POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 29 novembre 2010

Haïti: le scrutin validé presque partout

AFP ...29/11/2010 Mise à jour : 06:51 Réagir Les élections présidentielle et législatives en Haïti ont été validées dans la majorité des bureaux de vote hier par le Conseil électoral, son président jugeant la consultation "réussie" malgré des violences et des appels à l'annulation du scrutin.
"La journée électorale est bouclée et réussie", a déclaré le président du Conseil électoral provisoire (CEP), Gaillot Dorsainvil, lors d'une conférence de presse. "Les élections ont bien sûr été réalisées dans des conditions difficiles mais elles ont bel et bien eu lieu", a-t-il ajouté.
Le CEP a indiqué que le scrutin avait été annulé dans 56 centres de vote seulement sur 1500. Cela ne représente "que 3,5% des centres de vote", a affirmé le président.
"On va étudier au cas par cas les endroits où il y a eu un problème", a précisé le directeur général du CEP, Pierre-Louis Opont. "Dans 48 ou 72 heures, on décidera de ce qu'on fait", a-t-il ajouté.
Dimanche, 4.714.112 électeurs étaient appelés à voter dans 11.181 bureaux de vote, dépendants de 1.500 centres de vote, pour choisir leur président, 99 députés et 11 sénateurs.
La consultation s'est déroulée dans un climat tendu. Des bureaux de vote ont été saccagés. L'opposition a accusé le pouvoir d'organiser des fraudes au profit de son candidat, Jude Célestin. De nombreux électeurs n'ont pas pu voter faute de trouver leur bureau de vote. Et des heurts ont fait au moins deux morts. Ces évènements ont amené au moins 12 des 18 candidats en lice à demander l'annulation de l'élection.
"Nous n'avions pas la prétention d'organiser des élections sans irrégularités. Ce sont des irrégularités qui sont dues aux faiblesses des structures de l'Etat" haïtien, a déclaré le vice-président du CEP, Theleve Toussaint. "Dans la fièvre électorale de la journée, des électeurs n'ont pas réussi à trouver leur bureau de vote", a souligné M. Dorsainvil.
La demande d'annulation formulée par la majorité des candidats "n'est pas formelle", a affirmé M. Opont. "Les CEP ne peut pas se prononcer sur une requête qui n'est pas formelle", a-t-il dit. "Les candidats prennent une position politique, nous, nous faisons un travail technique", a-t-il poursuivi.
Le CEP "sera en mesure de produire un bilan (sur le scrutin) au retour de ses membres partis en région, dans trois jours" et "remercie la population d'avoir participé à l'avancement de la démocratie", a dit M. Dorsainvil.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/11/29/97001-20101129FILWWW00338-haiti-le-scrutin-valide-presque-partout.php

Aucun commentaire: