dossier CEP : Juan Fernandez Trigo déplore, l'absence de dialogue

L'ambassadeur d'Espagne en Haïti, Juan Fernandez Trigo, dit regretter le fait que le dialogue n'ait pas été privilégié en ce qui à trait au dossier du Conseil Electoral Provisoire décrié par de nombreux plusieurs secteurs du pays. 
Intervenant à la rubrique le point sur le 100.1, sur Radio Métropole, monsieur Trigo a toutefois fait remarquer que son pays va financer les prochaines élections à travers la commission européenne.
Le diplomate dit espérer que ces prochaines joutes seront inclusives, crédibles et démocratiques.
Entre temps, les mouvements de protestation contre les membres du Conseil Electoral se poursuivent. Hier, mercredi plusieurs personnes se disant, candidats agrées, ont organisé un sit-in devant les locaux du CEP à Pétion Ville.
Ils réclamaient le départ en bloc et l'arrestation de l'ensemble des membres du CEP.
En réaction, le porte-parole de l'Institution électorale Richardson Dumesle a minimisé le mouvement orchestré par ces candidats. Il a fait remarquer que les Conseillers électoraux sont actuellement au travail en vue de réaliser les prochaines élections.
Notons que la semaine dernière le président de la République, René Préval avait renouvelé sa confiance à ce CEP, qui sera celui qui devrait organiser les prochaines compétions électorales, selon le président. Le chef d'État , avait annoncé pour cette semaine la publication de l'arrêté présidentiel convoquant le peuple en ces comices. Mais Jusqu'à présent l'arrêté se fait toujours attendre.
EJ/Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17854

Clinton et Bellerive co-président la première rencontre de la CIRH

L'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU, Bill Clinton, arrive à Port-au-Prince cette semaine afin de co-présider, ce jeudi 17 juin, la première réunion de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d'Haïti (CIRH). Le Premier Ministre haïtien Jean Max Bellerive a donné l'assurance que tous les membres de la commission participeront à cette rencontre .
Dans une interview à Reuters, M. Bellerive a dit espérer que cette réunion permettra d'établir les directives pour le décaissement des fonds. Nous avons un programme et un plan qui a été accepté par tous, indique M. Bellerive ajoutant qu'il faut maintenant les ressources financières, l'équipement, le savoir faire et le support.
Il a également exprimé ses préoccupations en raison de la situation précaire de plus d'un million de sans abris à l'approche de la saison cyclonique. Selon M. Bellerive, l'ex président Clinton a personnellement pris en charge les plans d'évacuation et de réponse après les catastrophes. J'espère que nous ferons tout ce que nous avons à faire pour éviter d'autres catastrophes, a martelé le chef du gouvernement haïtien.
Les noms des 10 personnalités haïtiennes, désignées par les divers secteurs de la société, avaient été publiés au début de ce mois. Il s'agit de Lucien Jean Bernard (représentant du Senat), Lucien Francoeur ((Chambre des députés), Joseph G. Louis (Fédération Nationale des Maires d'Haïti), Raoul Pierre Louis (Fédération Nationale des Casecs d'Haïti), Jean Claude Lebrun (secteur syndical), Garry Lissade et Georges Henry Fils (Pouvoir judicaire), Reginald Boulos( secteur privé), Marie Georges Salomon et Suze Percy (Exécutif).
LLM / Radio Métropole Haïti

Décès de l'Homme politique haïtien Marc Bazin

Le Fondateur du Mouvement pour l'Instauration de la Démocratie en Haïti (MIDH), Marc Bazin s'est éteint ce mercredi à l'âge de 78.
Selon des informations communiquées par ses proches, l'homme politique très connus en Haïti était malade depuis plusieurs mois.
Ancien Secrétaire d'Etat des finances et des affaires économiques, sous la présidence de Jean Claude et ancien premier ministre, pendant la période du coup d'état de 1991, Marc Bazin surnommé Mister Clean , a travaillé pendant un certain temps à la Banque Mondiale où il a eu une très belle carrière.
Revenu au en 1986 Monsieur Bazin s'était présenté comme candidat à la présidence lors des élections de 1991 et de 2006.
Economiste de formation, l'ancien premier ministre a publié de nombreux ouvrages, le dernier en date s'appelle des idées pour l'action pour lequel, il était l'invité d'honneur de la quatorzième édition de livre en Folie en 2008.
Fils d'un ancien sénateur, Marc. L Bazin a fait des études en France, il est surtout connu en Haïti comme celui qui avait légalisé le treizième mois de salaire, communément appelé Bonus.
EJ/Radio Métropole Haïti

http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=17852

HAITI SUR LE CHEMIN DE L’OUBLI

On la craignait tous, cette issue à la situation du pays après le séisme de janvier. Le plus dur c’était de savoir combien de temps le monde des médias allait mettre pour se désintéresser du sort de ceux qui ont animé l’univers médiatique du premier semestre de l’année. Entre la quête de sensations fortes et la curiosité de beaucoup, le tourisme de catastrophe a été mis à l’honneur.
Depuis le drame, nous avons gardé un œil sur l’évolution de la pertinence du sujet Haïti dans les médias. Nous avions pris l’habitude de consulter religieusement certains grands journaux d’expression française et deux grands périodiques d’expression espagnole. Nos sources en fait, s’alimentaient des visions de la France, du Canada de l’Espagne et de la République Dominicaine.
Nous avons pu constater comment le nombre d’envoyés spéciaux se réduisait méthodique et progressivement. Au même rythme que le déplacement vers les fins de pages des médias des titres traitant la problématique haïtienne. Aujourd’hui, à plus de cinq mois, les journaux parlent d’Haïti avec la pertinence d’avant le séisme.
Haïti Recto Verso a fait le décompte suivant : pour les médias francophones au mois de janvier nous avions lu 127 articles, 264 en février, 404 en mars, 314 en avril, 192 en mai et 95 en ce qui va du mois de juin. La même tendance est observée au niveau des médias d’expression espagnole : 98 articles en janvier, 324 en février, 261 en mars, 145 en avril, 72 en mai, 64 en ce qui va de juin.
Depuis la fin du mois de mai des journaux comme le monde, le Figaro ont cessé de parler d’Haïti. Il en est de même pour des journaux comme « el mundo » et « el pais ». Aujourd’hui le site de « cyberpresse.ca » a enlevé un encart jadis réservé à Haïti dans la rubrique des nouvelles internationales. La fièvre  des médias pour Haïti aura duré ….158 jours !