POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 1 décembre 2010

« Soleil d'Haïti a recueilli 50 000 € pour la reconstruction » - Locminé

lundi 29 novembre 2010 Marie-Hélène Lestrohan, présidente de Soleil d'Haïti, l'association dont est partenaire le collège Jean-Pierre-Calloc'h.

Vous étiez au collège en janvier dernier, peu après votre retour d'Haïti où vous avez vécu le séisme. Quelle a été votre action depuis ?
J'ai animé ou mis en oeuvre des conférences, des fêtes, des ventes d'objets de l'artisanat haïtien un peu partout en France avec les 90 membres de Soleil d'Haïti. L'association a ainsi recueilli 50 000 € pour la reconstruction. Ceci a permis de reconstruire l'école Foi d'Abraham à Port-au-Prince que nous parrainons depuis 2007. Elle accueille 140 enfants de 3 à 14 ans. J'y suis retournée en mars. 30 000 € ont été investis entre la reconstruction, le fonctionnement, l'achat de fournitures. Nous assurons aussi le petit-déjeuner des enfants et les salaires des enseignants. Il faut environ 1 500 € par mois. Les grosses ONG n'apportent plus d'aide alimentaire en dehors des camps. Une ineptie qui ne fait que grossir les populations des camps.

Vous semblez remontée contre les ONG ?
Elles ont chacune leur politique. Il n'y a aucune coordination. Le choléra est un exemple. Ces ONG sont en Haïti depuis 50 ans. Pourquoi ne pas avoir pensé à l'assainissement ? Haïti, c'est grand comme la Bretagne. Le choléra est parti en Artibonite. La terre n'a pas tremblé dans cette région. Le choléra est la logique de ce manque de coordination.
Tient-on compte de l'avis des Haïtiens ?
On ne leur laisse pas le soin de décider. Ils ont besoin d'être accompagnés, mais pas besoin d'être assistés comme des enfants. Ils doivent rester maîtres de leur avenir.
Votre point de vue sur les élections législatives et présidentielles ?
Je ne suis pas Haïtienne. Je ne vote pas en Haïti. Mais il reste toujours des gens riches dans ce pays. Il y a toujours de gros 4 x 4 appartenant à des Blancs et conduits par des Noirs. Je sais aussi les fortunes dépensées par certains candidats.

Quels sont les projets de votre association ?
Continuer notre action pour l'école. Les premiers travaux s'achèvent. Nous voulons mettre en route trois classes maternelles, les sanitaires, etc. Nous prévoyons un nouveau budget de 30 000 €. Je ne suis pas découragée. Plus le temps passe, plus je me sens proche de ma grande famille haïtienne.

Aucun commentaire: