POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 25 avril 2012

L'électricité a été arrêtée à 600 mètres de l'école communautaire de Demontreuil

mercredi 25.04.2012, 05:02 - La Voix du Nord Une page va se tourner : lors de l'assemblée de Timoun d'Haïti, Michel Debarge, président-fondateur, a annoncé qu'il entamait son dernier mandat de trois ans, pour un bail total de vingt ans. Trois années qu'il compte mettre à profit pour mener à bien plusieurs projets en Haïti : électrification de l'école et mise en place d'un centre de formation professionnelle.
PAR FRANCK BAZIN
villeneuvedascq@hotmail.com REPRO « LA VOIX »
Michel Debarge, président fondateur, est rentré d'Haïti voici quelques jours, à temps pour l'assemblée générale. Un retour un peu mouvementé qui s'est achevé en service de cardiologie. C'est peut-être un des éléments qui l'a conduit à annoncer aux membres de l'association qu'il gardait la présidence pour un tout dernier mandat de trois ans. En 2015, après 20 ans de présidence, il passera le flambeau. Il aura 75 ans.
Sans surprise, personne n'a manifesté son intention de prendre la succession. Il faut dire que l'activisme du président peut faire peur : « J'ai bien expliqué que mon successeur ne serait pas obligé d'aller en Haïti. » En tout cas pas aussi souvent qu'il ne le fait, à ses frais : une fois au printemps, une fois en automne pour s'assurer que l'argent envoyé est bien utilisé.
Dans le village de Demontreuil, à deux heures et demie de route de Port-au-Prince, l'association villeneuvoise a construit et assure le fonctionnement de trois classes de maternelle, six classes de primaires et un restaurant scolaire pour les 400 enfants. À Port-au-Prince, dans le quartier du Canapé-Vert, Timoun d'Haïti a fait construire trois classes de maternelle et un centre de santé.
Toutes ces actions représentent un budget annuel de près de 65 000 euros, subventions, dons et autofinancement.
Aller sur place permet de se rendre compte des difficultés qui ne vont guère en s'arrangeant : « La MINUSTAH (mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti) a amené l'électricité sur la route en bas du village de Demontreuil. Ils ont aussi posé une ligne sur le chemin qui mène à l'école... et se sont arrêtés à 600 mètres. » Le président est à la recherche de 10 000 E pour réussir le raccordement, si possible avant septembre, pour l'inauguration des bâtiments.
Après toutes ces années d'effort, l'ensemble est terminé (il ne manque qu'un coup de peinture) et fonctionne : « L'été dernier, nous avons proposé un camp pour les enfants. Il y avait de 30 à 40 enfants et nous avons doublé le nombre d'inscriptions à la rentrée de la maternelle ! » Mais Michel Debarge voit plus loin. Il avait imaginé la création d'un collège mais l'association ne pourrait pas rémunérer les professeurs. Alors, petit à petit, l'idée d'un centre de formation professionnelle se fait jour. Si vous avez envie d'aider, vous êtes les bienvenus. •
Timoun d'Haïti, 136, rue du Printemps à Villeneuve-d'Ascq, 03 20 916 295, http://timounhaiti.org/.

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Villeneuve_d_Ascq/actualite/Secteur_Villeneuve_d_Ascq/2012/04/25/article_l-electricite-a-ete-arretee-a-600-metres.shtml



Aucun commentaire: