POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 10 janvier 2011

Les Haïtiens de Montréal se recueillent à l'oratoire Saint-Joseph

Publié le 09 janvier 2011
Catherine Handfield, La Presse
Raymond Joseph et Margarette Laguerre se sont habillés en noir, dimanche. Assis dans la basilique de l'oratoire Saint-Joseph, à Montréal, ils pensaient en silence à leurs proches morts à Port-au-Prince le 12 janvier 2010.
La grande messe célébré en la basilique de l'oratoire
 Saint-Joseph, a attiré environ 1000 personnes, dont plusieurs
 politiciens et meneurs de la communauté haïtienne.
Photo: François Roy, La Presse
Comme plusieurs centaines de Montréalais d'origine haïtienne, le couple a assisté à la célébration en mémoire des victimes du tremblement de terre. Margarette Laguerre a perdu sa soeur Kelly lors du séisme. Raymond Joseph, sa marraine.
«Plus le 12 janvier approche, plus ça nous frappe», a dit M. Joseph, qui perçoit le premier anniversaire du séisme comme une seconde épreuve.
La grande messe a attiré environ 1000 personnes, dont plusieurs politiciens et meneurs de la communauté haïtienne. Les organisateurs ont ajouté 10 rangées de chaises pliantes à l'arrière. Malgré cela, quelques croyants ont assisté la cérémonie debout.
Instigateur du rassemblement, le père Yves-Michel Touzin, de la Mission catholique Notre-Dame-d'Haïti, a célébré la messe. Il était accompagné d'une chorale haïtienne, qui a entonné quelques chants catholiques créoles.
Joël Jean-Jacques, de Montréal, regardait sa femme chanter dans la chorale aux côtés de sa fille Joëlla et de son neveu Jean-Bastien, âgés de 5 ans. Le père de famille a eu une pensée pour la mère de son premier enfant et pour sa cousine, mortes lors du séisme. «Nous sommes ici pour les défunts», a-t-il dit.
Le député de Viau, Emmanuel Dubourg, était assis dans la première rangée auprès du premier ministre Jean Charest et de sa femme, Michèle Dionne. Selon lui, la grande messe d'hier a tenu lieu de funérailles pour plusieurs Haïtiens présents à l'Oratoire.
«Certaines personnes ici n'ont jamais eu de nouvelles de leurs proches, mais ils ont dû accepter leur disparition, a dit M. Dubourg, qui a participé à l'organisation de la messe. C'est aussi une façon de saluer les disparus.»
Jean Charest a exprimé sa volonté de «renouveler l'engagement du Québec envers le peuple haïtien». «Nous n'allons surtout pas laisser les difficultés actuelles nous décourager du projet de reconstruction que nous voulons pour Haïti? Nous allons continuer de travailler pour le peuple haïtien et avec le peuple haïtien», a-t-il dit, sans toutefois citer d'exemples concrets.
Immigration
Le premier ministre a assuré que les dossiers des nombreux Haïtiens qui attendent d'immigrer au Québec seront traités «le plus rapidement possible». À ce jour, seulement 400 Haïtiens ont immigré au Québec en vertu du programme de parrainage humanitaire, lequel devait permettre à 3000 Haïtiens de s'installer ici.
«Plus de 3000 certificats de sélection ont été livrés, a déclaré Jean Charest. On va atteindre les objectifs du programme, on y va le plus rapidement possible.»
Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, et son homologue d'Alma, Ulrick Chérubin, étaient également présents à la cérémonie. Le chef du Service de police de la Ville de Montréal, Marc Parent, a également tenu à y être. «Montréal compte près de 125 000 Haïtiens et nous avons 120 policiers d'origine haïtienne au SPVM, a dit M. Parent. Ils ont encore de la famille là-bas et c'est important de les soutenir.»
http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/haiti-un-an-apres/201101/09/01-4358417-les-haitiens-de-montreal-se-recueillent-a-loratoire-saint-joseph.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4358469_article_POS1

Aucun commentaire: