POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 25 avril 2012

Mario Andrésol ramène les policiers dans les commissariats


L'appel au calme lancé par le chef de la Police haïtienne, Mario Andrésol a été entendu par les policiers qui ont mis un terme ce mardi à leur grève. Ce matin les agents de l'ordre étaient présents à leur postes ce matin ce qui a permis une reprise des activités économiques dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.
M. Andrésol a fait valoir hier que la grève, qui est illégale peut contribuer à la destruction de l'institution policière. Tout en reconnaissant la justesse des revendications des policiers, le chef de la Police a mis l'accent sur la nécessité d'attendre les résultats de l'enquête et la décision de la justice.
Dans le même temps il a mis en garde les policiers sur la détermination de certains secteurs à utiliser ce mouvement pour déstabiliser les forces de l'ordre. Ne vous laisser pas manipuler, à martelé M. Andrésol menaçant de sanctionner les policiers ayant des comportements déviants.
Mario Andrésol, qui se remet d'une intervention chirurgicale ayant entrainé des complications, doit gérer l'une des plus graves crises de la Police Nationale.
S'il a réussi le pari de faire rentrer les policiers dans les commissariats, le directeur général de la PNH s'est également engagé à défendre ses policiers. Il a dénoncé les nombreuses libérations de bandits notoires appréhendés par les forces de l'ordre.
Il s'agit de l'une des principales revendications des policiers protestataires pour qui les bandits bénéficient d'une meilleure protection que les agents de l'ordre.
Ce problème a été porté à la connaissance des autorités qui ont annoncé des dispositions en vue de trouver des solutions. Le secrétaire d'Etat à la sécurité publique, Reginald Delva, a révélé qu'une harmonisation dans les actions de la justice et de la police était envisagée pour résoudre ce problème.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=20710

Aucun commentaire: